Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

il y a 4 minutes, Kiriyama a dit :

Au fait, Airbus a proposé à la Suisse de fabriquer les Typhoon chez elle. Mais est-ce qu'il serait possible plus tard, que les Suisses les exportent également et satisfassent des commandes à l'export ? 

Uniquement si en plus des Allemands, les italiens, les Espagnols et les Anglais sont d'accord. Et vu que ces pays se sont repartis les zones commerciales, il faut aussi vendre dans une zone non couverte par un autre pays.

Donc à moins de trouver un client (politiquement correct) en Antarctique ou sur une autre planète, ça ne va pas être possible.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 21/11/2020 à 10:37, Pakal a dit :

La proposition Eurofighter inclut l'assemblage  final en Suisse de 40 Typhoon dans la limite des coûts imposés

https://skynews.ch/startseiten-news/eurofighter-f-35-endmontage-in-der-schweiz-offeriert/

Au fait, je ne voudrais pas donner l'impression de troller (enfin, pas trop ouvertement), mais cela voudrait dire que ces Typhoon seraient à des standards d'assemblage espagnols, italiens ou allemands, mais certainement pas au standard anglais qui prévoit des ajustements de sous ensembles alignés au laser sur des plates-formes asservies aux éphémérides pour ne pas être déformées par les effets de marée.

C'est un souvenir d'une info rapportée par @TMor mais dont j'ai retrouvé une confirmation officielle ici : https://www.flightglobal.com/picture-gravitational-pull-no-longer-a-concern-at-bae-systems-warton-typhoon-assembly-plant-at-high-tide-day/72135.article

J'ai toujours trouvé ça too much, overkill, voire débile (puisque les outils bougent avec le sol, les 2 mm de déplacement de celui-ci ne produisent pas 2 mm d'excursion des outils), mais bon ...

  • Haha 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, ARPA a dit :

Uniquement si en plus des Allemands, les italiens, les Espagnols et les Anglais sont d'accord. Et vu que ces pays se sont repartis les zones commerciales, il faut aussi vendre dans une zone non couverte par un autre pays.

Donc à moins de trouver un client (politiquement correct) en Antarctique ou sur une autre planète, ça ne va pas être possible.

Les Suisses auront le droit de vendre des Typhoon à la France et aux US.

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, kalligator a dit :

Je parle souvent du Pantsyr car c est tout en un. Une version occidentale comparable ok.

Une cinquantaine d engins offriraient une sacrée couverture contre des menaces variées.

Actuellement on a vraiment plus grand chose.

Faisons plus simple : qu'est-ce qu'il y a comme modèles d'automoteurs antiaériens équipés de canons en service aujourd'hui dans l'OTAN ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, FAFA a dit :

Reportage du magazine économique TTC sur l’achat des avions. Airbus, Boeing et LM font leur pub alors que Dassault refuse de participer. A partir de 15' 17''.

https://www.rts.ch/play/tv/emission/t-t-c--toutes-taxes-comprises?id=14235

Le représentant de LM a beaucoup, beaucoup grossi.

Edit : par contre, les observations du journaliste en vertu desquelles "tous les appareils se valent" et "le F-35 est très répandu en Europe" sont quand même étonnantes.

Edited by Boule75
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

Edit : par contre, les observations du journaliste en vertu desquelles "tous les appareils se valent" et "le F-35 est très répandu en Europe" sont quand même étonnantes.

C’est même assez désolant.

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, kalligator a dit :

C est surtout un bobard sur lequel on a déjà parlé longuement

Ce journaliste est probablement de bonne fois, non-spécialiste, vu de lui tout ces avions volent et coûtent une fortune, et il ne se sentait pas de creuser les différences et d'en expliquer la teneur à son public.

En démocratie, au delà des élections, le mécanisme est conçu pour permettre "les remontées du terrain" : avec @FAFA vous trouvez comment lui écrire, et avec vos vraies adresses suisses, vous écrivez des lettres gentilles et didactiques, la disponibilité, les coûts d'entretien, les capacités de vol supersonique ou pas, le potentiel d'évolution, et le gars en tiendra probablement compte. C'est comme avec les députés et les élus en général, a fortiori quand le pays est "petit" et les courriers bien faits : il ne va pas en recevoir cent mille et ça l'intéressera si c'est fait correctement ; le député peut être mise en copie de la lettre au journaliste. C'est en bonne partie comme ça que ça marche quand ça fonctionne bien.

  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Ciders a dit :

Faisons plus simple : qu'est-ce qu'il y a comme modèles d'automoteurs antiaériens équipés de canons en service aujourd'hui dans l'OTAN ?

Plus rien, depuis la sortie du Gepard

Les différents projets américains n'ont jamais abouti : Sergeant York notamment.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 

 

Il y a 12 heures, Boule75 a dit :

Le représentant de LM a beaucoup, beaucoup grossi.

Edit : par contre, les observations du journaliste en vertu desquelles "tous les appareils se valent" et "le F-35 est très répandu en Europe" sont quand même étonnantes.

Il a parlé d'un stock de pièces détachées en Suisse cela veut il  dire que les autres on un petit stock ???

Edited by LBP
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, LBP a dit :

 

 

Il a parlé d'un stock de pièces détachées en Suisse cela veut il  dire que les autres on un petit stock ???

Il a dit "stock partagé géré par les Etats-Unis", ce qui me semble signifier qu'à part les USA, personne ne dispose de la totalité des pièces de rechange sur son sol, ni même de l'inventaire de ce qui est stocké sur son sol en fait. Il y a de l'ALIS là-dedans et un immense bazar depuis le début (pièces mal identifiées, N versions de la même pièces du fait de la concurrency, du prototypage permanent, des 3 versions de base, des différences entre les versions US, israéliennes, export, probablement de fournisseurs multiples sur certaines pièces, etc...).
Problèmes de traduction, de méthodes, pièces signalées défectueuses par Alis à tort, remises dans le circuit, pièces réparées, bug d'Alis, séries de pièces défectueuses (circuit carburant...), erreurs de saisie, bugs et contournements d'Alis, secouez et psssccchhh ! C'est pire qu'un tube de Mentos dans une bombonne de Coca.

Quelqu'un sait combien il y a de pièces uniques dans un F-35A ? Ca va coûter cher de tout avoir... Et de devoir renouveller une partie de ces trucs au fur et à mesure de la suite de la mise au point et des  obsolescences devant être traitées avant même la FOC.

Tout cela va prodigieusement intéresser les Finlandais.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Boule75 a dit :

Quelqu'un sait combien il y a de pièces uniques dans un F-35A ? Ca va coûter cher de tout avoir... 

Je ne sais pas quelle image tu t'es mis dans la tête, mais personne n'a la totalité des pièces en stock. On parle ici de rechanges pour l'entretien et la maintenance, et de lots de dépannages, c'est à dire d'un stock renouvelable de pièces d'usure et des sous-ensembles plus ou moins complets. La grosse majorité des pièces élémentaires se trouve chez les industriels qui entretiennent/réparent/remplacent la plupart des sous-ensembles, et une partie n'existe même que pour la fabrication (par exemple, un cadre de fuselage) et n'est en stock nul part.

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, DEFA550 a dit :

Je ne sais pas quelle image tu t'es mis dans la tête, mais personne n'a la totalité des pièces en stock. On parle ici de rechanges pour l'entretien et la maintenance, et de lots de dépannages, c'est à dire d'un stock renouvelable de pièces d'usure et des sous-ensembles plus ou moins complets. La grosse majorité des pièces élémentaires se trouve chez les industriels qui entretiennent/réparent/remplacent la plupart des sous-ensembles, et une partie n'existe même que pour la fabrication (par exemple, un cadre de fuselage) et n'est en stock nul part.

Je me doute, mais quand même : un lot de maintenance susceptible de permettre l'usage intensif d'au moins 60% de 60 avions tous identiques pendant 15 jours, ça fait combien de références de pièces ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, DEFA550 a dit :

Je suppose que tu cherches à savoir ce qu'il faut pour faire voler 36 avions pendant 15 jours ? Il faut du carburant, de l'huile, des pneus et quelques plaquettes de frein. J'exagère à peine...

Tu veux ajouter la maintenance dans l'équation ? Ca dépend de l'état initial de tes avions, de ce qui est concerné, et du temps que ça prend, sachant que ton avion devient de toute façon indisponible pour plusieurs jours et qu'en toute logique ce n'est pas celui là que tu vas intégrer dans ton pool de 36 avions "actifs". Si tu te démerdes bien, ça fait zéro références pour ce poste là.

