Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

27 minutes ago, Joab said:

Sinon, il dit que la natalité est inversement proportionnelle à la déréglementation économique. La France est les Etats-Unis ont une natalité comparable à la France avec une économie moins réglementée, Israël a une natalité plus élevée que la France avec une économie beaucoup moins réglementée, la Somalie qui ressemble par certains aspects à une dystopie anarcho capitaliste ou même la guerre est privatisée a une natalité explosive...etv

tout a fait, c'est principalement lié au revenu disponible je crois:

https://www.gapminder.org/tools/#$model$markers$bubble$encoding$y$data$concept=children_per_woman_total_fertility&space@=country&=time;;&scale$domain:null&zoomed:null&type:null;;;;;;&chart-type=bubbles&url=v1

Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, jojo (lo savoyârd) said:

... What would be these "other means" of which he alludes? Another question ...

 

Il met en évidence les problèmes évoqués par les personnes qui ont prêté attention à la situation pendant toutes ces années.

Même si nous devions magiquement remonter le temps jusqu'en février 2022, ce n'est pas exactement comme si la paix était "stable" et que la Crimée n'était pas aux mains des Russes. 

Nous nous trouvons donc dans une situation étrange où nous devons "restaurer le territoire ukrainien" et les petits malins comme moi disent 

"En quelle année ?" et "Définir la paix ?"

la situation n'était pas vraiment pacifique même avant l'invasion. l'objectif est-il donc de revenir au type d'hybride, de semi-guerre du bon vieux temps ? 

Même si un début de paix devait se produire (que l'on me pardonne l'idée !), ce ne serait qu'une chance pour les deux parties de se réarmer et de se préparer avant que cela ne recommence. Les deux parties soulignent que le regroupement naturel et le réarmement pendant l'accalmie sont la preuve que l'autre partie prévoit de nouveaux combats - ce qui est vrai, bien sûr.

Même si le département d'État a parlé de donner à Poutine une "rampe de sortie", ils en ont besoin eux-mêmes et les États-Unis n'ont pas été très bons avec leurs propres "rampes de sortie" ces derniers temps. 

...à moins que la fermeture de la rampe arrière d'un C-17 rempli d'Afghans ne soit considérée comme une "rampe de sortie". 

les États-Unis ne sont pas vraiment doués pour mettre fin aux guerres. 

On en revient au même problème : quels sont les objectifs ? et qu'est-ce qu'une "solution vivable" ? et il peut y avoir un large fossé entre ce que les États-Unis peuvent supporter et ce que l'Ukraine peut supporter. Toutefois, en fin de compte, ce sont les États-Unis qui décident, et tout le monde devrait le savoir à présent.

L'Ukraine serait prête à arrêter si les États-Unis ne la poussaient pas dans cette voie et ne l'incitaient pas à aller de l'avant. On ne sait évidemment pas qui a raison, ce sont des théories concurrentes. 

Malgré toute la rhétorique, il s'agit en fin de compte d'une "guerre limitée", en particulier dans le sens où l'escalade pourrait conduire à des échanges nucléaires. Nous avons donc déjà fixé une "limite supérieure". C'est l'une des raisons pour lesquelles même les F-16 devront (espérons-le) être examinés avec soin. 

À un moment donné, nous devrons peut-être nous rendre compte que les Ukrainiens ne peuvent tout simplement pas se battre pour s'en sortir. Il faudrait des années pour créer le type de force nécessaire pour éjecter complètement la Russie, y compris de la Crimée, et notamment une marine. 

L'objectif est-il donc février 2022 ?

 

Link to comment
Share on other sites

3 minutes ago, Alexis said:

Les Scandinaves et les Finlandais sont-ils donc surarmés :huh: ? Si on le leur demande, je ne suis pas sûr qu'ils soient de cet avis.

Autre possibilité, c'est le pays de 68 millions d'habitants qui est plutôt sous-armé...

Pourquoi rapporter le volume de force aérienne à la population? Et pas plutôt à l'usage ou au besoin de la force aérienne?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Joab a dit :

Todd dit vraiment n'importe quoi. Il prétend d'abord que l'Ukraine est un état failli. Si l'Ukraine avait été un état failli, il n'y aurait pas eu besoin des BTG russes en 2014 pour venir au secours des volontaires russes et des séparatistes du Donbass face à l'Etat ukrainien.

Tu désinformes en déformant son propos. Il n'a pas dit que l'Ukraine était un état failli. Il a dit que l'Ukraine était « un ‘failed state’ en devenir ». Tu ne peux pas tester son énoncé, qui porte sur l'avenir, en l'appliquant au passé, à savoir 2014.

