Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/16/2015 in all areas

  1. 9 points
    en meme temps, la proposition de Sarko me ferait rire si c'etait un débutant... mettre un bracelet electronique à chaque titulaire d'une fiche S... Il a du lire les notes et surtout ne pas reflechir : d'une part, les mecs ne savent pas forcement qu'ils font l'objet d'une fiche S... là, il sauront... d'autre part, les taulards avec le bracelet electronique arrivent à l'enlever et aller se balader... Il s'imagine, en toute naiveté, que les barbus vont aller comploter avec leur traqueur branché ??? il rigole ? c'est un amateur ? Non, il veut revenir président de la République ; il raconte n'importe quoi (je sais, c'est bientot Noel, mais, là, il est pathétique). Il veut nous faire croire que lui va mettre en oeuvre des solutions qu'il n'a pas mis quand il était aux manettes (sauf la réduction des flics et des gendarmes, mais, ça, c'etait avant, on est prié d'oublier).
  2. 9 points
    Et ça aussi peut-être, non ?
  3. 8 points
    Oui, et davantage encore le fait que la France va demander une résolution au Conseil de Sécurité pour détruire Daesh. Qu'il ne s'agit plus de "contenir". - Ça veut dire que Hollande était sérieux en parlant de guerre. Il veut une opération au sol pour conquérir le territoire de l'E.I. et l'éradiquer. Et comme l'armée française n'est pas assez grande pour la monter toute seule, sans compter naturellement que la France est loin d'être le seul pays visé - la bonne institution pour la commanditer est bien le CS - A mon sens, le CS approuvera. Les Etats-Unis, quels que soient les doutes d'Obama, seront-ils en position de dire "Non" ? La Russie : elle sautera sur l'occasion, Poutine ne rêve que de ça pour asseoir une grande réconciliation avec l'Europe. La Chine, difficile qu'elle aille contre, pourquoi au juste, quand des Ouïghours rebelles contre Pékin rejoignent l'E.I. Quant à la deuxième voix des Etats-Unis au CS, non seulement elle n'a jamais voté contre la volonté de Washington, mais Londres se sent lui aussi menacé et solidaire - Nous devrions donc assister à ce qui sera sauf erreur de ma part la première guerre onusienne de destruction d'une entité para-étatique. Parmi les guerres sanctionnées par l'ONU, nous avons eu la guerre de Corée en 1950 destinée à défendre un Etat existant, la première guerre du Golfe itou pour le Koweït, la guerre de Libye censée imposer une zone d'interdiction de survol... mais voici la première guerre onusienne de destruction d'un pseudo-Etat non reconnu ! J'ai soit dit en passant de gros doutes que cette option soit sage. Mais on aura l'occasion d'en discuter. Autres remarques : - Cette guerre ne sera pas dirigée par l'OTAN ni par les Etats-Unis. La présence de la Russie l'empêchera. Et que l'OTAN soit hors de l'image est bon pour nous Français. Hollande soit dit en passant veut faire jouer la clause de défense de l'Union européenne. C'est-à-dire qu'il ne se place pas en position de demandeur vis-à-vis des Etats-Unis la superpuissance, mais en position de celui qui a le droit de réclamer un soutien concret à des Etats de puissance équivalente... - Du point de vue intérieur - je suis désolé mais la politique ne cesse jamais - cette guerre est probablement l'ultime chance pour François Hollande d'être réélu. Elle le place dans la position du commandant d'armée, d'un président qui fait face à ses responsabilités, aussi du dirigeant d'une France qui parle à Amérique et Russie, qui se fait l'agent de leur rassemblement pour une cause commune. Bref une France qui sans l'ombre d'un doute tient son rang. De plus, et désolé si cette remarque est ressentie comme provocatrice, je ne cherche pas à l'être mais simplement à dire les choses telles que je les vois : les autres partis politiques auront du mal à proposer davantage en matière de sécurité. Plus précisément encore : le Front National va devoir être créatif s'il veut se différencier du PR qui lui a tout pris ! Déchéance des bi-nationaux, redéfinition de la légitime défense pour les policiers, perquisitions de masse pour désarmement des criminels, lutte contre les migrations de masse... tout y est ou quasi. Marine Le Pen disait hier en sortant de l'Elysée que Hollande lui avait dit que certaines de ses propositions seraient appliquées. De fait ! Autant dire qu'il ne restera guère d'espace politique au FN sur le sujet, et pas davantage plus important à LR. - Du point de vue européen... c'est la soupe à la grimace pour Bruxelles et surtout pour Berlin ! Il n'y a pas de demande de souplesse sur le pacte de stabilité budgétaire. Il y a une affirmation que le "pacte de sécurité" (aucun traité de ce nom n'existe...) l'emporte sur le pacte de stabilité. Manière tout juste élégante de renvoyer Bruxelles dans le bac à sable. Naturellement le fait que Paris mette en jeu le Conseil de Sécurité plutôt que l'OTAN, le fait qu'il demande l'assistance militaire de l'UE - ah il est un peu plus difficile de se cacher derrière les Américains, n'est-ce pas... la question est plus directe - voilà qui contribue encore à rehausser le statut de Paris aux dépens de celui de Berlin. Enfin - faut-il croire que Hollande l'indécis s'est senti à la longue humilié par les remontrances tout juste polies de Berlin ? Y a t il comme un petit parfum de revanche ? - le PR a porté l'estocade en mettant Angela Merkel le nez dans son erreur historique concernant la migration massive. Le marché est clairement mis dans les mains de la Chancelière : les frontières extérieures de l'Europe doivent être protégées, sinon l'UE sera déconstruite. On a pris l'habitude de considérer que les grandes décisions pour l'Europe se prennent à Berlin. François Hollande, parce que c'est la situation, parce que rehausser le statut du pays lui bénéficie politiquement en même temps que c'est nécessaire pour casser l'E.I., est en train de prendre le premier rang en Europe. Les actes d'un Président de la République se jugent sur la totalité de son mandat. Celui de Sarkozy est connu. Celui de Hollande n'est pas encore connu - il reste dix-huit mois. Ce qui met l'ancien PR en position d'infériorité, et le rend probablement quelque peu nerveux. J'attends d'avoir des précisions pour porter un jugement. Mais je partage ta suspicion. Je ne vois pas exactement en quoi une Nème révision de la Constitution serait indispensable, et je me méfie des projets incessants de charcuter le texte fondamental de la République. S'il y a de véritables raisons, alors d'accord. Mais attendons de voir... et de porter un regard critique.
