Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)


prof.566
 Share

Recommended Posts

Il y a 5 heures, Pierre_F a dit :

J’ai bien connu l’ISL lors de mes études mais à l’époque, ils faisaient des études de matériaux et perforation...

Rheinmetall fait aussi des lasers 

EN matière de Laser oui Rheinmetall a fait des proposition, en France il y a la CILAS, LUMIBIRD (qui pourrait consolider tout le secteur), le CEA, l'ONERA, l'ISL donc et puis aussi NAVAL GROUP Thales aussi ...

La France fabrique de très loin les laser les plus énergétiques et les plus puissants au monde.

Je cite l'ISL parce que pour le coup ils semblent avoir une longueur d'avance sur beaucoup de monde sur les lasers militaires de seconde génération.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 07/02/2021 à 21:37, Picdelamirand-oil a dit :

C'est marrant que tu poses cette question parce qu'Angénieux a toujours été une boite qui m'a fait rêver, et qui est bien représentative de l'excellence française. Qu'on en juge:

  • 1950 : lancement du premier objectif grand-angulaire Rétrofocus (formule universellement adoptée aujourd'hui pour rendre compatibles de courtes distances focales avec une visée reflex directe).
  • 1953 : création des premiers objectifs Angénieux à très grande ouverture (f/0,95).
  • 1956 : lancement du premier zoom à compensation mécanique (solution rigoureuse au problème de la conservation de la mise au point sur toute la plage de variation de la distance focale).
  • 1958 : sortie du premier zoom de rapport 10 (il sera distingué par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences en 1964).
  • 1964 : équipement de la sonde spatiale Ranger VII de la NASA (premières images américaines de la face cachée de la lune).
  • 1969 : équipement de la mission Apollo XI (premiers pas de l'homme sur la lune).
  • 1972 : mise au point de projecteurs à lumière froide pour blocs opératoires chirurgicaux. L'usine compte alors 671 salariés4.
  • 1976 : développement d'un zoom de rapport 42, le plus puissant du monde.
  • 1977 : équipement de la station orbitale Skylab (cette collaboration se poursuivra avec la navette spatiale) ; mise au point d'un endoscope à faisceau orientable.
  • 1978 : introduction des zooms à guidage laser infrarouge ; engagement dans la partie optique du programme SPOT (satellite européen d'observation terrestre) aux côtés de REOSC5.
  • 1990 : Oscar d'honneur décerné à Pierre Angénieux par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences.
  • 1996-1998 : développement de lunettes à intensification de lumière (les commandes militaires représentent près de la moitié du chiffre d'affaires de la société) ; réinvestissements dans le développement et la production de zooms pour le cinéma et la télévision, ce qui fait d'Angénieux le « dernier fabricant occidental de zooms de caméra » (700 à 800 unités par an)8.
  • 2002 : sortie du premier zoom léger et compact Optimo.
  • 2008 : sélection par le ministère français de la Défense de la jumelle de vision nocturne Minie-D équipée d'un tube intensificateur de lumière de la société Photonis (Brive-la-Gaillarde9) pour le système de « fantassin du futur Félin » (maître d’œuvre Sagem Défense et Sécurité).
  • 2009 : Oscar (Scientific and Engineering Award) attribué à quatre ingénieurs de la société pour la conception optique et mécanique des zooms Optimo 15–40 mm et 28–76 mm.
  • 2011 : présentation du 3ème Optimo compact (focales 45-120 mm) au salon de la National Association of Broadcasters de Las Vegas.
  • 2012 : Technical Achievement Award 2012 descerné par la Society of Camera Operators (SOC) pour la gamme de zooms portables Optimo15-40, 28-76 et 45-120 mm.
  • 2012 : lancement d'une nouvelle gamme de zooms anamorphiques Optimo A2S.
  • 2013 : création de l'hommage Pierre Angenieux ExcelLens in Cinematography au festival de Cannes sous l'impulsion de Pierre Andurand, hommage destiné à mettre en avant la carrière des directeurs de la photographie
  • 2014 : Bert Easey Award descerné par la British Society of Cinematographers (BSC).
  • 2016 : introduction du concept IRO Technology avec la présentation du 3ème zoom de la gamme anamorphique Optimo 44-440 A2S.

