Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SCAF] "politique ": imbroglio des coopérations, des participants...


g4lly
 Share

Recommended Posts

il y a 42 minutes, MeisterDorf a dit :

Un coup de pression?

Justement, je trouve l'article "équilibré" (il n'y a pas que la phrase citée dans le contenu de ce dernier) qui remet les choses dans le contexte (Dassault/Airbus/Etats qui financent) sans pour autant tomber dans un hypothétique optimisme béat ("on va se taper l'incruste même si on a acheté du F-35") avec en outre une touche de "factuel" en ce qui concerne l'hypothétique calendrier de remplacement du F-35. 

C'est une déclaration de guerre manifeste au contraire ! Envahissons tout de suite le Brabant pour le libérer des fascistes belges ! :concentrec:

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Patrick a dit :

:laugh::laugh::laugh:

Ils se croient encore en 1941 c'est pas possible.

Pour la postérité:

p53l.png

Le commentaire de texte énervé en HS dont ces gens ont besoin (et vous aussi, admettez-le)

  Révéler le contenu masqué

Pour la Belgique, la porte du Scaf reste entrouverte

OLIVIER GOSSET 

Aujourd'hui à 18:11

Partenaire de Dassault Aviation dans le Système de combat aérien du futur (Scaf), le géant aéronautique Airbus semble se montrer moins hostile envers la Belgique que le constructeur français.

En s'opposant ouvertement à l'entrée de la Belgique dans le programme franco-germano-espagnol Scaf (Système de combat aérien du futur), le patron du groupe français Dassault Aviation, Eric Trappier, a-t-il définitivement exclu notre pays du principal projet européen d'avion de combat de sixième génération?

L'attaque frontale la semaine dernière du PDG de Dassault Aviation contre les pays européens qui ont opté pour l'avion de combat américain F-35 - en particulier la Belgique - a provoqué un certain émoi dans les milieux aéronautiques et militaires belges.

OH LES PAUVRES PETITS!
ILS SONT EN ÉMOI!

Depuis des mois, des signaux positifs avaient en effet été émis côté français concernant une éventuelle entrée de la Belgique dans le Scaf.

LESQUELS??? :blink:

Les Français semblaient prêts à tourner la page après le revers subi par le Rafale de Dassault il y a 5 ans dans notre pays.

JE RÊVE. :blink::ohmy::laugh: ILS N'ONT TOUJOURS PAS COMPRIS OÙ ÉTAIT LE PROBLÈME?????

 "Je ne vois pas pourquoi je donnerais du travail aux Belges aujourd'hui", a toutefois objecté Eric Trappier, lors d'une audition devant le Sénat français. "Pourquoi est-ce que je ferais de la place dans mon usine, dans mon bureau d'études à des gens qui ont fait le choix du F-35?", a-t-il martelé.

La Belgique pas hors jeu

La Belgique est-elle dès lors hors jeu? C'est loin d'être certain. D'abord parce qu'en France certains hommes politiques restent favorables à une entrée de la Belgique dans le Scaf,

AH BON? LESQUELS?

ce qui permettrait de donner plus de poids à un projet qui reste aujourd'hui tripartite,

EN QUOI? LA BELGIQUE N'ACHÈTERA PAS CET AVION ALORS QU'ELLE A DÉJÀ DU MAL À FINANCER SES F-35.

et qui plus est, concurrencé par le projet Tempest britannico-italo-japonais - devenu GCAP ("Global Combat Air Programme").

ARGUMENT FALLACIEUX: APPEL À LA POPULARITÉ. SI VOUS AVEZ L'INTENTION DE REJOINDRE LE GCAP ON NE VOUS RETIENT PAS. FÉLICITATIONS. 

"Eric Trappier, ce n'est pas la position française officielle. C'est l'Élysée qui tranchera.

DASSAULT N'EST PAS UNE ENTREPRISE D'ÉTAT. ET VOUS N'ÊTES PAS L'ÉTAT FRANÇAIS NON PLUS.

Et il va être difficile de continuer à parler d'un projet emblématique de la coopération européenne si la porte reste fermée à tout nouveau partenaire",

C'EST LE CONTRAIRE. CF: LES DÉCISIONS AU SEIN DE L'EUROPE DES 28.
OU PLUS SIMPLEMENT, LA GOUVERNANCE BELGE.

indique une source aéronautique bien informée.

LA FAMOSA "SOURCE ANONYME BIEN INFORMÉE". :laugh:
MOI UNE SOURCE ANONYME BIEN INFORMÉE M'INDIQUE QUE L'AUTEUR DE CET ARTICLE MANGE SES CROTTES DE NEZ.
ET VOUS ÊTES PRIÉS DE PRENDRE CETTE DÉCLARATION POUR UN FAIT ÉTABLI ET IRRÉCUSABLE.

Ce sont en effet les États qui financent le Scaf, pas les industriels.

MENSONGE. LES INDUSTRIELS PARTICIPENT AU FINANCEMENT DU SCAF.

