Recommended Posts

Il y a 3 heures, Akhilleus a dit :

Bref encore une fois le jeu de l'épée et du bouclier et du feuille papier ciseau

Pierre-Feuille-Ciseaux, non ? Sinon je choisis toujours les ciseaux et je ne perds jamais. :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Jésus a dit :

On ne peut plus continuer à dire comme en Syrie ou ailleurs que si ces systèmes anti-aériens se font détruire "facilement" c'est par ce qu'ils sont inactifs ou qu'il y a de mauvais opérateurs.

Déja évoqué plusieurs fois: déduire de la destruction de systèmes vieux de 40 ans utilisés isolément l'efficacité de leurs très lointains successeurs utilisés selon la doctrine pour laquelle ils ont été créés me semble aller vite en besogne.

Il y a 7 heures, Jésus a dit :

La vulnérabilité de de ces systèmes par rapport à une combinaison de drones armés, de drones suicide beaucoup moins onéreux amènera forcément de nouvelles orientations d'investissements dans le monde. Les pays qui comme la Russie ont fortement misé sur la défense sol-air pour se défendre d'une supériorité aérienne adverse vont devoir se mettre en question,

Cela tombe bien, comme cela a été dit les Russes travaillent dur dessus depuis plusieurs mois pour le moins. Ce n'est pas le cas de tout le monde...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Picdelamirand-oil a dit :

 Le Duet crée un nuage d'obus pour contrer les missiles antinavires.

Mais c'est adapté à un scénario relativement "2D" et près du sol ça non? Un missile qui approche inexorablement d'un navire. De plus pour le prix d'un missile anti-navire, combien a-t-on de drones d'observation? Enfin, contre des MALE, le 30x165 n'a certainement pas la portée nécessaire.

Dans le cas des drones c'est un scénario 3D autrement plus complexe, et quelque part proche des problématiques liées à l'interception des armes manoeuvrantes et rapides types planeurs hypersoniques.

 

Il y a 3 heures, Hirondelle a dit :

Moi, Patrick, à lire ce qui s’est dit à droite et à gauche sur le fofo, j’en ai conclu que la première chose à faire est « guerrélec » pour savoir repérer et taper les shelter(s) des pilotes de drones (puisqu’en pratique ils ne st pas autonomes).

Si il y a liaison satellite, le shelter il peut être à l'autre bout du monde. C'est le cas des drones US.
Dans ce cas on fait quoi? On détruit le satellite? Je n'explique pas pourquoi c'est une mauvaise idée.
Si les drones sont manoeuvrés depuis des conteneurs sur une base militaire dans un pays tiers, on bombarde le pays tiers?

C'est ouvrir la boite de Pandore.

Ou alors on brouille le drone? D'accord, mais il faut des moyens émetteurs puissants et mobiles, qui peuvent eux aussi être repérés et détruits par... d'autres drones, ce qui survient déjà dans les cas qui nous intéressent. Et ça ne marche pas si le drone suit un plan de vol prédéfini à l'aide d'une petite centrale inertielle. Certains accéléromètres de smartphones peuvent même faire l'affaire. Si on intègre une reconnaissance de formes, pour que le drone aille d'un point A à un point B et revienne au point A, c'est encore plus facile.

Donc en toute logique, c'est l'effecteur direct qu'il faut détruire. Plus d'ennemi, plus de caméra, plus de bombes ou de missiles = plus de problème.

Et pour ça soit il faut le détecter depuis le sol (si faible SER, c'est plus dur) avec des armements sol-air chers, le système complet de lutte anti-drones étant alors beaucoup plus cher et infiniment moins sacrifiable que le drone.
Soit alors il faut attaquer le drone à l'aide d'un avion de combat, sauf que l'avion de combat n'a pas la même capacité à rôder longtemps que le drone, et est bien moins discret sur tout le spectre.

Donc il faut un drone chasseur de drones portant une partie de l'attirail d'un chasseur, rapide, manoeuvrant, capable de voler plus longtemps qu'un chasseur, discret tous angles et tout spectres, doté d'une liaison de données très sécurisée (laser?) avec un satellite hors d'atteinte des armes ASAT ou des satellites inspecteurs, et surtout, doté d'une capacité "look down shoot down", et qui reste sacrifiable.

Il faut que ce chasseur de drones soit suffisamment peu cher pour qu'on puisse le remplacer aisément. Et qu'on puisse le lancer dans besoin d'une piste, et le récupérer sans besoin d'un système spécifique trop complexe.

