Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

Le 23/03/2021 à 10:42, Coriace a dit :

https://www.google.com/amp/s/www.capital.fr/entreprises-marches/rafale-sampt-la-promesse-de-florence-parly-a-la-suisse-1397819%3famp

 

Le tacle pour les Américains est assez énorme. 

Un petit passage aussi sur le CSO qui dévoile assez bien pourquoi le prix semblait en effet si élevé. 

Pas un mot sur le Typhie, considère t'on qu'il est tellement aux fraises que ce n'est pas le cas ? 

Bref  rien n'est fait mais ce n'est pas perdu. 

 

Connaît on la date exacte du résultat ? 


Quand même le genre de déclaration que l’on fait lorsqu’on joue en défense.

 

 

Le 23/03/2021 à 11:24, Bon Plan a dit :

et pourrait le faire aux EAU suite aux difficultés que les ricains avaient créées lors de l'affaire lybienne avec leur F16 respectifs.


Toujours pas d’accord, et encore moins vu l’insistance des EAU à pouvoir acquérir du F-35 en contrepartie d’une normalisation des relations avec Israël.
Et pour mémoire, c’est Biden qui a dénoncé cette vente effectivement signée par Trump 2 jours avant la fin de son mandat.

 

Bref, argument non recevable pour les EAU.

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le partie communiste suisse dit non au f-35 :

https://uwidata.com/17168-switzerland-doesnt-need-the-us-f-35/

Récemment, les médias danois ont rapporté que des agences américaines avaient espionné les institutions gouvernementales du pays afin de faciliter la vente d'avions de combat furtifs F-35. Cette nouvelle a suscité un débat dans divers pays européens concernant les activités de renseignement et la coopération en matière de défense des États-Unis.

United World International s'est entretenu avec Zeno Casella, historien et membre du Bureau politique du Parti communiste suisse, sur les éventuelles activités de renseignement américaines, l'achat de F-35 et la politique de défense suisse.

Les médias danois ont rapporté que les États-Unis ont espionné les institutions gouvernementales danoises afin de mieux vendre leurs avions F-35 au pays scandinave. Avez-vous des indications que les Etats-Unis sont intervenus de la même manière en Suisse ?


Nous ne disposons pas d'informations directes permettant de documenter ce type d'espionnage, mais le cas danois de 2015 suggère que les États-Unis pourraient effectivement espionner le gouvernement suisse afin d'obtenir des informations susceptibles de les avantager. Les entreprises américaines Lockheed et Boeing sont en effet en course pour le contrat de fourniture des nouveaux avions de guerre de l'armée suisse : le gouvernement suisse devrait donc faire plus attention au risque d'être espionné !
De nombreux experts ont d'ailleurs déjà déclaré qu'il est très probable que les services secrets américains surveillent l'administration fédérale suisse à ce sujet. Le quotidien suisse "La Liberté" a publié que Lockheed a engagé Theo Staub, un colonel de milice membre de l'état-major de l'armée suisse, par l'intermédiaire de la société de conseil Proventavia. Staub est directeur général de cette société, et la nouvelle a fait grand bruit. Cette situation devrait au moins soulever quelques questions : ce colonel travaille à la fois pour le client d'un important contrat militaire et pour l'une des entreprises qui tente de le remporter. Staub n'est pas le premier officier suisse à être engagé par l'entreprise, qui emploie également depuis plusieurs années Patrick Nyfeler, un haut gradé de l'armée suisse, qui est également directeur de Lockheed Suisse. Sous prétexte qu'en Suisse le service militaire est obligatoire et que chaque citoyen est aussi un soldat, ces graves conflits d'intérêts sont justifiés.

Si tel est le cas, comment évaluez-vous ce type d'intervention ?


L'espionnage américain contre les gouvernements européens n'est pas une nouveauté : en 2013, la presse européenne a révélé que l'administration Obama surveillait la plupart des gouvernements de l'UE, y compris ses plus "fidèles alliés", comme l'Allemagne ou la France.