La sortie d'Eric Trappier doit donc plutôt être interprétée comme une posture défensive,

ON NE CHERCHE NI OFFENSIVE NI DÉFENSIVE, MAIS COOPÉRATION AVEC DES GENS DIGNES DE CONFIANCE.
LE FAIT MÊME QUE VOUS RÉFLÉCHISSIEZ DE LA SORTE PROUVE QUE VOUS N'AVEZ PAS LA VOLONTÉ DE COOPÉRER, MAIS DE VOUS IMPOSER.
[SYNTAX_ERROR_DOES_NOT_COMPUTE]

d'autant que l'entrée éventuelle de la Belgique ne menacerait en rien les équilibres du programme

CE N'EST PAS L'AVIS DE TRAPPIER ET C'EST LE SEUL QUI COMPTE PRÉSENTEMENT.

ni les compétences de Dassault.

AH BON? DONC DASSAULT SONT BEL ET BIEN LES MIEUX À MÊME DE MENER CE PROGRAMME EUROPÉEN?
ET BIEN ILS NE VEULENT PAS DE VOUS.
MERCI AU REVOIR.

Au contraire: son industrie a un savoir-faire de niche à faire valoir.

FÉLICITATIONS. MOI JE CONNAIS UNE LIBERTINE QUI A UN SAVOIR-FAIRE DE NICHE EN SADOMASOCHISME, ÇA NE M'INTÉRESSE TOUJOURS PAS POUR AUTANT.

Par ailleurs, le groupe français doit aussi compter sur l'avis de ses partenaires allemand et espagnol,

APPEL À L'AUTORITÉ MAQUILLÉ EN ARGUMENT DÉMOCRATIQUE.

dont Airbus Defense and Space Systems est l'exécutant industriel. Depuis l'annonce de l'achat de 35 F-35 par l'Allemagne, Airbus se montre en tout cas beaucoup moins hostile que Dassault envers la Belgique.

QUELLE SURPRISE SACHANT QU'AIRBUS EST LIÉ À LOCKHEED MARTIN DANS UN MARCHÉ POTENTIEL POUR LA FOURNITURE DE RAVITAILLEURS A330 MRTT À L'USAF.

C'est notamment ce qu'ont cru comprendre certains députés belges

"CRU COMPRENDRE"??? :huh:

lors d'une rencontre mercredi à Bruxelles entre des représentants d'Airbus et une délégation de la commission Défense de la Chambre. "Les gens d'Airbus nous ont expliqué que par principe, ils n'étaient pas opposés à une coopération gagnant-gagnant avec l'industrie belge",

"PAR PRINCIPE". ÇA VEUT TOUT ET RIEN DIRE.

indique le député Denis Ducarme (MR), tout en insistant sur le fait qu'Airbus avait bien précisé qu'il "n'avait aucun mandat".

DONC C'ÉTAIT PARLER POUR LE PLAISIR DE PARLER ET ÇA CONTREDIT LE FAIT QUE LEUR AVIS COMPTE PLUS QUE CELUI DE DASSAULT OU QU'ILS SOIENT EN MESURE D'IMPOSER LA PARTICIPATION BELGE À DASSAULT.

Des industriels pressants

Même si les industriels belges se montrent très pressants en faisant valoir qu'une entrée dans un programme de futur avion de combat est vital pour eux

BWAHAHAHAHAHAHAHAHAHA :laugh:
IL FALLAIT RÉFLÉCHIR.

afin de conserver leur position technologique dans le secteur civil,

MAIS... ON PARLE DE MILITAIRE LÀ! :blink:
HORS-SUJET!

Denis Ducarme doute toutefois qu'une décision rapide soit possible. "Le débat ne fait que commencer", estime-t-il,

NON IL EST DÉJÀ FINI.
MERCI AU REVOIR.

en rappelant que le groupe de réflexion associant l'Institut royal supérieur de Défense (IRSD) et l'industrie sur une possible participation belge à un programme de systèmes aériens de combat de nouvelle génération doit encore rendre ses conclusions.

SUPER ON ATTEND AUSSI QU'ILS RENDENT LEURS CONCLUSIONS SUR L'IMPÉRIEUSE NÉCESSITÉ QUE LES AMÉRICAINS CHOISISSENT UN ASTRONAUTE BELGE POUR ÊTRE LE PREMIER HOMME SUR MARS.

Le Scaf comporte également des projets de drones et d'"effecteurs déportés", des engins mi-drones, mi-missiles conçus pour pénétrer ou saturer les défenses ennemies.

ADDRESSEZ-VOUS À AIRBUS C'EST EUX QUI SONT EN CHARGE DE ÇA ET QUI PARTAGERONT DONC LEUR CHARGE DE TRAVAIL, ET NON PAS DASSAULT.

Il appartiendra ensuite au gouvernement d'adopter une position politique claire, qui devra notamment définir l'enveloppe financière dédiée au projet et éventuellement, l'option qui semble la plus pertinente.

"Il serait peut-être bien également que le gouvernement clarifie son intention par rapport à l'acquisition éventuelle du futur appareil", fait remarquer un autre connaisseur.