Voilà sur quoi on devrait bosser plutôt que sur des "remote carrier" à la con.

Edited by Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sans doute trop tard mais pourquoi l'Arménie n'a pas tenté de rejouer un genre d'opération Fortitude afin de forcer les azéris à dilapider/diluer leur potentiel en drone.

La partie leurres de Fortitude en l'occurrence.

 

Multiplier les fausses cibles ca doit pouvoir se faire à moindre frais. Alors ouais ce sera pas du niveau des Sherman gonflables mais bricoler des tubes montés et recouverts de filets de camo, une source IR bidon en dessous,  je pense que -dans l'urgence- ca aurait été une solution à envisager afin de diviser les strikes sur les vraies ressources.

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, 13RDP a dit :

C'est sans doute trop tard mais pourquoi l'Arménie n'a pas tenté de rejouer un genre d'opération Fortitude afin de forcer les azéris à dilapider/diluer leur potentiel en drone.

La partie leurres de Fortitude en l'occurrence.

Multiplier les fausses cibles ca doit pouvoir se faire à moindre frais. Alors ouais ce sera pas du niveau des Sherman gonflables mais bricoler des tubes montés et recouverts de filets de camo, une source IR bidon en dessous,  je pense que -dans l'urgence- ca aurait été une solution à envisager afin de diviser les strikes sur les vraies ressources.

Visiblement, ce n'est pas possible. Les optiques israéliennes et turques des drones azéries semblent trop performantes pour ça. Et leur couverture trop rapprochée.

 

Edited by Ciders
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Patrick a dit :

Si il y a liaison satellite, le shelter il peut être à l'autre bout du monde. C'est le cas des drones US.

Pour les petits drones, dont l'autonomie n'est pas la meilleure qualité, il y a forcément des infrastructures plus proches pour pouvoir les mettre en oeuvre.

 

La solution peut être d'avoir son propre nuage de drone pour chasser systématiquement tous les camions et camps ennemi.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Patrick a dit :

Donc il faut un drone chasseur de drones portant une partie de l'attirail d'un chasseur, rapide, manoeuvrant, capable de voler plus longtemps qu'un chasseur, discret tous angles et tout spectres, doté d'une liaison de données très sécurisée (laser?) avec un satellite hors d'atteinte des armes ASAT ou des satellites inspecteurs, et surtout, doté d'une capacité "look down shoot down", et qui reste sacrifiable.

Il faut que ce chasseur de drones soit suffisamment peu cher pour qu'on puisse le remplacer aisément. Et qu'on puisse le lancer dans besoin d'une piste, et le récupérer sans besoin d'un système spécifique trop complexe.

Voilà sur quoi on devrait bosser plutôt que sur des "remote carrier" à la con.

Cela ressemble potentiellement à un mouton à 5 pattes qu'on aura du mal à sacrifier et/ou qui pourrait motiver les turcs et israeliens à bricoler un montage de manpads sous leurs drones les plus gros.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les petits drones sont une vraie nuisance qui s'ajoute effectivement aux menaces existantes (il y a également assez peu de parades contre un obus de char ou d'artillerie, pour ne citer que cela). Les plus gros vont rapidement être menacés dès lors que l'adversaire est doté d'une véritable DCA (voir ce qu'il s'est passé à Idib récemment).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La meilleure solution contre les drones reste sans doute la domination aérienne au-dessus du champ de bataille. Si le moindre camion ou la moindre concentration de troupes sont susceptibles d'être prises à partie rapidement, il sera très difficile aux opérateurs de faire leur travail.

Et pour les drones plus imposants, détruire les pistes d'aviation. Va peut-être falloir réinvestir dans des munitions dédiées.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Rémy a dit :

Cela ressemble potentiellement à un mouton à 5 pattes qu'on aura du mal à sacrifier et/ou qui pourrait motiver les turcs et israeliens à bricoler un montage de manpads sous leurs drones les plus gros.

Auquel cas on retombe dans une logique "chasseur contre chasseur" qu'on sait déjà bien gérer avec les avions de combat. Donc où est le problème?

C'est d'ailleurs exactement ce qu'on demandera aux remote carrier, ici mais surtout aux USA: porter des armements air-air.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Patrick a dit :

Auquel cas on retombe dans une logique "chasseur contre chasseur" qu'on sait déjà bien gérer avec les avions de combat. Donc où est le problème?