Mais si certains ont plus de faire savoir que de savoir faire, ce n'est pas le cas d'Angénieux

Et il y a d'autres réussites.

Le premier zoom Leica pour les R était d'origine Angénieux, on m'avait raconté qu'Angénieux avait voulu faire des optiques pour Hasseblad et Zeiss avait mis son véto.

Le 06/02/2021 à 21:13, wagdoox a dit :

"C'est d'ailleurs la raison pour quoi les allemand ne veulent plus faire un avion avec les anglais"

C’est exactement l’inverse ! Les anglais refusent les allemands car juger pas fiables ...
on comprend vraiment pas du tout pourquoi d’ailleurs. 

 

C'est bien ce que je dis (enfin ce qu'il faut comprendre :wink:).

Edited by gargouille
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Le 08/02/2021 à 13:20, Billou a dit :

C’est exactement ce qu’on apprend en cours de corporate finance: une joint-venture ne dure jamais. L’une des parties va chercher à tout s’accaparer, l’une des parties n’y trouvera plus d’interet, l’une des parties sera passive...

Dans l'ordre: l'Allemagne, la France et pour finir l'Espagne, j'ai juste?

  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et est-ce que pour le SCAF, on pourrait refaire le coup de la genèse du Rafale "désolé les amis mais ça sera sans nous, on le fait dans notre coin" ou bien cette fois ci, la configuration actuelle du projet ne se prête pas à un revirement stratégique de tel ordre ?

Ma question se pose d'un pur point de vue technique; dans la mesure ou la majorité des études préliminaires du principal composant volant (l'avion, sans ses drones) ont été confiées à Dassault, a-t-on les moyens de se fâcher sérieusement ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, olivier lsb a dit :

Et est-ce que pour le SCAF, on pourrait refaire le coup de la genèse du Rafale "désolé les amis mais ça sera sans nous, on le fait dans notre coin" ou bien cette fois ci, la configuration actuelle du projet ne se prête pas à un revirement stratégique de tel ordre ?

Ma question se pose d'un pur point de vue technique; dans la mesure ou la majorité des études préliminaires du principal composant volant (l'avion, sans ses drones) ont été confiées à Dassault, a-t-on les moyens de se fâcher sérieusement ? 

Les moyens techniques oui. Le problème c'est le pognon.

Le Rafale a coûté 40 milliards d'euro, la on parle de bien plus

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, clem200 a dit :

Les moyens techniques oui. Le problème c'est le pognon.

Le Rafale a coûté 40 milliards d'euro, la on parle de bien plus

Est ce qu'une option France-Espagne ne tiendrai pas la route?   

Bon eux non plus ils n'ont plus de pognon....   

(ca avait failli marcher avec le Rafale et l'Espagne, puis il y a eu l'affaire du Rainbow warrior...)

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, clem200 a dit :

Les moyens techniques oui. Le problème c'est le pognon.

Le Rafale a coûté 40 milliards d'euro, la on parle de bien plus

Pas tant que ca. On parle d’un 50 a 80 milliard (a noter que la fourchette est enorme, ca laisse presager du flou du projet actuel) pour le scaf, on parle pas du ngf mais du scaf. Comparer rafale et scaf n’a aucun sens, les deux programmes n’ont pas su tout les memes contours. 
et meme le ngf n’est pas comparable, on parle d’un programme alimentant 3 nations, ou la france représente moins de 50% des commandes.