AH PARCE QU'EN PLUS VOUS IMAGINIEZ RÉELLEMENT QUE VOUS ALLIEZ POUVOIR FAIRE PARTIE DU BOUZIN SANS MÊME L'ACHETER???
POUR DE VRAI??? :blink::huh::rolleyes::ohmy::ohmy::ohmy::bloblaugh::bloblaugh::bloblaugh:

"À moins d'une improbable révolution technologique qui rendrait le F-35 soudainement obsolète d'ici une douzaine d'années,

VOYEZ CETTE ÉVENTUALITÉ AVEC LOCKHEED MARTIN, NOUS NE SOMMES PAS CONCERNÉS.

on ne va pas en effet programmer son remplacement en 2040",

CELA VA SANS DIRE MAIS ÇA VA MIEUX EN LE DISANT.

poursuit ce spécialiste, qui rappelle que le Scaf comporte également des projets de drones et d'"effecteurs déportés", des engins mi-drones, mi-missiles conçus pour pénétrer ou saturer les défenses ennemies. "La Défense belge pourrait être intéressée en premier par ces drones, plutôt que par le chasseur de nouvelle génération. Et l'industrie pourrait également y trouver son compte", conclut cette source.

VOYEZ ÇA AVEC AIRBUS ÇA NE CONCERNE PAS DASSAULT QUI N'A RIEN À FAIRE DANS LES REMOTE CARRIERS.
SI TRAPPIER A RÉPONDU C'EST PARCE QUE C'EST L'AVION QUI VOUS INTÉRESSE RÉELLEMENT.

Je traduis en plus court pour ceux qui n'ont pas le temps:

"On a plus de travail à la SABCA parce que Lockheed Martin ne va pas nous couvrir de contrats en échange de seulement 34 F-35 et qu'on est même pas sûrs d'être compétitifs sur les marchés auxquels on peut désormais candidater vu qu'il y a déjà plein de monde bien établi sur ces marchés. Il faudrait probablement que l'état belge achète deux fois plus de F-35 pour retrouver ces volumes, et l'état belge n'a pas d'argent pour ça. Du coup on va essayer de demander aux frouzes de nous faire fabriquer ce qu'ils pourraient fabriquer tout seuls chez eux, avec de la chance ça peut marcher, ils sont tellement cons vous savez..."

 

Rajoute un zéro et on est bons.

Su calme Patrick, prend tes gouttes un bon rhum et dodo. 

Les industriels Belges sont dans le caca et les politiques tentent tout pour les aider rien de plus rien de moins. Faut pas se mettre dans ces états pour si peu.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

 

il y a 20 minutes, Patrick a dit :

Denis Ducarme doute toutefois qu'une décision rapide soit possible. "Le débat ne fait que commencer", estime-t-il,

NON IL EST DÉJÀ FINI.
MERCI AU REVOIR.

Je me garderais bien d'être aussi catégorique, il n'y a pas si longtemps certains étaient aussi catégoriquement convaincus que la phase 1B ne serait jamais signée, que la France dirait "ciao" quand l'Allemagne a annoncée sa commande de F35, etc...

On peut penser que pour la phase 1B c'est clos, mais pour la suite c'est le politique qui posera ses conditions, et DA acceptera ou pas. Et DA ne pourra pas vivre éternellement du Rafale et des Falcon... 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

Je traduis en plus court pour ceux qui n'ont pas le temps:

"On a plus de travail à la SABCA parce que Lockheed Martin ne va pas nous couvrir de contrats en échange de seulement 34 F-35 et qu'on est même pas sûrs d'être compétitifs sur les marchés auxquels on peut désormais candidater vu qu'il y a déjà plein de monde bien établi sur ces marchés. Il faudrait probablement que l'état belge achète deux fois plus de F-35 pour retrouver ces volumes, et l'état belge n'a pas d'argent pour ça. Du coup on va essayer de demander aux frouzes de nous faire fabriquer ce qu'ils pourraient fabriquer tout seuls chez eux, avec de la chance ça peut marcher, ils sont tellement cons vous savez..."

A revoilà notre Patrick comme on l'aime. Superbes.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Patrick a dit :

:laugh::laugh::laugh:

Ils se croient encore en 1941 c'est pas possible.

Pour la postérité:

p53l.png

Le commentaire de texte énervé en HS dont ces gens ont besoin (et vous aussi, admettez-le)

  Révéler le contenu masqué

Pour la Belgique, la porte du Scaf reste entrouverte

OLIVIER GOSSET 

Aujourd'hui à 18:11

Partenaire de Dassault Aviation dans le Système de combat aérien du futur (Scaf), le géant aéronautique Airbus semble se montrer moins hostile envers la Belgique que le constructeur français.

En s'opposant ouvertement à l'entrée de la Belgique dans le programme franco-germano-espagnol Scaf (Système de combat aérien du futur), le patron du groupe français Dassault Aviation, Eric Trappier, a-t-il définitivement exclu notre pays du principal projet européen d'avion de combat de sixième génération?

L'attaque frontale la semaine dernière du PDG de Dassault Aviation contre les pays européens qui ont opté pour l'avion de combat américain F-35 - en particulier la Belgique - a provoqué un certain émoi dans les milieux aéronautiques et militaires belges.

