prof.566

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)

Recommended Posts

3 hours ago, kotai said:

Le scalf vole déjà ou c'est juste une vue de l'esprit?

scalf? C'est le scarf des cas soc?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, kotai a dit :

Le scalf vole déjà ou c'est juste une vue de l'esprit?

:rolleyes:

Oui, oui, on a compris, les projets se jugent aux maquettes. On attend que tu nous chantes les louanges du Qaher-313, qui a une maquette encore plus jolie que celle du Tempest, commandée par un gouvernement bien moins incohérent que celui de Theresa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, kotai a dit :

Mais si tu dois attendre 50 ans pour avoir une idée de la forme général...

De plus c'est pas vendeur, le client veut voir son produit. Ce n'est pas en parlant de moteur que tu vends un avion.

Tu fais ça comment ? C'est le client ici qui définit les spécifications de l'avions. Spécifications qui vont dicter les choix et la forme de l'avion.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le projet d'avion de combat franco-allemand pourrait être retardé-Airbus

Citation

Reuters•16/05/2019 à 18:19

BERLIN, 16 mai (Reuters) - Le projet d'avion de combat franco-allemand pourrait être retardé après le salon aéronautique de Bourget en raison du différend entre Paris et Berlin sur les règles communes en matière de licences d'exportation d'armes, a déclaré un responsable d'Airbus AIR.PA . Alexander Reinhardt, représentant d'Airbus à Berlin, a indiqué que le groupe aéronautique et son partenaire, Dassault AVMD.PA , avaient espérer signer au Bourget, en juin, des contrats pour débloquer plus de cent millions d'euros de fonds de développement. "Mais il est peu probable que cela ait lieu car, en Allemagne, il nous faut nettement plus de temps pour cette procédure" de mise au point de règles communes en matière d'exportation d'armes, a-t-il déclaré jeudi à Berlin. La Grande-Bretagne, la France et les autres grands pays exportateurs d'armes en Europe s'opposent à l'Allemagne dont la position stricte a contraint les fabricants à geler les ventes destinées notamment à l'Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis pour des raisons liées aux droits de l'homme. Berlin peut refuser de vendre aux pays extérieurs à l'Union européenne et à l'Otan des armes contenant des pièces fabriquées en Allemagne. Le gouvernement allemand a décidé en mars de prolonger de six mois l'arrêt des ventes d'armes à Ryad à la suite du meurtre du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi. Les accords portant sur le projet d'avion de combat franco-allemand, dont la signature était prévue au Bourget, auraient permis de débloquer des fonds pour la mise au point d'un modèle de démonstration avant l'élaboration d'un prototype complet. Alexander Reinhardt a noté que les discussions sur les exportations d'armements n'avaient pas progressé malgré des mois de négociations entre la France et l'Allemagne. "Nous n'avons constaté aucun progrès jusqu'à présent et nos partenaires sont profondément frustrés", a-t-il déclaré.

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/le-projet-d-avion-de-combat-franco-allemand-pourrait-etre-retarde-airbus-0500cfd2c3edce237daef8b0ea81bca7?symbol=1rPAM

  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sachant que Airbus se tate  à  engager l'état allemand pour cause de manque  à gagner  sur le domaine militaire compte tenu des blocages...

ça en dit  long  sur la confiance en ce moment...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finalement, l'histoire n'est qu'un éternel recommencement... Ce qui est dommage c'est qu'on aurait pu embarquer des pays moins tatillons et qui disposent malgré tout s'un certain savoir-faire (Italie, GB, Belgique), mais le F-35 est passé par là.

Plus ça va plus je me dis que nous sommes vraiment seuls dans cette histoire et que nous ne pourrons compter que sur nous même. C'est un gâchis, mais il faut se rendre à l'évidence : nos politiques ne convergent pas suffisament pour développer quelque chose d'aussi sensible et évolué qu'un avion de combat. Reste l'Espagne, mais en terme de poids industriel et financier ce n'est plus la même histoire.

Edited by Soho
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, g4lly a dit :

En même temps y en a bien qui vendent des éclairs ...

S'ils sont au chocolat, j'achète.

 

il y a 14 minutes, Soho a dit :

(Italie, BG, Belgique)

BG: Bulgarie ? Bangladesh ? Brande Gretagne ?