Anna Colin-Lebedev a testé son énoncé par rapport à la définition qu'elle donne d' « état failli », et le résultat est assez éloquent :

Le 08/03/2023 à 12:26, Wallaby a dit :

 

Tout ceci est certain. Mais pourquoi est-ce que j’ai posé la question d’« un Etat failli »? Pour répondre à Todd qui décrit l’Ukraine comme « une société en décomposition et un ‘failed state’ en devenir » (cf. tweet n°2) et le lie à la démographie et à la perte d’habitants. 10/19

Anna Colin Lebedev

@colinlebedev

Un « État failli » en science politique est un État qui n’exerce plus ses prérogatives en interne, ne présente qu’une façade institutionnelle, est contesté par d’autres acteurs qui exercent le pouvoir sur son territoire. Ça ne se limite pas à l’économie ou à la démographie. 9/19

11:27 PM · 7 mars 2023

Les "Républiques Populaires" de Donetsk et Lougansk, ce ne seraient pas "d'autres acteurs", par hasard ?

 

Link to comment
Share on other sites

Meloni, que tout le monde attendait en soutien de Moscou, vient de livrer un plaidoyer appuyé au soutien à l'Ukraine, sans exclure travailler à une solution pour la paix, tout en distinguant bien les deux postures politiques. 

Le geste à la parole, au sujet de cette transaction sensible. La ficelle me parait énorme, comment les Russes ont pu sérieusement croire avoir une chance dans le contexte actuel ? 

 

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Si on peut éviter de développer sur sieur Todd, SVP ?

Ses théories, analyses et propos n'engagent que sa seule personne et ceux qui y portent crédit. Globalement son "expertise" comme son honnêteté intellectuelle (?) restent encore et ne demandent qu'à être démontrées.

D'ici là ...

De plus il me semble bien loin du centre de gravité ...

Même en faisant bien des efforts et en prenant bien du recul, j'ai vraiment du mal à le suivre ... Si ses propos sortaient de la bouche d'une personne lambda je n'y prêterai même pas attention.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Wallaby said:

Tu désinformes en déformant son propos. Il n'a pas dit que l'Ukraine était un état failli. Il a dit que l'Ukraine était « un ‘failed state’ en devenir ». Tu ne peux pas tester son énoncé, qui porte sur l'avenir, en l'appliquant au passé, à savoir 2014.

Anna Colin-Lebedev a testé son énoncé par rapport à la définition qu'elle donne d' « état failli », et le résultat est assez éloquent :

 

Tout les états sont des états faillis en devenir à très long terme vu que tous sont mortels. Todd sous entendait que le pays était déjà fragile et proche de l'effondrement. Un Etat qui résiste à une déstabilisation intense fomentée de l'extérieur puis à une invasion huit ans plus tard n'était pas un état fragile au bord de l'effondrement. Et c'est parce que l'état ne s'est pas effondré que l'aide occidentale s'est mise en place.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

L’Inde affirme que la Russie peine à tenir ses engagements en matière de livraison d’armes

https://www.opex360.com/2023/03/24/linde-affirme-que-la-russie-peine-a-tenir-ses-engagements-en-matiere-de-livraison-darmes/

 

Suite de plusieurs abandons et rumeurs de retrait de matériel Russe dans plusieurs pays, et ça semble rejoindre également les déclarations du président serbe

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Je recommande cette série de documentaire Arte "Face à Poutine", qui fait une genèse des événements politiques depuis Maidan. Parmi les éléments les plus intéressants, l'interview de VVP en personne qui admet avoir sciemment travaillé au retour de la Crimée en Russie (connaissais pas du tout cette interview, tournée en 2015, la vidéo ci-dessous est réglée sur ce passage). On a eu tendance à l'oublier aussi, mais le soulèvement de Maidan a techniquement commencé avant le refus de Ianoukovitch de signer l'accord. En effet, les Kiévains s'étaient à l'époque rassemblés sur cette place pour se préparer à fêter l'accord, ou une retransmission en direct du sommet Européen avait été organisée. Les témoignages des dirigeants Européens de l'époque confirment qu'ils ont appris sur place, réunis pour l'occasion, que Ianoukovitch n'était pas en mesure de signer l'accord en raison des pressions de Moscou "sur sa personne". Parler d'un soulèvement a postériori est donc assez fallacieux, puisque les gens déjà réunis ont décidé en direct, mais ne pouvaient pas soupçonner que la signature n'aurait pas lieu. 

Egalement, de nombreux interlocuteurs confirment la création d'un ressenti puissant chez Poutine lorsqu'Obama qualifia la Russie de puissance "régionale". Le témoignage de FH, qui confirme que l'invitation de Poutine aux commémoration des 70 ans du débarquement était conditionnée à une entrevue avec Poroschenko. 