  4. 8 points
  5. 6 points
    C'est quoi un "musulman"? Une sorte de communiste moderne? Genre ils mangent les enfants toussa?
  6. 5 points
    Je paraphraserais Churchill qui aurait dit durant la guerre: "alors (s'il fallait renoncer aux fondements de notre démocratie pour gagner), à quoi bon nous battre?" Si la défense de nos valeurs ne peut se faire qu'au prix du renoncement à nos valeurs les plus fondamentales, à mes yeux, ça n'en vaut pas la peine.
  7. 5 points
    Je suis moins courtois parce que les régurgitations propagantistes me gavent, et pas que moi, d'où que vienne la propagande, à moins qu'elle ne soit signalée, analysée ou questionnée en tant que telle comme faisant partie des outils utilisés par une faction ou une autre. Dans le liens que tu fournis, les Etats-Unis signalent qu'ils bombardent également Raqqa parce qu'il n'est pas question que l'EI dispose de base de repli sûre. C'est je pense l'exact opposé de ce que tu signalais plus haut, à savoir que "les USA n'avaient jamais bombardé Raqqa". Et ces phrases là, pour le coup, sont dans la droite ligne de ce qui nous a été servi à répétition pendant plusieurs mois, précisément en compagnie d'assertions sous-entendant ou affirmant même que Daesh était en fait une créature des USA et des occidentaux plus généralement, qu'elle vivait parce que ceux-ci encourageait ses trafics de pétrole, etc, etc... Vu de moi ce sont directement des thèmes de propagande irano-syriens.
  8. 3 points
    Ben je suis juriste de formation et donc je connais sûrement mieux le droit que toi. Ca ne m'engage pas plus qu'un autre à être d'accord avec toutes les lois en vigueur. En outre, prétendre qu'un idée de modification des lois ne vaut rien parce qu'elle ne respecte pas les lois en vigueur est un non sens (avec ce raisonnement on serait toujours en monarchie absolue sous prétexte que la République était contraire aux principes essentiels du droit monarchique...) > moi aussi j'attendais mieux de toi, comme niveau de réfléxion, vois tu... Et puis les "réflexions café du commerce" sont toujours celles de ceux qui ont d'autres idées,pour ceux qui ont du mal avec la liberté de penser des autres... Moi je respecte ton droit de penser autrement, que moi ou d'autres, alors merci d'ouvrir un peu ton esprit : tu es Modérateur ici, pas censeur (ou alors il fallait le dire dès la création du forum), et comme tu prends ton rôle/ta mission à coeur tu devrais pouvoir le comprendre, Merci d'avance pour tous (Non, je ne m'instaure pas porte-parole, je n'en ai ni le mandat, ni l'envie !). Justifier un comportement terroriste devrait pouvoir être considéré comme un acte d'incivisme privatif des droits sociaux : on est plusieurs à le penser ici, et dans tout le pays, plusieurs leaders politiques (et pas que celle qui en obsèdent tant) l'ont proposé. On a le droit d'avoir cette opinion et d'en faire état. Tout comme tu as le droit d'avoir l'opinion que ça ne ferait qu'aggraver les choses, et de l'écrire, etc ... Le respect de la liberté d'opinion, exprimée dans la courtoisie, est notre devoir mutuel, ici et ailleurs ; ou alors il ne faut plus se prévaloir des principes Républicains !
  9. 3 points
    Un fanatique ne peut-être un homme courageux ni un coeur pur car son esprit a était déshumanisé , alors qu'un homme qui combat ces fanatiques a plus de courage car il doit les affronter tout en contrôlant sa propre peur face au mal que représente le fanatisme . Plus le mal est grand ,plus en sort grandi l'homme libre car il a plus a perdre que le fanatique car dans une vie on a l' amour ,la joie ,la tristesse , des proches ,des amis , une vie remplie . Les fanatiques perdront ,j'en suis sûr et certain .
