Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 2 heures, Klem a dit :

Heureusement qu’on a plus d’AMX-30B2 à distribuer : avec le blindage en carton pâte il y aurait vite eu du trolling sur les pertes.

Et pourtant, l’Amx 30 (79 mm de face) fait mieux que le Léopard 1 (70 mm).

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Titus K a dit :

Ils ont des explosifs dans les usines d'optiques en russie :huh: ? 

C'est quand meme une très grosse explosion

F3FAXXsXgAIU5Bh?format=jpg&name=medium

Les explosifs peuvent venir d'une source extérieure à l'usine (drone, bombe)

Mais il y peut y avoir du gaz concervé sur place pour des processus de fabrications ou encore comme composants exemple un système de refroidissement ou je ne sais quoi.

Il doit y avoir aussi quelques trucs pas très sympathique qui n'explose pas forcément à quoi on ne pense pas d'instinct exemple sur les anciennes visée comment on faisait pour avoir des parties fluorescente la nuit ? Le radium par exemple. Une usine qui pète c'est toujours délicat surtout si elle produit des composants (si c'est juste de l'assemblage le problème est moindre.

Edited by Connorfra
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

2 mois après la destruction du barrage de Kakovka j'ai du mal à imaginer la situation sur place avec les images satellites de Maxar. Y a-t-il des potentiels traversées possibles, et si oui avec quels moyens / types d'armes ? (j'ai conscience que des chars lourds ne pourraient traverser avant encore pas mal de temps)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Klem a dit :

Heureusement qu’on a plus d’AMX-30B2 à distribuer : avec le blindage en carton pâte il y aurait vite eu du trolling sur les pertes.

Je crois que les ukrainiens prendraient tout, des AMX 30 (ce n'est pas pire que leurs brouettes soviétiques) des ERC Sagaie, des AMX 10, des canons tractés, des Gazelles et sans doute des F1 et des Jaguar, s'ils volaient encore... 

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

Ne pas oublier la 30e de Challenger 2 brits, que l'on a pas encore vu sur le front, pourtant ils devraient être en Ukraine. 

il était aussi question de récupérer des Challenger 1 jordaniens, qui sont normalement hors rang; ils ont récupéré des Léclercs EAU.  

30 Abrams et 30 Challenger 2, ne vont pas aller loin avec ça les Ukrainiens. En plus des M1 il serait bon que les US leur fournissent des M1150 Assault Breacher Vehicle. Ils en un peu plus de 200 en stock et contre la Chine ils ne devraient pas leur servir à grand-chose.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Paschi a dit :

30 Abrams et 30 Challenger 2, ne vont pas aller loin avec ça les Ukrainiens. En plus des M1 il serait bon que les US leur fournissent des M1150 Assault Breacher Vehicle. Ils en un peu plus de 200 en stock et contre la Chine ils ne devraient pas leur servir à grand-chose.

30 oui mais si ça marche comme pour les bradley 1 perte= 1 relivraison avec réparation de la caisse si possible en terrain otan c'est peut-être soutenable sachant que de toute façon toute trop grande concentration de matériel est assez vite détruite obligant les deux camps à de petits assauts la ou pour une vraie percée il faudrait y aller façon tempête du désert. 

Pour les challenger effectivement c'est du one shoot comme l'aurait été nos leclercs au finale nos vab on pourra en renvoyer au fur et a mesure de leurs mise en retrait et les munitions comme les missiles c'est du consommable.

Donc au final pour une brigade opérationnelle avec 30 chars opérationnelle il y aura peut-être tout un système kanban de pièces et de caisse en rotation donc potentiellement 3 fois plus d'abrams réquisitionnés (mais la logistique ça n'intéresse personne surtoutpas une opinionpubliquequi ne comprendrait pas comment on parlerait de 90 tanks livré et finalementpresque aucuns vues sur le champs de bataille)

Edited by Connorfra
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Connorfra a dit :

Les explosifs peuvent venir d'une source extérieure à l'usine (drone, bombe)

Mais il y peut y avoir du gaz concervé sur place pour des processus de fabrications ou encore comme composants exemple un système de refroidissement ou je ne sais quoi.