C'est d'ailleurs exactement ce qu'on demandera aux remote carrier, ici mais surtout aux USA: porter des armements air-air.

De la même manière que l'on a mis (mais que les autres adversaires sérieux font toujours)  des missiles de la gamme du Crotale ou Roland sur châssis chenillé apte à accompagner des colonnes blindées pour se défendre des menaces hélicos/chasseurs, j'aurais plus vu le montage de capacités type Repellent-1 ou Krasukha 4 sur chenillé aussi, au plus près des fantassins. Mais en mode passif/multistatique, un peu comme on a pu évoqué l'après-COBRA pour les radars d'artillerie. La taille d'une pareille tourelle pourrait être trop imposante, je sais pas, faut voir si avec un 7e essieu genre châssis MT-LB rallongé ou GM, on case le générateur qui va bien in extremis. 

Edited by Rémy
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les russes ont ils la capacité d'envoyer leurs chasseur lutter contre les drones et aviation ? Par exemple en arménie ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Bastion said:

Les russes ont ils la capacité d'envoyer leurs chasseur lutter contre les drones et aviation ? Par exemple en arménie ? 

Le problème c'est que de plus en plus le télépilotage des drones tactique peut être décentraliser...

Ca complique le bombardement des télépiootes...

D'autant que le flux de vidéo/commande peut utiliser des relais mettant à l'abri les télépiootes.

En gros il faut faire pas mal de renseignements pour taper le système de drones a la tête.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Bastion a dit :

Les russes ont ils la capacité d'envoyer leurs chasseur lutter contre les drones et aviation ? Par exemple en arménie ? 

Les russes ont la capacité militaire de le faire, mais là n'est pas le problème.

Ils ont déclarés que le HK n'entre pas en compte dans leurs accords de défense avec l'Arménie, donc l'Azerbaïdjan aidé par la Turquie ont tout le loisir de continuer ce qu'ils font jusqu'au bout.

Sauf à ce qu'ils dépassent les bornes et mènent une guerre en Arménie, les russes ne peuvent qu'aider les arméniens qu'indirectement et de manière limitée. L'Arménie n'étant pas l'Est de l'Ukraine, il n'y a pas une frontière pour y faire passer des blindés, de l'artillerie en flux continu, tout dépend d'une logistique aérienne qui n'est pas facile et peut devenir problématique si demain les géorgiens disent "stop" au survol de leur territoire.

Si vraiment le conflit s'étendrait en Arménie, que la Russie agisse plus directement, ils mèneront plutôt des frappes en Azerbaïdjan, sur des bases aériennes plutôt qu'une chasse aérienne de drones, car les azerbaïdjanais ont des moyens anti-aérien comme des S-300 assez récents dont les appareils russes pourraient subir les foudres d'une toute autre manière que les drones turcs et azéris "échappent" grandement aux systèmes arméniens. Mais là encore il faut faire attention, car les turcs sont là !

L'Azerbaïdjan dispose de moyens balistique qui vont à plusieurs centaines de km, notamment des LORA israélien, capable d'atteindre entre autre la base russe en Arménie avec une précision finale qui se fait par voie TV comme pour les drones suicide qu'on voit en vidéo, ce ne sont pas des missiles balistique type scud qui tombent un peu par chance sur ce que vous visez, là les azéris peuvent faire du mal aux russes, pas seulement se défendre d'eux et les diverses navettes qu'ils font avec Israël me conforte à l'idée qu'ils doivent faire/compléter des stocks de divers munitions. Ils gardent aussi leurs drones suicide israélien qui vont à près de 1000km, là aussi en plus des missiles balistiques, c'est un complément de frappes en profondeur que les russes doivent prendre en compte et qui n'est pas facile à traiter car tout se trouve sur des lanceurs mobiles et les drones n'ont pas besoin de pistes d'aviation pour être lancé. Les russes ne doivent pas considérer l'Azerbaïdjan de la même façon que les rebelles en Syrie ou encore l'Ukraine/Géorgie, ils ne seront pas dans une posture uniquement offensive face à un ennemi ne pouvant pas atteindre des cibles russes, soit par manque de moyens pour le faire, soit par des équipements obsolètes ou inadaptés. Les russes seraient tentés de balancer des missiles de croisières façon "Syrienne" sur l'Azerbaïdjan pour faire une démonstration de force, pour traiter avec précision et à longue distance des cibles militaires sans que l'Azerbaïdjan ne puisse contrer cette attaque. Mais même là, les russes seront limités, car leurs lanceurs navales en mer noire ne pourront pas être utile, ni la Turquie, ni la Géorgie n'autoriseront les turcs à balancer des missiles au-dessus de leur territoire. Moscou devra donc se contenter de 2 corvettes dans la Caspienne et de bombardiers stratégiques. En tout état de cause, les azerbaïdjanais pourront répliquer et rendre la pareille, pour laver leur honneur.