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Kelkin a dit :
il y a 23 minutes, Soho a dit :

(Italie, BG, Belgique)

BG: Bulgarie ? Bangladesh ? Brande Gretagne ?

Corrigé :biggrin:

Maintenant que tu le dis, une coopération avec le Bangladesh aurait un certain cachet, avec un SCAF hydravion pour décoller depuis le Gange...

--->

Edited by Soho

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Ponto Combo a dit :

Ce volet est capital. Ben si celà devait perdurer encore un certain temps, chacun sur ses positions, alors tirons-en les conclusions, actons, et bien malheureusement et malgré tout continuons seuls ou avec l'Espagne ... Tant pis ...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Ce volet est capital. Ben si celà devait perdurer encore un certain temps, chacun sur ses positions, alors tirons-en les conclusions, actons, et bien malheureusement et malgré tout continuons seuls ou avec l'Espagne ... Tant pis ... 

Fondamentalement la seule contribution des Allemands au projet d'avion NG c'est de promettre de commander des appareils, et de financer le développement des parties froides du moteur. Pour le reste ils n'apportent pas grand chose, on peut tout à fait figer le concept de l'avion et faire le démonstrateur sans eux et sans rien n'y perdre.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Allemands ont vraiment pris la grosse tete et ce n'est pas pour me déplaire.

Nous verrons si l'attitude de la presse pro coopération perdure ou si elle se range à l'idée d'une nouvelle aventure nationale dans l'aéronautique de combat et potentiellement la seule a se concrétiser sur le continent(uk compris).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, je ne suis pas étonné de ce comportement !
Je ne me suis pas extasié lors des annonces en grandes pompes de ce futur projet et pour cause !

Ouvrons les yeux, bon sang !
Les US et leur "Itar Free" utilisé en faveur de leur Bild, nous voilà avec la version Deuch qui commence à nous les briser menu menu !
Notre Pr devrait en tirer des conclusions rapidement au lieu de s'obstiner dans une alliance qui sonnera creux pour nous.

L'Allemagne a fait le choix de rester sous "protection" US comme d'autres pays en Europe, les velléités de "relâcher la bride"  ne sont que poudre aux yeux !
Encore un coup (en fourbe) pour "négocier" sur notre dos afin d'obtenir plus de faveurs des US qui n'attendent que ça.
Ils finiront par acheter du F35, n'en déplaise à certains !

Nous, on achète bien sur "étagères" ce que l'on ne fabrique pas ou plus.
Là, ils ont la chance de pouvoir s'offrir le Rafale pour combler leurs lacunes.
Mais, non, ils regardent ailleurs ou élaborent des plans d'évolutions "possibles" pour leurs typhoons sans être certain que leurs industries pourraient les réaliser !
 

A choisir pour le futur, je préfère mille fois les anglais qui réalisent lentement mais surement qu'ils se sont fait entuber par leur allié majeur.

 

 


 


 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, MIC_A a dit :

A choisir pour le futur, je préfère mille fois les anglais qui réalisent lentement mais surement qu'ils se sont fait entuber par leur allié majeur.

Ca ne date pas d'hier. A croire qu'ils aiment ça et en redemandent !

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, MIC_A a dit :

A choisir pour le futur, je préfère mille fois les anglais qui réalisent lentement mais surement qu'ils se sont fait entuber par leur allié majeur.

Les allemands évoluent. Je pense certes qu'ils n'évoluent pas assez car ils ne veulent ni ne peuvent vu qu'ils ont les US sur le dos, et que le peu qu'ils achèveront ne suffira pas, mais ils évoluent.

Les anglais eux devraient logiquement évoluer, ils le pourraient s'ils le voulaient, ils semblent le vouloir en partie, mais pas totalement non plus. La déplorable affaire du FCAS/SCAF-DP qu'ils n'ont pas financé avec la France alors que nos ingénieurs avaient établi une belle coopération, et qu'ils ont transformé en FCAS-TI, est là pour en témoigner. Ce programme FCAS-TI est pour moi réminiscent de la stratégie que les politiques anglais ont déployée dans l'affaire de l'AVFG, chasseur lourd anglo-français à géométrie variable et grand frère du Jaguar, un programme commun qu'ils ont annulé avant de le ressusciter sous la forme du Tornado réalisé via le consortium Panavia. Ça procède de la même logique.