OH LES PAUVRES PETITS!
ILS SONT EN ÉMOI!

Depuis des mois, des signaux positifs avaient en effet été émis côté français concernant une éventuelle entrée de la Belgique dans le Scaf.

LESQUELS??? :blink:

Les Français semblaient prêts à tourner la page après le revers subi par le Rafale de Dassault il y a 5 ans dans notre pays.

JE RÊVE. :blink::ohmy::laugh: ILS N'ONT TOUJOURS PAS COMPRIS OÙ ÉTAIT LE PROBLÈME?????

 "Je ne vois pas pourquoi je donnerais du travail aux Belges aujourd'hui", a toutefois objecté Eric Trappier, lors d'une audition devant le Sénat français. "Pourquoi est-ce que je ferais de la place dans mon usine, dans mon bureau d'études à des gens qui ont fait le choix du F-35?", a-t-il martelé.

La Belgique pas hors jeu

La Belgique est-elle dès lors hors jeu? C'est loin d'être certain. D'abord parce qu'en France certains hommes politiques restent favorables à une entrée de la Belgique dans le Scaf,

AH BON? LESQUELS?

ce qui permettrait de donner plus de poids à un projet qui reste aujourd'hui tripartite,

EN QUOI? LA BELGIQUE N'ACHÈTERA PAS CET AVION ALORS QU'ELLE A DÉJÀ DU MAL À FINANCER SES F-35.

et qui plus est, concurrencé par le projet Tempest britannico-italo-japonais - devenu GCAP ("Global Combat Air Programme").

ARGUMENT FALLACIEUX: APPEL À LA POPULARITÉ. SI VOUS AVEZ L'INTENTION DE REJOINDRE LE GCAP ON NE VOUS RETIENT PAS. FÉLICITATIONS. 

"Eric Trappier, ce n'est pas la position française officielle. C'est l'Élysée qui tranchera.

DASSAULT N'EST PAS UNE ENTREPRISE D'ÉTAT. ET VOUS N'ÊTES PAS L'ÉTAT FRANÇAIS NON PLUS.

Et il va être difficile de continuer à parler d'un projet emblématique de la coopération européenne si la porte reste fermée à tout nouveau partenaire",

C'EST LE CONTRAIRE. CF: LES DÉCISIONS AU SEIN DE L'EUROPE DES 28.
OU PLUS SIMPLEMENT, LA GOUVERNANCE BELGE.

indique une source aéronautique bien informée.

LA FAMOSA "SOURCE ANONYME BIEN INFORMÉE". :laugh:
MOI UNE SOURCE ANONYME BIEN INFORMÉE M'INDIQUE QUE L'AUTEUR DE CET ARTICLE MANGE SES CROTTES DE NEZ.
ET VOUS ÊTES PRIÉS DE PRENDRE CETTE DÉCLARATION POUR UN FAIT ÉTABLI ET IRRÉCUSABLE.

Ce sont en effet les États qui financent le Scaf, pas les industriels.

MENSONGE. LES INDUSTRIELS PARTICIPENT AU FINANCEMENT DU SCAF.

La sortie d'Eric Trappier doit donc plutôt être interprétée comme une posture défensive,

ON NE CHERCHE NI OFFENSIVE NI DÉFENSIVE, MAIS COOPÉRATION AVEC DES GENS DIGNES DE CONFIANCE.
LE FAIT MÊME QUE VOUS RÉFLÉCHISSIEZ DE LA SORTE PROUVE QUE VOUS N'AVEZ PAS LA VOLONTÉ DE COOPÉRER, MAIS DE VOUS IMPOSER.
[SYNTAX_ERROR_DOES_NOT_COMPUTE]

d'autant que l'entrée éventuelle de la Belgique ne menacerait en rien les équilibres du programme

CE N'EST PAS L'AVIS DE TRAPPIER ET C'EST LE SEUL QUI COMPTE PRÉSENTEMENT.

ni les compétences de Dassault.

AH BON? DONC DASSAULT SONT BEL ET BIEN LES MIEUX À MÊME DE MENER CE PROGRAMME EUROPÉEN?
ET BIEN ILS NE VEULENT PAS DE VOUS.
MERCI AU REVOIR.

Au contraire: son industrie a un savoir-faire de niche à faire valoir.

FÉLICITATIONS. MOI JE CONNAIS UNE LIBERTINE QUI A UN SAVOIR-FAIRE DE NICHE EN SADOMASOCHISME, ÇA NE M'INTÉRESSE TOUJOURS PAS POUR AUTANT.

Par ailleurs, le groupe français doit aussi compter sur l'avis de ses partenaires allemand et espagnol,

APPEL À L'AUTORITÉ MAQUILLÉ EN ARGUMENT DÉMOCRATIQUE.

dont Airbus Defense and Space Systems est l'exécutant industriel. Depuis l'annonce de l'achat de 35 F-35 par l'Allemagne, Airbus se montre en tout cas beaucoup moins hostile que Dassault envers la Belgique.

