Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

il y a 1 minute, Pakal a dit :

Un avantage (ou pas ?) les 25 / 28 janvier à Washington , ce sera la nouvelle administration

Elle aura d'autres chats à fouetter : les suites de l'attentat du 20, 5500 morts/jours de la Covid, un rhume pour Biden :concentrec:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Boule75 a dit :

Le fait que ça finisse par les USA, pour le coup, n'est pas bon signe : ils vont tout faire pour tout savoir des discussions précédentes à Paris et Berlin, et ils sont probablement très forts pour ça. Je serais curieux de savoir quels ont été les protocoles convenus pour assurer la confidentialité des offres, des évaluations, des discussions :tongue:

Du bruit blanc à base de chanteurs tyroliens dans les salles de réunion.

il y a 55 minutes, Pakal a dit :

Je suis d'accord.  C'est même très tôt pour la France, laissant à  LM, Boeing et Eurofighter plus de 15 jours pour redresser la barre 

Le pire étant qu'il était simple de supprimer cette impression:

  • Aller dans les capitales dans le même ordre que les candidats qui sont passés en Suisse lors de l'évaluation.
  • Conserver le même intervalle de temps entre ces passages.

Même en Finlande on a pas eu droit à ça, même si on y a aussi vu des gradés faire la promo de LM.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Pas d'accord là-dessus, parce que les médias suisses (agissant au service d'un quelconque acteur de cette histoire) peuvent tout à fait mener une campagne de pourrissement en cas de choix de l'offre française, en l'axant sur "l'opacité de l'offre de Dassault". C'est déjà l'effet que donne le fait que les autres communiquent mais pas Dassault. À aucun moment on entend "conformément à ses engagements Dassault se taisent au lieu de faire les kékés" mais plutôt "Dassault n'a pas souhaité répondre".

Or ce qu'il se passe c'est que les autres candidats sont en train de se payer de la com' gratos auprès du public. Je te certifie donc que mécaniquement Dassault, s'ils gagnaient, provoqueront quolibets, questionnements, et théories de toutes sortes..

Mon impression est que dans les années 60 – 70, les médias suisses étaient des médias de complaisance qui posaient une question, attendait respectueusement la réponse de leur interlocuteur avant d’en poser une autre qui ne devait surtout pas froisser l’interlocuteur en question. Dans les années 80 – 90 c’était plus des médias d’information. Le journaliste posait une question, attendait la réponse mais si cette dernière était boiteuse (ou façon langue de bois), il n’hésitait pas à relancer son interlocuteur, quitte à poser la question qui fâche. Aujourd’hui, le journalisme se pratique bien souvent de façon impertinente (bien des journalistes revendiquent cette formule). Même si tout est parfait, ils cherchent le grain de sable qui pourrait bloquer les engrenages. Il faut poser des questions qui font polémiques, même si elles ne reposent sur pas grand-chose. Ainsi on en parle, ça fait des sujets même s’il n’y a presque rien à dire. C’est ainsi, c’est dans l’air du temps et il faut faire avec.

Alors à mon avis, quel que soit l’avion choisi, les médias suisses auront toujours quelque chose à reprocher à ce choix et ils trouveront toujours un (pseudo) expert pour alimenter la polémique et tout cela au nom de l’information.

Par contre, à ce stade, ce ne sont pas les médias suisses, ni le public qui décident du candidat le mieux adapté. Ce sera les différents groupes d’experts (des domaines militaire, financier, logistique, industriel et de collaboration internationale) qui donneront chacun leurs conclusions dans leur domaine respectif et les politiciens (Conseil Fédéral en tête) décideront du choix final.

Après il y a toujours la possibilité d’une nouvelle initiative, mais le moins que l’on puisse dire c’est que les initiants ne seraient pas du tout respectueux de la démocratie. Et puis, il y a toujours ce maudit virus qui maltraite les budgets, mais ça, c’est une autre histoire…

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Le pire étant qu'il était simple de supprimer cette impression:

  • Aller dans les capitales dans le même ordre que les candidats qui sont passés en Suisse lors de l'évaluation.
  • Conserver le même intervalle de temps entre ces passages.

Patrick, t'as pas l'impression d'être dans un débat "on amène la chèvre au dessus du seau ou on met le seau sous la chèvre?" :biggrin:

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, FAFA a dit :

Patrick, t'as pas l'impression d'être dans un débat "on amène la chèvre au dessus du seau ou on met le seau sous la chèvre?" :biggrin:

 Si, et en plus je ne sais ni qui est "on", ni qui fait le tabouret, et encore moins qui incarne la chèvre...

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, FAFA a dit :

Et puis, il y a toujours ce maudit virus qui maltraite les budgets, mais ça, c’est une autre histoire…

Au sujet de la pandémie, celle-ci n'a pas encore eu d'impact sur le calendrier suisse, a contrario de ce qui se produit en Finlande (6 mois de retard à rattraper selon le patron du programme HX) et potentiellement ce qui va poindre en Croatie (la chute du PIB et les récents tremblements de terre...à l'origine d'urgences "vitales"/prioritaires/budgétaires)...?

Révélation

210111055841914207.jpg

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Kerloas a dit :

Au sujet de la pandémie, celle-ci n'a pas encore eu d'impact sur le calendrier suisse, a contrario de ce qui se produit en Finlande (6 mois de retard à rattraper selon le patron du programme HX) et potentiellement ce qui va poindre en Croatie (la chute du PIB et les récents tremblements de terre...à l'origine d'urgences "vitales"/prioritaires/budgétaires)...?

  Révéler le texte masqué

210111055841914207.jpg

 

Je n’en suis plus certain mais il me semble qu’il y a eu un report minime de la décision comparé à la date prévue initialement (tout au plus 2 ou 3 mois).

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Pierre_F a dit :

Pour moi, passer en premier à aussi ses avantages.

De facto, on sait que cette première visite sera la référence et qu’ils classeront les visites en fonction de la première.

C’est donc une opportunité de placer le cadre où nous le voulons et de le mettre en particulier sur nos points forts. Ceci aurait été plus difficile dans le sens inverse.

C’est vrai aussi que le dernier qui parle peut laisser la super impression émotionnelle.

Cependant , je pense que les Suisses sont intelligents et prépareront leur visite par état sur les points importants qui manquaient dans les réponses de chacune des offres. Chaque visite sera donc en ce sens, totalement différente.

C’est pourquoi, dans ce cadre, il faut faire bien, répondre factuellement, ne pas nier les désavantages perçues s'ils sont réels et surtout ne pas en faire trop au risque de perdre toute crédibilité. Il serait à mon avis intéressant de recevoir ces hôtes helvétes en Français, Allemand et Italien.

Si Allemands et Autrichiens protègent l’Est de la Suisse, la France protège le Nord et l’Ouest du pays. On a déjà vu des invasions de frontières par contournement.

 

 

Etant donné qu'il y a une équipe de vérificateurs par constructeur, c'est pas du tout évident.

Edited by herciv
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Pierre_F a dit :

Pour moi, passer en premier à aussi ses avantages.

De facto, on sait que cette première visite sera la référence et qu’ils classeront les visites en fonction de la première.

C’est donc une opportunité de placer le cadre où nous le voulons et de le mettre en particulier sur nos points forts. Ceci aurait été plus difficile dans le sens inverse.

Vrai, mais la vraie référence ce sera le poids de l'offre expliquée par les différentes équipes chargées de transmettre leurs conclusions. Si à un moment donné l'une a moins de crédibilité que l'autre (le fameux effet belge "c'est trop beau pour être vrai") alors on retourne à la case départ.

 

il y a 14 minutes, herciv a dit :

Etant donné qu'il y a une équipe de vérificateurs par constructeur, c'est pas du tout évident.

Vrai aussi, mais dans ce cas pourquoi n'avoir pas mené les discussions avec les différents constructeurs exactement en même temps à différents endroits?
Au moins avec une telle méthode, il n'y aurait pas de risque d'espionnage et d'adaptation des offres a posteriori si des informations sur les unes et les autres étaient obtenues indûment.

À moins que l'on ait convenu en France de proposer une offre "officielle" le jour de l'entrevue avec l'équipe suisse qui soit différente d'une offre "officieuse" remise par des canaux détournés à des interlocuteurs-clés, afin de brouiller les pistes et d'induire l'ennemi en erreur. Auquel cas disposer d'une large fenêtre temporelle pour envoyer des signaux contradictoires avant les entrevues entre suisses et américains/allemands, offrirait un surcroît de sécurité.

