Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 1 minute, Severus a dit :

Cela fait 30 ans que les américains attaque la Russie....

Non mais là... on croît rêver. Franchement.

Vivement qu'on vienne nous expliquer que la chute de l'URSS est aussi due à une cinquième colonne américaine.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

Explicitement. Comment ça ?

Je trouve qu'on fait un mauvais procès à Biden :

  • il n'aurait rien dit : "faible !", "il le fait exprès !", "c'est un piège grossier contre Poutine !"
  • il dit quelque chose : "il abandonne l'Ukraine !", "en fait, c'est un piège contre Poutine !"
  • il envoie des troupes : "il est belliciste !", "OTAN = guerre !", "attaque contre la paix !"

A un moment donné, on est sur de la mauvaise foi.

Non. Si il savait que les Russes voulaient attaquer lorsqu'il a publiquement déclaré qu'il n'interviendrait pas militairement cela signifiait de facto et explicitement que Poutine pouvait attaquer militairement.

Je ne dis pas que la solution est aisée à trouver (ce ne l'est jamais) mais il aurait a minima pu laisser planer un doute par exemple.

Et si tu mets bout à bout toutes les déclarations et actes de Biden il y a clairement une volonté si ce n'est d'escalade (moi je le pense) en tout cas clairement pas de volonté de parvenir à une solution, même dure envers la Russie. Globalement il se place dans la logique 2GM: reddition sans condition.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, gustave a dit :

Non. Si il savait que les Russes voulaient attaquer lorsqu'il a publiquement déclaré qu'il n'interviendrait pas militairement cela signifiait de facto et explicitement que Poutine pouvait attaquer militairement.

Je ne dis pas que la solution est aisée à trouver (ce ne l'est jamais) mais il aurait a minima pu laisser planer un doute par exemple.

Et si tu mets bout à bout toutes les déclarations et actes de Biden il y a clairement une volonté si ce n'est d'escalade (moi je le pense) en tout cas clairement pas de volonté de parvenir à une solution, même dure envers la Russie. Globalement il se place dans la logique 2GM: reddition sans condition.

Laisser planer un doute eut été présenté ici comme une marque de faiblesse, on l'aurait accusé de ne pas trancher franchement, etc. Pour ça que je parle d'une certaine mauvaise foi à l'égard de la politique de Biden.

Il est clair que l'évolution de sa prise de parole va nettement vers le conflit depuis quelques temps, mais cela suit la montée en tension côté russe. Et le côté reddition sans condition a été présenté comme tel dès le départ par Poutine. C'est clairement un retour de bâton.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Ciders a dit :

Non mais là... on croît rêver. Franchement.

Vivement qu'on vienne nous expliquer que la chute de l'URSS est aussi due à une cinquième colonne américaine.

Mes russes en on pris plein la gueule, a partir de 1990.

On ne va pas faire le débat, mais que faisait  les Victoria nuland et autre c...... au maidan en 2014 ? A part pousser  au changement de camps par révolution.... ils faisaient quoi les américains, franchement j'attend de voir notre réaction quand les Russes ou chinois aideront des manifestation au Mexique au Canada ou pire, chez nous en France....

Un truc intelligent à faire concernant les ukrainiens que les américains auraient du faire depuis le début des années  2010 : ne rien faire du tout, ne pas s'en occuper  !!!!

Mais bon l'hyper puissance américaine semble vouloir ce mêler  de tout, tout le temps et partout....

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Ciders a dit :

Laisser planer un doute eut été présenté ici comme une marque de faiblesse, on l'aurait accusé de ne pas trancher franchement, etc. Pour ça que je parle d'une certaine mauvaise foi à l'égard de la politique de Biden.

Il est clair que l'évolution de sa prise de parole va nettement vers le conflit depuis quelques temps, mais cela suit la montée en tension côté russe. Et le côté reddition sans condition a été présenté comme tel dès le départ par Poutine. C'est clairement un retour de bâton.

Sur le laisser faire: il n'empêche, il a sciemment laissé faire. Il aurait dans tous les cas pu être accusé de faiblesse ou provocation, mais c'est le propre du politique. La mauvaise foi est donc de refuser de juger objectivement ses actes au motif que d'autres décisions auraient pu l'être.

Sur la politique de Biden, on peut effectivement la mettre en parallèle avec celle de Poutine. Cela ne la valorise pas. Et de facto il encourage un conflit à outrance, en contribuant activement à réduire les possibilités de sortie, déjà limitées. "La guerre jusqu'au dernier Ukrainien".

Link to comment
Share on other sites

Si tu n'as que Nulland à agiter et les révolutions de couleur en réserve, franchement laisse tomber.

En attendant, il y a l'Abkhazie, l'Ossétie du Sud, la Transdnistrie et le Donbass qui ont été vassalisés.

 

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Sur le laisser faire: il n'empêche, il a sciemment laissé faire. Il aurait dans tous les cas pu être accusé de faiblesse ou provocation, mais c'est le propre du politique. La mauvaise foi est donc de refuser de juger objectivement ses actes au motif que d'autres décisions auraient pu l'être.

Sur la politique de Biden, on peut effectivement la mettre en parallèle avec celle de Poutine. Cela ne la valorise pas. Et de facto il encourage un conflit à outrance, en contribuant activement à réduire les possibilités de sortie, déjà limitées. "La guerre jusqu'au dernier Ukrainien".

Bien. Et donc qu'est-ce que tu aurais fait toi à sa place ? Négocier ? :dry:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

Bien. Et donc qu'est-ce que tu aurais fait toi à sa place ? Négocier ? :dry:

Peut-être? Encore une fois il n'y avait probablement pas de bonne solution et il est impossible de refaire l'histoire. En revanche je ne pense pas que la posture jusqu'au boutiste US soit bonne pour l'Ukraine comme pour l'Europe, et encore moins qu'il faille créditer Biden d'être aussi radical que Poutine.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Ciders a dit :

En attendant, il y a l'Abkhazie, l'Ossétie du Sud, la Transdnistrie et le Donbass qui ont été vassalisés.

Intéressant  comme choix :

Transnistrie  veux devenir territoire russe.

Ossetie du sud pareil

Donbass pareil.

 

Du coup ? Liberté  des peuples pour l'Ukraine et pas pour eux ?

