Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 4 heures, Clairon a dit :

Autre remarque, que vous trouverez peut-être "macabre" de ma part, mais très très peu de soldats morts dans ou près des engins, je veux bien que les Ukrainiens se retiennent en filmant (quoi que ...), mais je crois plutôt que dès que cela commence à taper, les soldats russes abandonnent très vite leurs engins comprenant que ce sont d'abord les engins qui sont visés, et qu'ils ont sans doute plus de chances de partir à pied que de rester dans l'engin qui est une cible privilégiée ... dans ce cas, si les soldats russes parviennent à regagner leurs lignes, l'abondance de réserve d'engins, même assez anciens, permettrait de ré-utiliser rapidement ces troupes ..

Clairon

c'est l'une des raisons pour lesquelles je doute que les chiffres avancée pour les morts russes soient aussi élevés qu'on l'estime. On se base beaucoup sur les pertes en véhicules pour faire une extrapolation des pertes humaines, mais ce calcul s’avère souvent faux.

Edited by collectionneur
Orhographe
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, metkow a dit :

c'est l'une des raisons pour lesquelles je doute que les chiffres avancée pour les morts russes soient aussi élevés qu'on l'estime. On se base beaucoup sur les pertes en véhicules pour faire une extrapolation des pertes humaines, mais ce calcul s’avère souvent faux.

Attention à ne pas oublier les corps sont quasiment invisible une fois avoir été brûlés dans un engin blindés et il ne reste quasiment rien également d'un homme s'étant prit un obus. Une bonne part des MIA (missing in action) son simplement pulvérisé ou désintégrés. C'est atroce mais tout les cavalos et membre de l'infanterie embarquée le savent.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Clairon a dit :

Autre remarque, que vous trouverez peut-être "macabre" de ma part, mais très très peu de soldats morts dans ou près des engins, je veux bien que les Ukrainiens se retiennent en filmant (quoi que ...), mais je crois plutôt que dès que cela commence à taper, les soldats russes abandonnent très vite leurs engins comprenant que ce sont d'abord les engins qui sont visés, et qu'ils ont sans doute plus de chances de partir à pied que de rester dans l'engin qui est une cible privilégiée ... dans ce cas, si les soldats russes parviennent à regagner leurs lignes, l'abondance de réserve d'engins, même assez anciens, permettrait de ré-utiliser rapidement ces troupes ..

Clairon

Comme le dit le proverbe Italien "Le soldat qui s'enfuit du combat est un soldat qui peut resservir."

Dans la série des blindages originaux, une nouvelle contribution KamAZ

 

Edited by olivier lsb
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, metkow a dit :

c'est l'une des raisons pour lesquelles je doute que les chiffres avancée pour les morts russes soient aussi élévés qu'on l'estime. On se base beaucoup sur les pertes en véhicules pour faire une extrapolation des pertes humaines, mais ce calcul s'avére souvent faux.

Oui enfin, j’ai eu accès à quelques Vidéos non censurées qu’on peut trouver sur le net, je peux t’assurer que des corps il y en a et parfois les images sont à la limite du supportable :/

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Clairon a dit :

Encore des images sur place cette fois du "massacre" du BTG russe sur le Siversky Donetsk :

 

On notera la quantité effroyable de matériel détruit les uns contre les autres quasi littéralement, que malgré cette quantité, la plupart des arbres sont debout, donc on a eu affaire à des tirs sans doute très précis et pas du "je bombarbe jusqu'il n'y aie plus rien", le nombre élevé de BMP1 qui semble indiquer que les russes n'ont sans doute pas envoyé une unité d'élite pour cette opération, n'en ont-ils plus sur cette zone ?

Autre remarque, que vous trouverez peut-être "macabre" de ma part, mais très très peu de soldats morts dans ou près des engins, je veux bien que les Ukrainiens se retiennent en filmant (quoi que ...), mais je crois plutôt que dès que cela commence à taper, les soldats russes abandonnent très vite leurs engins comprenant que ce sont d'abord les engins qui sont visés, et qu'ils ont sans doute plus de chances de partir à pied que de rester dans l'engin qui est une cible privilégiée ... dans ce cas, si les soldats russes parviennent à regagner leurs lignes, l'abondance de réserve d'engins, même assez anciens, permettrait de ré-utiliser rapidement ces troupes ..