Honnêtement c'est un sale conflit pour les russes, il est complexe dans son ensemble et peut amener pas mal de problèmes. Bien que sur une carte on peut se dire que la Russie est voisine de l'Azerbaïdjan, que pour elle, il suffit de franchir la frontière, en réalité la Russie, dans le Caucase n'est pas tout à fait chez elle et que ce soit en Tchétchénie, en Ingouchie ou au Daghestan, les populations n'ont pas la même mentalité que les russes de Moscou, il y a une réelle opposition et défiance. L'armée russe ne va pas manoeuvrer facilement, la montagne est un terrain difficile et la réactivation de combattants ou la venue d'autres pas l'intermédiaire de la Turquie et de l'Azerbaïdjan risque de faire déborder le conflit.

Ce n'est pas quelques jours de conflits en Géorgie, ni prendre par surprise un pays à la tête décapitée (Ukraine) en lui prenant un territoire par opportunisme, ce n'est pas non des rebelles syriens aux capacités limités localement. L'Azerbaïdjan, sans être un monstre militaire non plus a ces dernières années considérablement investis dans sa défense, c'est un pays avec un gouvernement qui est aux commandes et qui a un allié régional important qui n'hésite pas à donner la main à des extrémistes pour mener sa politique.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Jésus a dit :

Les russes ont la capacité militaire de le faire, mais là n'est pas le problème.

Ils ont déclarés que le HK n'entre pas en compte dans leurs accords de défense avec l'Arménie, donc l'Azerbaïdjan aidé par la Turquie ont tout le loisir de continuer ce qu'ils font jusqu'au bout.

Sauf à ce qu'ils dépassent les bornes et mènent une guerre en Arménie, les russes ne peuvent qu'aider les arméniens qu'indirectement et de manière limitée. L'Arménie n'étant pas l'Est de l'Ukraine, il n'y a pas une frontière pour y faire passer des blindés, de l'artillerie en flux continu, tout dépend d'une logistique aérienne qui n'est pas facile et peut devenir problématique si demain les géorgiens disent "stop" au survol de leur territoire.

Si vraiment le conflit s'étendrait en Arménie, que la Russie agisse plus directement, ils mèneront plutôt des frappes en Azerbaïdjan, sur des bases aériennes plutôt qu'une chasse aérienne de drones, car les azerbaïdjanais ont des moyens anti-aérien comme des S-300 assez récents dont les appareils russes pourraient subir les foudres d'une toute autre manière que les drones turcs et azéris "échappent" grandement aux systèmes arméniens. Mais là encore il faut faire attention, car les turcs sont là !

L'Azerbaïdjan dispose de moyens balistique qui vont à plusieurs centaines de km, notamment des LORA israélien, capable d'atteindre entre autre la base russe en Arménie avec une précision finale qui se fait par voie TV comme pour les drones suicide qu'on voit en vidéo, ce ne sont pas des missiles balistique type scud qui tombent un peu par chance sur ce que vous visez, là les azéris peuvent faire du mal aux russes, pas seulement se défendre d'eux et les diverses navettes qu'ils font avec Israël me conforte à l'idée qu'ils doivent faire/compléter des stocks de divers munitions. Ils gardent aussi leurs drones suicide israélien qui vont à près de 1000km, là aussi en plus des missiles balistiques, c'est un complément de frappes en profondeur que les russes doivent prendre en compte et qui n'est pas facile à traiter car tout se trouve sur des lanceurs mobiles et les drones n'ont pas besoin de pistes d'aviation pour être lancé. Les russes ne doivent pas considérer l'Azerbaïdjan de la même façon que les rebelles en Syrie ou encore l'Ukraine/Géorgie, ils ne seront pas dans une posture uniquement offensive face à un ennemi ne pouvant pas atteindre des cibles russes, soit par manque de moyens pour le faire, soit par des équipements obsolètes ou inadaptés. Les russes seraient tentés de balancer des missiles de croisières façon "Syrienne" sur l'Azerbaïdjan pour faire une démonstration de force, pour traiter avec précision et à longue distance des cibles militaires sans que l'Azerbaïdjan ne puisse contrer cette attaque. Mais même là, les russes seront limités, car leurs lanceurs navales en mer noire ne pourront pas être utile, ni la Turquie, ni la Géorgie n'autoriseront les turcs à balancer des missiles au-dessus de leur territoire. Moscou devra donc se contenter de 2 corvettes dans la Caspienne et de bombardiers stratégiques. En tout état de cause, les azerbaïdjanais pourront répliquer et rendre la pareille, pour laver leur honneur.