Allons allons personnes n'a le cul propre à ce niveau là !!!

mais les Russes sont à leurs portes, et interviennent  sur des population russe, les américains sont à 5500 kilomètres de là !!!

Edited by Severus
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, gustave a dit :

Ce qui est certain c'est qu'il va bien falloir trouver un accord avec lui, sauf à le renverser ce qui peut conduire à des réactions peu souhaitables. Empêcher ou rendre plus difficile le dialogue ne me semble pas utile. Et ce ne signifie pas cautionner hein...

Ou pas... Poutine & co. se sont avant tout excités tout seuls et ils pourraient redescendre dans les tours tous seuls aussi.

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 31/03/2022 à 14:26, Deres a dit :

Je me demande si Biden ne risque pas de quitter le pouvoir avant Poutine ...

Selon la Constitution américaine, Biden peut rester au pouvoir jusqu'en 2028 ; selon la Constitution russe, Poutine va rester au pouvoir jusqu'en 2034.

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Boule75 a dit :

Ou pas... Poutine & co. se sont avant tout excités tout seuls et ils pourraient redescendre dans les tours tous seuls aussi.

 

 

Sauf à imaginer un conflit gelé XXL qui ne serait bénéfique pour personne (sauf peut-être la Chine et les US et encore) il faudra bien trouver un accord avec lui. J'avoue ne pas croire du tout à un abandon de VP sur le sujet ukrainien, impensable politiquement en Russie et incompatible avec ce que je pense être son "idéologie".

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 5 heures, Stark_Contrast a dit :

J'essaie de faire mes posts politiques du mieux que je peux et j'y réfléchis beaucoup. Après avoir trop posté dans le fil de discussion sur les F-35, je me suis dit que j'allais chercher un sujet moins controversé à poster. Que pensez-vous de la politique et des armes à feu ? (Ce n'est pas ce que vous pensez) Je peux peut-être aussi aborder la question de la criminalité, mais tout cela mérite son propre message et est très compliqué, au-delà de ce que je peux faire dans ce message. 

La semaine dernière, Biden a annoncé de nouvelles mesures de contrôle des armes à feu. Ce n'est pas vraiment évident pour tout le monde, pas même pour ceux qui vivent ici aux États-Unis, mais il s'agit en fait de l'avis de "reddition".

C'était en fait la dernière chance de changer de cap avant les élections de mi-mandat sur le plan économique, ce qui est vraiment ce dont les gens se soucient avec une inflation au plus haut depuis 40 ans, et le prix de l'essence, mon Dieu le prix de l'essence. Ce sont les "problèmes de table de cuisine" qui affectent tout le monde et qui ne peuvent pas être ignorés en agitant des drapeaux arc-en-ciel, et des tweets intelligents que personne ne lit, parce que la plupart des gens ne sont pas sur Twitter et n'y prêtent pas attention. Voici Ruy Teixeira qui l'explique mieux que moi, il est comme moi un patriote libéral et un démocrate centriste :

 "exposant le manque de compréhension du parti de ce que le peuple américain voulait le plus, qui était très simplement le retour à la normalité et non la transformation. Pendant que le Congrès démocrate perdait des mois en négociations obscures sur la structure du projet de loi, les programmes qu'il couvrirait ou non et le nombre de milliards de dollars que tout cela coûterait, les électeurs ordinaires essayaient de faire face à la vague Delta et à l'émergence de problèmes d'offre et d'inflation dans l'économie. Alors qu'ils étaient de plus en plus mécontents de l'administration Biden et de moins en moins sûrs du moment où les choses reviendraient enfin à la normale, les négociations interminables et confuses se sont poursuivies.

C'est un génie difficile à remettre dans la bouteille et à remplacer par une image de gouvernance efficace et ciblée. Et puis il y a d'autres problèmes comme la criminalité, l'immigration et les écoles où les choses semblent encore loin d'être normales et où les démocrates sont associés à des approches inefficaces et impopulaires. Il n'est pas étonnant que les candidats démocrates de tout le pays s'orientent vers le financement de la police, l'établissement de la loi et de l'ordre et la garantie de la sécurité publique. Et il n'est pas étonnant que les candidats démocrates dans les États clés supplient pratiquement l'administration Biden de ne pas abroger le titre 42, car cette décision entraînerait presque certainement une forte poussée d'immigration à la frontière mexicaine, en plus des chiffres déjà records. Comme l'a récemment noté Morning Consult : "La suppression du Titre 42 est la mesure la plus impopulaire de Biden à ce jour".

Les démocrates pourraient faire pire qu'un retour aux fondamentaux : nous voulons que le pays revienne à la normale. Nous laissons le coma derrière nous en rouvrant complètement les écoles et les entreprises. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour maîtriser l'inflation, notamment en mobilisant toutes nos ressources énergétiques, du pétrole et du gaz aux énergies renouvelables. Et nous allons maîtriser la criminalité et les frontières avec des politiques dures mais justes.

Ce serait une bonne façon de minimiser les dégâts. Mais de manière réaliste, il sera difficile d'amener le parti à parler d'une seule voix sur ces questions et il est probablement un peu tard dans le cycle pour une réinitialisation complète. Les démocrates feraient peut-être mieux d'accepter de prendre leur revanche en 2022, mais d'utiliser l'élection comme un moment d'apprentissage."

https://theliberalpatriot.substack.com/p/will-the-2022-election-be-a-teachable?s=r

mais en gros, alors que les gens crient et paniquent à propos de l'économie et souffrent des prix élevés de l'essence et de l'inflation, Biden a décidé de blâmer Poutine, puis de s'en prendre aux armes à feu. Cela ne va pas marcher. Et les gens ne se soucient pas vraiment du contrôle des armes quand ils sont au bord de la récession. 