QUELLE SURPRISE SACHANT QU'AIRBUS EST LIÉ À LOCKHEED MARTIN DANS UN MARCHÉ POTENTIEL POUR LA FOURNITURE DE RAVITAILLEURS A330 MRTT À L'USAF.

C'est notamment ce qu'ont cru comprendre certains députés belges

"CRU COMPRENDRE"??? :huh:

lors d'une rencontre mercredi à Bruxelles entre des représentants d'Airbus et une délégation de la commission Défense de la Chambre. "Les gens d'Airbus nous ont expliqué que par principe, ils n'étaient pas opposés à une coopération gagnant-gagnant avec l'industrie belge",

"PAR PRINCIPE". ÇA VEUT TOUT ET RIEN DIRE.

indique le député Denis Ducarme (MR), tout en insistant sur le fait qu'Airbus avait bien précisé qu'il "n'avait aucun mandat".

DONC C'ÉTAIT PARLER POUR LE PLAISIR DE PARLER ET ÇA CONTREDIT LE FAIT QUE LEUR AVIS COMPTE PLUS QUE CELUI DE DASSAULT OU QU'ILS SOIENT EN MESURE D'IMPOSER LA PARTICIPATION BELGE À DASSAULT.

Des industriels pressants

Même si les industriels belges se montrent très pressants en faisant valoir qu'une entrée dans un programme de futur avion de combat est vital pour eux

BWAHAHAHAHAHAHAHAHAHA :laugh:
IL FALLAIT RÉFLÉCHIR.

afin de conserver leur position technologique dans le secteur civil,

MAIS... ON PARLE DE MILITAIRE LÀ! :blink:
HORS-SUJET!

Denis Ducarme doute toutefois qu'une décision rapide soit possible. "Le débat ne fait que commencer", estime-t-il,

NON IL EST DÉJÀ FINI.
MERCI AU REVOIR.

en rappelant que le groupe de réflexion associant l'Institut royal supérieur de Défense (IRSD) et l'industrie sur une possible participation belge à un programme de systèmes aériens de combat de nouvelle génération doit encore rendre ses conclusions.

SUPER ON ATTEND AUSSI QU'ILS RENDENT LEURS CONCLUSIONS SUR L'IMPÉRIEUSE NÉCESSITÉ QUE LES AMÉRICAINS CHOISISSENT UN ASTRONAUTE BELGE POUR ÊTRE LE PREMIER HOMME SUR MARS.

Le Scaf comporte également des projets de drones et d'"effecteurs déportés", des engins mi-drones, mi-missiles conçus pour pénétrer ou saturer les défenses ennemies.

ADDRESSEZ-VOUS À AIRBUS C'EST EUX QUI SONT EN CHARGE DE ÇA ET QUI PARTAGERONT DONC LEUR CHARGE DE TRAVAIL, ET NON PAS DASSAULT.

Il appartiendra ensuite au gouvernement d'adopter une position politique claire, qui devra notamment définir l'enveloppe financière dédiée au projet et éventuellement, l'option qui semble la plus pertinente.

"Il serait peut-être bien également que le gouvernement clarifie son intention par rapport à l'acquisition éventuelle du futur appareil", fait remarquer un autre connaisseur.

AH PARCE QU'EN PLUS VOUS IMAGINIEZ RÉELLEMENT QUE VOUS ALLIEZ POUVOIR FAIRE PARTIE DU BOUZIN SANS MÊME L'ACHETER???
POUR DE VRAI??? :blink::huh::rolleyes::ohmy::ohmy::ohmy::bloblaugh::bloblaugh::bloblaugh:

"À moins d'une improbable révolution technologique qui rendrait le F-35 soudainement obsolète d'ici une douzaine d'années,

VOYEZ CETTE ÉVENTUALITÉ AVEC LOCKHEED MARTIN, NOUS NE SOMMES PAS CONCERNÉS.

on ne va pas en effet programmer son remplacement en 2040",

CELA VA SANS DIRE MAIS ÇA VA MIEUX EN LE DISANT.

poursuit ce spécialiste, qui rappelle que le Scaf comporte également des projets de drones et d'"effecteurs déportés", des engins mi-drones, mi-missiles conçus pour pénétrer ou saturer les défenses ennemies. "La Défense belge pourrait être intéressée en premier par ces drones, plutôt que par le chasseur de nouvelle génération. Et l'industrie pourrait également y trouver son compte", conclut cette source.

VOYEZ ÇA AVEC AIRBUS ÇA NE CONCERNE PAS DASSAULT QUI N'A RIEN À FAIRE DANS LES REMOTE CARRIERS.
SI TRAPPIER A RÉPONDU C'EST PARCE QUE C'EST L'AVION QUI VOUS INTÉRESSE RÉELLEMENT.

Je traduis en plus court pour ceux qui n'ont pas le temps:

"On a plus de travail à la SABCA parce que Lockheed Martin ne va pas nous couvrir de contrats en échange de seulement 34 F-35 et qu'on est même pas sûrs d'être compétitifs sur les marchés auxquels on peut désormais candidater vu qu'il y a déjà plein de monde bien établi sur ces marchés. Il faudrait probablement que l'état belge achète deux fois plus de F-35 pour retrouver ces volumes, et l'état belge n'a pas d'argent pour ça. Du coup on va essayer de demander aux frouzes de nous faire fabriquer ce qu'ils pourraient fabriquer tout seuls chez eux, avec de la chance ça peut marcher, ils sont tellement cons vous savez..."

 

Rajoute un zéro et on est bons.

Bon. Si le workshare est pris sur celui d'Airbus, agréé par une maîtrise d'ouvrage inchangée (DGA), avec une poursuite de la participation conditionnée par des intentions d'achat ferme avec pénalités en cas de dédit, et des garanties permettant d'éviter tout blocage sur la suite, toute demande de "verrues" impliquant qu'on ferait autant de versions que pour le NH-90, et application du même mécanisme pour d'éventuels autres partenaires intéressés, qu'en penses-tu ? (toute petite provocation, juste pour voir... :-)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

le Scaf comporte également des projets de drones et d'"effecteurs déportés", des engins mi-drones, mi-missiles conçus pour pénétrer ou saturer les défenses ennemies. "La Défense belge pourrait être intéressée en premier par ces drones, plutôt que par le chasseur de nouvelle génération.

Ils n'ont pas l'air d'être au courant que les effecteurs déportés du SCAF ne seront pas compatibles avec leurs F-35 à moins que les américains n'acceptent d'ici là d'ouvrir la liaison de données MADL.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Non inultus premor a dit :

Ils n'ont pas l'air d'être au courant que les effecteurs déportés du SCAF ne seront pas compatibles avec leurs F-35 à moins que les américains n'acceptent d'ici là d'ouvrir la liaison de données MADL.

Le vrai probleme c’est surtout qu’ils ont pas l’air au courant que les bombes nuk us iront pas sur ngf. Et que tout ce delire recommancera. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, emixam a dit :

Su calme Patrick, prend tes gouttes un bon rhum et dodo. 

Les industriels Belges sont dans le caca et les politiques tentent tout pour les aider rien de plus rien de moins. Faut pas se mettre dans ces états pour si peu.

Si seulement ils voulaient bien l'admettre, les uns comme les autres. La discussion serait dès lors infiniment plus saine.

Mais même pas.

En fait c'est la faute de la France et de Dassault s'ils n'ont pas eu le workshare escompté sur le F-35.

Ils sont dans le bluff et dans la posture. Mais ça ne prend pas.

il y a 1 minute, Titoo78 a dit :

On peut penser que pour la phase 1B c'est clos, mais pour la suite c'est le politique qui posera ses conditions, et DA acceptera ou pas. Et DA ne pourra pas vivre éternellement du Rafale et des Falcon... 

Sauf que c'est ni Airbus ni Macron qui vont concevoir et fabriquer le NGF. C'est Dassault. Si l'Allemagne savait faire seule, jamais elle ne se serait rapprochée de la France. Cf: Skyshield.

D'ailleurs je rappelle que dans l'affaire Trappier est PRO-coopération européenne, pas anti.

Il a même expliqué qu'il était très seul dans sa boite sur ce point.

Que va donc faire l'état français? Acheter des F-35? Il faudra pas parler d'indépendance ensuite. Mais bon, vu qu'apparemment, aujourd'hui, "l'Europe de la défense" c'est justement d'acheter des F-35, des K-2 sud-coréens et des lance-roquettes PULS israéliens, plus rien ne m'étonnerait... :rolleyes::laugh:
De plus, "le politique" ne peut pas disposer des entreprises françaises PRIVÉES à son goût. Ça a pu arriver il y a quelques années quand l'opposition était endormie, mais c'était avant le covid et la guerre en Ukraine qui ont rappelé quelques vérités physiques et intangibles à tout le monde... Notamment qu'en cas de vrai coup dur, ce serait chacun pour soi.

Donc Trappier n'est pas opposé à des coopérations, sauf qu'il veut que ça se fasse BIEN, avec des gens dignes de confiance, en respectant les COÛTS et les DÉLAIS. Il a d'ailleurs expliqué que la date d'entrée en service a reculé de 10 ans, de 2040 à 2050, à cause des palabres, venues exclusivement de chez Airbus qui ont déjà fait perdre 5 ans à la phase 1B à pérorer en s'imaginant être en position de négocier l'octroi des brevets et du fameux "BACKGROUND" industriel de Dassault... Comment imaginer coopérer dans ce contexte? Si ce n'était pas des allemands qu'on avait en face, mais des gens d'un autre pays moins important pour la France, le divorce aurait été acté, et sèchement qui plus est.

Enfin, on a apparemment décidé de lancer un programme d'UCAV sans aucune concertation avec qui que ce soit, donc l'état n'est sans doute pas dupe et a lui aussi une limite à ne pas franchir.
Tout ça nous ramène inexorablement à ce qui s'est passé en 1985. Mitterrand non plus n'était pas contre la coopération européenne. Et Attali était même déjà en coulisses à l'époque. :laugh:
Certes c'était le temps de la guerre froide.
Et bien aujourd'hui c'est le temps de la guerre chaude. Même si ce n'est pas nous qui la faisons, ou alors par procuration.