Il doit y avoir aussi quelques trucs pas très sympathique qui n'explose pas forcément à quoi on ne pense pas d'instinct exemple sur les anciennes visée comment on faisait pour avoir des parties fluorescente la nuit ? Le radium par exemple. Une usine qui pète c'est toujours délicat surtout si elle produit des composants (si c'est juste de l'assemblage le problème est moindre.

Ou alors explication plus Russo-compatible: pour une raison mafioso-floue, cette usine qui semblait être connue dans le coin pour ses éléments d'optiques, fabriquait en réalité (ou en plus) des obus de 122/152. Vu l'ampleur de l'explosion, je pense que ça dépasse et de loin la simple explosion d'un gaz quelconque de réfrigération. 

il y a 3 minutes, Connorfra a dit :

 avec 30 chars opérationnelle il y aura peut-être tout un système kanban de pièces et de caisse en rotation donc potentiellement 3 fois plus d'abrams réquisitionnés (mais la logistique ça n'intéresse personne)

PERSONNE !!

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Klem a dit :

Heureusement qu’on a plus d’AMX-30B2 à distribuer : avec le blindage en carton pâte il y aurait vite eu du trolling sur les pertes.

Alors techniquement la France pourrait en donnée. Une partie des AMX 30 B2 Brennus sont en stockage long dans les sous sol de Saint Astier. D'ailleurs ils sont avec tout les Leclerc qui n'ont pas été modernisé. 

Quand tu vois l'issu des combats blindés ou pas blindé que sa soit un Léopard 2 ou un AMX 30 si tu prend un gros missiles antichars tu es mort si tu saute sur une mine tu sera arrêtée pareil...  L'évolution des blindage c'était surtout pour arrêter des obus de char sauf que finalement des combats entre chars on en voit rarement. 

Et pour l'opérateur ukrainiens entre ça et être assis dans une bombe sur chenilles comme un char Russe pas sûr qui est beaucoup de différence 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Ciders a dit :

Des obus donc.

Ce qu'il faudrait identifier c'est est-ce que les obus étaient stocké la (imaginons contrôle qualité en testant les optiques directement monter sur de vrais armes avec tir obus réel pour voir si l'optique résiste aux contraintes), pourquoi pas une zone de transit au profit de l'armée ou alors des infiltrés qui auraient tout de même emmené une pièce d'artillerie à quelques dizaines de kilomètres de Moscou et qui aurait fait feu sur la ville

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Vince88370 a dit :

L'évolution des blindage c'était surtout pour arrêter des obus de char sauf que finalement des combats entre chars on en voit rarement.

Le gros de la menace PaVa contre les char OTAN c'était les missiles antichar SACLOS ... les chars OTAN étaient donc optimisé pour cette menace mais essentiellement à l'avant, et surtout en front de tourelle.

Pour compenser çà le PaVa a développé des missiles plus puissant ...

Les flèches des autres engins ont toujours été des menaces relatives sur le champ de bataille - au sens de l' OTAN -. Les flèche PaVa était anémique parce que courtes ... et les char PaVa n'était pas spécialement dédié au combat contre les chars.

Ici les pertes blindés c'est comme partout essentiellement les mines, et l'artillerie ... on pourrais penser que le blindage est presque accessoire.

Sauf que si les ukrainiens arrivaient à passer les zones les plus minés, ils se retrouverait fasse à des char et des ATGM ... et la le blindage compte plus.

Quand tu vois les CV90 se faire punir par un RPG à 40m ...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FredLab a dit :

2 mois après la destruction du barrage de Kakovka j'ai du mal à imaginer la situation sur place avec les images satellites de Maxar. Y a-t-il des potentiels traversées possibles, et si oui avec quels moyens / types d'armes ? (j'ai conscience que des chars lourds ne pourraient traverser avant encore pas mal de temps)

une question intéressante, mais difficile d'y répondre quand on est pas sur place. 