Les prédictions sont difficiles. Je dirai que la mienne était à la fois juste et fausse. Biden a été élu avec une promesse de normalité, c'était son principal argument de vente et une excellente arme à utiliser contre Trump. Il a clairement réussi et, en tant qu'expert de Washington DC avec des décennies d'expérience et une disposition assez modérée (comme cela a été révélé, il a souvent travaillé avec des républicains), je m'attendais à un démocrate plus centriste comme mon préféré Bill Clinton, ou peut-être plus du type Obama, ce qui est assez proche de la même chose à bien des égards. Je ne m'attendais pas au programme très coûteux "Build back better". J'ai supposé qu'il courtisait les progressistes pendant l'élection, mais qu'il reviendrait probablement à la gouvernance dont il avait fait preuve auparavant, c'est-à-dire qu'il n'y aurait probablement pas beaucoup de grands projets de dépenses. Je n'étais apparemment pas le seul démocrate à penser cela, car d'autres sénateurs et membres du Congrès démocrates n'étaient pas d'accord avec ce programme. En d'autres termes, je pensais qu'il était plus proche de Bill Clinton et qu'il jouait le jeu avec les progressistes, plutôt que de jouer le jeu avec moi et d'être progressiste. 

J'ai supposé que le contrôle des armes à feu compenserait le manque de dépenses. Je prévoyais que Biden ne serait pas intéressé par la dépense de billions de dollars, et que le redressement économique de Trump et de Covid se ferait "au rabais". En fait, l'économie aurait une chance de commencer à se redresser, et Covid commencerait à se dissiper grâce aux vaccins. Un projet de loi bipartisan sur l'infrastructure, pour montrer que les partis peuvent travailler ensemble, combler les fossés, obtenir pour chacun une bonne dépense de porc dans leurs districts respectifs - mais rien d'important.

Le contrôle des armes est très bon marché. Il n'est pas nécessaire d'offrir aux gens des soins de santé gratuits, des universités gratuites ou quoi que ce soit d'autre. Le contrôle des armes "prend" alors que les autres choses, eh bien, elles coûtent de l'argent. Beaucoup d'argent ! Et cela signifie qu'il faut taxer vos copains de golf qui font des dons à vos campagnes, et si vous les taxez trop, alors ils n'ont plus d'argent à donner et vous n'êtes pas réélu. vous pouvez donc taxer la classe moyenne, mais elle aime encore moins cela, et y est plus sensible puisqu'elle a moins d'argent que les gens du country club. 

Il y a aussi d'autres choses qui ont besoin d'argent et qui sont actuellement déjà en déficit aussi. Comme les écoles par exemple, elles existent déjà et ont du mal à obtenir suffisamment d'aide. 

Le contrôle des armes à feu ne coûte pas des billions de dollars. La police, les prisons, cette infrastructure existe déjà (mais bien sûr, il n'y en a pas assez non plus dans la vie réelle, ils ne veulent pas dépenser plus pour cela non plus) donc c'est juste une question d'ajouter une loi de plus aux centaines de milliers qui existent déjà. Peut-être que les forces de l'ordre fédérales, à savoir le Bureau de l'alcool, du tabac et des armes à feu (BATF, ou ATF en abrégé), recevraient des fonds supplémentaires, ainsi que d'autres forces de l'ordre fédérales. Mais là encore, il n'est pas nécessaire de mettre en place une nouvelle force de police spéciale, l'infrastructure est déjà là, il faut ajouter de l'argent ou ne pas se contenter de publier de nouvelles règles (ce qu'ils sont en train de faire). Le problème est qu'elle sera plus limitée et qu'elle sera confrontée à des contestations judiciaires.  

J'ai écrit un long post sur les armes et le contrôle des armes, je ne sais pas si quelqu'un est intéressé de l'entendre.

J'ai écrit un long billet sur les armes et le contrôle des armes, je ne suis pas sûr que cela intéresse quelqu'un de l'entendre. Il s'agit d'un point de vue sur les aspects politiques et les coûts du contrôle des armes, les conséquences imprévisibles du contrôle des armes et la façon dont le contrôle des armes rapporte beaucoup d'argent à tout le monde, de tous les côtés. Le contrôle des armes à feu a été adopté sous Bill Clinton avec l'interdiction des armes d'assaut en 1994 - c'est l'une des principales raisons qui ont été pointées du doigt pour les pertes massives de mi-mandat de 1994 qui nous ont coûté les deux chambres du Congrès pour la première fois depuis 1952, et qui ont effectivement mis fin à toute chance de réforme de la santé sous l'ère Clinton. Le contrôle des armes à feu a également coûté à Al Gore son État natal du Tennessee lors des élections de 2000 - s'il avait obtenu le Tennessee, la Floride n'aurait pas eu d'importance et Al Gore aurait été président. 

Les républicains donnent généralement la priorité aux armes à feu, tandis que les démocrates la placent généralement plus bas, parfois beaucoup plus bas sur la liste. C'est l'une des plus grandes motivations des électeurs républicains, tout en achetant très peu de voix pour notre camp. 

Il y a donc maintenant 3 problèmes clés :

1. Le contrôle des armes ne fonctionne pas vraiment, il n'y aura donc pas de réduction notable du problème de la criminalité, car le problème n'est pas celui des personnes possédant des armes et respectant la loi, mais celui des personnes ne respectant pas la loi et se procurant des armes - le marché noir. 

2. Le contrôle des armes motive massivement l'opposition à vous chasser du pouvoir et sème la méfiance. 

3. Il n'aborde pas les questions économiques, les questions énergétiques, les pénuries de fournitures ou l'immigration. C'est ce dont les gens se soucient en ce moment. 

En fait, Biden aborde les problèmes économiques en ne les abordant pas. Il y a encore une chance de pivoter ou d'essayer de changer, mais je ne pense pas que cela se produira. Donc, à 6 mois des élections de mi-mandat, c'est la voie choisie. 

 


 

1) le probleme de la normalisation vient des medias qui ont besoin d’evenements pour tourner h24. Et on grossit tout ce qui pouvait arriver sous trump. Et commence a le faire doucement avec biden. La gestion du covid a ete en partie orienté pour et par la presse. 
2) l’offensive sur les armes, n’est un cirque electoral de plus. Tout ce qui sortira sera aneanti par la cours supreme juste avant les elections. Ca permettra au dem de dire regardez, le juge supreme de trump nous empechent se regler le probleme de la violenc, ils autorisent les armes. Et ce juste au moment des midterm  

 

il y a une heure, herciv a dit :

Mais que propose les républicains ? Sont-ils plus à l'écoute ?