En effet si les suisses ont raison de s'assurer de la bonne foi de leurs interlocuteurs, la réciproque est tout aussi vraie. Et à ce petit jeu, des déclarations signées en triple exemplaire ne suffisent pas du tout.

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Patrick a dit :

Vrai aussi, mais dans ce cas pourquoi n'avoir pas mené les discussions avec les différents constructeurs exactement en même temps à différents endroits?

D'un autre côté les visites ne sont pas simultanées mais vraiment çà se joue à pas grand chose. 4 Constructeurs en moins d'un mois c'est rondement mené.

Moi ce qui m'interroge le plus c'est puisqu'il y a des équipes d'évaluation distincte comment ils font pour comparer ensuite ?

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Bechar06 a dit :

Cet ordre a t il été tiré au sort ?? 

Je ne me souviens plus : cet ordre correspond il à l'ordre de passage sur la campagne d'essais en Suisse ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, FATac a dit :

Je ne me souviens plus : cet ordre correspond il à l'ordre de passage sur la campagne d'essais en Suisse ?

Non justement.

Mais c'est plus complexe que ça.
Voici déjà un calendrier suisse de l'année 2019 pour y voir plus clair: https://numerodesemaine.ch/calendrier/suisse/2019

 

Originellement avant l'exclusion de SAAB, le calendrier de passage des avions devait ressembler à ça:

https://www.vbs.admin.ch/content/vbs-internet/fr/die-schweizer-armee/sicherheit-im-luftraum.detail.nsb.html/74609.html

Les candidats seront testés par ordre alphabétique, selon le nom des constructeurs :

  1. Airbus, Allemagne, Eurofighter: Semaines 15 et 16
  2. Boeing, Etats-Unis, F/A-18 Super Hornet: Semaines 17 et 18
  3. Dassault, France, Rafale: Semaines 20 et 21
  4. Lockheed Martin, Etats-Unis, F-35A: Semaines 23 et 24
  5. Saab, Suède, Gripen E: Semaines 25 et 26

Les vols de nuit sont prévus comme suit (le jour de réserve est indiqué entre parenthèses) :

  1. Lundi, 15/04/2019 (16/04/2019)
  2. Lundi, 29/04/2019 (30/04/2019)
  3. Lundi, 20/05/2019 (21/05/2019)
  4. Jeudi, 06/06/2019 (11/06/2019)
  5. Mercredi, 26/06/2019 (27/06/2019)

La presse mentionnait:
https://www.levif.be/actualite/international/cinq-avions-de-combat-testes-en-suisse-des-jeudi-dont-le-f-35a/article-news-1119417.html?cookie_check=1610386752

09/04/19 à 15:51
L'Eurofighter d'Airbus sera le premier sur la sellette. Les essais en vols démarrent jeudi (nb: donc le 11 avril 2019). Suivront le Super Hornet de Boeing le 29 avril, le Rafale de Dassault le 20 mai, le F-35A de Lockheed-Martin le 6 juin puis le Gripen E de Saab le 24 juin.

Or, toujours en excluant le jour d'arrivée des avions puisque certains arrivaient le matin et d'autres le soir, on arrivait à ce calendrier:

- du 11 avril au 29 avril non inclus il y aurait eu 9 jours ouvrés pour l'Eurofighter (+ 6 jours fériés et week end)
- du 29 avril au 20 mai non inclus il y aurait eu 14 jours ouvrés pour le F-18 (+ 6 jours fériés et week end)
- du 20 mai au 6 juin non inclus il y aurait eu 11 jours ouvrés pour le Rafale (+ 5 jous fériés et week end, sauf si les examinateurs ont fait le pont le vendredi 31 mai)
- du 6 juin au 24 juin non inclus il y aurait eu 10 jours ouvrés pour le F-35 (+ 5 jours fériés et week end)

Puis après l'exclusion du Gripen on apprenait ceci: https://www.vbs.admin.ch/content/vbs-internet/fr/die-schweizer-armee/sicherheit-im-luftraum.detail.nsb.html/75390.html

Il avait été planifié d’évaluer le Gripen E du 24 au 28 juin 2019. Le Gripen E sera exclu de la procédure d’évaluation en raison de sa non-participation aux essais en vol et au sol

donc

- du 24 juin au 28 juin pour le Gripen E (et on ne sait pas pour la suite)

Noter que le Rafale et le F-35 réalisaient leur vol de nuit dès leurs jours d'arrivée respectifs, les 20 mai et 6 juin dans ce calendrier initial.