L'affaire danoise de 2015 n'a donc pas fait grand bruit, même s'il est clair que le gouvernement américain a directement trompé le pays scandinave. C'est l'expression directe de l'industrie de la guerre qui promeut ses politiques impérialistes depuis des décennies. Mais le fait que les USA soient désormais susceptibles d'espionner un pays neutre comme la Suisse est très problématique : le gouvernement suisse devrait donc prendre ses distances avec les gouvernements atlantiques et coopérer davantage avec les pays émergents comme la Russie ou la Chine.

Des officiers de l'armée américaine enquêtent régulièrement sur les sites secrets de l'armée suisse

Le camarade Edoardo Cappelletti, membre du Bureau du Parti communiste suisse, a déclaré lors d'un débat télévisé, que travailler directement pour des fabricants militaires étrangers signifie compromettre l'indépendance politique de nos forces armées. Cela confirme malheureusement l'inféodation de la milice suisse aux intérêts atlantiques. Il faut aussi ajouter, comme le rappelle le secrétaire général des communistes suisses, le camarade Massimiliano Ay dans un article, que régulièrement des officiers américains viennent en Suisse et contrôlent des emplacements secrets de notre armée : les USA nous vendent leurs armes, mais ils veulent aussi s'assurer qu'aucun pays acheteur ne puisse les utiliser à l'avenir contre leurs intérêts stratégiques.

Ces contrôles comprennent des interventions dans le domaine sensible des logiciels sans aucune garantie sur la protection des informations confidentielles. Le gouvernement fédéral suisse a déjà accepté de tels contrôles lors de l'achat de l'ancien F/A-18 et il le fera à nouveau pour les futurs appareils. Seul le député social-démocrate suisse Bruno Storni - unique même dans son parti - a eu le courage de le rappeler en direct à la télévision, reprenant les thèses du parti communiste, mais il a été accusé de "complot" par un ancien officier et membre de l'Union démocratique du centre nationaliste suisse.

Quelle est votre proposition de politique de défense et de sécurité pour la Suisse ?

Diversifier l'armement, la Suisse devrait considérer les avions chinois et russes

Il faut ajouter que l'ancien colonel suisse Roger Schärer a admis - comme les communistes suisses l'ont averti depuis longtemps - que le F-35 et le Super-Hornet notamment sont des avions qui pourraient être désactivés à distance depuis le pays de production en cas d'urgence.

Concrètement, si la Suisse devait en toute indépendance décider d'agir contre les intérêts d'une puissance atlantique, les avions pourraient ne plus être opérationnels. De plus, le gouvernement suisse, dans son message au parlement, a explicitement dit qu'il n'a pris en compte que les avions de l'OTAN qui nous rendraient technologiquement dépendants (et soumis) des USA : si nous voulons défendre notre neutralité, nous devrions considérer aussi des avions non-OTAN (comme les modèles russes ou chinois) : il est en effet nécessaire de diversifier les contraintes technologiques et les armements.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

On 3/22/2021 at 7:57 PM, Patrick said:

Effectivement. :biggrin:
Tu en déduis quoi?
Parly a signé quelque chose? Elle a entériné un protocole d'accord? Un traité bilatéral?
Nope.
Donc on peut tout aussi bien jouer à l'allemande, encore plus facilement même puisque eux ils mentent APRÈS avoir signé. :laugh:

"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient".

 

Smug Florence strikes again.

C'est un tic qu'elle a en effet. Elle passe son temps à sourire crânement avec un air amusé. "Smug" en anglais.

En images:

 

Ignorez la citation ci dessus.erreur.

Assez d accord sur l espionnage des US ainsi que des "portes d accès" sur leur avions  on en a déjà parlé.

Par contre j ignorais que on avait un parti communiste

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Ca fait bizarre d'imaginer des communistes suisses...

Sinon, effectivement, ça ne m'étonne pas cette proposition de tester des avions russes ou chinois. Sans être communiste, je pense aussi qu'ils auraient dû avoir leur chance. La Suisse est neutre, n'a d'allégeance envers personne, et acheter russe ou chinois ne l'engage politiquement à rien. 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, herciv a dit :

Le partie communiste suisse dit non au f-35 :

Apparemment aujourd’hui le parti Communiste suisse est uniquement présent au Tessin (la région italophone de la Suisse). Il est très minoritaire et il entretient des contacts avec les ambassades du Laos et de la Corée du Nord. Donc le discours qu’il tient n’est pas étonnant.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_communiste_(Suisse)

Par contre le danger de la prise de contrôle des F-35 (peut-être des F-18E) par les US est un sujet pertinent. Toutefois, je ne pense pas que ce soit le seul parti politique (tant à gauche qu'à droite) qui se pose des questions sur ce sujet.