Relance du secteur energetique. 
l’ecologie politique aux usa est morte pour un moment. 
Plus a l’ecoute … non mais disons que le parti est plus alligné sur certaines demandes actuelles du peuple. Ca tient plus de la coincidence que d’une volonté d’écoute. 

Edited by wagdoox
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

9 hours ago, wagdoox said:

1) the problem of standardization comes from the media which need events to run h24. And we magnify everything that could happen under Trump. And start doing it slowly with Biden. The management of covid has been partly oriented for and by the press. 
2) the arms offensive is not yet another electoral circus. Anything that comes out will be wiped out by the supreme court just before the elections. It will allow the dem to say look, the supreme judge of trump prevents us from settling the problem of violence, they authorize the weapons. And this just at midterm  

Ne vous méprenez pas, c'est un cirque - vous avez raison. Peut-être que s'il y a une fusillade très médiatisée, ou quelque chose comme ça, alors que la décision de la cour suprême est rendue pour annuler l'ordre, il pourrait y avoir un certain poids au succès de ce plan. Mais le risque est que vous finissiez par paraître faible. Ou les gens le voient pour ce qu'il est, un coup politique facile comme vous le soulignez. une perte de temps. alors que les gens vous ont élu pour faire autre chose que perdre leur temps. 

De plus, le maire de New York, un démocrate, dit que ce n'est pas un problème d'armes à feu, le récit est déjà brisé. 

Même si Biden nous avait "simplement" ramené de Covid et de Trump et qu'il avait contribué à la division du pays, je le considérerais comme un énorme succès. Il était probable qu'il ne ferait qu'un seul mandat en raison de son âge. Je pense que ce serait un héritage incroyable : nous ramener du covid, nous sauver de Trump, commencer à guérir le pays. C'est énorme. Je prendrais cet héritage n'importe quand. Les démocrates pourraient alors travailler à finir ce qu'il a commencé. Mais au lieu de ça, ils ont frappé dans le vide. Ils ont perdu le match. Maintenant la question est de savoir si nous allons perdre la saison.

pour une raison quelconque, nous sauver de Trump, relancer l'économie après Covid, et guérir le pays après Trump et la grande division ont juste été considérés comme "trop faciles" et ont été ignorés. il s'avère que ce n'est pas facile. et maintenant nous sommes coincés. comme engager un plombier pour réparer l'évier (trop facile !) et qu'il essaie de remodeler votre cuisine "transformez-la !", mais seulement jusqu'au stade de la démolition. maintenant votre cuisine est saccagée, et votre évier est aussi bien pire que vous le pensiez. 

Il semble que Biden soit beaucoup plus proche de Jimmy Carter (qui avait un cœur merveilleux, mais n'était pas le meilleur en fonction) que de Bill Clinton qui, malgré le bain de sang de 1994, a fait un travail remarquable par la suite et a été réélu en 1996. Je crains de perdre la bataille des idées. 

Joe Biden a connu un taux de participation record, mais je m'inquiète du nombre de personnes qui, à long terme, ont fait confiance aux démocrates et ont été échaudées. Il est intéressant de noter que Carter a conduit à 8 ans de Reagan, puis à 4 ans de Bush. 12 ans sans démocrates au sommet de la hiérarchie jusqu'à ce que mon fils Bill Clinton vienne à son secours. Nous pouvons également nous pencher sur le cas de LBJ, l'une des personnes que Joe Biden citait en exemple pour "Transformer comme", et noter que LBJ n'a même pas pris la peine de se représenter aux élections parce qu'il était si impopulaire qu'il a démissionné pour épargner son parti. Il y a une chance réelle que Trump revienne, et ça devient plus facile quand l'économie souffre et que Biden patauge. Je n'insisterai jamais assez sur ce point. Plus Biden se dégrade, plus Trump devient probable. Tout Biden et l'avenir proche des démocrates reposaient sur le fait que Biden fasse du bon travail.

Nous aimerions un peu de normalité après Trump et Covid. Nous ne l'avons pas eue. Et je me demande encore une fois si, à long terme, cela ne signifie pas que nous ne sommes pas un parti de gouvernement sérieux, avec des gens normaux. Nous serons un spectacle de monstres déconnectés, qui s'intéresse plus aux guerres culturelles qu'aux guerres criminelles.  

Ce que je veux dire, c'est que je me demande à quel point les gens vont se sentir "brûlés" et ne plus jamais s'intéresser aux démocrates. Il est possible de se planter à tel point qu'on "perd" toute une génération d'électeurs. Nous risquons de nous retrouver dans la nature pour un très long moment. Et si vous êtes quelqu'un qui se soucie sincèrement de dire l'environnement, ce n'est pas une bonne nouvelle. Ce qui m'inquiète le plus, ce ne sont pas les élections de mi-mandat. Ce qui m'inquiète, c'est que notre politique devienne essentiellement le F-35, et que le parti soit Lockheed Martin. 

Je pense que c'est quelque chose que la plupart des gens sur le forum comprendront. Ce n'est pas une question de "nous avons eu deux années difficiles", je peux le supporter. J'ai peur que cela nous ternisse pour une génération. Faites-vous confiance à LM pour quoi que ce soit ? Croyez-vous ce qu'ils disent ? Avez-vous vu leur histoire récente ? Leur système de croyance s'applique-t-il à l'ensemble, ou à un petit groupe limité de croyants ? 

Bien sûr, vous ne pouvez pas payer votre loyer et il n'y a pas d'électricité, mais saviez-vous que le genre est un spectre ? 

Il est intéressant de mentionner que Trump a obtenu en 2020 près de 5 millions de voix de plus qu'Obama en 2008, ce qui était à l'époque le record. Le taux de participation de Trump en 2020 est maintenant le deuxième après celui de Biden en 2020. Je ne vois pas Biden se présenter en 2024, mais s'il le fait, comparer les chiffres de 2020 à ceux de 2024 ne sera pas agréable. 