 

Un esprit chagrin fera remarquer que les évaluations Airbus et Boeing se sont suivies rapidement, et qu'il y a eu un battement avant et après l'évaluation Rafale, mais en réalité c'est parce que les périodes entre les tests elles-mêmes sont irrégulières:

 

***

 

Ensuite, suite à l'exclusion du Gripen E et en omettant le jour-même de l'arrivée (quoique on a vu que dans le cas du Rafale et du F-35 il était prévu de les faire voler de nuit dès leur jour d'arrivée), certains avions étant arrivés le matin et d'autres le soir, on arrive à ce calendrier:

puis, 15 jours, dont 9 ouvrés après le jour d'arrivée du Typhoon:

 

puis, 20 jours, dont 12 ouvrés après le jour d'arrivée du F-18:

 

puis, 12 jours dont 8 ouvrés après le jour d'arrivée du Rafale:

 

Je n'ai pas trouvé de dates pour les jours de présence du F-35.

 

***

 

Pourquoi cette vérification calendaire peut être utile?
Parce que les dates de l'évaluation laissent supposer un rythme de complétude des essais et de dépouillement des données afférentes différents selon les candidats.

Or, si dans les faits on observe bien une différence suite à la refonte du calendrier qui suivait l'exclusion du Gripen E, le calendrier initial était encore différent.

Donc impossible d'en conclure quoi que ce soit sur la durée effective des tests des uns et des autres.

Tout au plus peut-on se risquer à cette analyse partielle:
Par rapport au calendrier initial (présenté en second dans ce message) on remarque cependant que les essais réels, excluant cette-fois le Gripen E, ont vu:

  • Une diminution du nombre de jours ouvrés entre le passage du Rafale et celui de l'avion suivant, de 11 jours prévus à 8.
  • Une diminution du nombre de jours ouvrés entre le passage du F-18 et celui de l'avion suivant, de 14 jours prévus à 12.
  • Un nombre de jours identique pour l'Eurofighter, 9 jours ouvrés après son jour d'arrivée.
  • Et je n'ai pas les données pour le F-35.

 

Voilà, réponse exhaustive.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, FATac a dit :

Je ne me souviens plus : cet ordre correspond il à l'ordre de passage sur la campagne d'essais en Suisse ?

D'après Patrick non. Et d'après moi non plus, le Rafale n'était pas le premier à être évalué.

Et sinon on va quand même pas gloser pendant une page sur un ordre de passage, non ? Si ? :huh:

il y a 5 minutes, Patrick a dit :

Non justement.

Mais c'est plus complexe que ça.
Voici déjà un calendrier suisse de l'année 2019 pour y voir plus clair: https://numerodesemaine.ch/calendrier/suisse/2019

 

Originellement avant l'exclusion de SAAB, le calendrier de passage des avions devait ressembler à ça:

https://www.vbs.admin.ch/content/vbs-internet/fr/die-schweizer-armee/sicherheit-im-luftraum.detail.nsb.html/74609.html

Les candidats seront testés par ordre alphabétique, selon le nom des constructeurs :

  1. Airbus, Allemagne, Eurofighter: Semaines 15 et 16
  2. Boeing, Etats-Unis, F/A-18 Super Hornet: Semaines 17 et 18
  3. Dassault, France, Rafale: Semaines 20 et 21
  4. Lockheed Martin, Etats-Unis, F-35A: Semaines 23 et 24
  5. Saab, Suède, Gripen E: Semaines 25 et 26

Les vols de nuit sont prévus comme suit (le jour de réserve est indiqué entre parenthèses) :

  1. Lundi, 15/04/2019 (16/04/2019)
  2. Lundi, 29/04/2019 (30/04/2019)
  3. Lundi, 20/05/2019 (21/05/2019)
  4. Jeudi, 06/06/2019 (11/06/2019)
  5. Mercredi, 26/06/2019 (27/06/2019)

La presse mentionnait:
https://www.levif.be/actualite/international/cinq-avions-de-combat-testes-en-suisse-des-jeudi-dont-le-f-35a/article-news-1119417.html?cookie_check=1610386752

09/04/19 à 15:51
L'Eurofighter d'Airbus sera le premier sur la sellette. Les essais en vols démarrent jeudi (nb: donc le 11 avril 2019). Suivront le Super Hornet de Boeing le 29 avril, le Rafale de Dassault le 20 mai, le F-35A de Lockheed-Martin le 6 juin puis le Gripen E de Saab le 24 juin.

Or, toujours en excluant le jour d'arrivée des avions puisque certains arrivaient le matin et d'autres le soir, on arrivait à ce calendrier:

- du 11 avril au 29 avril non inclus il y aurait eu 9 jours ouvrés pour l'Eurofighter (+ 6 jours fériés et week end)
- du 29 avril au 20 mai non inclus il y aurait eu 14 jours ouvrés pour le F-18 (+ 6 jours fériés et week end)
- du 20 mai au 6 juin non inclus il y aurait eu 11 jours ouvrés pour le Rafale (+ 5 jous fériés et week end, sauf si les examinateurs ont fait le pont le vendredi 31 mai)
- du 6 juin au 24 juin non inclus il y aurait eu 10 jours ouvrés pour le F-35 (+ 5 jours fériés et week end)

Puis après l'exclusion du Gripen on apprenait ceci: https://www.vbs.admin.ch/content/vbs-internet/fr/die-schweizer-armee/sicherheit-im-luftraum.detail.nsb.html/75390.html

Il avait été planifié d’évaluer le Gripen E du 24 au 28 juin 2019. Le Gripen E sera exclu de la procédure d’évaluation en raison de sa non-participation aux essais en vol et au sol

donc

- du 24 juin au 28 juin pour le Gripen E (et on ne sait pas pour la suite)

Noter que le Rafale et le F-35 réalisaient leur vol de nuit dès leurs jours d'arrivée respectifs, les 20 mai et 6 juin dans ce calendrier initial.

 

Un esprit chagrin fera remarquer que les évaluations Airbus et Boeing se sont suivies rapidement, et qu'il y a eu un battement avant et après l'évaluation Rafale, mais en réalité c'est parce que les périodes entre les tests elles-mêmes sont irrégulières:

 

***

 

Ensuite, suite à l'exclusion du Gripen E et en omettant le jour-même de l'arrivée (quoique on a vu que dans le cas du Rafale et du F-35 il était prévu de les faire voler de nuit dès leur jour d'arrivée), certains avions étant arrivés le matin et d'autres le soir, on arrive à ce calendrier:

puis, 15 jours, dont 9 ouvrés après le jour d'arrivée du Typhoon:

 

puis, 20 jours, dont 12 ouvrés après le jour d'arrivée du F-18:

 

puis, 12 jours dont 8 ouvrés après le jour d'arrivée du Rafale:

 

Je n'ai pas trouvé de dates pour les jours de présence du F-35.

 

***

 

Pourquoi cette vérification calendaire peut être utile?
Parce que les dates de l'évaluation laissent supposer un rythme de complétude des essais et de dépouillement des données afférentes différents selon les candidats.

Or, si dans les faits on observe bien une différence suite à la refonte du calendrier qui suivait l'exclusion du Gripen E, le calendrier initial était encore différent.

Donc impossible d'en conclure quoi que ce soit sur la durée effective des tests des uns et des autres.

Tout au plus peut-on se risquer à cette analyse partielle:
Par rapport au calendrier initial (présenté en second dans ce message) on remarque cependant que les essais réels, excluant cette-fois le Gripen E, ont vu:

  • Une diminution du nombre de jours ouvrés entre le passage du Rafale et celui de l'avion suivant, de 11 jours prévus à 8.
  • Une diminution du nombre de jours ouvrés entre le passage du F-18 et celui de l'avion suivant, de 14 jours prévus à 12.
  • Un nombre de jours identique pour l'Eurofighter, 9 jours ouvrés après son jour d'arrivée.
  • Et je n'ai pas les données pour le F-35.

 

Voilà, réponse exhaustive.