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Ca fait bizarre d'imaginer des communistes suisses...

Cela ne date pas d’aujourd’hui. Il me semble que le parti communiste suisse existe depuis plus de cent ans. Aujourd’hui la gauche très à gauche est représentée par des partis comme le POP (Parti ouvrier populaire ou le parti du travail, il y en a peut-être d’autres). Ces partis n’ont plus beaucoup de sympathisants mais ils existent encore.

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Sinon, effectivement, ça ne m'étonne pas cette proposition de tester des avions russes ou chinois. Sans être communiste, je pense aussi qu'ils auraient dû avoir leur chance. La Suisse est neutre, n'a d'allégeance envers personne, et acheter russe ou chinois ne l'engage politiquement à rien. 

Pas moi, car sans entrer dans des aspects techniques et logistiques, la Suisse, malgré sa neutralité fait partie du bloc occidentale tant par ses valeurs que par son attitude. Elle le revendique et l’assume pleinement. Il lui arrive de dénoncer des actes qu’elle désapprouve même si cela va mettre en colère des pays tels que la Russie ou la Chine. C'est arrivé plus d'une fois entraînant parfois de très vives tensions, notamment avec la Chine.

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, kalligator a dit :

Critiques qui ne visent pas où très très rarement les States même si ces derniers de comportent comme des cow boy avinés, menaçant les i térets suisses.

On ne peut pas parler de valeurs communes

C’est vrai, que vis-à-vis des US les réactions sont moins virulentes. Toutefois les Russes ont clairement annexé la Crimée et ce qui se passe en Chine avec les Ouïghours et les Tibétains est tout de même un cran au-dessus. De plus, les US ont un processus d’élection de leur président qui est démocratique malgré ce a quoi ont a assisté dernièrement. Par contre le Président Russe bricole la constitution afin de rester au pouvoir alors que pour le président chinois, il me semble qu’il est élu à vie.  Pour ce qui est de manifester contre les autorités, cela reste possible au US alors qu’en Chine ou en Russie c’est déjà beaucoup moins évident.

Et puis dire que la Suisse ne condamne pas les actes Américains est faut. La preuve à l’occasion de la 2eme guerre du Golf : Le Président de la Confédération Pascal Couchepin disait ceci : "La Suisse regrette que les Etats-Unis et leurs alliés aient transgressé la Charte des Nations Unies qui contient les valeurs qu'ils défendent, a ajouté Pascal Couchepin". Parmi les décisions prises : "le transit et le survol du pays à des fins militaires sera interdit aux pays participants à l'intervention en Irak".

L'article complet est ici:

https://www.swissinfo.ch/fre/la-suisse-condamne-la-guerre-contre-l-irak/3223334

Comme quoi c'est moins évident qu'il n'y parait.

Mais là on est vraiment HS.

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Viola Amherd discute par téléphone avec son homologue américain.

La politique de sécurité, les relations bilatérales et le programme Air2030 ont été évoqué durant cet entretien. J’espère que Viola Amherd n'a pas reçu en cadeau une maquette de F-35 à mettre dans son jardin :biggrin:

https://www.vtg.admin.ch/content/vtg-internet/fr/aktuell/medienmitteilungen.detail.nsb.html/83033.html

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Ponto Combo a dit :

Die heisse Phase der Kampfjet-Beschaffung beginnt mit einer Verzögerung

La phase chaude de l'acquisition d'avions de combat commence avec un retard

https://www.nzz.ch/schweiz/die-heisse-phase-der-kampfjet-beschaffung-beginnt-mit-einer-verzoegerung-ld.1610925

 

 

De façon très mesquine*, je m’interroge sur le fait que les récentes interrogations officielles sur le F-35 aux USA ne seraient pas de nature à obliger les évaluateurs à revoir certaines notations de l’appareil (par exemple l’évolution de son coût en opération dans le temps, ses évolutions futures, sa pérennité, etc.), et de fait à retarder la diffusion de leur rapport final, voire à le modifier en profondeur sur certains aspects.

