Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

Il y a 3 heures, Jésus a dit :

Mais il est évident que je ne cherche pas à plaire aux groupies de Poutine sur ce forum qui dès lors qu'ils vous ont catalogué comme anti-russe, finissent par devenir méprisants et n'acceptent pas une autre pensée que la leur. 

[...] Il y a ceux qui défendent les intérêts et l'honneur de la France et ceux qui préfèrent lui marcher dessus pour les intérêts d'autres pays. Se faire respecter c'est aussi se faire craindre.

[...] il faut agir, en Afrique il n'y a que ça qui fonctionne et ça n'a pas changé en quelques mois. 

[...] On peut facilement trouver des officiers qui remplaceront ceux qui sont au pouvoir, on peut facilement jouer sur nos liens avec les Touaregs , arrêtons de croire que toute la population nous est hostile car on ne veut voir que ceux qui veulent se montrer. Il y a des courants politiques et populaires qui sont contre les putschistes.

[...] Vous avez beau penser que c'est stupide, impossible ou que sais-je, mais je vous assure qu'encore aujourd'hui, dans ces pays, vous faites changer les choses avec peu de moyens, il faut juste choisir ses alliés, les assumer et agir en se montrant ferme.

Je suis assez d'accord sur le constat, en revanche les solutions que tu préconises n'arrangeraient rien sauf à un changement radical de politique étrangère de la France (en gros une Françafrique assumée). Cela me plairait plutôt, est possible dans l'absolu mais me semble tout à fait illusoire dans la situation actuelle.

Ton gouvernement mis en place par nous serait évidemment taxé de marionnettes (et en cela les exemples vietnamiens ou afghans sont très éloquents). De plus au vu des antagonismes maliens (ethniques, Nord/Sud...) et de l'absence à peu près totale d'institutions vaguement crédibles il faudrait établir un protectorat à l'image de ce qui a été fait au Tchad dans les années 70 par exemple. Pas facile à vendre aujourd'hui et couteux!

Enfin taxer tous ceux qui ne partagent pas ton avis de poutinistes me semble tout à fait contre productif, d'autant qu'en fait ce que tu préconises est justement très... poutiniste...

Il y a 4 heures, Lezard-vert a dit :

Pourquoi tant de précaution avec Wagner, une compagnie de mercenaires.  la France s'est investie au Mali et ceux là viennent nous "emm...der"...  

Qu 'on leur file une raclée avec nos troupes sur place et puis basta. 

En vertu de quoi? Sans même parler des conséquences à assumer...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, pascal a dit :

Derrière le discours humanitaire ou politique qu'est-ce qui prévaut ? qu'est-ce qui détermine tout ? le commerce et les intérêts économiques et géostratégiques ces intérêts sont intriqués il y a une géopolitique des hydrocarbures une géopolitique de l'uranium, du cacao ... Les intérêts économiques français sont considérables là-bas et pas qu'au Mali.

Je n'en suis pas certain du tout, au contraire. Pourrais-tu préciser?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, gustave a dit :

Je n'en suis pas certain du tout, au contraire. Pourrais-tu préciser?

Le mali c’est franchement pas grand chose, le probleme c’est la contamination aux pays voisins. Ca peut aller tres vite et tres loin. 
 

 

je me demande d’ailleurs si on a pas interet a laisse le nord mali devenir independant. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Ciders a dit :

@Jésus Quels exemples ? J'ai dû rater quelque chose, je n'en ai pas vu.

J'ai mentionné nos interventions dans les situations à problèmes pour nos intérêts, le Mali, la RCA, la Côte d'Ivoire pour les plus récents. Et on peut pousser plus loin pour trouver encore d'autres interventions. Jamais par le passé nous n'aurions laissé passer ce genre de putschistes qui se prennent pour des tout puissants alors qu'avec peu de moyens, ils peuvent se faire renverser.