Au début de sa présidence, Biden a déclaré qu'il voulait prouver que la démocratie était meilleure que l'autocratie - une allusion voilée à la Chine, et probablement à la Russie. Puis, comme pour réfuter sa propre affirmation, il a demandé l'abolition du filibuster afin de pouvoir faire passer des mesures impopulaires, contre la volonté des élus. C'est un peu comme Gavin Newsom, en Californie, qui refuse de renoncer à ses pouvoirs d'urgence de type covid 19. Pourquoi ne veut-il pas les abandonner ? Selon Newsom, il a besoin de ces pouvoirs parce que sans eux, l'État ne peut pas réagir assez rapidement. le système californien ne fonctionne donc même pas pour le gouverneur de Californie et il doit le contourner avec des pouvoirs qu'il ne serait normalement pas autorisé à avoir. la démocratie est formidable, jusqu'à ce que vous ayez besoin de faire quelque chose, alors vous devez l'abandonner et pour de longues durées. 

Voilà les problèmes qui m'inquiètent. Pour ce qui est de la "grande image", j'ai peur que les gens ne nous fassent pas confiance au cours de la prochaine décennie. Je peux me tromper. Ils pourraient élire W Bush 2.0 et bâcler les choses aussi. Mais les choses semblent sombres. 

Une blague circule actuellement sur ce qui atteindra 15 % en premier ? Le taux d'approbation de Joe Biden ou l'inflation. Des gens entreprenants parient que cela arrivera simultanément. J'espère que je ne verrai ni l'un ni l'autre. 

 

9 hours ago, wagdoox said:

Revival of the energy sector. 
political ecology in the usa is dead for a while. 
More attentive… no, but let's say that the party is more aligned with certain current demands of the people. It's more coincidence than a willingness to listen. 

oui.

 Je suis curieux de voir à quel point l'énergie verte sera endommagée. mon état a passé l'année dernière à faire de la publicité pour l'énergie solaire, avec des champs solaires géants et des éoliennes dans les publicités, et il y a juste un problème - ils n'en ont pas construit. Mais ils sont en train de fermer la centrale au charbon, et ils parlent de coupures de courant roulantes au cours des deux prochaines années en raison du manque d'électricité. quelle belle introduction aux merveilles de l'énergie renouvelable - les coupures de courant ! espérons que le citoyen moyen ne commence pas à associer les deux, ou mieux encore à les associer à des coûts élevés. rappelez-vous quand nous avons fait la transition vers l'énergie verte et que l'économie s'est effondrée ? nous devrions essayer à nouveau. 

Quelle belle chose à laquelle être associé. comme je l'ai dit, le F-35. nous ferons encore plus de F-35 la prochaine fois ! la prochaine fois, nous le ferons aussi voler dans l'espace tout en étant un sous-marin ! 

Les Républicains n'ont qu'à se présenter sur la réparation de l'économie et "drill baby drill" et ils gagneront. La guerre des cultures comme les transgenres et autres sujets "woke" sont très bien quand les gens ont de l'argent, mais quand ils n'en ont pas, c'est un désastre, et le parti démocrate essaie constamment de prouver maintenant qu'il n'a aucun moyen de résoudre les problèmes du monde réel et qu'il ne peut que partir en croisade sur la philosophie et les sujets dont les gens ne se soucient pas, ou qu'ils détestent activement. Vous ne pouvez pas payer votre loyer avec des "dollars Woke". Les likes sur Twitter ne se traduisent pas par des réductions sur le prix de l'essence. 

Ce n'est donc pas seulement que l'économie va mal, le choix d'aborder le problème est "achetez une voiture électrique" et un haussement d'épaules. Nous disons aux gens que nous ne pouvons pas résoudre leurs problèmes ou, pire encore, que nous ne sommes même pas intéressés à le faire. Nous avons des choses plus importantes à nous soucier, comme la couleur de peau que les riches devraient avoir.  Il y avait une blague vraiment brutale sur Jimmy Dore où il disait que si l'environnement politique d'aujourd'hui était appliqué aux années 1850, "les démocrates présenteraient les esclaves transgenres comme un grand progrès". 

Sur cette note, on a l'impression que Biden fait des discours sur des choses qu'il pense être son héritage. Des choses dites non pas pour le moment, mais avec l'idée qu'elles seront regardées avec tendresse un jour. Il a dit que les droits des transgenres sont l'ère des droits civiques de notre génération. Ce n'est pas le cas, et cela banalise le mouvement des droits civiques, et donne beaucoup trop de crédit à ce que même beaucoup de personnes de la communauté LGBTQ commencent à ressentir comme une frange.

Rappelez-vous qu'en 2020, le racisme systémique et la réforme de la justice étaient des sujets très importants. Rien n'en est ressorti sur le plan législatif, aucune réforme. il s'agissait essentiellement de politique identitaire classique, ils ont nommé plus de juges qui étaient des femmes ou des minorités. donc c'est le même système, nouvelle façade. changement symbolique. Les Noirs américains sont les plus hostiles aux LGBTQ. Alors qu'est-ce que je dis ? Biden vient de dire à un groupe électoral clé qu'un groupe dont il ne se soucie pas vraiment a le plus besoin d'un mouvement de droits civiques, et non du système de justice pénale que lui et tant d'autres ont promis de réformer parce qu'il affectait les minorités de manière disproportionnée. 

alors pensez à ceci. Le système de justice pénale sera le même qu'en 2016, le même qu'en 2020, et probablement le même en 2024. Si un républicain prend le pouvoir, il sera toujours le même, mais probablement sans subventions fédérales pour les programmes de protection. Nous disons que c'est suffisant, et plutôt que d'essayer de "préparer l'avenir" avec de meilleures lois qui seront en vigueur pendant des décennies et qui donneront aux juges minoritaires nommés par Biden la capacité juridique de prendre de meilleures décisions, par opposition aux peines de prison minimales obligatoires, nous ne le faisons pas. Croisez les doigts, j'imagine, et espérez que le juge rejettera l'affaire, car si elle ne le fait pas, elle sera tenue de faire respecter les mêmes mauvaises lois, indépendamment de la couleur de sa peau ou de ses souhaits personnels.

Profitez de la procédure d'appel. Les subventions vont et viennent, mais la loi est la loi.

Donc, si quelqu'un était enclin à croire en la réforme de la justice pénale de Biden, pour créer de meilleurs résultats pour les minorités, désolé ! Ce sont les droits des transsexuels ! Bonne chance la prochaine fois. Désolé que votre père soit en prison pour un délit mineur. profitez de la loi sur la criminalité de 1994 ! 