Une multitude de facteurs influent et le plus important me semble la stabilité du lit du réservoir asséché. Est-il véritablement sec et donc stable pour permettre à des véhicules d'y circuler? J'aurai tendance à croire que depuis 2 mois, ce n'est plus une étendue boueuse, mais attention à l'état du terrain sous les 10 cm de terres qui paraissent sèches... S'embourber au milieu du lit du réservoir, c'est perdre le véhicule...

Autre sujet majeur, l'existence de véhicules amphibies et de moyens de traverser le dniepr qui demeure une rupture humide majeure. Hors des véhicules amphibies ont été abimés ou perdus par les ukrainiens en combat, ce qui semble indiquer qu'ils ne croient pas à cette possibilité. Le passage humide est la partie la plus délicate, ce serait donc plus facile dans les zones ou le lit du fleuve demeure proche de la rive droite restée ukrainienne.  Il faut ensuite trouver des moyens même bricolés pour permettre au ravitaillement de circuler régulièrement (bacs? ponton? navires?). Les berges rives gauches s'annoncent minées, mais est-ce pire qu'ailleurs?

Le tempo de l'opération plus que sa faisabilité serait un sujet majeur.  Si le front russe est proche de s'effondrer dans le secteur de Zapo, c'est le moment de tester le franchissement. Si le front est solide, les russes colmateraient la brèche ici comme ailleurs ; les ukrainiens conservant une tête de pont horriblement mal ravitaillée... Autre problème majeur, le lit devient impraticable à l'automne... sauf peut être sur d'anciennes routes bitumées antérieures au barrage...

Enfin, ce sont mes cogitations de mon fauteuil. 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Akilius G. a dit :

une question intéressante, mais difficile d'y répondre quand on est pas sur place. 

Une multitude de facteurs influent et le plus important me semble la stabilité du lit du réservoir asséché. Est-il véritablement sec et donc stable pour permettre à des véhicules d'y circuler? J'aurai tendance à croire que depuis 2 mois, ce n'est plus une étendue boueuse, mais attention à l'état du terrain sous les 10 cm de terres qui paraissent sèches... S'embourber au milieu du lit du réservoir, c'est perdre le véhicule...

Autre sujet majeur, l'existence de véhicules amphibies et de moyens de traverser le dniepr qui demeure une rupture humide majeure. Hors des véhicules amphibies ont été abimés ou perdus par les ukrainiens en combat, ce qui semble indiquer qu'ils ne croient pas à cette possibilité. Le passage humide est la partie la plus délicate, ce serait donc plus facile dans les zones ou le lit du fleuve demeure proche de la rive droite restée ukrainienne.  Il faut ensuite trouver des moyens même bricolés pour permettre au ravitaillement de circuler régulièrement (bacs? ponton? navires?). Les berges rives gauches s'annoncent minées, mais est-ce pire qu'ailleurs?

Le tempo de l'opération plus que sa faisabilité serait un sujet majeur.  Si le front russe est proche de s'effondrer dans le secteur de Zapo, c'est le moment de tester le franchissement. Si le front est solide, les russes colmateraient la brèche ici comme ailleurs ; les ukrainiens conservant une tête de pont horriblement mal ravitaillée... Autre problème majeur, le lit devient impraticable à l'automne... sauf peut être sur d'anciennes routes bitumées antérieures au barrage...

Enfin, ce sont mes cogitations de mon fauteuil. 

 

 

 

 

Les ukrainiens commencent aussi a manquer de troupes dans le cas d'une eventuelle offensive, entre ce qui est engagé a Zaparozhia (et ce qui est en réseve), les briages envoyés pour repousser les russes Kupiansk et l'offensive en cours du côté de Bakhmut, il ne reste plus grand chose de disponible

Link to comment
Share on other sites

Le 08/08/2023 à 13:05, Coriace a dit :

Je sais que garder un véhicule sur roue est compliqué en terme d'entretiens (il faut rouler sur un quart du pneu tous les x temps, s'occuper du taux d'humidité (ni trop haut ni trop bas pour les élastomères). Est ce que les véhicules sur chenilles c'est la même chose ?