Ah ben si ! :laugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

La réponse de Pascal Kummerling :

@pk,
AIR 2030 est hors sujet mais pourriez-vous à l'occasion des visites prévues courant janvier aux constructeurs faire une rappel du fonctionnement des équipes d'évaluation ?
De mémoire elles sont distinctes donc comment les offres sont compares entre elles ensuite ?
Si les équipes d'évaluations sont séparées pourquoi ne pas avoir prévu des visites simultanées ?

Écrit par : Herciv | 11/01/2021

@Herciv: Oui, chaque groupe (vol, maintenance, Offsets) travaille avec une évaluation propre. Cette dernière est notée. Dans durant le premier trimestre, les notations sont transmises au groupe de travail restreint qui est le premier et le seuil a avoir l'ensemble des données et notations, dont les offres finales transmises en novembre dernier. Cette équipe va compiler les résultats pour ensuite déterminer le gagnant. L'équipe qui part visiter chaque avionneur à pour but de compléter les informations reçues. En fait, elle est composée d'un représentant de chaque groupe et celui-ci va poser les dernières questions pour son secteur de travail. Donc pas besoin de faire des visites simultanées. Ces réponses vont venir compléter les dossiers pour le choix final. En parallèle, le Directeur d'Armasuisse, va informer les avionneurs sur la suite du processus et les détails pour les mois à vemnir

Écrit par : PK | 11/01/2021

En clair c'est pas une équipe par constructeur. Mais une équipe par thème. Mea Culpa.

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Pierre_F a dit :

... vous angoissez mais il ne faut pas. A part une faute de cares, un malheureux trou dans le gruyère, une rayure sur un diamant ou une marrée haute à Genève, cette visite devrait bien se passer. :biggrin:

Elle est déjà passé d'ailleurs (5 janvier).   Alea Jacta Est

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, mgtstrategy a dit :

Tu oublies que c'est la Suisse et la Suisse, c'est le pays du ski. Et au ski, celui qui passe en 1er ouvre la voie.

Donc si le Rafale passe en 1er, c'est le maître étalon et celui qui passe en dernier, une bouse. Sauf si il est pété aux amphétamines, comme les skieurs italiens aux cuisses d'haltérophiles

En fait, lors de la deuxième manche, les skieurs les mieux classés partent en dernier. Comme hier à Flachau, où les dernières à partir ont été Shiffrin, Holdener, Liensberger...

Et Shiffrin, dernière à partir, qui a remporté le slalom !

https://www.youtube.com/watch?v=7ankPhGTTe0

 

Link to comment
Share on other sites

Vu la teneur  l'article de la revue militaire suisse posté par Benoitleg dans les différentes rubriques (Eurofighter, rafale,...), j'ai comme l'impression que le principal concurrent du Rafale ça sera l'Eurofighter, plus que le F18-SH

Link to comment
Share on other sites

19 hours ago, Pakal said:

Vu la teneur  l'article de la revue militaire suisse posté par Benoitleg dans les différentes rubriques (Eurofighter, rafale,...), j'ai comme l'impression que le principal concurrent du Rafale ça sera l'Eurofighter, plus que le F18-SH

source?

Link to comment
Share on other sites

De cet excellent document, aimablement mis à notre disposition par un gentil membre de ce forum https://revuemilitairesuisse.ch/wp-content/uploads/2020/09/RMS-Thematique-No-02-2020_web.pdf  je tire surement un peu vite la conclusion que c'est mal engagé pour le F35, indépendamment de tout ce qu'on a déjà pu écrire.

Les suisses avaient préféré le FA18 au M2000-5 car ils avaient peur de devoir essuyer les plâtres du débogage de cette nouvelle version.  En clair ils voulaient un avion de suite mure.  La légendaire sagesse suisse n'a pas failli depuis (mon employeur est suisse ! ) aussi je les vois mal s'emmerder avec un tel sac de noeuds.

Ca va se jouer entre SH18 et Rafale.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Je n'en suis pas si sur

Eurofighter fait le forcing en proposant un assemblage sur place et une coopération "Eurofighter based" pour la  police du ciel entre Allemagne, Autriche, Italie et Suisse 

Que le F35 ne convienne pas aux Suisses,  oui ça c'est probable

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...