Honnêtement c'est un sale conflit pour les russes, il est complexe dans son ensemble et peut amener pas mal de problèmes. Bien que sur une carte on peut se dire que la Russie est voisine de l'Azerbaïdjan, que pour elle, il suffit de franchir la frontière, en réalité la Russie, dans le Caucase n'est pas tout à fait chez elle et que ce soit en Tchétchénie, en Ingouchie ou au Daghestan, les populations n'ont pas la même mentalité que les russes de Moscou, il y a une réelle opposition et défiance. L'armée russe ne va pas manoeuvrer facilement, la montagne est un terrain difficile et la réactivation de combattants ou la venue d'autres pas l'intermédiaire de la Turquie et de l'Azerbaïdjan risque de faire déborder le conflit.

Ce n'est pas quelques jours de conflits en Géorgie, ni prendre par surprise un pays à la tête décapitée (Ukraine) en lui prenant un territoire par opportunisme, ce n'est pas non des rebelles syriens aux capacités limités localement. L'Azerbaïdjan, sans être un monstre militaire non plus a ces dernières années considérablement investis dans sa défense, c'est un pays avec un gouvernement qui est aux commandes et qui a un allié régional important qui n'hésite pas à donner la main à des extrémistes pour mener sa politique.

Ouai...

l'Azerbaïdjan aurait sûrement beaucoup de mal a ce remettre d'une offensive aérienne ( missilesde croisière et balistique ) sur deux a trois bases aériennes...  Cela calmerait les ardeurs de beaucoup en Azerbaïdjan...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les azéris n'entreront de toute façon pas en territoire arménien.

Ils ont obtenu un feu vert pour le HK( y compris de la Russie ) et s'arreteront là.

Plus c'est au delà de leurs moyens et ça entraînerait une intervention russe.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, loki a dit :

Les azéris n'entreront de toute façon pas en territoire arménien.

Ils ont obtenu un feu vert pour le HK( y compris de la Russie ) et s'arreteront là.

Plus c'est au delà de leurs moyens et ça entraînerait une intervention russe.

Plutôt ça, oui, sauf grosse surprise ou cagade.

Et l’enclave du Nakhitchevan : pas de tentation d’ouvrir un couloir pour la désenclaver ? Ça nous renverrait à la promesse d’intervention russe, mais ça peut être tentant. A votre connaissance, on y entre facilement depuis la Turquie ? Sur carte macro, les frontières semblent principalement arméniennes et iraniennes.

Chaud chaud chaud pour l’Arménie décidément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Hirondelle a dit :

Et l’enclave du Nakhitchevan : pas de tentation d’ouvrir un couloir pour la désenclaver ?

Pas maintenant, je pense. D'abord solidifier le contrôle sur le Karabakh, en le vidant des derniers Arméniens et en le repeuplant d'Azéris, puis la destruction obligatoire de toutes les églises, monastères, cimetierres, et autres traces historiques de la présence arménienne. Ça prendra bien une vingtaine d'année.

Une fois cette étape terminée, alors une vraie guerre contre l'Arménie pour lui piquer plus de territoire pourra être envisagée sans risquer de perdre la Kabarakh en cas d'intervention russe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Hirondelle a dit :

Et l’enclave du Nakhitchevan : pas de tentation d’ouvrir un couloir pour la désenclaver ? Ça nous renverrait à la promesse d’intervention russe, mais ça peut être tentant. A votre connaissance, on y entre facilement depuis la Turquie ? Sur carte macro, les frontières semblent principalement arméniennes et iraniennes.