On a plus le temps pour ces âneries.

 

il y a 3 minutes, Boule75 a dit :

Bon. Si le workshare est pris sur celui d'Airbus, agréé par une maîtrise d'ouvrage inchangée (DGA), avec une poursuite de la participation conditionnée par des intentions d'achat ferme avec pénalités en cas de dédit, et des garanties permettant d'éviter tout blocage sur la suite, toute demande de "verrues" impliquant qu'on ferait autant de versions que pour le NH-90, et application du même mécanisme pour d'éventuels autres partenaires intéressés, qu'en penses-tu ? (toute petite provocation, juste pour voir... :-)

:laugh: Là je dirais banco.

Sauf que ça concernerait les parts de l'Allemagne et de l'Espagne via Airbus D&S, et non pas celle de la France via Dassault.
Il serait également hors de question que ça remette en cause la position de "strong prime" que réclame Trappier, position qui est d'ailleurs celle de BAE sur le GCAP, ce qu'il avait d'ailleurs rappelé il y a des mois devant la même commission de la défense où il s'est exprimé tout récemment avec cette sortie sur la Belgique qui fait tant jaser outre-Quiévrain.

Donc même cet exemple trouvé dans l'article est complètement moisi, alors que l'effet recherché est bel et bien de dire "oh les français vous savez on peut aussi vous remplacer en allant demander à faire partie du GCAP, regardez comme ils sont meilleurs que vous". Si ces clowns rejoignent le GCAP ils seront encore plus maltraités qu'aujourd'hui.

Bref c'est hilarant. La position des européens à propos des industriels français est d'une arrogance bien plus grande que celle de la France envers n'importe qui d'autre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Patrick a dit :

Si seulement ils voulaient bien l'admettre, les uns comme les autres. La discussion serait dès lors infiniment plus saine.

Si ils l'admettaient 1) ils passerai pour des cons, 2) qui leur ouvrirait les portes d'un projet alors qu'on sait qu'il sont aux abois? Ils entreraient dans un programme mais à des conditions très très défavorables.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Non inultus premor a dit :

Ils n'ont pas l'air d'être au courant que les effecteurs déportés du SCAF ne seront pas compatibles avec leurs F-35 à moins que les américains n'acceptent d'ici là d'ouvrir la liaison de données MADL.

Dans leurs derniers rapports sur le SCAF, les allemands n'ont cessé d'intégrer leurs futurs F-35 au même titre que leurs EF, ils paraissent assez confiant là dessus

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, emixam a dit :

Si ils l'admettaient 1) ils passerai pour des cons, 2) qui leur ouvrirait les portes d'un projet alors qu'on sait qu'il sont aux abois? Ils entreraient dans un programme mais à des conditions très très défavorables.

On a vu au moins un article - de "blog" je crois, mais construit, ou alors j'ai croisé un belge qui avait tout repompé tel quel ! qui comprenait assez bien la position de Trappier tout en déplorant que l'industrie aéronautique wallone ait été sacrifiée.
Par ailleurs, ce que prouvent la séquence en cours, c'est que convaincre, en Europe, sur ce sujets comme sur d'autres, prend du temps, demande qu'on s'investisse, de la constance, toutes choses qui ont été à mon sens absolument négligées depuis des décennies et qui ne le sont plus.

On n'est pas obligé, si on veut que "quelque chose" se fasse, de proposer des conditions très défavorables : ça ne tient pas sur le temps long. Il vaut mieux proposer un cadre strict mais correct : les gens du Nord comprennent très bien ça (cf. Neuron, par exemple).

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Ziggy Stardust a dit :

Dans leurs derniers rapports sur le SCAF, les allemands n'ont cessé d'intégrer leurs futurs F-35 au même titre que leurs EF, ils paraissent assez confiant là dessus

Et ils ont tort. Le F-35 va venir avec tout l'informatique et les réseaux de commandement, ils vont tous se retrouver ficelés s'ils ne font pas très, très gaffe. Suisses compris. Et vu la manière dont ont été menés les appels d'offre (de l'amateurisme pur et simple en fait, comme ce qu'on vient de découvrir en Suisse encore, approche de juriste, et ne parlons pas des belges), il y a toutes les chances qu'ils se transforment en jambon.

Edited by Boule75
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, emixam a dit :

Si ils l'admettaient 1) ils passerai pour des cons, 2) qui leur ouvrirait les portes d'un projet alors qu'on sait qu'il sont aux abois? Ils entreraient dans un programme mais à des conditions très très défavorables.

Et ils pensent vraiment que réagir de cette façon va leur donner plus de crédibilité à ce titre?

Qui est réellement la cible des réponses venues de la Mindef belge Dedonder en fait?

Trappier ou l'opinion publique belge?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, MeisterDorf a dit :

Suite et certainement pas fin. 

"Eric Trappier, ce n'est pas la position française officielle. C'est l'Élysée qui tranchera. Et il va être difficile de continuer à parler d'un projet emblématique de la coopération européenne si la porte reste fermée à tout nouveau partenaire"

https://www.lecho.be/entreprises/defense-aeronautique/Pour-la-Belgique-la-porte-du-Scaf-reste-entrouverte/10472101

Ça sent le #seum par ici

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Pour résumer, les Belges se sont foirés et utiliserait le SCAF pour rebondir. Petit rappel de précédentes déclarations Belges:

Une participation belge au « Global Combat Air Programme » serait-elle totalement exclue? « C’est un fait qu’il faudrait peut-être regarder les deux programmes », a estimé l’amiral Hofman, pour qui l’interopérabilité avec le F-35A sera un facteur déterminant. « Mais les flèches sont dirigées vers le SCAF pour le moment » et « politiquement, c’est le SCAF qui retient l’attention et les efforts », a-t-il insisté.

En tout cas, pour l’industrie aérospatiale belge, participer à l’un ou l’autre des programmes d’avions de 6e génération est crucial. Le Pdg de la SABCA, Thibauld Jongen, avait ainsi plaidé en ce sens dans les pages du journal économique L’Écho.

« L’industrie belge doit être à bord de quelques programmes aéronautiques militaires, pour éviter de refaire l’erreur commise il y a une vingtaine d’années avec le F-35 », avait affirmé M. Jongen, en décembre 2020."...

Et sinon comment ils avaient traité l'offre Française avec le Rafale+SCAF+20 Mds de contrats il y a 6 ans:

"Après le ministre de la défense Steven Vandeput, par deux fois au moins, c'est le président de la N-VA Bart De Wever qui a sèchement et ouvertement exclu l'éventualité que la Belgique se dote du chasseur français Rafale en remplacement de ses F-16. Les camouflets publics s’enchaînent pour la proposition française"...

On est bien d'accord que leur seul but c'est de rattraper leur erreurs passées avec le F35 et se rattraper sur le SCAF. Nous devrions donc sacrifier la fragile alliance actuelle et une partie de notre participation pour cela... Bravo les Belges. Vous avez fait un choix il y a 6 ans (bien avant en fait). On est Français et rancuniers...et ça rime avec Trappier!... (Spéciale dédicace à Patrick)

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

ET n'a pas attaqué, il s'est défendu lors de cette audition et il a défendu les intérêts de la France au passage. Il n'y a ni esprit de revanche, ni volonté de critiquer les choix d'autres pays, il se base sur un plan strictement industriel.

Les 5 ans dont il parle sont ceux qu'il a fallu pour arriver à se mettre d'accord à 3. Si on passe à 4, il faudra renégocier, ce qui prendra encore 5 ans. Les politiques qui poussent pour l'élargissement ont une vision purement idéaliste.

Airbus DS n'est pas contre puisqu'ils ne sont pas satisfaits du premier accord.


Par ailleurs, à 3 ce n'est pas européen mais à quatre ça le devient?

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Finalement aujourd'hui on peut comparer l'Europe de la défense aux programmes d'avions de combat qui représentent les plus gros programmes stratégiques de défense:

Le F35: c'est l'exemple de l'inexistence de capacités d'autonomie Européenne avec 600 appareils prévus dans 13 pays qui dans ce cas là accepte un leader, les US, non Européen....

L'eurofighter : c'est l'exemple d'une Europe de compromis et d'usine à gaz pour un résultat mitigé, long, coûteux et très limité.

Le Rafale: c'est l'exemple d'un programme national bien mené malgré un contexte difficile lui ayant fortement compromis son futur qui donne un résultat performant, abordable, opérationnel.

Le SCAF doit être dans un format Neuron ou F35 qui est le seul viable. Mais cela personne n'en veut puisque ce serait les Français en leader... 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Non inultus premor a dit :

Rigole pas, je crois me souvenir qu'à l'époque, Charles Michel avait déclaré que le F-35 était un choix européen car 30% des composants sont fabriqués en Europe. Donc si on résume la position de la Belgique :

- Lockheed Martin→"choix européen" selon Charles Michel ;

- Dassault Aviation →"bloque l'Europe de la défense pendant des années" selon Ludivine Dedonder.

Voilà voilà :rolleyes:

Et souvenons-nous que précédemment les gouvernants belges n'avaient pas non plus voulu participer au Neuron contre un billet d'entrée finalement assez riquiqui (je ne sais plus si c'était 15 ou 50 millions d'euros) qui leur aurait donné accès à une grosse partie ou même la totalité de la liasse technique.

Mais j'imagine qu'il n'était pas assez furtif pour être considéré comme étant un UCAV de "5e génération".

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, casoucasou a dit :

Ça sent le #seum par ici

Pas du tout. 

Le F-35 me convient parfaitement même si le Rafale eut été un meilleur choix comme écrit à l'époque par ici. 

il y a 6 minutes, gargouille a dit :

Revenons au traité de paix d'Aix la Chapelle de mai 1668 !

spacer.png

:wink:

Faut signer où? :laugh:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,943
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...