Clairon

Sur les vidéos, ce ne sont clairement pas des munitions guidées qui tapent mais du gros calibre et pas en très forte densité. Par contre du 203 mm sur un pool de BMP1, ça fait mal de toute façon. Après, effectivement une grosse partie (voire la majorité des véhicules) semblent abandonnés intacts (pour peu que l'on puisse voir, rien ne dit que les épiscopes, chenilles, antennes et autres ne soient détruits)

Il y a 3 heures, Connorfra a dit :

Attention à ne pas oublier les corps sont quasiment invisible une fois avoir été brûlés dans un engin blindés et il ne reste quasiment rien également d'un homme s'étant prit un obus. Une bonne perd des MIA (missing in action) son simplement pulvérisé ou désintégrés. C'est atroce mais tout les cavalos et membre de l'infanterie embarquée le savent.

Ouais mais non

Le corps humain est assez résistant. Il en restera quelque chose (sauf dans les cas de tourelles volantes à 30 m en hauteur et encore). La vie, par contre est fragile mais mécaniquement un corps ne se désintègre pas comme ça

pendant ce temps, ça purge dans l'Etat Major Russe d'après les SR britanniques

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Akhilleus a dit :

 

Ouais mais non

Le corps humain est assez resistant. Il en restera quelque chose (sauf dans les cas de tourelles volantes à 30 m en hauteur et encore). La vie, par contre est fragile mais mécaniquement un corps ne se désintègre pas comme ça

Je retransmet ce qu'on m'a appris j'ai la chance de ne pas avoir été confronté à la situation mais on nous apprend que si on ce prend un ied un obus ou un at et que ça passe le blindage il ne reste de nous que un casque et des plaques balistiques après un corp rôti et en morceaux c'est très fomecblott et j'ai vues certaines images qui me conforte dans ma vision de la chose.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Connorfra a dit :

Je retransmet ce qu'on m'a appris j'ai la chance de ne pas avoir été confronté à la situation mais on nous apprend que si on ce prend un ied un obus ou un at et que ça passe le blindage il ne reste de nous que un casque et des plaques balistiques après un corp rôti et en morceaux c'est très fomecblott et j'ai vues certaines images qui me conforte dans ma vision de la chose.

Je ne veux pas faire mon spé en biomécanique mais un corps humain c'est solide. On retrouve bien des morceaux entiers de kamikazes qui se font peter directement la charge explosive dessus. En cas d'impact et d'incendie, tu ne retrouveras pas le corps entier, au mieux effectivement un corps calciné, au pire l'axe tête-torse-abdomen d'un coté et ce qui "casse" le plus facilement (bras et jambes) de l'autre. Le résultat est le même en terme de létalité, la vie est fragile et 5l de sang ca part vite ou ca cuit instantanément à 1000 °C. Par contre, il reste toujours quelque chose. Demande aux pompes funèbres la température et le temps nécessaire à une crémation qui reste souvent partielle .....

Link to comment
Share on other sites

Petite pause dans les échanges pour rappeler une chose: en dernier lieu, celui qui fait la décision c'est le mec applati au fond de sa tranchée, sous le tir de barrage et qui tient sa position même quand c'est foutu d'avance et qu'il le sait mais qui le fait quand même parce qu'il sait pourquoi il reste là. 

Quoi qu'il arrive sur le font, on n'a aucun droit de le juger. 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, fjojo032 a dit :

Oui enfin, j’ai eu accès à quelques Vidéos non censurées qu’on peut trouver sur le net, je peux t’assurer que des corps il y en a et parfois les images sont à la limite du supportable :/