  10. 3 points
    Ce n'est pas si simple. La plupart des gens auxquelles tu fais allusion n'ont, en réalité, enfreint aucune loi. Elles fréquentent juste des mosquées où prêchent des prédicateurs extrémistes, dont on ne sait d'ailleurs pas bien ce qu'ils disent. Les "comportements inadmissibles" n'ont pas nécessairement lieu dans les mosquées, mais autour (dans la socialité qui existe autour de tout lieu de culte). Cela pose donc quatre problèmes: Le défaut de critères clairs pour fermer des mosquées (associations 1901) dès lors que l'association ou ses membres n'ont pas enfreint la loiL'absence totale de critères juridique pour faire quoi que ce soit avec la plupart des gens aux "fiches S" (qui comptent plusieurs catégories, recouvrant des choses très différentes, la plupart étant fiché parce qu'ils ont été à la mosquée X ou ont rencontré monsieur Y). De quel "grand ménage" parles-tu contre des gens qui n'ont pour la plupart commis aucune infraction et ne sont accusés de rien, si ce n'est d'être "à risque"? Je ne veux pas (re)lancer le débat, mais tu peux difficilement prendre une mesure quelconque autre que le suivi du fichage sans renier tous les principes de l'état de droit. De quelle "impunité" parles-tu? C'est avant tout une construction intellectuelle visant à faire accroire qu'on tolérerait sciemment des comportements délinquants. Ce n'est pas le cas: la police et la justice interpellent et inculpent beaucoup, au point qu'ils ne peuvent nécessairement suivre. Ceux qui sont prétendument "impunis" sont, surtout, des gens contre lesquels il n'y a pas d'éléments à charge, autrement dit qui, juridiquement, ne sont pas délinquants. "L'impunité" de gens présumés innocents est une notion toute paradoxale.En prenant des dispositions illégales et anticonstitutionnelles, tu alimentes le récit que ces jihadistes élaborent, à savoir que l'Occident fera tout pour combattre l'Islam, et tu pousses des candidats au jihad vers les centres de recrutement en légitimant l'insurrection contre un état qui ne respecte pas les lois et valeurs dont il prétend qu'elles les différencient des terroristes.Ce n'est pas un problème de "légalité angélique", c'est un problème fondamental de choix de société. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais attention aux dérives qui se profilent: la remise en cause de tous les principes fondateurs de l'état de droit, même pour des raisons louables, est loin d'être anodine et est porteuse de nombreuses dérives. "Oui, mais c'est juste pour neutraliser les terroristes" va-t-on dire. OK. Mais on sait d'une part que ça va nécessairement frapper des innocents (erreurs judiciaires), et d'autre part l'arsenal mis en place aujourd'hui dans un contexte donné sera nécessairement, tôt ou tard, utilisé contre d'autres groupes, d'autres courants, pour d'autres catégories de faits, etc. On le sait parce que c'est ce qui s'est passé pour la plupart des dispositions restrictives des libertés ces dernières années. Simple exemple ponctuel: quand on a créé le fichier des empreintes ADN, c'était, promis-juré, uniquement pour les délinquants sexuels condamnés et récidivistes. Maintenant, pour quels motifs peut-on avoir un prélèvement ADN? À peu près tout, du cambriolage à l'infraction de roulage en passant par la participation à une manifestation, sans aucune condamnation. Imagine ce que donnerait une extension d'une possibilité de pouvoir s'affranchir de "la légalité angélique" pour restreindre les libertés de gens qui ne sont même pas accusés de quoi que ce soit, mais sur lesquels pèse un simple soupçon, plus ou moins étayé. Quelle société est-ce? Désolé mais c'est faux (même si c'est HS). Tu as une vision très restrictive de la chose, et pour tout dire historiquement et légalement fausse. La séparation de l'Eglise et l'Etat, c'est que l'état qui ne relève d'aucune église (par opposition à l'époque où il y avait une religion d'état), et qui n'en privilégie aucune par rapport aux autres. Après, chaque parti peut proposer s'il en a envie un programme basé sur la Bible, la Torah, le Coran ou toute autre religion. La chose qu'il ne peut pas faire, par contre, c'est donner à cette religion qui l'inspire une place particulière dans la loi ou dans le fonctionnement de l'état, et bien sûr contraindre les citoyens d'y adhérer. Exemple simple: certains se sont opposés à la peine de mort (notamment) au nom du commandement "tu ne tueras point" de l'Ancien Testament et de la croyance dans une rédemption possible des criminels. Ils ont voté l'abolition en fonction de ces convictions, mais ça n pose aucun problème car l'abolition elle-même ne se relève pas d'un principe religieux. Fin du HS.
  11. 3 points
    Comme dit! Je vis dans un quartier ou il y a un ancien de la Luftwaffe, un ancien de la raf et un inge russe de mig ! J'ai de la chance !
  12. 3 points
  13. 3 points
    Nous n'allons pas plonger et nous n'auront pas à nous en relever. La société va s'adapter. En terme de victime les attentats de Paris c'est un week-end de la Toussaint sur les routes. Pendant des décennies la société à tolerée 10 à 12 milles morts sur les routes chaques années, on est maintenant autour de 3500. + de 6500 morts inutiles et il y a encore des cons qui crient parce qu'on limite la vitesse. Conduisez moins vite respecter les limitations de vitesse et on sauvera encore plus de personne que c'est connards de terroristes pourront jamais nous prendre.