 

 

*mesquine parce que je considère que l’insistance de LM et des USA à biaiser tous les récents appels d’offres et confrontations au profit d’un f-35 est malsaine, mais surtout trompeuse. Et que j’ai du mal à me dire qu’ils n’auraient pas tenté de jouer la même partition avec la Suisse.

Procès d’intention de ma part.

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Souvent, j'envie ce qui reste de souveraineté à la Suisse par rapport à la France, mais pour l'achat d'avions de combat, dieu que c'est compliqué ! Cela me rappelle le contrat indien. Après, je suis bien conscient que certains avions qui auraient normalement été éliminés depuis longtemps, maintiennent leur présence dans l'appel d'offre que sous la pression de groupes d'intérêts internes/externes et que cela n'aide pas.

Edited by Kal
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai un peu l'impression que la commission d'évaluation et les politiques ne sont pas d'accord. Tant que le rapport n'est pas remis la commission garde la main mais dès qu'il est soumis c'est les politiques qui choisissent.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Kal a dit :

je suis bien conscient que certains avions qui auraient normalement été éliminés depuis longtemps, maintiennent leur présence dans l'appel d'offre que sous la pression de groupes d'intérêts internes/externes et que cela n'aide pas.

Tu penses à quel(s) avion(s) ?

Link to comment
Share on other sites

Plus j'y pense plus j'ai l'impression que les politiques font refaire le rapport et tiennent la main des rédacteurs. J'ai l'impression que c'est ce que l'article suggère.

@pk pense qu'il y aura deux solutions présélectionnées pour laisser le choix aux politiques.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

18 minutes ago, B52 said:

Des pronostics ?

Déjà discuté sur le forum plusieurs fois : sur de pures critères techniques et militaires, le Rafale et le F18 SH feraient tous les deux très bien le job.

Cela parait difficile de croire que le F35 ou l'Eurofighter soient poussés par Armasuisse.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Autre paramètre à prendre en compte: le Conseil Féderal va bien recevoir DEUX évaluation différentes du DDPS, une pour les avions de combat, une autre pour le contrat de défense AA. Il est fort possible que le Conseil Fédéral, pour des raisons politiques, veuille couper la poire en deux entre avion américain et défense AA européenne, ou vice versa.

Si c'est le cas Thales , qui est partie prenante des deux côtés est bien placé  

Cela dit j'ai cru comprendre que le Rafale s'intégrait particulièrement bien (pour cause ) avec le système SAMP/T...

évaluationS

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, B52 a dit :

Des pronostics ?

Rafale et F-18 pour Armasuisse c'est évident.
Mais il y a un risque: que les politiques suisses fassent placer l'Eurofighter aux côtés du F-18 puis fassent gagner le F-18, pour dissuader Dassault de faire la même chose qu'avec la Belgique, à savoir rompre ses partenariats avec la Suisse (RUAG). Et oui puisque le Rafale n'aurait pas "perdu" mais juste pas été sélectionné. Sauf que je pense que ça aurait l'effet exactement inverse que celui escompté.

Cela étant les politiques suisses pourraient aussi faire gagner le SAMP/T histoire de fournir un lot de consolation à la France et de la jouer "européens".

 

Il y a 1 heure, Rivelo a dit :

Cela parait difficile de croire que le F35 ou l'Eurofighter soient poussés par Armasuisse.

Par Armasuisse oui. Par les politques qui voulaient le Gripen? Non. Le poids de la Suisse allémanique est réel. Le risque Eurofighter est bien là. L'évaluation suisse de 2008 lui avait donné un avantage dans les parties "Air Combat performance" et "pilot workload". Et avec son AESA qui arrive ça redevient un client sérieux. F4 n'ayant pas encore pointé le bout de son nez nous avons perdu un élément de supériorité dans la négociation.

Dans tous les cas cet achat par la Suisse devra avoir de fortes contreparties politiques, et à ce petit jeu la France n'a que peu à offrir.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,951
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Trajan
    Newest Member
    Trajan
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...