(il est impossible de satisfaire tout le monde - des subventions ont été accordées pour la prévention de la violence via des fonds fédéraux, mais ce n'est pas le dur labeur de l'abrogation et de la réécriture des lois et des règles et des tentatives de faire des changements de politique codifiés et durables. Cela ne veut pas dire que l'argent n'aide pas, et que de telles initiatives sont admirables - mais cela ne change pas la loi codifiée. Cela ne revient pas sur la loi sur la criminalité de 1994 dont Biden s'est un jour vanté qu'elle était si sévère qu'elle faisait "tout sauf pendre les gens pour avoir traversé en dehors des clous").

nous subissons une hémorragie de la classe ouvrière, du centre et, depuis peu, des jeunes et des milléniaux. les gens qui n'ont pas gaspillé 4 ans de leur vie à aller à l'université pour apprendre à parler aux gens avec condescendance, et qui ont maintenant des prêts qu'ils ne peuvent pas rembourser. de nombreux démocrates et conseillers démocrates avertissent maintenant les démocrates qu'ils doivent parler comme des "gens ordinaires" et non comme des professeurs d'université qui s'élèvent contre le racisme. Bill Maher était récemment sur Joe Rogan et il est aussi stupéfait que moi. Même Bill Maher dit que tout cela est allé trop loin et que nous manquons de bon sens, qu'il y a trop de dépenses et trop de corruption. Ce n'est pas un fou de droite. C'est un fier démocrate libéral qui dit que les choses sont allées trop loin, même pour lui. 

C'est trop. Désolé d'écrire plus par frustration que par petites pensées courtes.

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, Stark_Contrast a dit :

Il y avait une blague vraiment brutale sur Jimmy Dore où il disait que si l'environnement politique d'aujourd'hui était appliqué aux années 1850, "les démocrates présenteraient les esclaves transgenres comme un grand progrès". 

Je vois qu’on a les mêmes références (et oui, moi gros droitard adore ce communiste ;) ces français alors).

Pour le reste, je vois vraiment les dem comme le parti des riches avec des délires déconnectés de la réalité car trop d’argent. En faisant tout pour séparer les gens par couleur pour ne pas avoir une coalition sociale. 
les rep sont toujours en phase de recomposition (je pense qui finira l’an prochain avec les primaires) donc difficile de dire qqch de positif ou négatif sur eux.
Mais je dois admettre que c’est très drôle de voir des républicains retourner les arguments scientifiques contre les démocrates genre «  il n’y a que 2 genres ». un renversement total d’il y a 20 ans. Le parti dem est victime de la culture révolutionnaire, de la nouveauté permanente … forcement ca finit en n’importe quoi.

Je comprends la frustration mais au moins la crise est sévère, ça tant a une réaction et un rebond. 
en France ce qui me fait peur c’est le déclin lent et constant… sans rebond, sans réaction. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Stark_Contrast a dit :

Même si Biden nous avait "simplement" ramené de Covid et de Trump et qu'il avait contribué à la division du pays, je le considérerais comme un énorme succès. Il était probable qu'il ne ferait qu'un seul mandat en raison de son âge. Je pense que ce serait un héritage incroyable : nous ramener du covid, nous sauver de Trump, commencer à guérir le pays. C'est énorme. Je prendrais cet héritage n'importe quand. Les démocrates pourraient alors travailler à finir ce qu'il a commencé. Mais au lieu de ça, ils ont frappé dans le vide. Ils ont perdu le match. Maintenant la question est de savoir si nous allons perdre la saison.

 

Très intéressant, il est difficile de juger d'ici à quel point ces débats sur le "woke" marquent le pays et jusqu'à quel point Biden est impliqué.

Mais, en toute modestie d'outsider, tout cela me semble un peu larmoyant. D'accord, les Américains veulent la normalité, qui ne le voudrait pas ? Mais j'ai quelques questions à poser :

Tu fais l'éloge de Bill Clinton. En quoi son administration était-elle différente de celle de Bush père ? 


Par rapport à l'Europe, le gaz naturel et l'essence sont toujours aussi bon marché que de la merde. Si on ne peut pas se payer une voiture électrique, on peut peut-être échanger sa F150 contre une Corolla. 


Le chômage est faible. Les emplois peu qualifiés sont mieux payés. 


Que penses-tu de la thèse de Timothy Snyder selon laquelle le système de santé américain est le point culminant des maux politiques de ce pays (Our Malady) ? Ces derniers temps, on n'entend plus parler de votre système de santé. Est-ce qu'il s'est amélioré ?


Cela peut paraître arrogant, mais que penses-tu de la thèse selon laquelle les Etats-Unis devraient devenir plus européens ?


Système de santé pour tous
Meilleure formation professionnelle sans université
Consommation d'énergie primaire plus faible (deux fois plus qu'en Allemagne).
Qu'est-ce que c'est que cette folie des sans-abri ? On voit sans cesse des reportages sur San Francisco. Est-ce le cas partout ? Pourquoi les loyers augmentent-ils ?
Tu dis que tu as peur que les démocrates soient grillés pour toujours ou pour douze ans. D'accord, ils l'étaient dans les années Reagan. Mais qu'est-ce qui distingue les années Reagan des années Clinton ?


En bref, quel doit être selon toi le cœur du programme des démocrates ? 
Que les travailleurs américains se portent à nouveau bien comme en 1955, grâce à une économie dorée ? Cela ne marchera pas, c'était une constellation unique.
Ou que les Etats-Unis deviennent plus européens ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

45 minutes ago, Manuel77 said:

Very interesting, it's hard to judge from here how much these "woke" debates are marking the country and how involved Biden is.

But, in all modesty as an outsider, it all sounds a bit tearful to me. Ok, Americans want normalcy, who wouldn't? But I have a few questions:

You praise Bill Clinton. How was his administration different from that of Bush senior? 

une meilleure économie, de meilleures opportunités, de meilleures relations raciales. Clinton a réussi à faire bouger les choses malgré l'absence du Congrès. évidemment, il n'est pas parfait, aucun homme ne l'est, mais il est le modèle qui, je pense, devrait être le plus imité. vous devez vous rappeler que la barre est parfois "basse", que la norme est "basse" en ce qui concerne les présidents que nous avons.

45 minutes ago, Manuel77 said:

Compared to Europe, natural gas and gasoline are still cheap as crap. If you can't afford an electric car, maybe you can trade in your F150 for a Corolla. 

Je ne sais pas, le marché des voitures d'occasion a explosé ici aussi. De plus, tous les Américains ne conduisent pas des F-150 :) plus l'offre et la demande - on ne pouvait pas donner les muscle cars à la fin des années 1970 et encore moins les échanger. 

le fait est que l'administration n'a pas vraiment de plans pour redresser l'économie ou travailler sur les questions énergétiques. ils ne font que scander "achetez une voiture électrique".  
Je ne pourrais jamais conduire un autre jour de ma vie, mais tout ce que j'achète à un moment ou à un autre va se retrouver sur au moins un camion (souvent plus), donc son prix supplémentaire de l'essence doit être répercuté sur le consommateur. Même les personnes qui font le jardinage de mes appartements doivent facturer plus cher. Tout augmente. 

La Poste américaine vient de rejeter les véhicules électriques, les jugeant trop chers et peu pratiques. En gros, ils ont dit qu'ils pouvaient soit distribuer le courrier, soit acheter des véhicules électriques, mais pas les deux. 

 Il n'y a pas que les véhicules personnels. En fait, même l'argument des véhicules personnels est un peu fallacieux et les démocrates le savent. 

45 minutes ago, Manuel77 said:

 


What do you think of Timothy Snyder's thesis that the American healthcare system is the culmination of this country's political ills (Our Malady)? We haven't heard about your health care system lately. Has he improved?

 

 

Je n'avais jamais entendu parler de lui, mais il semble être un type intéressant. 

Les soins de santé n'ont jamais été aussi mauvais, mais ils essaient de cacher à quel point ils sont mauvais en termes de capacité des hôpitaux à faire face. 

Quant au fait que les soins de santé soient un droit de l'homme, c'était une phrase incroyablement brillante. Mais elle est morte maintenant :

Je suis un libéral, de la vieille école, du genre à penser que même les nazis ont droit à un procès de Nuremberg. Tout le monde a des droits et la suppression des droits, de la vie, de la liberté et de la propriété, ne devrait se faire qu'en respectant les procédures légales.

Avec les vaccins, les gens ont commencé à dire que les personnes qui ne se font pas vacciner ne devraient pas recevoir de soins de santé. Cela a révélé le mensonge qui se cache derrière la foule des "soins de santé sont un droit de l'homme", car cela a exposé les gens à l'idée que les "droits" ne seront accordés que sous conditions, et qu'ils pourront être retirés à volonté. Ainsi, ce n'est pas tant un "droit" qu'une obligation de faire ce qu'on vous dit ou vous ne l'aurez pas, y compris de vous soumettre à des procédures médicales avec lesquelles vous n'êtes pas d'accord. 

Cela a donc tué l'idée. 

Je ne prends pas position sur le sujet, je vous expose le problème "logistique" qui a été révélé. les soins de santé ne sont pas un droit de l'homme, à moins que nous ne disions que les personnes non vaccinées ne sont pas humaines ?

 

45 minutes ago, Manuel77 said:

It may sound arrogant, but what do you think of the thesis that the United States should become more European?

 

Je doute que ce soit possible, le mieux que vous puissiez obtenir est le Canada et je ne pense pas que cela arrive de sitôt. Même si les soins de santé gratuits étaient une option, nous avons les baby-boomers qui atteignent cette phase de leur vie où ils ne feront rien d'autre que de prendre de l'argent jusqu'à leur mort. Je ne sais pas si les générations suivantes pourront les porter. 

Ça semble dur, j'en suis sûr, mais je ne pense pas qu'ils puissent le faire. 

45 minutes ago, Manuel77 said:

Better vocational training without university\

Nous avons de bons programmes ici, mais les enfants ne sont pas dirigés vers eux. Ils sont dirigés vers des universités coûteuses. L'électricien moyen aux États-Unis gagne 50 000 dollars par an.

Ils disent aux enfants d'obtenir des diplômes inutiles pour 80000 dollars afin qu'ils puissent avoir des emplois minables.
Nous nous trouvons maintenant dans une situation délicate où l'électricien "idiot" devra renflouer les caisses de l'étudiant "intelligent" mais impuissant et pauvre qui ne peut rembourser les prêts qu'il ne peut rembourser avec son "meilleur" emploi. 

 

 

45 minutes ago, Manuel77 said:

What is this homeless madness? We see reports about San Francisco all the time. Is this the case everywhere? Why are rents increasing?

"California Progress" Michael Schellenberger est l'expert que vous recherchez

 

45 minutes ago, Manuel77 said:

You say you're afraid the Democrats will be burned out forever or for 12 years. Granted, they were in the Reagan years. But what distinguishes the Reagan years from the Clinton years?


In short, what do you think should be the heart of the Democratic program? 
That American workers are doing well again like they did in 1955, thanks to a golden economy? It won't work, it was a unique constellation.
Or that the United States becomes more European?

Désolé, cela devra attendre le prochain message. 

https://clintonwhitehouse5.archives.gov/WH/Accomplishments/eightyears-01.html

  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

 

J'ai mentionné plus tôt que Biden voulait prouver que la démocratie était le bon système par rapport à l'autocratie. Et quelle meilleure façon de le prouver avec des décrets qui annulent essentiellement le Congrès, obligent les entreprises de médias sociaux à accepter les récits choisis par le gouvernement sous la menace (subvertir la liberté d'expression) et, bien sûr, transforment la puissance du gouvernement en imposant des résultats entre les races, ce qui est également inconstitutionnel :

Que ce soit dans un contexte de pandémie ou à tout autre moment, la dé-platformisation et la dé-banquisation peuvent être des actions privées appropriées, mais elles deviennent de la censure et pire encore lorsqu'elles sont encouragées par le gouvernement.

Au début de l'année 2022, l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a réagi à la controverse suscitée par l'interview d'un dissident du COVID par le podcast Spotify de Joe Rogan en proclamant : " Nous voulons que chaque plateforme continue à en faire plus pour dénoncer... la désinformation et les fausses informations tout en diffusant des informations exactes ".

Dans une précédente intervention, Mme Psaki avait déclaré que ces réglementations sur les normes de contenu devraient s'appliquer à toutes les plateformes en ligne. ("On ne devrait pas être banni d'une plateforme et pas des autres si l'on fournit des informations erronées"). Il se trouve que cette universalité est également le souhait de nombreuses entreprises "big tech", ce qui les protégerait des médias émergents. Le commentaire de Psaki s'est produit dans le contexte des informations sur la santé, mais les implications sont claires, avec le secteur de l'énergie sous surveillance pour la "désinformation climatique", par exemple. Si l'on ne rectifie pas le tir, la réglementation du contenu des plateformes de médias sociaux, de la publicité, des choix de résultats de recherche et des normes de protection des enfants sera régie par des personnes nommées par le gouvernement fédéral qui semblent à l'aise pour restreindre les points de vue qui ne correspondent pas à la vision du monde de la gauche.  

Ces appels de plus en plus nombreux en faveur d'une réglementation mutuellement bénéfique de la part des régulateurs et des entreprises privées nous invitent à revenir à la "politique de concurrence" de Biden, qui consiste en des alliances suspectes entre les entreprises et les gouvernements dans les domaines de l'infrastructure et de la technologie, dont Biden a fait une nouvelle fois la promotion la semaine dernière dans son discours de Greensboro. Les alliances "concurrentielles" avec des entreprises favorisées - qui bénéficient d'un soutien bipartisan malheureux - tout en faisant pression sur les entreprises de médias sociaux pour qu'elles diffusent le point de vue du gouvernement et suppriment ou interdisent les autres, risquent de porter les excès de l'intervention du COVID à des niveaux qui dépassent la simple usurpation.  

Il est nécessaire d'établir un programme de sauvetage pour l'ensemble du Congrès. À l'instar de la latitude que Biden s'est arrogé dans la loi sur la santé et la sécurité au travail, vieille de plusieurs décennies, pour émettre des mandats COVID, les programmes de réglementation pangouvernementaux de Biden sont animés par un Congrès négligent plutôt que par un simple dépassement de l'État administratif. Comme l'a fait remarquer William Yeatman, du Cato Institute (et anciennement du CEI), " le Congrès a désormais cédé suffisamment d'initiatives en matière d'élaboration de politiques pour se rendre inutile. Lorsque Biden veut faire adopter une loi, il peut le faire seul. Tout ce qu'il a à faire, c'est d'ordonner à une agence de repousser les limites de son autorité existante". En dehors de la réprimande des tribunaux, le seul risque pour le président reste une faible accusation de "dépassement flagrant" par les républicains, sachant que quelque chose finira par coller.

Le COVID ne sera pas la dernière crise à laquelle les Américains devront faire face. Le COVID a mis en lumière l'enthousiasme des institutions gouvernementales puissantes pour la réglementation, ainsi que leur réticence à accepter des points de vue divergents, mais il s'agit d'une préoccupation beaucoup plus générale. La liberté d'expression et de débat s'est révélée vitale par les actions mêmes des dirigeants et des fonctionnaires, tant aux États-Unis que dans le reste du monde, dont les faux pas et les abus réglementaires durant la pandémie se répéteront dès qu'un nouveau choc se produira, à moins que des mesures correctives ne soient prises.

Le gouvernement fédéral, tel qu'il est actuellement constitué, ne s'acquittera pas de sa tâche principale, qui est de protéger la dissidence. Au lieu de cela, il supprime, et nous avons assisté à des démonstrations réelles des résultats. Le fait d'être accusé de désinformation par le COVID a été le plus marquant, mais attendez-vous à ce que le phénomène s'amplifie si l'on s'engage dans la "désinformation climatique".

Il est certain que l'on peut se réjouir qu'un titan des affaires d'une génération comme Elon Musk s'efforce d'inverser le cours des choses dans des cas spécifiques, mais la fusion plus large de la censure et des mandats en jeu devra être contrée par une réponse de l'ensemble du Congrès qui dira "Non".

https://cei.org/blog/bidens-escalating-fusion-of-regulation-and-censorship-requires-decisive-pushback/

Je ne suis donc pas très heureux. Je suis un absolutiste de la liberté d'expression et j'aime bien l'idée d'un congrès et d'un gouvernement représentatif, mais c'est clairement une "vieille pensée" comme ils disent dans 1984, C'est l'un des trucs les plus effrayants que j'ai vu depuis l'ère de la guerre contre le terrorisme de W Bush. Mieux encore, nous donnons une arme incroyable à Donald Trump ou à n'importe quel républicain bien sûr (que diriez-vous de donner à Ron Desantis un tel pouvoir ? qu'est-ce qui pourrait mal tourner ?) quand ils finiront par accéder à la plus haute fonction. C'est mal, et illégal. 

Bon, les gars, je vais aller chanter les louanges du F-35 et de ses capacités de 5ème génération en tant que chasseur à dominance aérienne, je veux être gentil avec le plus grand programme de défense du gouvernement ou je pourrais "soudainement" trouver mon compte bancaire gelé. Je suppose que je dois des excuses à tous mes amis "fous du complot". Je préviens aussi mes amis français : s'il vous plaît, ne diffusez pas de "fausses informations" ou de "désinformation" sur le glorieux chasseur F-35 du Pentagone. Ce serait raciste, et dommageable pour la planète, cela fait aussi partie des opérations de désinformation russes sur les performances des programmes d'armement américains et les compétences du Pentagone : je crois aussi qu'il y a un type ou deux qui ont eu des mots peu flatteurs pour l'accouplement des entreprises et du gouvernement en un seul...

:dry:

 Je crois qu'il y a un type ou deux qui avaient des mots peu flatteurs pour l'accouplement des sociétés et du gouvernement en un...

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Du point de vue des Européens, Canadiens et d'une grande partie du reste du monde, bien au contraire, on a constaté l'incapacité des autorités aux États-Unis a l'ensemble des niveaux, Fédéral, États, communal, a mettre en place des mesures efficaces sans qu'elle ne soit bloqué par l'idéologie de ''certains''.

Pour la Première Puissance Mondiale, ce gâchis a entamé l'estime qu'elle avait dans l'opinion publique international. 

On ne s'attendait pas à une telle fronde anti-scientifique dans ce pays. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,799
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...