  14. 3 points
    encore un commentaire approprier ou pas. Il y a une constante dans tous les attentats depuis pas mal de temps, c'est cette cellule familiale qui revient à chaque fois, des frères ou des cousins. On peut donc en déduire, que se sont des personnes qui se radicalisent, non pas de façon solitaire mais bien en groupe et plus particulièrement en clan. Il y a aussi une chose que l'on a oublié, c'est internet et la facilité qu'il procure aux organisations terroristes aux méthodes sectaires de recruter des personnes qui se sentent en marge de la société. Au fur et à mesure de mes lectures et de se que je découvre via différents médias. J'ai l'impression qu'il n'y a aucune solution à ce que nous vivons. Il y a tellement de leviers sur lesquels appuyer, pour que la situation deviennent stable, qu'il est impossible au vu du fonctionnement ne notre société, d'avoir une solution à long terme. Entre les zones de non-droit dans certaines banlieues, l’ascenseur sociale en panne, l'éducation national en lambeaux, l'islam radicale qui profite de cette situation, une politique étrangère à courte vu afin d'assurer quelque point de PIB, une vision de porteur de valeurs démocratiques qui ma foi est un échec cuisant, un soutient à ces même extrémistes afin de déstabiliser des états souverains, et je dois certainement en oublier. Ce que nous vivons ressemble à une plongée en enfer, dont nous nous relèverons certainement pas, du fait du manque de cohérence dans nos différentes politiques, qu'elles soient intérieures ou extérieures. Je suis certainement pessimiste mais rien pour l'instant, n'est fait pour me rassurer.
  15. 3 points
    Image des Pyramides avec projection des drapeaux des pays les plus récemment touchés par les djihadistes, Russie et son avion de ligne, Liban à Beyrouth, France à Paris. Merci aux Égyptiens !
  16. 3 points
    N'importe quoi. On ne va pas demander un certificat de civisme à l'ensemble de la communauté musulmane à chaque attentat. Et dans ce cas, que faire en cas de débordement d'un extrémiste de gauche : demander aux militants du Front de Gauche de s'affirmer comme légalistes ? Et à droite pareil ? Et quand le FLNC fera sauter une paillotte, une marche blanche dans les rues de Corté ? A un moment donné, il faudrait réfléchir. Laissons les débats vaseux aux PMU et aux forums des radios grand public.
  17. 2 points
    J'ai évité de poster sur ce fil jusqu'à présent trop choqué et dégouté jusque là. C'est un peu dur à avaler mais c'est vrai...
  18. 2 points
    Les musulmans modernistes ils sont de partout, je vie et je travail avec. Ils sont maçons, architectes, ingénieurs, plombiers, artistes, cinéastes, assistantes sociales, profs, informaticiens, barmans, policiers etc.... Il faut avoir des peaux de sausisse sur les yeux pour ne pas les voire. En ville je croise beaucoup plus de petites beurettes lookées comme Beyoncé ou Rihanna avec des petites jupes moulantes qu'avec un voile sur la tête. Il y'a plein de musulmans avec qui je bois des bières. Pour les trente ans d'une amies marocaine qui se définie comme musulmane, sa soeur et c'est amis sont arrivés avec des packs de bière et du champagne. C'était dans le quartier le plus chaud de La Ricamarie.
  19. 2 points
    Et le pire c'est que ces familles qui osent tenir ce discours de justification du terrorisme recevront quand même leur virement de la CAF le mois prochain... Un ancien Président avait proposé de supprimer les allocs familiales aux familles d'enfants délinquants récidivistes et n'avait pas finalement pas eu le courage de le faire voter. Un enfant terroriste avec une famille qui lui trouve des excuses c'est bien plus grave que 3 vols d'autoradio, et ça justifierait largement qu'on ne leur verse plus d'argent public, non * ? * Je parle ici en général, peut-être que cette famille là en particulier ne touche rien de la CAF...
  20. 2 points
    Sans déconner... T'as jamais rencontré de français musulman de ta vie ?
  21. 2 points
    Non, je ne suis pas d'accord. Si on laisse de côté la question sémantique —le terme de "guerre" est lourd de sens mais aussi discutable, mais ce n'est pas là-dessus que porte ici mon argumentaire—, l'efficacité est douteuse. Si comparaison n'est pas nécessairement raison, pensons que les états qui s'affranchissent des principes élémentaires du droit tel que nous le concevons en démocratie ne sont pas pour autant mieux protégés. Prenons deux exemples: ni la Russie ni la Chine ne passent pour des états particulièrement laxistes ou spécialement sourcilleux du respect des libertés individuelles, mais ça ne les empêche nullement d'être frappés régulièrement par du terrorisme aveugle. Glisser vers un état policier —ou quel que soit le nom que tu donnes à cette évolution— ne garantit pas une meilleure protection. Tout au plus facilite-t-elle une répression plus dure, plus large, et éventuellement plus mal ciblée (les "dégâts collatéraux" dont tu parles). Comme le dit une de mes connaissances: Personne n'a dit que respecter la démocratie était sans danger, mais chacun devrait savoir que la bafouer est un péril bien plus grand. On peut largement lutter dans le cadre et le respect de la légalité, sans avoir à demander des législations d'exception. A condition de se doter des moyens adéquats (en personnels, en matériel, et coordination, etc.). On a d'ailleurs pointé les besoins ces derniers jours dans les médias et ici: plus de juges et procureurs au parquet anti-terroriste, et d'enquêteurs dédiés, rétablir le niveau d'effectif des forces de l'ordre, une meilleure coordination entre service, surtout des analystes pour exploiter les grosses sommes de renseignement dont on ne sait pas faire grand chose tant les données sont nombreuses, redévelopper des réseaux d'informateurs, redévelopper une expertise spécifique sur ces questions de l'Islam et de l'islamisme (la France ne compte presque plus d'islamologues digne de ce nom, par exemple: on a limité et fermé les postes), un système informatique digne de ce nom (l'informatisation de la justice est, disons, perfectible: systèmes incompatibles, ordinateurs parfois hors d'âge, imprimantes sans papier, etc.: ce sont avant tout des frais de fonctionnement) etc., etc. Il n'y a absolument pas besoin de législation d'exception pour faire cela: il faut surtout des gens pour appliquer les lois existantes. L'inconvénient principal, c'est que, ça prendra du temps (on ne reconstitue pas expertise et organisation avec une loi: ça va prendre des années) et ça ne résoudra pas tout (un commando kamikaze déterminé parviendra toujours à frapper quelque part). Mais un état policier immédiat ne résoudra pas tout non plus et pas seulement pour des raisons morales/de philosophie politique: la France n'a en l'état tout simplement pas les moyens d'instaurer un état policier crédible: ça prendrait aussi des années. Alors quitte à reconstruire sur un horizon de 5-10 ans... Je suis peut-être bête, mais je ne comprends pas ce qui est parti, tant ce tweet est mal rédigé et, de ce fait, incompréhensible. On peut aussi bien y comprendre "le terrorisme, c'est la faute à la Russie" que "j'attends (avec enthousiasme) l'invitation de la Russie à combattre le terrorisme" suivant la manière dont on tentera de reconstituer des phrases ayant du sens.