Les épisodes sont disponibles sur Youtube ou Arte. 

Egalement vers la fin, plusieurs intervenants Américains racontent les divisions de l'administration Obama sur l'attitude à adopter (ne pas jeter de l'huile sur le feu ou accroitre les livraisons d'armes). 

Edited by olivier lsb
précision
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.politico.com/news/2023/03/16/chinese-rifles-body-armor-russia-ukraine-00087398 (16 mars 2023)

Des entreprises chinoises, dont une liée au gouvernement de Pékin, ont envoyé à des entités russes 1 000 fusils d'assaut et d'autres équipements pouvant être utilisés à des fins militaires, notamment des pièces de drones et des gilets pare-balles, selon des données commerciales et douanières obtenues par Politico.

Les expéditions ont eu lieu entre juin et décembre 2022, selon les données fournies par Import Genius, un agrégateur de données douanières.

China North Industries Group Corporation Limited, l'une des plus grandes entreprises publiques de défense du pays, a envoyé les fusils en juin 2022 à une entreprise russe appelée Tekhkrim qui fait également des affaires avec l'État et l'armée russes. Les fusils CQ-A, conçus sur le modèle du M16 mais étiquetés comme "fusils de chasse civils" dans les données, auraient été utilisés par la police paramilitaire en Chine et par des forces armées des Philippines au Soudan du Sud et au Paraguay.

Selon les données, les entités russes ont également reçu 12 cargaisons de pièces de drones fabriquées par des entreprises chinoises et plus de 12 tonnes de gilets pare-balles chinois, acheminés via la Turquie, à la fin de l'année 2022.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Chapeau à la question de Darius Rochebin ! Qui démarre en citant Voltaire, son tropisme pro-Russe, Catherine II et Frederic de Prusse. On peut ne pas être d'accord avec la question (qui savonne généreusement la planche) et/ou la réponse, n'empêche quelle classe de démarrer une question de fond ainsi !

Et hop, le témoignage personnel de la PM Estonienne. 

 

Edited by olivier lsb
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La Chine ne répond pas, on sort de l'ambiguïté qu'à son détriment... Ou on n'en sort pas, grandi. Or la Chine rêve en grand, donc affaire à suivre mais ça penche plutôt coté Russe pour l'instant. Pour l'instant, ma diplomatie ambiguë préférée reste celle des Turcs: un quasi sans faute à ce stade, en réussissant le tour de force de croquer à tous les niveaux. 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 24/03/2023 à 17:38, olivier lsb a dit :

Meloni, que tout le monde attendait en soutien de Moscou, vient de livrer un plaidoyer appuyé au soutien à l'Ukraine, sans exclure travailler à une solution pour la paix, tout en distinguant bien les deux postures politiques. 

Obligatoire:

Révélation

0r6i4rj7fv811.jpg

63d441a884cdf.webp

c8ebhyb2p9j21.jpg

 

Le 24/03/2023 à 21:40, Wallaby a dit :

Selon les données, les entités russes ont également reçu 12 cargaisons de pièces de drones fabriquées par des entreprises chinoises et plus de 12 tonnes de gilets pare-balles chinois, acheminés via la Turquie, à la fin de l'année 2022.

Comme par hasard.

Il y a 3 heures, olivier lsb a dit :

La Chine ne répond pas, on sort de l'ambiguïté qu'à son détriment... Ou on n'en sort pas, grandi. Or la Chine rêve en grand, donc affaire à suivre mais ça penche plutôt coté Russe pour l'instant. Pour l'instant, ma diplomatie ambiguë préférée reste celle des Turcs: un quasi sans faute à ce stade, en réussissant le tour de force de croquer à tous les niveaux. 

Aucun génie là derrière, juste une science du foutage de merde, et surtout une absence coupable de réaction de la part d'occidentaux incapables de faire leur deuil d'une relation qu'ils pensent ne pas être dysfonctionnelle.

 

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

47 minutes ago, Patrick said:

Aucun génie là derrière, juste une science du foutage de merde, et surtout une absence coupable de réaction de la part d'occidentaux incapables de faire leur deuil d'une relation qu'ils pensent ne pas être dysfonctionnelle.

Une relation qu'ils pensent indispensable surtout ...

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

Aucun génie là derrière, juste une science du foutage de merde, et surtout une absence coupable de réaction de la part d'occidentaux incapables de faire leur deuil d'une relation qu'ils pensent ne pas être dysfonctionnelle.

 

Que leur diplomatie n'aille pas dans le sens de nos intérêts, j'ai aucun mal à le concevoir. Mais "foutage de merde" et "deuil de relation", voilà bien des aspects émotionnels qui, j'en ai peur, ne suffisent pas à caractériser les enjeux réels des luttes de pouvoirs et de domination en cours. 

La Turquie, c'est l'OTAN, et c'est son seul flanc sud-est. Qu'on estime en France que ce soit cher payé, j'en conviens bien volontiers. Mais il se trouve qu'on n'est pas seul dans la barcasse. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 24/03/2023 à 17:38, olivier lsb a dit :

Meloni, que tout le monde attendait en soutien de Moscou, vient de livrer un plaidoyer appuyé au soutien à l'Ukraine, sans exclure travailler à une solution pour la paix, tout en distinguant bien les deux postures politiques. 

Le geste à la parole, au sujet de cette transaction sensible. La ficelle me parait énorme, comment les Russes ont pu sérieusement croire avoir une chance dans le contexte actuel ? 

 

Je ne sais pas où tu as vu que Meloni était pro Russe. Elle est complètement dans une ligne OTANienne (ou plutôt Atlantiste) dès le début. Certaines mauvaises langues de son parti expliquait d'ailleurs que ça expliquait partiellement son élection. Les réseaux Gladio c'était pas des gauchistes hein.

Et je te rejoins sur la Turquie avec sa diplomatie qui peut se permettre d'occuper un territoire Europeen, de renoncer aux traités d'Ataturk, de nier le triple génocide (Armenien, Assyrien, Grec), et même de s'en vanter via certains patch de son armée de l'air, de menacer la souveraineté Grecque, et malgré tout de se voir ouvrir des chapitres d'intégration par nos amis Allemands... Tout en gardant un lien avec les Russes et en appuyant l'invasion de l'Arménie.

Enfin disons le clairement, ils n'ont aucun mérite, ils surfent juste sur l'auto flagellation des Européens. A l'exception notable de Macron.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, olivier lsb a dit :

Que leur diplomatie n'aille pas dans le sens de nos intérêts, j'ai aucun mal à le concevoir. Mais "foutage de merde" et "deuil de relation", voilà bien des aspects émotionnels qui, j'en ai peur, ne suffisent pas à caractériser les enjeux réels des luttes de pouvoirs et de domination en cours. 

D'accord avec ça...

Il y a 10 heures, olivier lsb a dit :

La Turquie, c'est l'OTAN, et c'est son seul flanc sud-est. Qu'on estime en France que ce soit cher payé, j'en conviens bien volontiers. Mais il se trouve qu'on n'est pas seul dans la barcasse. 

... beaucoup moins avec ça. Qu'en pensent la Grèce et Chypres ?

Link to comment
Share on other sites

La Russie va déployer des armes nucléaires « tactiques » en Biélorussie 

Le président russe, Vladimir Poutine, a assuré samedi que Moscou allait déployer des armes nucléaires « tactiques » sur le territoire de son allié, la Biélorussie, un pays situé aux portes de l’Union européenne.

« Il n’y a rien d’inhabituel ici : les Etats-Unis font cela depuis des décennies. Ils déploient depuis longtemps leurs armes nucléaires tactiques sur le territoire de leurs alliés », a déclaré M. Poutine lors d’une interview diffusée à la télévision russe. « Nous avons convenu de faire de même », a-t-il ajouté en disant avoir l’accord de Minsk.

Le chef d’Etat a menacé samedi d’utiliser des obus contenant de l’uranium appauvri en Ukraine si Kiev devait en recevoir de la part des Occidentaux, comme cela a été évoqué récemment par une responsable britannique. « La Russie, bien sûr, a de quoi répondre. Nous avons, sans exagérer, des centaines de milliers d’obus de ce type. Nous ne les utilisons pas pour le moment », a-t-il prévenu.

https://www.lemonde.fr/international/live/2023/03/25/guerre-en-ukraine-en-direct-vladimir-poutine-assure-que-moscou-va-deployer-des-armes-nucleaires-tactiques-en-bielorussie_6166925_3210.html?#id-902498

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Non inultus premor a dit :

La Russie va déployer des armes nucléaires « tactiques » en Biélorussie 

Le président russe, Vladimir Poutine, a assuré samedi que Moscou allait déployer des armes nucléaires « tactiques » sur le territoire de son allié, la Biélorussie, un pays situé aux portes de l’Union européenne.

« Il n’y a rien d’inhabituel ici : les Etats-Unis font cela depuis des décennies. Ils déploient depuis longtemps leurs armes nucléaires tactiques sur le territoire de leurs alliés », a déclaré M. Poutine lors d’une interview diffusée à la télévision russe. « Nous avons convenu de faire de même », a-t-il ajouté en disant avoir l’accord de Minsk.

Le chef d’Etat a menacé samedi d’utiliser des obus contenant de l’uranium appauvri en Ukraine si Kiev devait en recevoir de la part des Occidentaux, comme cela a été évoqué récemment par une responsable britannique. « La Russie, bien sûr, a de quoi répondre. Nous avons, sans exagérer, des centaines de milliers d’obus de ce type. Nous ne les utilisons pas pour le moment », a-t-il prévenu.

https://www.lemonde.fr/international/live/2023/03/25/guerre-en-ukraine-en-direct-vladimir-poutine-assure-que-moscou-va-deployer-des-armes-nucleaires-tactiques-en-bielorussie_6166925_3210.html?#id-902498

Encore ? On y avait déjà eu droit avec le coup des Su-25 équipés de bombes nucléaires tactiques...

A noter un petit (et vieux) dossier sur les munitions à l'uranium appauvri. Page 10 pour les équipements soviétiques connus :

https://inis.iaea.org/collection/NCLCollectionStore/_Public/49/053/49053274.pdf

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 24/03/2023 à 19:41, Banzinou a dit :

L’Inde affirme que la Russie peine à tenir ses engagements en matière de livraison d’armes

https://www.opex360.com/2023/03/24/linde-affirme-que-la-russie-peine-a-tenir-ses-engagements-en-matiere-de-livraison-darmes/

 

Suite de plusieurs abandons et rumeurs de retrait de matériel Russe dans plusieurs pays, et ça semble rejoindre également les déclarations du président serbe

La France peut profiter de ca je pense

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Kelkin a dit :

D'accord avec ça...

... beaucoup moins avec ça. Qu'en pensent la Grèce et Chypres ?

Face à l'avis des US et des Brits, les vrais patrons de l'OTAN ? Je n'en sais rien. 

Sûrement une des raisons à l'accord de défense franco Grec: le scepticisme est de mise, dans un contexte OTAN "mort cérébrale". Un constat caduc pour l'Europe de l'est, mais peut être toujours pertinent concernant la Turquie. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Coriace a dit :

Je ne sais pas où tu as vu que Meloni était pro Russe. Elle est complètement dans une ligne OTANienne (ou plutôt Atlantiste) dès le début. Certaines mauvaises langues de son parti expliquait d'ailleurs que ça expliquait partiellement son élection. Les réseaux Gladio c'était pas des gauchistes hein.

Et je te rejoins sur la Turquie avec sa diplomatie qui peut se permettre d'occuper un territoire Europeen, de renoncer aux traités d'Ataturk, de nier le triple génocide (Armenien, Assyrien, Grec), et même de s'en vanter via certains patch de son armée de l'air, de menacer la souveraineté Grecque, et malgré tout de se voir ouvrir des chapitres d'intégration par nos amis Allemands... Tout en gardant un lien avec les Russes et en appuyant l'invasion de l'Arménie.

Enfin disons le clairement, ils n'ont aucun mérite, ils surfent juste sur l'auto flagellation des Européens. A l'exception notable de Macron.

La question dans une démocratie parlementaire n'est pas tant l'opinion des individus plutôt que celle du parti, ou du courant politique (encore un biais très français que de demander ce que le chef en pense). 

Mon propos à l'encontre de Meloni (je fais d'ailleurs amende honorable) concernait plus en réalité la position de l'extrême droite Italienne. Un de ses représentants notoires, Salvini, étant connu pour ses positions pro russes. A droite, idem pour Berlusconi qui jouit encore d'une influence. Bref, mon point était de dire que c'était pas joué d'avance. 

Pour la Turquie, je te comprends quand tu dis qu'ils n'ont aucun mérite. On devrait plutôt parler d'aucun mérite "moral". Le mérite "technique" de leur diplomatie, c'est à dire la capacité à obtenir des avantages en lien avec une stratégie nationale, je trouve qu'il est réel et s'est brillamment (pour les intérêts Turcs) illustré lors de ce conflit. Réussir à faire venir rosatom et 15 mds de dollars russes dans une économie hyperinflationniste, le corridor du grain, le re-export des hydrocarbures, la fourniture d'armements à l'Ukraine etc... Cest très finement joué. 

Que ça se soit accompli au détriment de toute cohérence cartésienne, ou de toute approche des enjeux globaux, deux marqueurs si chers à la diplomatie Française, je crois que ça en touche une à tout le monde sans faire bouger l'autre. Et c'est un peu notre problème. 

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...