pour moi, le scaf representera un investissement moindre pour la france que la rafale. Ca laissera des marges de manoeuvre sur d’autres programmes, d’ou les sorties des industriels sur d’autres projets  type avions spatiale ou drone hypersonique. (Je pense que les politiques mettront l’argent dans la paix sociale comme d’hab). Je precise en euro constant évidemment et a condition que la complexité du programme multinational ne creer pas des problemes comme on a l’habitude d’en voir sur ce type de coop. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, wagdoox a dit :

Pas tant que ca. On parle d’un 50 a 80 milliard (a noter que la fourchette est enorme, ca laisse presager du flou du projet actuel) pour le scaf, on parle pas du ngf mais du scaf. Comparer rafale et scaf n’a aucun sens, les deux programmes n’ont pas su tout les memes contours. 
et meme le ngf n’est pas comparable, on parle d’un programme alimentant 3 nations, ou la france représente moins de 50% des commandes.

pour moi, le scaf representera un investissement moindre pour la france que la rafale. Ca laissera des marges de manoeuvre sur d’autres programmes, d’ou les sorties des industriels sur d’autres projets  type avions spatiale ou drone hypersonique. (Je pense que les politiques mettront l’argent dans la paix sociale comme d’hab). Je precise en euro constant évidemment et a condition que la complexité du programme multinational ne creer pas des problemes comme on a l’habitude d’en voir sur ce type de coop. 

A l'heure ou on dépense sans compter, 80 milliards c'est presque peanuts !

L'intéret politique du SCAF et du MGS c'est de bâtir les fondations d'une Europe de la défense.  C'est peut être même son premier intérêt.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Bon Plan a dit :

'intéret politique du SCAF et du MGS c'est de bâtir les fondations d'une Europe de la défense

C'est l'un des seuls et c'est tout mon probleme, on ne fait pas une politique en fonction des outils, 
on fait les outils en fonction de la politique. 
Et là les allemands ont été clairs, C'est relation Germano-US et les promesses électorales n'engagent que ceux qui y croit. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, wagdoox a dit :

C'est l'un des seuls et c'est tout mon probleme, on ne fait pas une politique en fonction des outils, 
on fait les outils en fonction de la politique. 
Et là les allemands ont été clairs, C'est relation Germano-US et les promesses électorales n'engagent que ceux qui y croit. 

Embarquer les allemands (et les espagnols) dans un programme commun à 80 milliards, ca serait déjà un beau mouvement.

Et Angela est en fin de course. Un nouveau leader plus europhile n'est pas impossible.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Bon Plan a dit :

Angela est en fin de course. Un nouveau leader plus europhile n'est pas impossible.

HS mais  le PR    Macron a déjà rencontré les 2 successeurs potentiels de Merkel

Dont : https://www.leparisien.fr/politique/covid-19-europe-chine-macron-s-est-entretenu-avec-le-successeur-potentiel-de-merkel-05-02-2021-8423449.php

Covid-19, Europe, Chine... Macron s’est entretenu avec le successeur potentiel de Merkel. L’entretien s’est tenu dans un contexte particulier : celui des élections législatives à venir en Allemagne, où Markus Söder fait figure de favori pour remplacer Angela Merkel.

« Nous avons parlé du fait que nous devons prendre des décisions plus rapidement en Europe », a-t-il déclaré, disant être complètement au diapason sur cette question avec Emmanuel Macron.

Les deux hommes avaient déjà discuté brièvement il y a un an en marge de la conférence annuelle sur la sécurité, grand-messe annuelle des questions de défense.

« Emmanuel Macron recherche les échanges avec Markus Söder dont il suit avec attention les bons sondages depuis Paris », estimait récemment le grand quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung dans un article intitulé « Macron mise sur Söder ». Selon le journal, l'entretien du jour s'est d'ailleurs déroulé à l'initiative de l'Elysée.