  22. 2 points
    Par ce qu'un peu d'humanité...
  23. 2 points
    Lettre authentique reçue par le journal La Semaine dans le Boulonnais. Si Daesh commence à recruter dans le CM1 on est mal barrés.
  24. 2 points
    Tu as de la chance mon ami
  25. 2 points
    https://youtu.be/judo212eSA4
  26. 2 points
    Sur la "dissolution des mosquées" prêchant la haine, outre le caractère problématique des critères et du contrôle, il y a un autre problème lié: toutes les études montrent que les jihadistes ou apprentis-jihadistes fréquentent assez peu les mosquées en-dehors de quelques-unes. C'est une mesure qui risque donc d'avoir peu d'effet. En outre, cela va favoriser encore plus un mouvement de "l'Islam souterrain" ou clandestin, radical ou non, qui le rendra totalement invisible et, pour tout dire, incontrôlable. Certaines mosquées posent peut-être problème, mais au moins on sait où elles sont, à peu près qui y prêche et qui les fréquente. Si on les ferme, ces gens vont se retrouver "dans la nature", dans des caves, dans des cercles privés, etc., sans aucun garde-fou. C'est par exemple ce qui arrive en Italie (notamment en Lombardie, la région de MIlan), où la Lega Nord bloque systématiquement tout projet de mosquée, le résultat n'étant pas une baisse du radicalisme, mais une disparition de celui-ci des radars, morcelées en de multiples sous-communautés éclatées à peu près impossibles à mapper.
  27. 2 points
  28. 2 points
    C'est un peu difficile à dire pleinement, mais au final, c'est en grande partie pour la même raison que nous (j'entends "nous, êtres humains") nous intéressons plus aux drames, petits et grands, des célébrités que de ceux des inconnus, sauf s'ils sont nos proches ou des relations de nos proches, ou encore (dans certaines conditions), s'ils habitent pas loin. Paris est plus emblématique que la plupart des villes de la planète, une "people" parmis les grandes métropoles. Y'a t-il aussi un élément de "les occidentaux s'émeuvent plus de ce qui se passe dans une ville occidentale"? Peut-être, sans doute même certainement, à un certain degré. La proximité culturelle joue, c'est indéniable (c'est la même chose au niveau collectif que "l'effet famille" évoqué plus haut pour un individu), de même que le fait qu'il y a beaucoup plus de gens qui ont visité et comptent visiter Paris, que de gens qui ont visité et comptent visiter le Xinjiang, ou Beyrouth, ou Nairobi. Paris est plus présente dans la conscience, la connaissance et l'univers mental d'un nombre de gens beaucoup plus grand. C'est pas un jugement de valeur, c'est juste un fait: on s'émeut plus pour ce qu'on connaît mieux ou plus. Et, même si c'est devenu un facteur moindre à l'ère de l'omniprésence des téléphones avec caméra, les grandes villes développées produisent plus d'instantanéité et d'images que les autres, et les diffusent plus vite et en plus grande quantité, de même que les gens qui y vivent ou y passent sont plus connectés avec un plus grand nombre de personnes sur la planète, ce qui renvoie au phénomène de "célébrité": la publicité (surtout "virale", d'individu à individu), la capacité de diffusion est juste plus importante et plus puissante, plus pénétrante. La couverture médiatique, en conséquence, n'est pas la même, et influe aussi comme facteur multiplicateur de ces perceptions différenciées. Au sens des métaphores que j'emploie plus haut, la célébrité et les relations personnelles (voire la proximité géographique), une grande métropole ultra touristique, à forte charge symbolique et émotionnelle (c'est LA ville n°1 qu'on a envie de visiter, où on se rêve....) et très impliquée dans le commerce et le flux d'information mondial a simplement un impact émotionnel plus fort dans ses hauts et ses bas. Je renverrais la question aux Chinois qui se sont interrogés sur la réciprocité de la sollicitude: se sont-ils émus des attentats de Mumbaï ou des horreurs répétées qui arrivent à Beyrouth? Des attentats de Boston ou de ceux d'Ankara? Seraient-ils eux-mêmes aussi touchés par ce qui arrive au Xinjiang que si la même chose arrivait en plein coeur de Shangaï? Bien sûr que non: on est tous humains.
  29. 2 points
    + 1 ! Il ne faut jamais s'avouer vaincu d'avance, ne pas oublier que les musulmans radicalisés (soutenant les terroristes et le "Djihad" en France) représentent 3/4% des musulmans vivant dans ce pays (ils ne font pas tous l'objet d'une "Fiche S" loin s'en faut...) ; si on y ajoute les simples "sympathisants" du Daech + Al-Quaïda (= ceux qui n'iront pas au-delà de la provocation / des actes inciviques ou agressions n'allant pas jusqu'au meurtre) on doit arriver à 15% du total des 12% d'habitants de ce pays qui se définissent comme "musulmans". Alors, certes ça fait quand même plus de 1 million de personnes "ennemies de la République" qui vont chercher à causer problème à des degrés très divers, mais au final moins de 2% de la population totale : J'aimerais donc qu'on m'explique comment ils pourraient gagner "la guerre" (puisqu'officiellement maintenant "nous sommes en guerre", y compris sur notre Terre de France) dés lors qu'on décide de réagir fortement contre ces ennemis intérieurs, bien que cela soit avec retard. Ils la perdront, car les Français (y compris la majorité de ceux qui sont musulmans) veulent vivre tranquillement, et sont attachés aux valeurs de la République / à leur pays qu'ils ne veulent pas voir sombrer dans le chaos total. C'est pourquoi il serait aussi stupide que malvenu de décréter qu'il est trop tard, et que de toutes façons on serait "foutus" : Non, la France a su gagner des batailles et des guerres bien plus lourdes et difficiles par le passé, alors qu'elle n'était pas comparativement plus puissante (ni économiquement, ni militairement) qu'aujourd'hui. En outre, certains Immams (comme celui de Bordeaux : cf mon post d'hier AM, 2 pages précédentes) se mobilisent pour dénoncer fortement les dévoyés de la religion : nous allons donc aussi avoir de nombreux alliés au sein même de la "communauté" dont son issus les Salafistes/Wahhabites et leurs suiveurs ! Ce que même le parti politique français classé "extrême droite" par la majorité de nos médias reconnaît, en ayant l'intention de s'appuyer également sur ces musulmans citoyens pour réaliser son programme de re-patriotisation, s'il arrive un jour aux responsabilités (que ce soit seul ou en coalition)...
  30. 2 points
    Nous nous y prenons bien tard, nous avons collectivement procrastiné, non seulement notre président actuel mais encore le précédent. Cependant il n'est jamais trop tard pour bien faire, le temps perdu ne se rattrape pas et nous aurons presque certainement encore des attentats et des pertes, mais nous pouvons agir enfin et nous aurons des résultats pour peu que nos actions soient dans la longue durée non pas une simple foucade suivie d'un zapping. C'est le temps long qui nous a manqué jusqu'ici, pour la simple et bonne raison que nos pouvoirs publics ont fait dans l'incurie, tandis que les propagandistes et les djihadistes eux utilisaient le temps qu'ils avaient. Donnons-nous le temps long en agissant à la fois fort et longtemps, et la situation finira par changer. Un lien Edit : grillé par le Tonton défourailleur.
  31. 2 points
    Article 5Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles, dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord. Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance du Conseil de Sécurité. Ces mesures prendront fin quand le Conseil de Sécurité aura pris les mesures nécessaires pour rétablir et maintenir la paix et la sécurité internationales. Article 6Pour l'application de l'article 5, est considérée comme une attaque armée contre une ou plusieurs des parties, une attaque armée : contre le territoire de l'une d'elles en Europe ou en Amérique du Nord, contre les départements français d'Algérie, contre le territoire de la Turquie ou contre les îles placées sous la juridiction de l'une des parties dans la région de l'Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer;contre les forces, navires ou aéronefs de l'une des parties se trouvant sur ces territoires ainsi qu'en toute autre région de l'Europe dans laquelle les forces d'occupation de l'une des parties étaient stationnées à la date à laquelle le Traité est entré en vigueur, ou se trouvant sur la mer Méditerranée ou dans la région de l'Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer, ou au-dessus de ceux-ci. Source : http://www.nato.int/cps/fr/natolive/official_texts_17120.htm?selectedLocale=fr
  32. 2 points
    Vu la nature des objectifs, je trouve au contraire que cela fait beaucoup de bombes ... J'ai l'impression que pour des raisons médiatiques, ils ont largués 20 bombes là ou la semaine dernière ils se seraient contentés de 4 ou 8 pour deux objectifs !
  33. 2 points
    On peu faire les deux , le plan de Montgros et le tient . Les US et Brits le font déjà des raids de FS ,on est pas moins bon que eux et pour l' instant sa fonctionne sans trop de casse pour leur FS .