Faut pas sortir du contexte africain et de ce qu'on a souvent fait sur place pour parler du Vietnam ou de l'Irak afin de supposé "qu'il ne faut surtout pas intervenir militairement". L'Afrique c'est une cours de roitelets avec une foule de prétendants au trône, donnez 500 militaires à un officier avec un peu de pouvoir il fera un coup d'état avant de subir le même sort un peu plus tard. Chaque "chef" de pays regarde son armée de travers, cherche à se faire sa garde présidentielle garante de sa sécurité, c'est ainsi, qu'on le veuille ou non. Par le passé la France assumait cette protection en échange d'avantages qui faisaient nos intérêts, aujourd'hui au nom de la fin de la françafrique, ces mêmes roitelets vont chercher des mercenaires du côté de la Russie et vont offrir des avantages à ces derniers. Et qu'on me croit ou non, l'intérêt russe dans la région, c'est chasser l'influence de la France pas de chercher à exploiter des mines (ça c'est pour financer une caisse noire), vous avez compris cela, vous comprenez bien des comportements, des propagandes, des manipulations.

Plus on laisse faire, moins on se montre présent pour agir et empêcher cette guerre des trônes à l'africaine, plus cela va inspirer des vocations. Je le disais avant le coup d'état au Burkina, je le dis aujourd'hui ou ça semble suivre le même chemin en Guinée et je vous le dis par avance, ce ne sera pas le dernier.

Cette série de putsch créer naturellement une inquiétude chez les divers chefs d'états régionaux, on a là une occasion pour se placer comme protecteur et obtenir d'eux certains avantages et appuis si nous ne le faisons pas, ils seront les prochains et ces derniers verront les russes débarquer pour faire ce job et sécuriser leur pouvoir en échange de...la chasse à l'influence française avec tout ce qui accompagne Wagner, conseiller, médias, réseaux sociaux, propagande, ce n'est pas juste des mercenaires qui se battent pour de l'argent.

 

il y a 5 minutes, wagdoox a dit :

Le mali c’est franchement pas grand chose, le probleme c’est la contamination aux pays voisins. Ca peut aller tres vite et tres loin. 
 

 

je me demande d’ailleurs si on a pas interet a laisse le nord mali devenir independant. 

La question se pose réellement tant la région de Bamako est "déconnectée" de ce se passe dans le Nord.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Je suis assez d'accord sur le constat, en revanche les solutions que tu préconises n'arrangeraient rien sauf à un changement radical de politique étrangère de la France (en gros une Françafrique assumée). Cela me plairait plutôt, est possible dans l'absolu mais me semble tout à fait illusoire dans la situation actuelle.

Ton gouvernement mis en place par nous serait évidemment taxé de marionnettes (et en cela les exemples vietnamiens ou afghans sont très éloquents). De plus au vu des antagonismes maliens (ethniques, Nord/Sud...) et de l'absence à peu près totale d'institutions vaguement crédibles il faudrait établir un protectorat à l'image de ce qui a été fait au Tchad dans les années 70 par exemple. Pas facile à vendre aujourd'hui et couteux!

Enfin taxer tous ceux qui ne partagent pas ton avis de poutinistes me semble tout à fait contre productif, d'autant qu'en fait ce que tu préconises est justement très... poutiniste...

En vertu de quoi? Sans même parler des conséquences à assumer...

En vertu que nous sommes venus à l'appel d'un gouvernement légitime en danger ; que ce danger est toujours prégnant, que nos troupes sont encore en opération et que cette soldatesque de mercenaire est susceptible d’interférer avec nos hommes et de nuire à nos opérations. Et parce que en plus ce sont les intérêts de la France dans la lutte contre Daesh d'avoir les mains libres et que ce ne sont pas des putschistes sans légalité qui peuvent se permettre de dicter ce que l'on doit faire et comment.

Les conséquences ?  mais c'est en permettant à Wagner d'être présent que nous subiront les pires conséquences !!

 

 

il y a 15 minutes, Jésus a dit :

J'ai mentionné nos interventions dans les situations à problèmes pour nos intérêts, le Mali, la RCA, la Côte d'Ivoire pour les plus récents. Et on peut pousser plus loin pour trouver encore d'autres interventions. Jamais par le passé nous n'aurions laissé passer ce genre de putschistes qui se prennent pour des tout puissants alors qu'avec peu de moyens, ils peuvent se faire renverser.