Tu veux ajouter les dépannages dans l'équation ? Ca dépend des pannes "prévisibles".

Le tout avec 40% de tes 60 avions qui ne volent pas (donc 24), ce qui fait autant de trucs divers et variés en stock moyennant du temps et de la main d'oeuvre pour faire le taf.

Je sais que ça ne répond pas précisément à ta question, mais ça pose le problème de la bonne manière. A titre d'exemple, ce qu'il faut pour soutenir une flotte lors d'un exercice majeur comme Red Flag ou Mapple Flag, outillage et matériels d'environnement inclus, ça tient sur quelques palettes. Et tout n'est pas utilisé (pas de panne = pas de dépannage :-p)

Je réfléchissais "Finlande" en fait : que faut-il en stock pour s'assurer que 60% au moins de la flotte sera disponible durant 2 semaines de conflit de haute intensité sans renforts ? La situation de départ est celle d'une flotte courante pas particulièrement préparée. Le cas d'usage est "au maximum des capacités des pilotes et avions". Je met l'attrition dans les 40% restants.

Link to comment
Share on other sites

L'argument de la communalité des armes n'en est plus un si les F-18 arrivent en bout de course en même temps que leurs armements. Qui devront donc être renouvellés. Alors les mêmes ou d'autres, quelle différence?

Un achat F-35 passe par une production au moins partielle en Europe. En Italie ici. Il y a donc double dépendance, aux USA et à l'Italie.
Un achat Eurofighter engage une dépendance non pas vers l'Allemagne mais vers les 4 partenaires, GB, Allemagne, Italie, Espagne.

Dans le cadre d'un achat d'Eurofighter, que se passe-t-il si l'ECRS mk1 ne satisfait pas ArmaSuisse et qu'ils veulent autre chose? De pas allemand s'entend. 
D'autre part proposer l'assemblage en Suisse... il faut une chaîne pour ça. Et ça n'est jamais qu'une manière détournée de faire oublier que les éléments de l'avion sont fournis par 4 pays européens.

En clair il n'y a que le F-18 SH et le Rafale qui offre un interlocuteur vraiment unique à la Suisse.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Boule75 a dit :

Je réfléchissais "Finlande" en fait : que faut-il en stock pour s'assurer que 60% au moins de la flotte sera disponible durant 2 semaines de conflit de haute intensité sans renforts ? La situation de départ est celle d'une flotte courante pas particulièrement préparée. Le cas d'usage est "au maximum des capacités des pilotes et avions". Je met l'attrition dans les 40% restants.

A la louche, rien de plus que ce dont ils ont besoin pour tenir 2 mois en temps normal. Une forte activité ne fait que comprimer le temps.

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, DEFA550 a dit :

A la louche, rien de plus que ce dont ils ont besoin pour tenir 2 mois en temps normal. Une forte activité ne fait que comprimer le temps.

Je ne mesure pas - tu t'en doutes - la fréquence de changement ou de réparation des pièces, ni le nombre de pièces concernées. Ce que je conçois mal, notamment, c'est l'apparente contradiction entre des avions nécessitant systématiquement de nombreuses heures de maintenance pour chaque heure de vol, d'une part, et l'idée que cette maintenance pourrait s'accomplir sans finalement changer grand chose.

Il y a cinquante circuits à vidanger après chaque vol, des plaquettes de frein toujours mal foutues, des calibrages à refaire toutes les 10 heures de vol ?? Et au final pas beaucoup de pièces mais beaucoup de main d'œuvre ?

Ce n'est peut être pas le bon fil mais c'est intrigant !

Edited by Boule75
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Boule75 a dit :

Il y a cinquante circuits à vidanger après chaque vol, des plaquettes de frein toujours mal foutues, des calibrages à refaire toutes les 10 heures de vol ?? Et au final pas beaucoup de pièces mais beaucoup de main d'œuvre ?

Ce n'est peut être pas le bon fil mais c'est intrigant !

Pour te donner un ordre d'idée sur le Charles de Gaulle il y a un stock d’un million de pièces de rechange, pour 30 000 références.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...