  34. 2 points
    OK. 4 ans que nous sommes matraqués d'une couverture médiatique de la guerre civile syrienne équivalente à celle d'Al Jazeera et Al Arabiya. C'est comme si le Qatar et l'Arabie Saoudite parlaient à travers les JT français directement tous les soirs aux français toutes origines confondues. Si le jeune salafiste borderline voit qu'en plus de son réseau d'amis islamistes sur facebook, sa mère, sa tante et sa boulangère sont d'accord pour dire que Assad est le diable incarné et qu'il faut soutenir la rebellion, il se sent d'autant plus motivé pour franchir le pas et aller faire son stage commando dans le Sham.
  35. 2 points
    Un entretien intéressant avec l'ancien juge anti-terrorisme Marc Trévidic Ah oui... à la fin de l'entretien, Trévidic fait une comparaison que je crois trop directe, mais une critique qu'il faut tout de même entendre à propos d'un aspect de la politique étrangère de la France : ... Désolé, Gibbs. Tu es enfoncé !
  36. 2 points
    Je dirais que c'est une info bidon.
  37. 2 points
    La Provence et le HMS Defender sont aussi rentrés à Toulon. Dans la base naval c'est la guerre j'ai jamais vu ça des fusiliers + des fusiliers réservistes font sans arrêt des patrouilles et gardes les entrées avec gilet par balle et casque dernière les sacs de sable les zodiacs tournent aussi ainsi que les gendarmes du PSMP. Des Tigres sont arrivée sur un BPC. Voila les amis maintenant je passe en mode black out pour un moment.
  38. 1 point
    Et puis on leur a déja fait le coup de l'OTAN qui ne s'étendrait pas à l'Est, et de le défense anti-missile contre l'Iran qui finit par s'installer en Pologne, donc les promesses occidentales, ils savent aussi ce qu'elles valent ...
  39. 1 point
    Mais la Chine contrôle mieux les armes que la France. Les attentats se sont faits rarement avec les kalachnikov, mais en France c'est presque chaque fois ? Pour moi, contrôler les armes est une mesure qu'on peut faire d'abord en attendant le changement de loi ou d'autres mesures.
  40. 1 point
    On est très loin de la guerre des boutons ... effectivement !
  41. 1 point
    re, mais, tant que tu n'auras personne pret à bondir dans la meme rue, tu auras toujours un temps de retard. A ton avis, quel est le délai pour intervenir quand les occupants de la polo passent et rafalent dans la rue ??? mais, si tu n'y es pas, si tu n'es pas en face à ce moment, ce sera trop tard ! Les groupes d'inter ont des équipes en alerte. Mais quand ça sonne sur ton portable (X minutes apres les premiers coups de feu), il faut rallier le service (parce qu'avec ton calibre, tu es un peu "seul"), t'équiper (pare balles, armes longues, radios, casque..), prendre les véhicules adaptés (soit blindés, soit avec du matos) et t'approcher... (comme pour le stade de France ou la BRI, qui arrivait, a été détournée pour rentrer sur Paris. Un convoi, meme avec le bleu, ça prend du temps (tu arrives en unité constituée, pas solo) et tu mets en place la stratégie décidée durant le transport et communiquée par radio). Bref, entre la commission du crime, l'alerte, la verification du crime (les contre appels), l'alerte aux services, l'arrivée des spécialistes, il se passe un temps certain (toujours trop long, surtout quand les secondes semblent des siecles, alors, des heures...)
  42. 1 point
    Je n'ai pas ma carte au Baas donc tu peux arrêter les procès d'intention. Dire que la France et les Etats-Unis, entre autres, ne combattent pas l'EI avec beaucoup d'enthousiasme, c'est faire de la propagande ? ... et dire que la Russie, pour différentes raisons, en fait de même c'est aussi faire de la propagande ou là c'est ok ? (parce que bon on pourrait objecter qu'eux aussi ont fait 2-3 raids sur Raqqa...) Pour le pétrole il y a (avait?) objectivement du laisser-faire, c'est impossible à dissimuler un traffic de cette ampleur.
  43. 1 point
    Cette vidéo date de deux jours, c'est le resultat d'un bombardement russe d'après l'EIIL.
  44. 1 point
    des équipes de police bien musclées ??? ah bon ! et tu les trouves où ? et comment tu les maintiens en veille attentive 365 jours par an ? et comment assures tu la couverture à 100% du territoire ? et les moyens ?? juste pour recadrer le sujet, aujourd'hui, on n'arrive pas forcement à tirer 50 cartouches au PA par an, dans des stands qui ne permettent pas de progression tactique, un chargeur de 25 au PM par an... et tu veux que tout ce beau monde soit efficace ??? dans des vehicules non blindés, non protégés balistiquement, et qui ont 150-200 000 km ? heu, va voir les gendarmes, va voir les flics, discute un peu avec eux ... et si tu penses à des groupes, tu n'as qu'à compter les effectifs du RAID, du GIGN, voire de la BRI.... tu n'arrives pas au miller de personnes (ou à peine). Ensuite et enfin, le traitement des délinquants .. On en fait quoi ? on les met dans les cocotes minute, pardon, en prison, avec des freres surdoués pour qu'ils en sortent encore plus haineux ?? et plus qualifiés ? mais, il semble que l'opinion publique aime bien la pratique de l'autruche, la tete dans le sable pour ne pas voir ce qui dérange, autour.... Parce qu'il faudra bien qu'un jour, ils ressortent ! édit : et remettre les cibles, pardon, des policiers en garde statique, donc inutiles !, devant des édifices, c'est aussi priver le citoyen du reste des missions évoluent à la Police-Gendarmerie. Et qui va lutter contre les braquos, qui va lutter contre les cambriolages ? qui va gerer les accidents ? qui va s'occuper des bagarres ??? les militaires ainsi dégagés des statiques ??