Le parti conservateur vient de se doter d'un nouveau chef, Armin Laschet, 59 ans, un modéré proche d'Angela Merkel, désormais prétendant naturel à sa succession. Problème : il souffre d'une faible popularité dans le pays. Emmanuel Macron a déclaré vendredi à cet égard avoir également rencontré Armin Laschet il y a quelques mois.

Fin HS, mais contextuel

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

L’Allemagne et la France reconnaissent des difficultés concernant les grands programmes d’armement menés en coopération

https://www.usinenouvelle.com/article/l-allemagne-et-la-france-reconnaissent-des-difficultes-concernant-les-grands-programmes-d-armement-menes-en-cooperation.N1058059#xtor=EPR-418

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, clem200 a dit :

Les moyens techniques oui. Le problème c'est le pognon.

Le Rafale a coûté 40 milliards d'euro, la on parle de bien plus

Le PIB de la France a augmenté depuis.

 

Il y a 3 heures, olivier lsb a dit :

Et est-ce que pour le SCAF, on pourrait refaire le coup de la genèse du Rafale "désolé les amis mais ça sera sans nous, on le fait dans notre coin" ou bien cette fois ci, la configuration actuelle du projet ne se prête pas à un revirement stratégique de tel ordre ?

Ma question se pose d'un pur point de vue technique; dans la mesure ou la majorité des études préliminaires du principal composant volant (l'avion, sans ses drones) ont été confiées à Dassault, a-t-on les moyens de se fâcher sérieusement ? 

Le problème c'est surtout qu'il n'y a pas d'urgence. La France peut parfaitement attendre 10 ans de plus avant de lancer le programme d'un nouveau chasseur.

 

Il y a 1 heure, Bon Plan a dit :

Embarquer les allemands (et les espagnols) dans un programme commun à 80 milliards, ca serait déjà un beau mouvement.

Et Angela est en fin de course. Un nouveau leader plus europhile n'est pas impossible.

Presque tout les leaders allemands, de droite ou de gauche sont européanophile, mais aligné sur les conceptions allemandes de l'Europe avec tout ce que ça charrie d'atlantisme.

 

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Quel projet avec les Allemand a été un succès ces 30 dernières années ... ?

En tous cas pas les suivant: Tigre, A400M, NH90, Drones...

 

Retournons avec les Brit', ils ont la même doctrine défense que nous et sont compétents eux...

La France et l'Allemagne c'est comme l'eau et l'huile dans ce domaine.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Benji10 a dit :

Quel projet avec les Allemand a été un succès ces 30 dernières années ... ?

En tous cas pas les suivant: Tigre, A400M, NH90, Drones...

 

Retournons avec les Brit', ils ont la même doctrine défense que nous et sont compétents eux...

La France et l'Allemagne c'est comme l'eau et l'huile dans ce domaine.

ça reviendrait à fuir l'ogre pour se plonger la tête la première dans la gueule du grand méchant loup.

 

 

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Bon Plan a dit :

Un nouveau leader plus europhile n'est pas impossible.

80 milliards, je suis dsl mais c'est rien ! 
Meme sur disons 20 ans, ca représente 4 milliards. Comparons avec le fond de défense européen c'est moins du 1/4 (je sais que ca a été retoqué avec la crise et je ne connais pas le nouveau montant). 

Oui, c'est possible mais je ne vois pas ce qui pousserait à ce changement, c'est pas l'intérêt de l'Allemagne et la seule influence d'un chancelier ne peut aller à l'encontre des réflexes de la classe politique,
c'est déjà pas le cas en France avec le président qui a pourtant beaucoup plus de poids. 

 

il y a 16 minutes, Bon Plan a dit :

et sa dette plus encore.