La question est plutôt de savoir si les russes ont envie de laisser les peuples turcs avoir une continuité territoriale. La réponse est non, et c'est exactement la raison d'être de ce couloir d'à peine 20 km.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 

La dernière vidéo serait des bombardements de Su-25.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pouvoir de destruction de ce drone turc, le Bayraktar TB2, est assez stupéfiant.  En regardant les vidéos on observe que les victimes ne se rendent même pas compte de la présence dans le ciel de cette menace qui leur envoie des missiles à une distance de plusieurs km. Douze mètres d'envergure, 6.5 mètres de long, ils ne sont pas seulement petits (et pas chers), mais leurs munitions sont redoutables.
Je me demande ce qui se passerait si l'armée française était confrontée à une armée utilisant des dizaines de TB2 : quels seraient ses moyens de détection (AWACS ?) et surtout de neutralisation (guerre électronique, SAM,...)
En faisant une recherche je suis tombé sur cet article (qui date d'avant l'actuel conflit au HK) :


https://www.trt.net.tr/francais/europe/2020/06/06/die-welt-publie-un-article-sur-le-succes-militaire-des-drones-armes-turcs-bayraktar-tb2-1430682

extrait :
« L’armée turque utilise d’une manière bien plus efficace les drones Bayraktar TB2 que les Américains sur le champ de bataille. La flotte de drones armés turcs est, par exemple, devenu une force aérienne réelle en Syrie."

En quoi consiste cette différence de tactique ?
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Le pouvoir de destruction de ce drone turc, le Bayraktar TB2, est assez stupéfiant.  En regardant les vidéos on observe que les victimes ne se rendent même pas compte de la présence dans le ciel de cette menace qui leur envoie des missiles à une distance de plusieurs km. Douze mètres d'envergure, 6.5 mètres de long, ils ne sont pas seulement petits (et pas chers), mais leurs munitions sont redoutables.
Je me demande ce qui se passerait si l'armée française était confrontée à une armée utilisant des dizaines de TB2 : quels seraient ses moyens de détection (AWACS ?) et surtout de neutralisation (guerre électronique, SAM,...)
En faisant une recherche je suis tombé sur cet article (qui date d'avant l'actuel conflit au HK) :


https://www.trt.net.tr/francais/europe/2020/06/06/die-welt-publie-un-article-sur-le-succes-militaire-des-drones-armes-turcs-bayraktar-tb2-1430682

extrait :
« L’armée turque utilise d’une manière bien plus efficace les drones Bayraktar TB2 que les Américains sur le champ de bataille. La flotte de drones armés turcs est, par exemple, devenu une force aérienne réelle en Syrie."

En quoi consiste cette différence de tactique ?
 

Attention quand même aux citations dont les sources sont partisanes dans ce conflit. TRT n'allaient clairement pas écrire que la quincaillerie nationale n'est pas à la hauteur. 

Pour le reste, c'est quand même le principe du drone de frapper loin et fort, sans se faire repérer. De là à dire que que le Bayraktar est stupéfiant ou les munitions redoutables, on sort de l'analyse factuelle, tes arguments s'appliquant par ailleurs à tout type drone de façon générale (sauf peut être je te l'accorde, pour les vieux bouzins d'Antonov dont le pilotage serait téléguidée après transformation par l'Azerbaïdjan). 

Quant à l'armée Française, ses principaux moyens de détections sont le COMRENS et ses régiments/compagnies affiliés, la DRM/DGSE avec le Dupuy de Lôme, la constellation de satellites CERES, les Atlantiques 2 et les AWACS, d'une manière générale tous les capteurs radars et infrarouge embarqués dans les rafales et les Tigres. Je viens de citer la des moyens dont est dépourvu l'Arménie. 

Après, on retrouvera les classiques radars Murin pour les drones à très basse altitude (genre harop), les défenses sol-air de théâtre (Mamba) ou rapproché type mistral (même si c'est pas notre fort et qu'on est un peu chichement équipé). 

Mais en gros, pas de panique même si les vidéos sont impressionnantes, faut pas survaloriser l'utilisation des drones dans des conflits avec une grande asymétrie de moyens. C'est toujours l'histoire du type fort qui cogne sur le faible. 

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, olivier lsb said:

 

Mais en gros, pas de panique même si les vidéos sont impressionnantes, faut pas survaloriser l'utilisation des drones dans des conflits avec une grande asymétrie de moyens. C'est toujours l'histoire du type fort qui cogne sur le faible. 

Très bon résumé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,035
    Total Topics
    1,362,838
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries