Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

5 minutes ago, Clairon said:

Je sais ce qu'est une mine et un mortier, mais la mine de mortier ? Pouvez-vous nous éclairer cher @g4lly

Clairon

Pendant longtemps les machins que lançait un mortier ne s'appelaient pas des obus mais des mines ... d'ailleurs les mortiers s'appelaient des lances-mines.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Hirondelle a dit :

Dites, puisqu’on évoque sérieusement l’échec de l’opération spéciale : qu’est-ce qui pourrait la caractériser ?

Faudra t il un «évènement », genre un croiseur coulé, la perte des territoires conquis ou faut-il espérer plutôt une usure du potentiel des assaillants devenue politiquement insupportable ?

  Masquer le contenu

Ou rien du tout, les Russes n’admettant rien mais se trouvant subitement plus ouverts à la négociation pour un armistice, par grandeur d’âme ou après avoir acquis la certitude que le dernier nazi ukrainien est passé ?

 

A ce propos, sans prétendre vouloir jouer la Pythie de Delphes,  il est intéressant de constater que, un,  la publication, par les Ukrainiens,  des messages de détresse émis par l'équipage du "Moskva"-  annonçant, surtout, les deux impacts! - coïncide avec la "chute irréversible"  de la garnison de de l'usine Azovstal de Marioupol, tandis que, dans la foulée, on s'est, aussi, empressé de présenter devant un tribunal, pour crime de guerre avéré, un "malchanceux" sergent russe de 21 balais, coupable d'avoir tué un civil ukrainien de 62 balais!

Dans les faits,  cà semble surtout être un message adressé aux Russes... "Vous sauvez le c.. de nos glorieux combattants du régiment Azov et, nous,  pour le principe, nous jugerons, certes, votre "pinpin", mais si vous êtes "réglos", nous vous le restituerons vite fait à l'occasion d'un futur échange de prisonniers!" ... sauf que le "pôvre", qui "plaide" fautif, risque fort d'en baver sérieux, une fois de retour dans la "Mère Patrie"!

Il y a, certes, des moulinets de bras, façon "Tartarin de Tarascon", pour la façade,  notamment, côté ukrainien, mais, aussi, beaucoup plus discrêtement et sans aucune gloire, la nécessaire gestion pragmatique des basses conséquences humaines (et humanitaires)  qu'impliquent une guerre. 

Aucun des deux camps n'a sérieusement envie de devoir entretenir des camps de prisonniers de guerre. A mon avis, le CCIR le sait fort bien et les évacuations actuelles de blessés et soldats ukrainiens qui ont effectué leur reddition, effectuées sous son contrôle officiel, le prouvent, les Russes n'étant pas idiots, d'autant que leur situation internationale est, elle-même, déjà, des plus compliquées.

Cela dit, si une dernière poignée de combattants ukrainiens s'entête à vouloir résister jusqu'au  bout  dans le périmètre d'Azovstal - c'est facile à retenir, en allemand, c'est Azovsthal, aciérie d'Azov -, là, le CCIR n'y peut strictement rien, car il n'est pas sensé intervenir dans le déroulement des combats.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, g4lly a dit :

Pendant longtemps les machins que lançait un mortier ne s'appelaient pas des obus mais des mines ... d'ailleurs les mortiers s'appelaient des lances-mines.

Çà dépend s'il s'agit, selon la définition allemande, d'un Mörser, en réalité un obusier lourd de 20 cm ou plus, à tube court (+/- 40 calibres), qui tire des obus "classiques", ou d'un Granatwerfer (Gr.W.), littéralement, un "lanceur de grenades", munitions qu'on identifie, en France, sous la désignation de "torpilles", en raison de leurs ailettes.

De surcroit, le mortier "à la française", quelque soit son calibre, implique un chargement, "à l'ancienne" par la gueule; c'était, aussi,  le cas, dans l'artillerie allemande, jusqu'à fin  1944, où elle avait mis en service le "s.Gr.W. 69" de 21 cm, certes, d'une conception économique, mais  plutôt mal que bien conçu,  chargé par la culasse, avec des projectiles sans ailette, mais dotés d'un propulseur à poudre (portée efficace, 5000 m)... https://en.wikipedia.org/wiki/21_cm_GrW_69

Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, g4lly a dit :

Le truc au début c'est une mine de mortier lâché par le drone?

voir post page 694

"...La partie russe a revendiqué pour la première fois le ciblage d'obusiers M777A2 fournis par les États-Unis à Pidhirne, #Donetsk Oblast. Tout d'abord, une munition de vagabondage ZALA KYB a été utilisée, mais compte tenu de la distance de l'impact et de la faible charge utile explosive, elle a causé au mieux des dégâts mineurs..."

Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, Métal_Hurlant said:

 mais compte tenu de la distance de l'impact et de la faible charge utile explosive, elle a causé au mieux des dégâts mineurs...

Pas sur que les servants soient de cet avis ...

Les russes utiliseraient des laser au combat ... https://tass.com/defense/1452697.

Quote

Russia employs laser weapons in Ukraine special operation, says deputy PM

The latest Zadira laser weapon is focused on physically destroying an object at a distance of up to 5 km

MOSCOW, May 18. /TASS/. Russia is employing laser weapons in its special operation in Ukraine, in particular, the Zadira laser system capable of striking targets at a range of 5 km, Deputy Prime Minister Yury Borisov said in a live broadcast on TV Channel One on Wednesday.

"They [laser weapon systems] have begun arriving [for the army]. The first types are already being employed [in Russia’s special military operation]," the vice premier said, adding that the system was dubbed Zadira.

The latest Zadira laser weapon is more powerful than the Peresvet system, which is capable of blinding reconnaissance satellites at a distance of 1,500 km, he elaborated.

The Zadira is focused on physically destroying an object at a distance of up to 5 km and it literally burns through a target by its thermal impact. This system is capable of "easily shooting down various types of drones, avoiding expending costly missiles of the Pantsyr and Tor types," the vice premier explained.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Akhilleus a dit :

On est dans un conflit ou tout le monde sort ce qu'il a en stock

Du 57 mm sur plateforme camion ? OK, ca marche

Une maxim : ca reste une mitrailleuse

Des mosins : en TLD ca marche plutot bien avec l'optique correcte

des Vz61 en PDW :c'est pas de première jeunesse mais c'est mieux qu'un PA

Plus on va s'acheminer vers une attrition matérielle, plus on verra des 2 cotés du matériel de reserve sortir

Rien de bien neuf, des STg44 et MG42 ont fini par sortir au MO ou en ex Yougoslavie

Si ça tuait avant, ça tue toujours. Pour le matos collectif aucun soucis à part l’encombrement et le poids. Pour les armes individuelles faut pas non plus remonté à l’Antiquité quand même.

Par exemple le mosin faut arrêter d’en faire des armes de tld : les mosins précis c’était des petites séries spéciales sniper. Le mosin de base est comme ses contemporains : un gros truc pas très précis avec une ergonomie à chier,  fait initialement (avant 1914) pour du tir en salves (donc de zone) jusqu’à 1000m et tirer rapidement  sur cible humaine a 50-200 m. Technologie du 19e me siècle …

Il a été conservé pendant la 2eme guerre mondiale parce que pas cher et facile à produire.
Aujourd’hui, ca reste létale, disponible et simple d’utilisation et surtout dispo pas cher pour lés tireurs sportifs qui débandent vite au stand, même à 100m.

Si tu veux une vieillerie: une ak-47 fait le job en mieux.

Edited by Klem
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Sur les 16 Mi 17 ex Afghans promis par les US:  5 se trouvaient déja sur place en maintenance au début de la guerre. 3 auraient été livrés récemment (Jack Detsch 16 mai). 

A l'époque, les hélicoptères appartenaient toujours au gouvernement afghan, mais comme ils avaient été payés par les contribuables américains dans le cadre du Fonds pour les forces de sécurité en Afghanistan, le Pentagone a informé le Congrès en décembre qu'il avait l'intention de "traiter" les appareils comme des biens du ministère de la défense, ont déclaré des responsables de la défense américaine connaissant bien le dossier.

Par chance, cinq Mi-17 se trouvaient déjà en Ukraine pour y être entretenus lorsque l'offensive russe a commencé - ce qui n'est pas rare étant donné l'expertise de l'Ukraine en matière de matériel militaire de conception soviétique. Ces hélicoptères, considérés comme des "articles de défense excédentaires" en vertu de la loi sur le contrôle des exportations d'armes, ont été officiellement remis à l'Ukraine, a déclaré un responsable de la défense.

Les 11 autres Mi-17 sont stockés sur la base aérienne de Davis-Monthan, près de Tucson. Le Pentagone pourrait les envoyer en Ukraine dès ce week-end, a déclaré le responsable de la défense, tout en précisant que "de nombreux facteurs", dont la météo, détermineraient la date précise.

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

 https://www.washingtonpost.com/national-security/2022/04/20/us-arms-ukraine-mi-17-helicopters/

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Klem a dit :

 

Si tu veux une vieillerie: une ak-47 fait le job en mieux.

Justement je me faisais la réflexion on a vu très peu de sks et de 47 en proportion j'ai surtout vue des des 74 et on est pratiquement tout de suite passé au mosin chez les unités dnr et lnr qui sont en seconde ligne (j'en est vue mais extrêmement peu) je me posais la question est-ce du au pillage des années 90 et Finalement la plupart des 47 sont partie dans le tiers monde et les sks sont des vieilleries sans grand stock ou alors c'est le fait que ces Mosin utilisent le 7.62x54 toujours en service pour les svd et les pkm alors que Finalement les stocks de 7.62x39 on en grande partie était vendu à l'export ou est-ce par limitationtechniquecar o. Sait trèsbien que les mun de 47 ne sont plus assez efficace face aux gilets moderne.... c'est une question intéressante quand on voit le nombre de conflit ou le Ak-47 à dominé et Finalement très peu représenté. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

En attendant je vous affirme qu un mosin standard est bien plus précis a 200m qu un ak47 ou un sks et surtout fait bien plus de dégâts 7.62x54 vs 7.62x39 ogive de 155 à 200gr vs 124grains ;)

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Euhhh.... 

sur les mouvements tactiques:

1) L'avancée des UKR avec la traversée du Dontetz au nord est une vraie surprise stratégique car personne l'avait vu venir. C'est très très osé et cela ne peut être fait que parce que leur recco dit qu'il n'y a personne en face. Je penche plus pour un raid en force que pour une attaque en grand stile car deux ponts, c'est léger.... Ceci dit si l'artillerie moderne est à l'ouest du lac, ils peuvent avancer pour bloquer le chemin de fer ce qui ne laisse plus qu'une seule voie pour ravitailler le sud.

2) pour Lyman, la ville est perdue depuis longtemps car la ville est sur la mauvaise rine

3) le post de la personne qui parle de Pospana est vrai et faux: c'est la pénétration la plus dangereuse (vrai) mais la plus merdique pour les russes (deux flancs exposés) et ils attaquent là depuis trois mois. Ils ont mis trois mois pour faire 15km. A cette vitesse là ils sont pas arrivés et la zone c'est Verdu-sur-Somme.

 

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pour Popasna, la situation. La ligne rouge continue est la frontière de la zone séparatiste le 24 février, les pointillés la ligne de front, et la zone hachurée celle dont les Russes se sont emparés suite à l'évacuation de Popasna. A ce rythme ils seront devant Bakhmout à la mi-juin. 

spacer.png

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Scarabé a dit :

Juste une confirmation de ce qu'on savais déjà le Croiseur a bien été touché par 2 missiles. 

Un truc qui aurait éé plus chevaleresque pour les russes aurait été de dire que le croiseur Moskova à fait l'objet d'une attaque par l'armée de l'ai et la Marine ukrainiens, aprés avoir interceter plusieurs missiles et detruit 3 avions enemies. Il a été touché par 2 missiles anti-navire.  le valeureux commandant a donné l'odre à son equipage d'évacuer le navire aprés des heures de luttes contre les incendies et l'évacuation de tout les bléssés le croiseur à couler en mer N apres plusieurs tenatative de remorquage l . Quand on est militaire y a pas de honte de tomber aux combats et perdre son navire. 

Par contre dire un incendie  accidentel s'est déclaré à bord et n' a pas put être maitrissé la c'est la honte pour toute la flotte russe. Le machin il est raccordé avec des fille électrique pourrie qui on propagé l'incendie etc..   

Euh, tu joues à un  jeu vidéo ou tu tiens compte des conditions dans le cadre de circonstances de combat ?

En mer, quelque soit le camp, quand un bâtiment s'avère être trop sévèrement touché ou endommagé, pour ne pas sombrer, à plus moins long terme,  la priorité est d'évacuer l'équipage, pour éviter l'hécatombe plus ou moins promise.

Sur terre, tu peux, éventuellement, éviter une balle, un pélot ou ses éclats; en mer, selon la vitesse à laquelle le bâtiment sombre, le bilan humain peut varier entre 99,8 % de pertes - cf, le HMS Hood -, plus de 75%de pertes (!), comme à bord du KMS Bismarck, en 1941, ou, suivant les bâtiments à proximité et l'état de mer et la météo, avec un très gros coup de bol, parvenir à transborder dans l'urgence le gros de l'équipage.

Cà me fait, doucement, marrer, car un équipage de 1500 matafs, c'est l'équivalent  de deux bataillons; dès lors imaginez juste la disparition totale de ces deux bataillons par immersion! Cà n'arrive, jamais, car, quand la situation devient trop critique et coûteuse  - à la louche 10% de pertes, dans un temps réduit - son EM va s'efforcer de la faire, très vite, retirer de la ligne de Front.

Ce n'est en rien le cas, à bord d'un bâtiment de surface, où, grosso modo, les chances de survies sont, au mieux, inférieures à 45%. Entre nous, si la marine russe a réussi à évacuer l'équipage, à une dizaine de matafs près, il s'agit, là, d'un véritable exploit! Cà pourrait, aussi, expliquer pourquoi les Ukrainiens insistent tellement sur la (seule) perte du croiseur, côté russe. :wink:

Edited by Loïc C.
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Loïc C. a dit :

Euh, tu joues à un  jeu vidéo ou tu tiens compte des conditions dans le cadre de circonstances de combat ?

En mer, quelque soit le camp, quand un bâtiment s'avère être trop sévèrement touché ou endommagé, pour ne pas sombrer, à plus moins long terme,  la priorité est d'évacuer l'équipage, pour éviter l'hécatombe plus ou moins promise.

Sur terre, tu peux, éventuellement, éviter une balle, un pélot ou ses éclats; en mer, selon la vitesse à laquelle le bâtiment sombre, le bilan humain peut varier entre 99,8 % de pertes - cf, le HMS Hood -, plus de 75%de pertes (!), comme à bord du KMS Bismarck, en 1941, ou, suivant les bâtiments à proximité et l'état de mer et la météo, avec un très gros coup de bol, parvenir à transborder dans l'urgence le gros de l'équipage.

Cà me fait, doucement, marrer, car un équipage de 1500 matafs, c'est l'équivalent  de deux bataillons; dès lors imaginez juste la disparition totale de ces deux bataillons par immersion! Cà n'arrive, jamais, car, quand la situation devient trop critique et coûteuse  - à la louche 10% de pertes, dans un temps réduit - son EM va s'efforcer de la faire, très vite, retirer de la ligne de Front.

Ce n'est en rien le cas, à bord d'un bâtiment de surface, où, grosso modo, les chances de survies sont, au mieux, inférieures à 45%. Entre nous, si la marine russe a réussi à évacuer l'équipage, à une dizaine de matafs près, il s'agit, là, d'un véritable exploit! Cà pourrait, aussi, expliquer pourquoi les Ukrainiens insistent tellement sur la (seule) perte du croiseur, côté russe. :wink:

Je te parle pas de ça.  Relis le message 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

"...Les forces de l'UR se rapprochent de Severodonetsk, les derniers rapports font état de combats dans les zones marquées en jaune autour de la ville..."

 

"...Les forces de l'UA repoussent l'attaque du RU à Trypillya, Pylypchatyne et Troits'ke..."

 

C'est dingue comme ça parait simple...

 

Edited by Métal_Hurlant
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Métal_Hurlant a dit :

"...Les forces de l'UR se rapprochent de Severodonetsk, les derniers rapports font état de combats dans les zones marquées en jaune autour de la ville..."

 

"...Les forces de l'UA repoussent l'attaque du RU à Trypillya, Pylypchatyne et Troits'ke..."

 

A la place des russes, j'aurais encerclé Severodonetsk, en évitant de me casser les dans sur les défenses de la ville. Laisser des forces pour que le siége soit étanche et pousser de l'autre côté.

Dans ce cas, ou bien les ukrainiens se replient et la ville tombe sans combat ou bien ils se font encercler et c'est un autre mini-mariopol qu'on peut travailler lentement

Link to comment
Share on other sites

Le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge...

"... SOF Command a partagé une vidéo montrant comment les troupes ont fait sauter le pont entre Rubizhne et Sievierodonetsk, dans l'oblast de Luhansk, afin de ralentir l'offensive russe sur la zone métropolitaine de Lysychansk et Sievierodonetsk..."

 

 

Edited by Métal_Hurlant
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, metkow a dit :

A la place des russes, j'aurais encerclé Severodonetsk, en évitant de me casser les dans sur les défenses de la ville. Laisser des forces pour que le siége soit étanche et pousser de l'autre côté.

Dans ce cas, ou bien les ukrainiens se replient et la ville tombe sans combat ou bien ils se font encercler et c'est un autre mini-mariopol qu'on peut travailler lentement

Ils ont essayé avec le franchissement du Donets qui a fini en massacre. Vue la vitesse de progression de leurs forces dans le Donbass ils n'ont pas d'autres choix qu'un assaut frontal rapide et brutal (et coûteux).

C'est une course contre la montre car les Ukrainiens ont l'initiative sur le reste du front et à plus ou moins court terme, des moyens conséquents arrivent suffisant pour leur donner l'avantage dans la guerre d'attrition. On est encore dans l'incertitude sur l'offensive Ukrainienne qui menace les arrières d'Izium, mais c'est une possibilité dangereuse.

Par ailleurs je pense que si les Russes pouvaient mobiliser ils l'auraient fait, leur armée va devoir stopper les opérations offensives très vite où elle va perdre en cohésion et devoir abandonner du terrain. (A l'est de Kharkiv ou dans le sud, pour raccourcir le front).

 

Témoignage d'un soldat Russe trouvé via Jomini of the west qui a liké le tweet sur Twitter :

https://justpaste.it/2d3xy

Ça m'a l'air assez réaliste, il y a la suite en cours de traduction. C'est flippant sur les conditions dans lesquelles l'armée russe envoie ses forces à la castagne sans préparation.

Edited by Berezech
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,942
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...