Faut pas sortir du contexte africain et de ce qu'on a souvent fait sur place pour parler du Vietnam ou de l'Irak afin de supposé "qu'il ne faut surtout pas intervenir militairement". L'Afrique c'est une cours de roitelets avec une foule de prétendants au trône, donnez 500 militaires à un officier avec un peu de pouvoir il fera un coup d'état avant de subir le même sort un peu plus tard. Chaque "chef" de pays regarde son armée de travers, cherche à se faire sa garde présidentielle garante de sa sécurité, c'est ainsi, qu'on le veuille ou non. Par le passé la France assumait cette protection en échange d'avantages qui faisaient nos intérêts, aujourd'hui au nom de la fin de la françafrique, ces mêmes roitelets vont chercher des mercenaires du côté de la Russie et vont offrir des avantages à ces derniers. Et qu'on me croit ou non, l'intérêt russe dans la région, c'est chasser l'influence de la France pas de chercher à exploiter des mines (ça c'est pour financer une caisse noire), vous avez compris cela, vous comprenez bien des comportements, des propagandes, des manipulations.

Plus on laisse faire, moins on se montre présent pour agir et empêcher cette guerre des trônes à l'africaine, plus cela va inspirer des vocations. Je le disais avant le coup d'état au Burkina, je le dis aujourd'hui ou ça semble suivre le même chemin en Guinée et je vous le dis par avance, ce ne sera pas le dernier.

Cette série de putsch créer naturellement une inquiétude chez les divers chefs d'états régionaux, on a là une occasion pour se placer comme protecteur et obtenir d'eux certains avantages et appuis si nous ne le faisons pas, ils seront les prochains et ces derniers verront les russes débarquer pour faire ce job et sécuriser leur pouvoir en échange de...la chasse à l'influence française avec tout ce qui accompagne Wagner, conseiller, médias, réseaux sociaux, propagande, ce n'est pas juste des mercenaires qui se battent pour de l'argent.

 

peut etre qu'aux russes ont peut rajouter les chinois de connivence. Les uns apportent des troupes, les autres (sans doutes plus sournois) de l'argent... et s'installent aussi dans la durée. Ce sont ces derniers qu'il faut craindre car il raflent la mise in fine ... les terres rares ils en sont très friands.

Link to comment
Share on other sites

L'appel d'un gouvernement ne nous autorise en rien à tuer des concurrents, fussent-ils mercenaires et Russes...

Et surtout, nous n'avons aucun droit d'imposer notre présence dans un pays, quand bien même il est dirigé par une bande d'incompétents arrivés au pouvoir de façon illégale, sauf pour remettre en place un processus démocratique sous mandat de l'ONU, tâche éminemment complexe pour ne pas dire impossible...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Jésus a dit :

J'ai mentionné nos interventions dans les situations à problèmes pour nos intérêts, le Mali, la RCA, la Côte d'Ivoire pour les plus récents. Et on peut pousser plus loin pour trouver encore d'autres interventions. Jamais par le passé nous n'aurions laissé passer ce genre de putschistes qui se prennent pour des tout puissants alors qu'avec peu de moyens, ils peuvent se faire renverser.

Jamais ? Sûr ? :happy:

il y a 23 minutes, Jésus a dit :

Plus on laisse faire, moins on se montre présent pour agir et empêcher cette guerre des trônes à l'africaine, plus cela va inspirer des vocations. Je le disais avant le coup d'état au Burkina, je le dis aujourd'hui ou ça semble suivre le même chemin en Guinée et je vous le dis par avance, ce ne sera pas le dernier.

Dire qu'il y a des coups d’État réguliers en Afrique, c'est pas vraiment novateur. Tiens d'ailleurs, la Guinée Bissau aujourd'hui. On leur coupe Internet ?

Tiens d'ailleurs, je viens de lire un bouquin sur le pétrole. Vous saviez vous que la France avait soutenu en sous-main le Biafra pour faire c**er Londres sur le pétrole nigérian ?

il y a 1 minute, gustave a dit :

L'appel d'un gouvernement ne nous autorise en rien à tuer des concurrents, fussent-ils mercenaires et Russes...

Et surtout, nous n'avons aucun droit d'imposer notre présence dans un pays, quand bien même il est dirigé par une bande d'incompétents arrivés au pouvoir de façon illégale, sauf pour remettre en place un processus démocratique sous mandat de l'ONU, tâche éminemment complexe pour ne pas dire impossible...