Je sais, j'en ai aussi vu, et d'autres où sur des blindés détruits il y a un floutage pour "cacher" les dépouilles, mais ici sur un film en 4K avec fastoche 15 blindés au tapis, pas un floutage et rien qui de près ou loin ressemble à une dépouille, je ne recherche pas ces images, je constate simplement. Je ne crois pas que les russes aient fait le ménage avant de partir, on a de plus en plus de témoignages qu'ils abandonnent parfois les corps de leurs camarades tués au combat, et je ne crois pas non plus que les Ukrainiens aient fait le ménage avant de filmer, pour ne pas froisser les fragiles regards ouest-européens ... J'en conclus donc que pas mal de soldats russes dégagent sans doute bien vite de leurs véhicules dès que ça tape, et l'on pourrait se poser la question : que deviennent-ils ? car regagner tes lignes à pince avec de l'artillerie qui te pilonne, des drones qui te cherchent, et sans doute un peu d'infanterie légère Ukrainienne infitrée ça et là et que tu dois en plus traverser un fleuve à la nage tout habillé ...c'est pas gagné non plus ... Et en arrivant dans tes lignes : 1° tu évites de te faire mitrailler, car tu dois avoir 2/3 collègues à la gachette facile, et puis 2° tu expliques : "Oui chef, j'étais aller pisser quand l'obus est tombé sur mon BMP" ....3° pas sûr que tu sois super motivé pour retourner au taff le lendemain avec un BMP-1 ressorti de la naphtaline la veille au soir ...

Clairon

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Des véhicules et unités qui ne sont que rarement à plein effectifs et des pertes sensibles font que les "égarés" ou revenus ne doivent pas être fortement punis.

Leur punition est d'être réaffecté tout de suite à une compagnie qui monte en ligne.

 

Y a le témoignage d'un volontaire sous contrat cours du coté russe, qui déclare qu'il a eu moins d'une semaine de préparation en avril avant d'être affecté à une unité au front (d'abord en garde sur les arrières d'une unité de combat).

La formation au lancer de grenande et à la mitrailleuse PKM s'est faite sur place grâce aux conseils des anciens.

D'ailleurs il témoigne avoir subis une contre attaque d’une unité de paras ukrainiennes mais que sa compagnie (réduite à 25 hommes, presque tous volontaires de courte durée) et la compagnie voisine (plus staffée et plus expérimentée) les a repousser avec 50% de pertes chez les Ukrainiens. Les Ukrainiens faisant l'effort de reprendre leurs morts et blessés.

il y a donc bien des combats avec de l'infanterie et des pertes sensibles (des 2 cotés).

Edited by Chaps
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Chaps a dit :

il y a donc bien des combats avec de l'infanterie et des pertes sensibles (des 2 cotés).

J'en doute pas, mais là y a des blindés qui sont arrivés tous seuls ? Les unités russes sont faméliques ? On va pas me faire croire qu'ils font partir 70 BMP/T72 et autres BTR avec seulement, le pilote dedans ... Bientôt on a l'impression qu'on va avoir des soldats russes avec 7 BMP gravés sur la crosse de leur fusil :

- Oh Camarade, tu as détruit 7 blindés nazi ?

- Non, non, j'ai emmené 7 BMP différents au combat, mais j'ai toujours réussi a sortir avant que l'obus ou le Javelin me tombe dessus ...

au fait Oryx est rentré de vacances, y a 2/3 tableaux Excel qui risquent de chauffer ....

Clairon

Edited by Clairon
chie.ie de fusion de messages, ça m'énerve
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Clairon a dit :

J'en doute pas, mais là y a des blindés qui sont arrivés tous seuls ? Les unités russes sont faméliques ? On va pas me faire croire qu'ils font partir 70 BMP/T72 et autres BTR avec seulement, le pilote dedans ... Bientôt on a l'impression qu'on va avoir des soldats russes avec 7 BMP gravés sur la crosse de leur fusil :

- Oh Camarade, tu as détruit 7 blindés nazi ?

- Non, non, j'ai emmené 7 BMP différents au combat, mais j'ai toujours réussi a sortir avant que l'obus ou le Javelin me tombe dessus ...

Clairon

Je pense que tu prends le problème à l'envers. Si le Pont a été détruit rapidement, et que les blindés s'agglutinaient pour reculer (car pas assez n'étaient passé pour essayer de tenir, ou simplement car la qualité des troupes n'est pas exceptionnelle), il est tout à fait logique que dès les premiers obus tombés les officiers est appelés leurs hommes à passer de l'autre côté. Pas besoin d'un feu dingue pour détruire des blindés abandonnés. 
Mao disait je crois, garde le terrain, mais perds tes soldats, tu perdras le terrain demain; perds le terrain, mais gardes tes soldats, tu prendras le terrain demain. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/international/direct-guerre-en-ukraine-incertitudes-sur-le-sort-des-derniers-combattants-retranches-dans-l-usine-azovstal-de-marioupol-20220519

Paris déploie un nouveau système de défense sol-air en Roumanie

La France a déployé en Roumanie, où elle agit en nation-cadre des forces de l'Otan, un système de défense sol-air de dernière génération face aux menaces que fait peser le conflit en Ukraine, a indiqué jeudi l'état-major des Armées. «Mis en oeuvre par une centaine d'aviateurs, le système sol-air moyenne portée Mamba (...) peut assurer une bulle de protection au profit des forces qui opèrent dans la zone», a indiqué l'état-major français dans un communiqué. Le colonel Pascal Ianni, porte-parole de l'état-major, a expliqué lors d'un point-presse que le système Mamba était «avant tout destiné à protéger la base aérienne de l'Otan» qui accueille plusieurs milliers de soldats. «C'est sa première vocation», a-t-il insisté. Le système est connecté au système de défense roumain et à celui de l'Otan, qui en assure le commandement. Les armées françaises sont présentes en Roumanie depuis le 26 février. Mais ce déploiement en urgence de quelque 500 militaires a été depuis pérennisé, intégrant en alternance une compagnie belge ou néerlandaise.

 

 

Edited by Métal_Hurlant
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les russes ont l'air de progresser lentement mais surement aux alentours de Popasna.

Cela pue vraiment pour la défense ukrainienne. Il y a vraiment le risque d'y avoir constitution de deux poches au nord et au sud de Popasna vu que la zone est surtout de la plaine sans coupure ni grosse agglomération ni grosse forêt. Ils seraient alors plus ou moins obligé de se replier sur une ligne Nord-Sud Bakhmut/Siversk s'appuyant sur la ligne de chemin de fer suivant la rivière avec des agglomérations.

C'est d'ailleurs assez étonnant d'un point de vue stratégique. Au lieu de couper le saillant par des attaques convergentes à sa base (ce qui a échoué avec franchissement de la rivière il est vrai ...), les russes pénètre le saillant par son milieu ce qui risque de le couper en deux saillants réductibles en poche. C'est assez osé car leur avance est elle-même très vulnérable si elle se faisait couper ses arrières ...

Edited by Deres
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Si je résume, troupe russe motivée mais très mal préparée, envoyée au compte gouttes contre des défenses ukrainiennes bien en place. Niveau tactique nul - aucune coordination entre unités, aucun appui artillerie, officiers absents, les soldats reçoivent juste l’ordre d’avancer. Gros gaspillage de potentiel - quand une attaque ne réussit pas, on envoie une autre unité le lendemain, et encore une autre etc…

La 3ème partie est édifiante aussi. Il y parle de la qualité de vie des soldats russes - corruption et vols, pas de rotation des troupes, déserteurs etc.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, HK a dit :

Si je résume, troupe russe motivée mais très mal préparée, envoyée au compte gouttes contre des défenses ukrainiennes bien en place. Niveau tactique nul - aucune coordination entre unités, aucun appui artillerie, officiers absents, les soldats reçoivent juste l’ordre d’avancer. Gros gaspillage de potentiel - quand une attaque ne réussit pas, on envoie une autre unité le lendemain, et encore une autre etc…

La 3ème partie est édifiante aussi. Il y parle de la qualité de vie des soldats russes - corruption et vols, pas de rotation des troupes, déserteurs etc.

J'ai utilisé le même mot édifiant en citant ces articles hier soir.

Link to comment
Share on other sites

C'est peut-être le traducteur auto qui déconne, mais c'est assez décousu comme texte, pas toujours facile d'y comprendre quelque chose, sauf que cela à l'air d'être une bande d'incapables complets, on se demande même alors comment ont-ils fait pour aller jusqu'à Kiev ou Izioum ... Drôle de texte ...

Clairon

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Azovstal est toujours occupé par des soldats ukr ; un tout récent message vidéo :

"...Moi et les commandants d'Azov sommes sur le territoire d'Azovstal. Certaines opérations sont en cours, je ne divulguerai pas les détails. Merci au monde et merci à l'Ukraine pour votre soutien. À bientôt", a déclaré le commandant adjoint d'Azov Sviatoslav Palamar dans un bref discours.

Sur le site du Monde :

 

Malgré la reddition, des soldats attendent de connaître le sort des personnes évacuées pour quitter Marioupol

La reddition d’Azovstal n’est pas complète, en dépit de l’évacuation de plusieurs centaines de combattants ukrainiens, désormais aux mains des Russes occupant la ville de Marioupol. Entre une centaine et un millier de soldats ont choisi, armes en main, de rester dans le dernier pré-carré de l’aciérie dévastée. Très peu de détails filtrent quant à la situation sur place. Depuis Azovstal, le chef de la police de patrouille de la région de Donetsk, Mykhaïlo Verchynine, a confirmé, hier soir au Monde, son refus d’évacuer l’usine. Il souligne aussi que les combats ont cessé depuis dimanche, mais ne veut rien dire de plus.

Les autorités ukrainiennes réclament un silence maximal pendant le processus. « Ce sont nos héros, et nous faisons de notre mieux pour les sauver, a précisé hier soir la vice-ministre ukrainienne de la défense, Hanna Maliar, dans un communiqué. « Je comprends que tout le monde veuille obtenir des informations, mais : primo, l’opération de sauvetage est en cours ; deuxio, des négociations se poursuivent, car l’opération comporte plusieurs étapes délicates. »

Edited by Métal_Hurlant
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je me demandais pourquoi la bataille de Popasna était aussi acharnée des deux côtés (c'est un bourg). Je pense que les ukrainiens savaient pourquoi il ne fallait pas le perdre et les russes pourquoi il fallait le prendre, on commence à comprendre les enjeux. Je ne suis pas assez pointu sur la géographie du secteur pour tout expliquer mais c'est le point haut d'une vaste étendue de plaines avec ouverture vers Lisichansk-Severodenetsk au nord et Bakhmut à l'ouest, ce sont les deux axes de progression assez rapides (par rapport du rythme "habituel") des russes. Militairement j'aurais tendance à croire que les ukrainiens auraient intérêt à retirer leurs troupes de Severodonetsk-Lisichansk vers Slaviansk Kramatorsk pour éviter un scénario à la Marioupol mais sans Azovstal pour tenir des semaines ?

Poltiquement c'est autre chose bien sûr. Je ne sais pas quelle est la qualité des troupes envoyées sur le front Est par l'Ukraine, quelles sont les capacités de ravitaillement, de relève etc...  et s'il est envisageable de reprendre des positions et de desserrer l'étau  rapidement.

En revanche plus au sud vers Adveeka Marinka la ligne de front ne bouge pas d'un iota mais comme personne ne semble capable d'avancer, les troupes ne sont pas déployables ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

Cette fois c'est voté par le congrès US : 40 milliards de dollars d'aide à l' Ukraine et pour reconstituer les stocks de munitions

"... 6 milliards de dollars doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et renforcer sa défense antiaérienne..."

Pas de détails pour l'instant

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/05/19/guerre-en-ukraine-en-direct-le-cicr-a-enregistre-des-centaines-de-prisonniers-de-guerre-ukrainiens-de-l-usine-azovstal-a-marioupol_6126737_3210.html

Les Etats-Unis débloquent une enveloppe d’aide colossale pour l’Ukraine

Le Congrès américain a voté une gigantesque aide de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine, nouvelle illustration du soutien promis par Joe Biden à Kiev. Au sein de cette enveloppe, 6 milliards de dollars doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et renforcer sa défense antiaérienne. Près de 9 milliards de dollars sont également prévus pour assurer, entre autres, « la continuité des institutions démocratiques ukrainiennes », ainsi qu’un large volet humanitaire.

Après s’être cantonné à des armes vues comme défensives, Washington envoie désormais artillerie, hélicoptères et drones à l’armée ukrainienne, dont des soldats sont formés au maniement de ces armes aux Etats-Unis ou dans des pays tiers avant de retourner au front. Quelque 9 milliards de dollars des fonds que le Congrès a approuvés doivent aussi permettre aux Américains de regarnir leurs propres stocks d’armement.

« Les mesures d’aide à l’Ukraine sont bien plus que de la simple charité », a assuré le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, quelques heures avant que la chambre haute du Congrès n’approuve ces financements à une très large majorité. « La sécurité et les intérêts stratégiques américains seront façonnés par l’issue de ce conflit », a souligné l’élu.

Mi-mars, le Congrès avait déjà débloqué près de 14 milliards de dollars pour la crise ukrainienne. Fait rare dans un Congrès si habitué aux querelles politiques : ces 40 milliards de dollars de dépenses – l’équivalent du PIB du Cameroun en 2020 – ont bénéficié d’un très large soutien transpartisan.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a salué « une contribution significative au rétablissement de la paix et de la sécurité en Ukraine, en Europe et dans le monde ».

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Deres a dit :

Les russes ont l'air de progresser lentement mais surement aux alentours de Popasna.

Cela pue vraiment pour la défense ukrainienne. Il y a vraiment le risque d'y avoir constitution de deux poches au nord et au sud de Popasna vu que la zone est surtout de la plaine sans coupure ni grosse agglomération ni grosse forêt. Ils seraient alors plus ou moins obligé de se replier sur une ligne Nord-Sud Bakhmut/Siversk s'appuyant sur la ligne de chemin de fer suivant la rivière avec des agglomérations.

C'est d'ailleurs assez étonnant d'un point de vue stratégique. Au lieu de couper le saillant par des attaques convergentes à sa base (ce qui a échoué avec franchissement de la rivière il est vrai ...), les russes pénètre le saillant par son milieu ce qui risque de le couper en deux saillants réductibles en poche. C'est assez osé car leur avance est elle-même très vulnérable si elle se faisait couper ses arrières ...

Les russes auraient pu se contenter de faire un enveloppement par le Sud (qui était le front avançant le mieux). Ils ont essayé un double enveloppement avec franchissement d'assaut ......... qui a bien foiré. Du coup, un objectif moins ambitieux est peut etre plus à l'ordre du jour. D'autant plus que sur une réduction frontale, ils peuvent concentrer leur artillerie et ne pas avoir à (re)faire un franchissement de coupure humide hasardeux

il y a 21 minutes, Sammy a dit :

Bonjour,

Je me demandais pourquoi la bataille de Popasna était aussi acharnée des deux côtés (c'est un bourg). Je pense que les ukrainiens savaient pourquoi il ne fallait pas le perdre et les russes pourquoi il fallait le prendre, on commence à comprendre les enjeux. Je ne suis pas assez pointu sur la géographie du secteur pour tout expliquer mais c'est le point haut d'une vaste étendue de plaines avec ouverture vers Lisichansk-Severodenetsk au nord et Bakhmut à l'ouest, ce sont les deux axes de progression assez rapides (par rapport du rythme "habituel") des russes. Militairement j'aurais tendance à croire que les ukrainiens auraient intérêt à retirer leurs troupes de Severodonetsk-Lisichansk vers Slaviansk Kramatorsk pour éviter un scénario à la Marioupol mais sans Azovstal pour tenir des semaines ?

Poltiquement c'est autre chose bien sûr. Je ne sais pas quelle est la qualité des troupes envoyées sur le front Est par l'Ukraine, quelles sont les capacités de ravitaillement, de relève etc...  et s'il est envisageable de reprendre des positions et de desserrer l'étau  rapidement.

En revanche plus au sud vers Adveeka Marinka la ligne de front ne bouge pas d'un iota mais comme personne ne semble capable d'avancer, les troupes ne sont pas déployables ailleurs.

Les ukrainiens ont groupé 3 brigades blindées en arrière du front pour jouer les pompiers. Après à voir leur capacité d'action sous un ciel qui n'est pas ami. Une contre attaque sur la pointe russe (ou les flancs de la pointe russe) au sortir de Popasna est l'action la plus logique. Mais comme je disais précedemment, toute colonne mécanisée en déplacement attire des frappes plutot conséquentes. La contre attaque ukrainienne de ce matin a mangé sévère (avec -à prendre avec précaution- 2 bataillons mécanisés engagés qui ont perdus plus de 30 AFV)

  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,977
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...