  45. 1 point
    Je viens de voir dans enquête exclusive qu'un responsable de la police australienne était venu rencontrer les gars du RAID ,et qu'au vu de leur expérience lors des opérations contre les islamistes ( merah et les frères machin, koulibali ) les gars du RAID devait allé en Australie apporté leur expérience . Sa s'est cool . Bon le reportage doit daté mais bon ,sa fait plaisir de voir qu'on vient chez nous et que l'on reconnait le professionnalisme de nos policiers du RAID .
  46. 1 point
    C'est toi qui n'a rien compris, mais passons... En prime tu n'as pas cité ce passage de l'article mis en lien, juste celui qui t'arrangeait > "Ce n'est pas en 24h qu'on trouve une telle cible, donc elles figuraient déjà sur un plan de ciblage ce qu'on reconnaît à demi-mot à Paris. Les attaques de vendredi, et la revendication d'aujourd'hui ont lancé le compte à rebours. Le chef d'état-major des armées était ce soir au CPCO pour piloter l'opération de rétorsion. Ce premier message ne sera néanmoins crédible que sur la durée, et, évidemment, sur les dégâts réels qu'ils auront occasionnés. Il demandera donc des réapprovisionnements en bombes, mais aussi plus de kits de guidage, de pods de ciblage, surtout si cela dure (et cela durera). Les premiers vols de ravitaillements ont d'ailleurs peut-être commencé. L'armée de l'air a largué plus de 100 tonnes de bombes depuis le début de l'année (essentiellement en Irak), ce qui fait donc une moyenne plutôt haute pour le raid d'aujourd'hui. C'est aussi à cette échelle que sera appréciée le bilan du porte-avions, qui n'est pas donc qu'un outil politique, mais aussi et avant tout, un outil militaire. Réponse dans peu de temps." (http://lemamouth.blogspot.fr/2015/11/mirage-et-rafale-sur-raqqa.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter) Le fait que les US aient fournit une aide logistique pour cette frappe ça la rend ridicule ou inutile ? Moi il me semblait que dans le cadre d'une coalition on doit s'entraider et qu'il n'y a pas de honte à cela...
  47. 1 point
    Je me demande combien de temps il va falloir pour que les gens réalisent que jusqu'à aujourd'hui il n'a jamais été question d'éliminé les forces de l'EIL présentent en Syrie... je le répète, autant les USA frappent assez durement l'EIL en Irak car leur expansion n'y est pas "souhaitée" autant l'EIL est de façon indirecte vivement encouragé à s'en prendre au régime de Damas et à l'affaiblir le plus possible. L'intervention des russes a eu clairement lieu car cette tactique était en train de fonctionner, Assad étant en train de perdre du terrain les russes se sont retrouvés forcés de venir défendre leurs intérêts stratégiques. il est totalement évident que l'organisation en "état" oblige l'EIL a disposé de structures de gestion qui sont des cibles parfaitement identifiables et pouvant être ciblées. Se développant en "état", l'EIL perd toute possibilité d'utiliser les méthodes de défense de base de la guerre asymétrique, c'est à dire se cacher des forces aériennes ennemies. Pour avoir de l'argent du pétrole il faut des lieux bien installés de stockage et de gestion, de vastes garages à camions etc ... l'EIL est un mini pays il peut donc être facilement ciblé au niveau de tout ce qui en fait la capacité et la gestion .... Mais très étrangement les frappes sont restées très limités sur toutes ces cibles à l'évidence connues et identifiées de longue date. L'existence de l'EIL en tant que petit état ne dépend pas des islamistes eux mêmes ... ce sont les occidentaux qui dans une situation devenue complexe décident de facto s'ils veulent les laisser se maintenir ainsi ou s'ils préfèrent éliminer ces capacités de l'EIL. Je le redis, le jour où les USA décideront que la puissance de l'EIL en Syrie est plus un problème qu'une chance de résultat le traitement de cibles comme Raqqa va clairement changé ... Et les frappes françaises aujourd'hui en sont un début de démonstration. Le coeur du problème c'est d'arrivée à fournir aux russes des propositions et des certitudes sur l'avenir de leur position stratégique en Syrie sans la présence d'Assad : Si Poutine a l'assurance que Assad n'est plus vital à sa politique locale le régime de Damas pourra tomber et par effet de domino l'intérêt de la puissance de l'EIL en Syrie disparaitra lui aussi ... ce sera l'époque où les forces coalisés pourront (et sans grand problème) réduire à néant la capacité d'état et de menace militaire de l'EIL et ce sera l'époque ou l'EIL retournera dans la clandestinité comme une force terroriste plus classique exactement comme l'était Al Qaida.
  48. 1 point
    Si ils ont décidé de coller 30 avions sur le CDG c'est que ça doit être pour quelque chose. On verra.
  49. 1 point
    Tu as raison. On devrait être plus prudents dans l'utilisation des concepts. Mais, je ne cherchais pas à écrire une thèse. Je voulais juste souligner les "incohérences" de nôtre discours.
  50. 1 point
    C'est le fameux moment ou la main bienveillante de l'oncle sam, qui etait posée sur ton epaule, commence a descendre pour te serrer les testicules...