C'est tout à fait normal, le système est fait pour ça, à partir du moment ou la création monétaire n'est plus étatique, elle passe par les banques et donc la création de dette. 
Dette, qui ne sera jamais remboursé, raison de plus pour avoir une armée puissante, histoire de que notre ne viennent pas se payer sur la bête (aka nous). 
C'est toute l'histoire des colonisations...

il y a une heure, Bon Plan a dit :

L’Allemagne et la France reconnaissent des difficultés concernant les grands programmes d’armement menés en coopération

https://www.usinenouvelle.com/article/l-allemagne-et-la-france-reconnaissent-des-difficultes-concernant-les-grands-programmes-d-armement-menes-en-cooperation.N1058059#xtor=EPR-418

Si tu peux partager le texte, j'y ai pas accès. 
Merci

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Benji10 a dit :

Quel projet avec les Allemand a été un succès ces 30 dernières années ... ?

En tous cas pas les suivant: Tigre, A400M, NH90, Drones...

 

Retournons avec les Brit', ils ont la même doctrine défense que nous et sont compétents eux...

La France et l'Allemagne c'est comme l'eau et l'huile dans ce domaine.

Ces 4 derniers ont une caractéristique commune: iIs sont développés par Airbus.   Plus que l'Allemagne je me demande si ce n'est pas cette entreprise, qui est devenue incontrôlable (même par les allemands), et qui serait à l'origine des problèmes .  Airbus n'a pas si bonne presse en  Allemagne non plus

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Cabirol en remet un couche:

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-ne-pas-signer-un-accord-est-bien-mieux-que-signer-un-mauvais-accord-877256.html

Citation

"Il vaut mieux ne pas signer d'accord du tout que signer un mauvais accord", résume un industriel. Et surtout tous allument des cierges pour que l'État ne cède pas à la volonté de signer un accord par pur romantisme pour entrer dans l'Histoire. "Les dernières discussions lors du comité franco-allemand de défense et de sécurité entre la France et l'Allemagne ne vont pas dans le bon sens", estime le président de la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, Christian Cambon. Tous les yeux sont donc aujourd'hui tournés vers Dassault Aviation, considéré aujourd'hui comme l'ultime rempart aux oukases allemands sur le SCAF.

Citation

"C'est la technique habituelle des Allemands de toujours rouvrir les négociations sur les dossiers où ils n'ont pas le leadership, explique un autre industriel. Ce qui est à eux reste à eux, ce qui n'est pas à eux est à négocier

Citation

Si Paris et Berlin s'étaient accordés sur des principes (ce qui est développé en commun par les industriels franco-allemands pourra être utilisé sur d'autres projets), l'Allemagne veut plus. Elle a une lecture extensible de la propriété intellectuelle sur ce programme en y intégrant l'ensemble des technologies préexistantes et des technologies développées sur le plan national. L'objectif est que les industriels outre-Rhin s'en servent sur d'autres programmes. Ce qui n'est pas du tout admissible pour les industriels français. Selon une source interrogée par La Tribune, un accord aurait été trouvé au niveau des États entre la France et l'Allemagne sur ce dossier très sensible de la propriété intellectuelle. Une information que La Tribune n'a pas encore pu vérifier.

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Pakal a dit :

Ces 4 derniers ont une caractéristique commune: iIs sont développés par Airbus.

Corrélation et non causalité. On ne peut pas dire que la fusion Aérospatiale et MBB pour donner Eurocopter (puis Airbus Helicoptères) n'ait aboutit qu'à produire des daubes. En revanche il est hautement probable qu'Airbus soit impliqué dans toute coopération européenne pour fabriquer un truc qui vole.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Une petite question : Pourquoi n'a-t-on historiquement pas plus de coopération avec l'Italie ? Nos PIB sont proches (i.e. nos budgets de la Défense hors nucléaire aussi), nos compétences et bases industrielles comparables, nos armées de taille équivalente, nos doctrines d'intervention assez proches, nos centres de gravité pas trop dissonant (OTAN et Med) .... En regardant rapidement mais objectivement je nous sens plus de points communs qu'avec les allemands qui ont pour eux les ressources financières, le sacro-saint axe franco-allemand et .... et c'est tout.

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • g4lly locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,797
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...