Tu me rassures, je commençais à me demander si j'étais déraisonnable à ne pas défendre l'appel à la Légion.

Edited by Ciders
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Je n'en suis pas certain du tout, au contraire. Pourrais-tu préciser?

La guerre que nous menons au Mali ne concerne pas QUE le Mali, mais effectivement toute l'ex-zone AOF. Nous combattons une contagion, ou plus exactement un risque de contagion à presque tous les pays de la région du Tchad à l'est au Sénégal à l'ouest en passant par la Centrafrique le Burkina le Nord Cameroun ... Nos intérêts y sont considérables, le nombre de sociétés françaises grandes ou petites qui commercent dans la zone est important de Sucre et Denrées à Bolloré en passant bien sûr par Total ou Areva, Vinci, Orange et toutes les sociétés de négoce telles Eurafrique en Côte d'Ivoire, immobilières groupe Duval au Cameroun et j'en passe. Ces sociétés ont des relais politiques et diplomatiques efficaces SucDen eut par exemple comme dirigeant Paul Dijoud ancien ministre spécialiste des affaires africaines.

L'Afrique sub-saharienne est globalement enclavée, fragmentée, faiblement densifiée peu administrée en clair souvent livrée à elle même c'est un terreau magnifique, perméable et ... pour le moment difficilement gérable ... Mais c'est un futur Eldorado avec bientôt 2 milliards d'habitant une croissance annuelle moyenne de 8% et l'émergence d'une classe moyenne.

Et vous voudriez qu'on laisse çà aux ré-inventeurs du Moyen-Age ? JYLD ne dit pas autre chose quand il stigmatise l'irresponsabilité de la junte malienne et quand il réaffirme qu'on restera.

Les enjeux ne sont pas tant militaires que commerciaux et financiers

  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

dans les luttes de pouvoir, ceux qui suivent les règles perdent à coup sur et laissent la place à ceux plus culottés qu'eux. C'est ce qui pend au nez de la France qui va dégager de l'Afrique si elle s'attache à la jouer "délicat" quand d'autres dans un même temps se fichent bien des formes.  Si tu es seul a être tendre c'est que tu vas être mangé par les prédateurs.

 

Link to comment
Share on other sites

https://www.nicematin.com/faits-de-societe/dos-au-mur-paris-se-donne-15-jours-pour-trancher-sur-l-avenir-de-sa-presence-au-mali-743492 (1er février 2022)

"Un soldat français peut-il encore risquer sa vie pour la protection d'un pays failli qui expulse son ambassadeur?", s'indignait mardi sur Twitter le colonel français en retraite Raphaël Bernard, auteur de l'ouvrage paru en novembre "Au coeur de Barkhane", du nom de l'opération antijihadiste française au Sahel.

Une sortie du Mali ne se ferait toutefois pas sans difficulté. Le désengagement des militaires français, solidement implantés sur des bases à Gao, Ménaka et Gossi, prendrait de nombreux mois à organiser, selon l'état-major.

En outre, la relocalisation de Takuba promet d'être un casse-tête: le Niger voisin a fait savoir qu'il n'accueillerait pas cette task force. Quant au Burkina Faso, il vient de connaître un coup d'Etat.

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, pascal a dit :

La guerre que nous menons au Mali ne concerne pas QUE le Mali, mais effectivement toute l'ex-zone AOF. Nous combattons une contagion, ou plus exactement un risque de contagion à presque tous les pays de la région du Tchad à l'est au Sénégal à l'ouest en passant par la Centrafrique le Burkina le Nord Cameroun ... Nos intérêts y sont considérables, le nombre de sociétés françaises grandes ou petites qui commercent dans la zone est important de Sucre et Denrées à Bolloré en passant bien sûr par Total ou Areva, Vinci, Orange et toutes les sociétés de négoce telles Eurafrique en Côte d'Ivoire, immobilières groupe Duval au Cameroun et j'en passe. Ces sociétés ont des relais politiques et diplomatiques efficaces SucDen eut par exemple comme dirigeant Paul Dijoud ancien ministre spécialiste des affaires africaines.

L'Afrique sub-saharienne est globalement enclavée, fragmentée, faiblement densifiée peu administrée en clair souvent livrée à elle même c'est un terreau magnifique, perméable et ... pour le moment difficilement gérable ... Mais c'est un futur Eldorado avec bientôt 2 milliards d'habitant une croissance annuelle moyenne de 8% et l'émergence d'une classe moyenne.

Et vous voudriez qu'on laisse çà aux ré-inventeurs du Moyen-Age ? JYLD ne dit pas autre chose quand il stigmatise l'irresponsabilité de la junte malienne et quand il réaffirme qu'on restera.

Les enjeux ne sont pas tant militaires que commerciaux et financiers

Oui sur à peu près tout sauf l'aspect majeur de ces intérêts économiques et surtout le "futur eldorado" qui me laisse bien sceptique, en particulier en BSS.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Wallaby a dit :

"Un soldat français peut-il encore risquer sa vie pour la protection d'un pays failli qui expulse son ambassadeur?"

Mais expulser un ambassadeur témoigne d’un esprit avancé, tout a fait l’esprit de la convention de Vienne : on accorde un privilège d’immunité exorbitant à ces personnels dans l’espoir de laisser jusqu’au bout le plus d’opportunité possible à la négociation.

Chasser l’ambassadeur mais maintenir des relations diplomatiques, c’est juste une façon un peu véhémente de dire qu’on veut plus d’amour :biggrin:

Quand les hommes étaient encore des hommes, on empalait le plénipotentiaire ou on le donnait à becquetter aux hyènes.

Il fallait mieux payer les diplomates :bloblaugh:

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Lezard-vert a dit :

dans les luttes de pouvoir, ceux qui suivent les règles perdent à coup sur et laissent la place à ceux plus culottés qu'eux. C'est ce qui pend au nez de la France qui va dégager de l'Afrique si elle s'attache à la jouer "délicat" quand d'autres dans un même temps se fichent bien des formes.  Si tu es seul a être tendre c'est que tu vas être mangé par les prédateurs.

Encore et toujours ce procès en faiblesse et humanisme qui amène imperceptiblement le débat vers le "TUEZ LES TOUS !" ou plus sobrement "on serait pas une démocratie molle et on aurait des couilles, ça ferait moins les malins au Kremlin !".

J'exagère.

Révélation

A peine

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Rochambeau a dit :

Bof cela s'oubliera ... comme beaucoup de gens ont déjà oublié l'Afghanistan, la Lybie, l'Irak ou encore la Syrie.

En occident, certes...

Court moyen terme en Afrique, c'est autre chose .

Amha, les lybiens s en souviennent très bien, encore aujourd'hui....

Link to comment
Share on other sites

https://www.lopinion.fr/international/ambassadeur-expulse-du-mali-que-faire-de-cette-humiliation (1er février 2022)

D’une guerre perdue, il n’existe malheureusement pas de « sortie honorable ». Comme Eric Vuillard dans un livre récent sur l’Indochine, le Mali en fournit une nouvelle démonstration. Paris a donc « pris note » de l’expulsion de l’ambassadeur de France par les autorités maliennes, se donnant le temps de consulter alliés et partenaires avant toute décision sur son engagement militaire. On verra dans une quinzaine de jours.

Pour l’heure, une chose est certaine : dans l’opinion, cette affaire est vécue comme une humiliation pour la France, un signe de son déclassement international. Si même Bamako se permet cela avec nous, alors que nous n’avons ménagé ni le sang de nos soldats (58 morts), ni notre argent (presque 8 milliards), c’est que nous ne pesons plus guère... Voilà ce que, plus ou moins confusément, nombre de Français ressentent. Surtout que cette affaire intervient après la claque infligée par l’Australie avec les sous-marins.

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Wallaby a dit :

https://www.lopinion.fr/international/ambassadeur-expulse-du-mali-que-faire-de-cette-humiliation (1er février 2022)

D’une guerre perdue, il n’existe malheureusement pas de « sortie honorable ». Comme Eric Vuillard dans un livre récent sur l’Indochine, le Mali en fournit une nouvelle démonstration. Paris a donc « pris note » de l’expulsion de l’ambassadeur de France par les autorités maliennes, se donnant le temps de consulter alliés et partenaires avant toute décision sur son engagement militaire. On verra dans une quinzaine de jours.

Pour l’heure, une chose est certaine : dans l’opinion, cette affaire est vécue comme une humiliation pour la France, un signe de son déclassement international. Si même Bamako se permet cela avec nous, alors que nous n’avons ménagé ni le sang de nos soldats (58 morts), ni notre argent (presque 8 milliards), c’est que nous ne pesons plus guère... Voilà ce que, plus ou moins confusément, nombre de Français ressentent. Surtout que cette affaire intervient après la claque infligée par l’Australie avec les sous-marins.

"Nombre de français" Cette formule m'a toujours fasciné! Il sait que de nombreux français pensent comme lui donc c'est que ce qu'il pense est la vérité mais cet argument ne montre généralement que la vacuité des propos.

Ce n'est pas une preuve du déclassement de la France, mais simplement un énième épisode de la bataille des blocs. Bloc russe, bloc anglo-saxon, bloc "européen" si on peut parler d'un bloc.
Et dans cette bataille la France se retrouve en mauvaise posture car le bloc russe la pousse sur son flanc. C'est pour quoi il est indispensable de bien penser notre prochain mouvement (Ukraine, pays baltes...?) et de bouger en collaboration avec nos alliés européens si possible. Et, en attendant, continuer le combat dans les zones que la junte ne contrôle pas vraiment, en tout cas pas sans notre aide, pour empêcher les GAT d'avoir un havre de paix duquel ils pourraient attaquer nos intérêts.

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Les allemands  s'interrogent sur leur présence devant les restrictions imposées par le Mali : Chaque vol doit être autorisé 36 heures à l'avance par les autorités maliennes. C'est pourquoi les drones Heron de l'armée allemande, loués à Israël, et ses hélicoptères de transport NH 90 passent la plupart du temps au sol......À la mi-janvier, le Mali a refusé pour la première fois à un avion militaire allemand l'accès à son espace aérien. ..  Ajouté au relatif échec de la mission et à la situation créée par le coup d'état, l’énervement commence à monter

"Le retour à l'ordre constitutionnel est une condition préalable essentielle à l'engagement de la communauté internationale au Mali", a déclaré Agnieszka Brugger, porte-parole des Verts pour la défense, à la DW. "Il va sans dire que les récentes décisions prises par le gouvernement de transition pour restreindre la liberté de mouvement des forces internationales dans le cadre de la mission, notamment le retrait des droits de survol, ont suscité une irritation et une consternation considérables."

https://www.dw.com/en/germany-mulls-end-of-military-mission-in-mali/a-60619882

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, RugbyGoth a dit :

"Nombre de français" Cette formule m'a toujours fasciné! Il sait que de nombreux français pensent comme lui donc c'est que ce qu'il pense est la vérité mais cet argument ne montre généralement que la vacuité des propos.

Ce n'est pas une preuve du déclassement de la France, mais simplement un énième épisode de la bataille des blocs. Bloc russe, bloc anglo-saxon, bloc "européen" si on peut parler d'un bloc.
Et dans cette bataille la France se retrouve en mauvaise posture car le bloc russe la pousse sur son flanc. C'est pour quoi il est indispensable de bien penser notre prochain mouvement (Ukraine, pays baltes...?) et de bouger en collaboration avec nos alliés européens si possible. Et, en attendant, continuer le combat dans les zones que la junte ne contrôle pas vraiment, en tout cas pas sans notre aide, pour empêcher les GAT d'avoir un havre de paix duquel ils pourraient attaquer nos intérêts.

Ce qui serait malhonnête ce serait de dire "les Français", comme on lit très souvent en intitulé de "nombre de" sondages.

Dans ce schéma par blocs, j'ai peur que tu oublies une donnée massive du problème qui est que l'Afrique avec sa démographie est tout simplement ingérable. Pourquoi on a décolonisé ? parce que cela nous coûtait trop d'argent. Il faut arrêter d'investir à fonds perdu dans ce gouffre financier. Recoloniser est une erreur. La Corrèze avant le Zambèze.

Le 22/09/2021 à 13:40, Wallaby a dit :

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-couteuses-colonies-de-la-france_1414563.html(1er juin 2003)

Jacques Marseille :

En longue durée, au contraire, les colonies ont accumulé à l'égard de la France des déficits commerciaux dont le montant mesure le volume des crédits que cette dernière a dû consentir pour leur permettre d'équilibrer simplement leurs comptes. De 1900 à 1971, ces crédits s'élèvent à un peu plus de 50 milliards de francs 1914, soit plus de quatre fois le montant des emprunts russes, soit plus de trois fois le montant total des aides américaines à la France de 1945 à 1955 !

A cet égard, l'ampleur des crédits offerts de 1945 à 1962 (32,5 milliards de francs-or) peut aujourd'hui surprendre. Représentant, bon an mal an, près de 10 % des recettes budgétaires de la France, ces crédits mesurent aussi ce qui a fait défaut à la métropole pour reconstruire son économie dévastée par la guerre et mieux loger ses habitants, à une époque où l'abbé Pierre entamait sa campagne en faveur des sans-logis.

Autant de constats qui amenaient les esprits les mieux avertis et les comptables les plus secs à souhaiter la rupture précoce des liens qui unissaient la France à ses colonies. Dès les années 30, certains hommes d'affaires se posaient déjà la question. Envoyé en mission en Afrique noire par le ministre des Colonies Paul Reynaud, au mois de décembre 1931, un jeune inspecteur des finances, Edmond Giscard d'Estaing, père de l'ancien président de la République, écrivait à son retour qu'il valait mieux, " pour l'avenir même du pays, ne rien faire plutôt que d'engloutir des fonds destinés à se perdre, s'ils [étaient] versés dans une économie qui n'[était] pas faite pour les utiliser au bon endroit et de façon productive ".

C'était reprendre l'argumentation des économistes libéraux qui, un demi-siècle plus tôt, s'étaient opposés aux conquêtes.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, RugbyGoth a dit :

Ce n'est pas une preuve du déclassement de la France, mais simplement un énième épisode de la bataille des blocs. Bloc russe, bloc anglo-saxon, bloc "européen" si on peut parler d'un bloc.
Et dans cette bataille la France se retrouve en mauvaise posture car le bloc russe la pousse sur son flanc. C'est pour quoi il est indispensable de bien penser notre prochain mouvement (Ukraine, pays baltes...?) et de bouger en collaboration avec nos alliés européens si possible. Et, en attendant, continuer le combat dans les zones que la junte ne contrôle pas vraiment, en tout cas pas sans notre aide, pour empêcher les GAT d'avoir un havre de paix duquel ils pourraient attaquer nos intérêts.

C'est tout de même incontestablement une défaite française... Pas à exagérer mais pas à nier non plus.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, RugbyGoth a dit :

"Nombre de français" Cette formule m'a toujours fasciné! Il sait que de nombreux français pensent comme lui donc c'est que ce qu'il pense est la vérité mais cet argument ne montre généralement que la vacuité des propos.

Ce n'est pas une preuve du déclassement de la France, mais simplement un énième épisode de la bataille des blocs. Bloc russe, bloc anglo-saxon, bloc "européen" si on peut parler d'un bloc.
Et dans cette bataille la France se retrouve en mauvaise posture car le bloc russe la pousse sur son flanc. C'est pour quoi il est indispensable de bien penser notre prochain mouvement (Ukraine, pays baltes...?) et de bouger en collaboration avec nos alliés européens si possible. Et, en attendant, continuer le combat dans les zones que la junte ne contrôle pas vraiment, en tout cas pas sans notre aide, pour empêcher les GAT d'avoir un havre de paix duquel ils pourraient attaquer nos intérêts.

il y a des soldats ukrainiens au Mali ?  car pour renvoyer l’ascenseur, encore faut il qu'il soit descendu ..... j'ai bien peur que comme bcp d'autres il y a , il y aura guère de volontaires pour défendre le sud .... mis à part des effectifs symboliques .... et il y en aura encore moins si l'OTAN pousse à la confrontation à l'EST ; or la façade sud est celle qui semble la plus exposée pour la France.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,937
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...