 

Je me pose cette question a propos d'une possibilité pour la France de faire du stockage long terme (pour avoir de la masse)

Concernant les Léopard 2 suisses mis en stockage : "Pour éviter tout risque de corrosion, l'humidité est ainsi maintenue en permanence à 50%. Les canons sont graissés, les batteries sont toujours en charge et ils sont sortis tous les deux ans pour vérifier leur fonctionnement."

https://www.rts.ch/info/suisse/13097158-fautil-sortir-du-rebut-la-centaine-de-vieux-chars-leopard-de-larmee.html

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Connorfra a dit :

30 oui mais si ça marche comme pour les bradley 1 perte= 1 relivraison avec réparation de la caisse si possible en terrain otan c'est peut-être soutenable sachant que de toute façon toute trop grande concentration de matériel est assez vite détruite obligant les deux camps à de petits assauts la ou pour une vraie percée il faudrait y aller façon tempête du désert. 

Donc au final pour une brigade opérationnelle avec 30 chars opérationnelle il y aura peut-être tout un système kanban de pièces et de caisse en rotation donc potentiellement 3 fois plus d'abrams réquisitionnés (mais la logistique ça n'intéresse personne surtoutpas une opinionpubliquequi ne comprendrait pas comment on parlerait de 90 tanks livré et finalementpresque aucuns vues sur le champs de bataille)

Mouais, 3 conditions : que les pièces de rechange aient été livrées en même temps que les chars, que les ateliers de réparations soient fonctionnels (car pour les Léopard 2 ce n'est pas encore le cas) et que les chars puissent être récupérés ou réparés et cela dans un délai suffisant. 

31 chars livrés, cela représente une brigade opérationnelle, sans réserve. Or, livrer plus de chars permettrait d'en garder un certain nombre en réserve pour remplacer ceux endommagés ou détruits voir permettre d'exploiter une percée. Là, pour moi cela fait juste livraison symbolique (parlant des US).

 

Link to comment
Share on other sites

Bradley équipé en camp de campagne...

Remarque : hier, j'ai vu (comme beaucoup d'autres, je suppose) une vidéo terrible filmée par la go-pro sur le casque d'un soldat ukrainien. La scène se passe à l'intérieur d'un Bradley qui vient de sauter sur une mine , et évidemment à l'intérieur c'est la panique et les gars essaient de sortir mais la porte arrière ne s'ouvre pas, finalement ils arrivent à l'ouvrir et les deux premiers (dont celui qui a la go-pro) sortent, puis le troisième se jette dehors, mais je ne sais pas comment il a fait parce qu'ils n'a plus de pied !!!  Le quatrième suit avec un de ses pieds qui pendouille !!! Cette putain de guerre, qui est filmée en permanence comme jamais une guerre ne l'a été, est véritablement dégueulasse....

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Banzinou a dit :

cope cage en force

 

Pour se protéger des simples grenades lâchées par drone j'imagine.

Par contre, en maille métallique,  est-ce que cela ne va pas décupler la visibilité du véhicule sur d'autres moyens d'observation ? (Radar notamment ?)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Connorfra a dit :

Oui on parle à l'époque d'acier simple l'arrivée du tungstène, le titane, l'uranium appauvri et le kevlar dans les blindages à tout changé.

 

Je serais très intéressé par des infos, des liens ... concernant ces nouveaux blindages.  composition, géométrie...

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, MoX a dit :

Pour se protéger des simples grenades lâchées par drone j'imagine.

Par contre, en maille métallique,  est-ce que cela ne va pas décupler la visibilité du véhicule sur d'autres moyens d'observation ? (Radar notamment ?)

Possible, après en toute logique, le BM-21 lâche sa salve et s'en va, il est tout disposé à éviter les tirs de contre-batteries, même si sa valeur militaire est relative (dû notamment à la quantité disponible)

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, MoX a dit :

Pour se protéger des simples grenades lâchées par drone j'imagine.

Par contre, en maille métallique,  est-ce que cela ne va pas décupler la visibilité du véhicule sur d'autres moyens d'observation ? (Radar notamment ?)

Je vois pas comment il pourrait être repéré au radar, surtout avec tous les rideaux d'arbres qui semblent être la norme en Ukraine

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,950
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Trajan
    Newest Member
    Trajan
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...