Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 9 heures, olivier lsb a dit :

L'emploi des leurres au sol, coté Ukr

L'attrition suit son cours (ainsi que l'appro en M31 GMLRS).

 

Je ne vois pas comment des HIMARS (à priori non dirigeables en vol) puisse détruire un véhicule en mouvement à 50 km/h (Msta-S) à plus de 15 secondes après la transmission des coordonnées de tir (vitesse du missile 250-300 m/s).
 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Zalmox a dit :

Je ne vois pas comment des HIMARS (à priori non dirigeables en vol) puisse détruire un véhicule en mouvement à 50 km/h (Msta-S) à plus de 15 secondes après la transmission des coordonnées de tir (vitesse du missile 250-300 m/s).
 

Pas dirigeables ? Si c'était un engin non guidé, pourquoi lui mettre un récepteur gps alors ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, bubzy a dit :

Pas dirigeables ? Si c'était un engin non guidé, pourquoi lui mettre un récepteur gps alors ?

Pour lui indiquer sa position et le point d'impact.

Moi je parle de la possibilité de lui changer le coordonnés d'impact APRÈS le lancement.

Edited by Zalmox
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Zalmox a dit :

Pour lui indiquer sa position et le point d'impact.

Moi je parle de la possibilité de lui changer le coordonnés d'impact APRÈS le lancement.

Tu n'as pas besoin d'indiquer le point d'impact à un truc non guidé. Par définition c'est non guidé. Une roquette non guidée, c'est au moment du tir qu'on l'oriente, et la précision dépend uniquement de la façon dont les paramètres ont été configurés au moment du tir. Après, ce n'est plus que de la physique. 

Mais les roquettes M30A1 sont bien guidées et sont mêmes désignées de "missiles" sol/sol par le constructeur. 

Par contre tu peux certainement ajuster la position d'arrivée dans un rayon d'action plus ou moins large sur des roquettes guidées. il reste à savoir si on peut rafraichir la coordonnée de la cible pendant le vol. C'est le seul élément vraiment inconnu, mais quelqu'un devrait bien nous donner la réponse ici. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Zalmox a dit :

Pour lui indiquer sa position et le point d'impact.

Moi je parle de la possibilité de lui changer le coordonnés d'impact APRÈS le lancement.

Les M30 et suivantes sont guidées (https://en.wikipedia.org/wiki/M142_HIMARS#GMLRS), cf. https://man.fas.org/dod-101/sys/land/mlrs-g.htm: "After dispense, these munitions will use onboard sensors to detect and engage stationary or moving targets."

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Allez. On va clore définitivement ce HS :

Révélation
Il y a 19 heures, bubzy a dit :

ça tombe bien c'est un truc à chenille. :tongue:

Il y a 18 heures, FATac a dit :

Et sur quoi elles sont montées, tes chenilles, hein ?! :tongue:

Il y a 18 heures, bubzy a dit :

Et dire qu'il y a ici des milliers de posts sur des centaines de pages sur le débat roue VS chenille, et qu'il suffisait de répondre que les chenilles reposant sur des roues, le débat n'a pas lieu d'être...

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

On appelle ça des galets.

Il y a 3 heures, Robert a dit :

ça tombe bien c'est un truc à chenille. :tongue:

Pour être rigoureux :

  1. Tout véhicule chenillé comporte nécessairement un barbotin (deux, en fait).
  2. Quelle est la définition technique d'un barbotin ?
  3. Un barbotin est une roue dentée entraînant la chenille d'un véhicule.
  4. Donc tout véhicule à chenilles est un véhicule à roues

Fermez le ban ! :happy:

Mais non, ça ne permet pas de clore le débat roue vs chenilles qui devient un débat "roues nues" vs "chenilles". :wink:

 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, olivier lsb a dit :

Pour éviter une situation similaire à l'avenir, l'Ukraine doit considérer la formation à l'OTAN comme un entraînement de base de l'infanterie et non comme un cycle complet de préparation au niveau de la brigade ou du bataillon. Nous devons effectuer des exercices post-entraînement et adapter les unités aux technologies et tactiques les plus récentes sur le champ de bataille.

Conclusion évidente, que l'on pouvait probablement faire avant "l'expérimentation" sur le terrain. En mai je pensais qu'ils n'étaient pas prêts, pas besoin de "sortir de Saint Cyr" pour arriver à cette à cette conclusion ante... Mais la guerre est une activité complexe (même si Napoléon pensait que c'était un art simple, tout d’exécution...) des considérations politiques, géopolitiques, d'activité -évolution de l'ennemi,  peuvent conduire à des décisions "illogiques", du moins en apparence,  sur le plan strictement tactique ou opérationnel.  

En attendant le Tom Cooper 

https://xxtomcooperxx.substack.com/p/ukraine-war-5-september-2023-q-and?utm_source=profile&utm_medium=reader2

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Fusilier a dit :

Conclusion évidente, que l'on pouvait probablement faire avant "l'expérimentation" sur le terrain. En mai je pensais qu'ils n'étaient pas prêts, pas besoin de "sortir de Saint Cyr" pour arriver à cette à cette conclusion ante... Mais la guerre est une activité complexe (même si Napoléon pensait que c'était un art simple, tout d’exécution...) des considérations politiques, géopolitiques, d'activité -évolution de l'ennemi,  peuvent conduire à des décisions "illogiques", du moins en apparence,  sur le plan strictement tactique ou opérationnel.  

En attendant le Tom Cooper 

https://xxtomcooperxx.substack.com/p/ukraine-war-5-september-2023-q-and?utm_source=profile&utm_medium=reader2

C'était peut être un peu plus simple à l'époque des bataille rangées. Avec une artillerie qui tape au delà de la portée visuelle, de l'aviation, des drones, des mines, des missiles, de la guerre électronique, des fronts de plusieurs milliers de km, c'est sûr que c'est un poil plus complexe

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, bubzy a dit :

C'était peut être un peu plus simple à l'époque des bataille rangées. Avec une artillerie qui tape au delà de la portée visuelle, de l'aviation, des drones, des mines, des missiles, de la guerre électronique, des fronts de plusieurs milliers de km, c'est sûr que c'est un poil plus complexe

Les principes napoléoniens, me semblent toujours valables. A la guerre, la question de l’exécution reste toujours importante, voir centrale. Evidemment, faut transposer au contexte.  Avec Napoléon on n'est pas dans les diagrammes de bataille à la Jomini, même si je ne réduis pas ce dernier aux dessins...

Edited by Fusilier
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, olivier lsb a dit :

Un long texte bigrement intéressant et très direct, sur les lacunes (mais c'est très argumenté) de la formation dispensé par les pays OTAN. Indirectement, ça donne énormément à réfléchir sur les RETEX de ce conflit.

la problématique serait probablement la même pour l'aérien, soit dit en passant ( je zappe la partie mer, l'Ukr n'est pas équipée ni équipable et ça ne présente pas d'intérêt ).

Je reste persuadé ( avis purement perso qui ne veut pas plus que celà, donc ) que ça participe à la frilosité sur le plan F16 et compagnie.

- Les formateurs et les formés ne se comprennent pas forcément,

- les formés trouvent que finalement, ben...C'est pas top

- les formateurs peuvent être frustrés ( leurs décideurs ) que le remerciement soit trés relatif. Ca ne contribue à la fraternité pleine.

- les réalités rencontrées in situ sont différentes des opé simulées en cadre OTAN. Et en aérien, cet écart est sans doute plus abyssal qu'en terrestre. A part dans TopGun 2 ou les buk ratent tout et les pilotes méchants sont assez moyens, il est possible que ça doit un peu  différent pour de vrai....

 

 

Link to comment
Share on other sites

Sinon en ce qui concerne la position du CdU, mon interprétation toute personnelle est que oui, dans une situation idéale le CdU fait des choix plus éclairés quand il est à proximité de l'action. Mais la situation RH dans les deux camps fait qu'on ne peut pas exposer des chefs tactiques aussi fortement. Tant que les filières de formation Ukr (internes et OTAN) ne sortiront pas les lieutenants et les capitaines par fournées, ça risque de rester le modus operandi Ukr.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Heorl a dit :

Les batailles rangées n'étaient pas plus simples, tu avais déjà de l'interarmes à toutes les sauces, des manœuvres complexes et difficiles à mettre en œuvre, et ce même en remontant très loin. Les phalanges macédoniennes puis les centuries romaines étaient par exemple entraînées à effectuer des rotations sur le corps-à-corps selon des coups de sifflet. Les formations de cavalerie (losange, triangle, etc) demandent une coordination importante et un très fort entraînement pour être efficace, il y a déjà emploi du génie travaux et génie de combat (tranchées, fortifications, franchissement*), différenciation de l'artillerie tactique et stratégique (un trébuchet ou un mangonneau c'est de l'artillerie de siège, une pierrière ou une bricole c'est plutôt de l'artillerie défensive, donc utilisable en bataille), différenciation entre troupes de couverture, troupes de découverte, de reconnaissance, de harcèlement, de ligne, de bataille, de forteresse, etc. L'interarmes n'est pas une discipline neuve, elle trouve ses racines dans l'Antiquité et a vraiment pris son envol à la fin du Moyen-âge.

*Les fortifications et les redoutes de Fontenoy par exemple, sur lesquelles les Hollandais et les Anglais se cassèrent les dents, ou des exemples plus connus comme les ponts sur la Bérézina

On file droit vers le HS à la vitesse d'un Kinjal, mais y'a quand même une grosse nuance... La connaissance de la situation tactique. Sans rien enlever de la difficulté de l'exécution de la manoeuvre tactique dans les batailles rangées, nous sommes dans une ère où il n'est même pas évident de savoir si les gars sur lesquels on tire sont bien des ennemis. Et ce brouillard de guerre, relativement récent dans l'histoire, avec des effecteurs qui tirent depuis bien plus loin, font qu'il est compliqué de manoeuvrer tactiquement, avant même de savoir si la conduite est bien menée ou pas. 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,943
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...