Ensuite on voit débarquer le projet de chasseur Tempest, témoignage d'une volonté de se démarquer et de l'étalage d'une prétendue capacité de faire seuls. Sauf qu'ils réclament leur place dans le programme désormais franco-allemand en même temps via Rolls Royce notamment, mais aussi BAE.

 

À ce moment les choses redeviennent claires: les anglois veulent du leadership. Sont-ils crédibles? Non. Les allemands l'ont compris. Sauf que les industriels allemands ont eux aussi encore l'idée qu'ils sont à peu près crédibles en tant que maîtres d'oeuvre, ce qu'ils ne sont pas plus, et qu'ils peuvent faire plier le pouvoir politique allemand, ce qu'ils n'arriveront jamais à faire.

Il y a derrière ces postures affichées par les anglais et les allemands des gens avec beaucoup d'égo, responsables directs de multiples attaques frontales contre la France et Dassault, par le biais d'une propagande indigne, parfois sans doute commanditées par le grand-frère américain.

Une coopération avec ces pays ne devrait donner confiance à personne chez nous, sauf à tout verrouiller dans les moindres détails. C'est ce qui semble-t-il est en train de se faire.

 

Mais en atendant, les allemands évoluent. Le "Dassault a fait du bon boulot avec le Rafale" de Dirk Hoke en témoigne.

 

Est-ce suffisant? Pas vraiment non, mais ça témoigne d'une grosse injection d'eau dans le verre de vin (ou de bière) de nos voisins allemands.

Je pense donc que les choses sont plus compliquées que cela.
Oui le partenaire idéal c'est un pays avec le niveau technologique de la Grande Bretagne et la volonté politique ainsi que l'argent de l'Allemagne, mais également avec la culture de l'indépendance vis-à-vis des USA de la France, et la volonté de dépenser de l'argent à gogo de la Pologne ou des Pays-bas.

Est-ce qu'un tel pays cumulant tous ces traits existe en Europe? Non. Ou alors il y a la Russie. Je n'épilogue donc pas.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Patrick, ça m'a couté de l'écrire, je n'oublie pas que nos "amis" Anglais sont aussi fins que fourbes !

Disons que le panel d'alternatives Allemand se rétrécie et qu'il y a urgence pour y remédier mais à force de tergiverser, l’opportunité risque de passer !
L'Allemagne avec ses excédents commerciaux indécents depuis des décennies a laissé ses infrastructures se délabrer et fait de même avec ses armées !
Qu'est-ce qui vous fait fait croire qu'ils vont évoluer alors qu'arrivent plusieurs échéances et des quantités de "fers au feu" !
Le séisme en géopolitique pourtant révélateur : Ukraine, posture de Trump, n'a semble t-il pas été assez puissant !

 

 




 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, MIC_A a dit :

Qu'est-ce qui vous fait fait croire qu'ils vont évoluer alors qu'arrivent plusieurs échéances et des quantités de "fers au feu" !
Le séisme en géopolitique pourtant révélateur : Ukraine, posture de Trump, n'a semble t-il pas été assez puissant !

Oui c'est un peu ce que je dis. Ils ont évolué. Vont-ils continuer pour autant et atteindre le stade nécessaire au lancement d'une coopération réussie? Je ne le crois pas et je pense que c'est de l'aveuglement que d'imaginer qu'ils vont suivre dans le temps. Au niveau industriel et ponctuellement il n'y a pas vraiment de souci à ce qu'ils prennent place sur le FCAS, si tout est bouclé, que tout reste dans les clous budgétaires, et offre le panel d'options opérationnelles attendu, mais aussi surtout que le politique soutient de façon continuelle.

Le problème c'est qu'il manque au moins la moitié de ces choses pour lancer un programme cohérent. Et que le GIE Rafale ne pourra pas ad vitam aeternam porter sur ses épaules à lui seul le fardeau que s'annonce gérer les entreprises allemandes et les desideratas de la Luftwaffe, qui pour rappel veut des F-35, ou des F-18, ou des F-15, mais quasiment pas de l'Eurofighter dont elle est dégoûtée, et certainement pas du Rafale qui apparemment n'existe pas dans leur univers (jalousie? hypocrisie? mépris? allez savoir).

Dans ces conditions c'est très dur de croire à un partenariat que ce soit avec les uns ou les autres.
Les anglais ont déjà fermé la porte. Revenir vers eux sera encore plus dangereux. Sauf séïsme politique.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Ce programme FCAS-TI est pour moi réminiscent de la stratégie que les politiques anglais ont déployée dans l'affaire de l'AVFG, chasseur lourd anglo-français à géométrie variable et grand frère du Jaguar, un programme commun qu'ils ont annulé avant de le ressusciter sous la forme du Tornado réalisé via le consortium Panavia. Ça procède de la même logique.

Ensuite on voit débarquer le projet de chasseur Tempest, témoignage d'une volonté de se démarquer et de l'étalage d'une prétendue capacité de faire seuls. Sauf qu'ils réclament leur place dans le programme désormais franco-allemand en même temps via Rolls Royce notamment, mais aussi BAE.

Et entre le coup du Tornado et celui du Tempest, il y a eu celui du BAe p.125 (qui sera remplacé par le F35) qui devait faire tout ce que le Typhoon ne peut pas faire.

Une coopération avec les anglais, c'est la meilleure façon de se faire arnaquer ou trahir. J'aurai vraiment du mal à leur faire confiance. 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/05/2019 à 22:43, P4 a dit :

Les Allemands ont vraiment pris la grosse tête et ce n'est pas pour me déplaire.

Ce n'est pas une question de grosse tête. C'est une question de lignes politiques du côté de certains partis politiques allemands. On peut être en désaccord, penser cette posture être assez peu soutenable sur le long terme, estimer que c'est une belle hypocrisie quand on sait comment certaines boîtes allemandes contournent le problème, etc. Mais ne pas oublier que les postures résultent parfois de jeux politiques complexes et notamment de coalition dans le cas allemand.

Soit dit, cela ne veut d'ailleurs pas dire qu'une solution est absolument impossible à trouver. Puisque Rheinmetall nous a montré de belles capacités de montage, suggérons aux Allemands un montage qui puissent leur permettre de vivre avec leurs belles idées en apparence, car les apparences importent dans des jeux de coalition, sans entraver dans les faits les possibilités d'export. Sans doute n'est-ce pas aussi simple qu'exposé, mais voilà l'idée...

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, je ne sais pas dans quel topic poser cette question, alors je me risque ici.

Dans le cadre de l'appel d'offre suisse, (le rafale ayant commencé ses essais) quel est l'influence de la continuité rafale -> SCAF pour un pays comme la Suisse. Étant donnée ses dimensions et se besoins opérationnels limités, mais aussi sa recherche d'indépendance (ou de neutralité), pourrait-elle, à terme, devenir un partenaire dans le projet et / ou client ?

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, casoucasou a dit :

Bonjour, je ne sais pas dans quel topic poser cette question, alors je me risque ici.

Dans le cadre de l'appel d'offre suisse, (le rafale ayant commencé ses essais) quel est l'influence de la continuité rafale -> SCAF pour un pays comme la Suisse. Étant donnée ses dimensions et se besoins opérationnels limités, mais aussi sa recherche d'indépendance (ou de neutralité), pourrait-elle, à terme, devenir un partenaire dans le projet et / ou client ?

Je me lance : 

Je pense très peu.  Sauf a offrir à la suisse quelques possibilités de fabrications d’éléments sur SCAF.   Le SCAF est tellement peu défini et à venir à un horizon si lointain que c'est encore de la science fiction.   Tout se joue autour du Rafale, qui volera encore dans 40 ans.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un partenaire minoritaire pourquoi pas? Il s pouraient fabriquer la montre es pilotes au sol avec un beau cadran?

Sérieusement je déconne. Il y a plein de truc au niveau industrie de précision ou ils peuvent être utiles.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,435
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Faith_Healer
    Newest Member
    Faith_Healer
    Joined
  • Forum Statistics

    20,751
    Total Topics
    1,263,347
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries