Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/18/2017 in all areas

  1. 8 points
    Le Griffon a quand même une tronche de phacochère : vs
  2. 5 points
    Traduction Les points de vue qui émergent de Delhi semblent suggérer ce qui suit Le Drian et le PM Modi ont abordé différents sujets dont le Rafale. Le PM Modi a semblé très positif à JYLD pendant les discussions. Le PM Modi a également transmis le bonheur sur le pacte et l'accès technologique de la France. La réunion et d'autres choses ont été discutées avant la visite de Prez Macron. L'approche du bureau du premier ministre / Ministère de la défense sur le Rafale MII et la discussion avec l'IAF semble être très claire maintenant MOD / PMO veut définir l'étendue de tout contrat d'achat d'un chasseur à réaction, que ce soit un plan CBU (sur étagère) ou un plan MII L'IAF est tenu de rester dans le champ d'application étendu du contrat signé et de ne pas exiger d'autres choses sans tenir le gouvernementau courant. L'achat de Rafales français et l'étendue du contrat en chiffres et MII est une décision du gouvernement et l'IAF ne devrait pas rester coincé sur du MII pour ces machines françaises exclusivement. MII est un outil pour le gouvernement et aussi une tactique pour la construction de relations pas pour donner un avantage particulier à l'IAF. Si Edge (être au top niveau) est la principale préoccupation, G2G traite plus de transfert prioritaire d'unité sur étagère: cette route peut être prise. Le gouvernement considère le MII comme une relation de construction d'un côté et de l'autre cela permet un accès privilégié à l'achat de technologies de prochaine génération et donc il veut un contrôle exclusif sur le domaine MII. Donc, le gouvernement peut chercher d'autres avenues de MII ainsi que des relations et peut choisir un autre chasseur dans une catégorie distincte pour renforcer les relations. Dans un point séparé, HAL a ouvert une protestation officielle contre le traitement par IAF du programme PAKFA et FGFA, la performance technique et l'efficacité. HAL a été informé qu'il y a un haut degré de coopération entre la Russie et la Chine ces dernières années. En raison de la dépendance économique, il y a des rapports non vérifiés de l'aide russe dans le programme chinois de 5ème génération, Engines and Missile Shields La question est beaucoup plus sensible et la protestation des HAL ne peut être considérée comme plus importante que la sécurité nationale. Dans la lettre HAL a également souligné les problèmes de carnet de commandes limités et a déclaré que l'IAF et d'autres services ne donnent pas assez d'ordres à HAL pour la flotte de chasseurs et d'hélicoptères. Le MOD a mis l'accent sur l'exécution des ordres et sur le respect des délais de performance en tant qu'élément clé de ces nouvelles commandes. MOD prendra l'avis de tous les services sur ce sujet.
  3. 4 points
    Allez, jeu de mots en anglais, pour l'occasion: "that is a cocky pilot" (ou, si on est dans une optique plus unilatéralement réprobatrice: "what a dick"). Mais il est en effet bien possible qu'il ne soit plus pilote très longtemps. Quoique, vu le grave manque de pilotes dans les forces US de toutes branches et les écoles de formation en sous-effectifs permanents, il conserve quelques chances de se faire juste taper sur les doigts. Mais apparemment, en août dernier, un pilote anglais en a eu une plus grosse (normal, en août, pas le handicap des températures hivernales ): un engin de 35 miles de long.... http://www.dailymail.co.uk/news/article-4820358/RAF-pilot-draws-penis-skies-Lincolnshire.html
  4. 3 points
  5. 3 points
    Ca ne concerne que ceux qui ont répondu au RfGP, donc ça ne concerne pas la France.
  6. 3 points
    Je l'avais déjà écrit deux ou trois fois ça. Son petit nom c'est Pumba...
  7. 3 points
    Ça s’appelle du réalisme. Pour une fois qu’une entreprise française n’en manque pas... Je ne vois pas ce qu’il y a comme chantage à ce que Dassault ne souhaite pas continuer à travailler avec un pays qui, lui, ne souhaiterais pas travailler avec Dassault. Sinon du point de vue belge ça s’appellerait vouloir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière.
  8. 3 points
    Un Growler un peu trop "virile" ... http://mobile.lemonde.fr/ameriques/article/2017/11/18/la-navy-furieuse-de-decouvrir-qu-un-de-ses-pilotes-a-dessine-un-penis-geant-dans-le-ciel_5216749_3222.html?xtref=https://www.google.com/
  9. 3 points
    Moi je lui dit "chapeau", http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/18/97001-20171118FILWWW00005-un-pilote-dessine-un-penis-l-armee-s-excuse.php
  10. 3 points
    Déjà fait, tu as oublié ? https://www.theregister.co.uk/2013/04/24/nasa_penis_mars/
  11. 3 points
    Pour la deuxième fois après 25 ans, la communauté scientifique mondiale lance un avertissement général décrivant les dégradations que nous faisons subir à la biosphère, nettement aggravées depuis le premier appel de ce type en 1992. Cet avertissement a été signé par plus de 15 000 scientifiques de pratiquement tous les pays. Voici la première traduction intégrale en français, en version libre de tout droit et reproductible sans restriction (*) L'avertissement de 15 000 scientifiques à l'humanité sur l'état de la planète - version française intégrale A toutes fins utiles, la version PDF est là. (*) "Le Monde" - dans ses grandes œuvres ! - a trouvé le moyen de publier une traduction d'une part incomplète, d'autre part et surtout placée dans la partie payante de leur site... on appréciera, sachant que les auteurs ont évidemment mis l'original en régime de droits totalement ouvert. Ou comment se faire du fric avec un sujet qui est évidemment d'intérêt général, empêcher du coup pas mal de gens d'en prendre connaissance, et continuer à se trouver vertueux j'imagine !!!
  12. 2 points
    S'ils parviennent à s'inscrire...
  13. 2 points
    PPLOG/DP Porteur Polyvalent LOGistique / à Dispositif de Protection) PPLOG/NP (Porteur Polyvalent LOGistique / Non Protégé) A noter également qu'après les régiments du Train c'est maintenant les régiments d'artillerie qui voient arriver les PPLOG pour remplacer le mythique TRM 10 000.... Ses caractéristiques sont impressionnantes, il pèse plus de 18 tonnes sur 9.60m de long, le tout alimenté par un moteur de 12.8L développant 450ch ! Sa mission est de permettre l’autonomie des unités en moyen lourds de transport et de ravitaillement. Plus spécifiquement au sein de l’artillerie, sa mission consiste au transport et au ravitaillement des obus de mortier et de CAESAR au profit des batteries de tir lors des exercices et sur les théâtres d’opérations extérieures. Photo 93 RAM Arrivée des PPLOG
  14. 2 points
    Pas forcément. En fait, j'ai surtout l'impression que Dassault n'offre pas de compensations. Ce que la France fait en revanche, c'est de faire rentrer la Belgique dans les pays développeurs du Rafale. Comme il n'est absolument pas interdit que le pays développeur participe à la construction du truc qu'il a développé (ce qui paraît logique), l'aspect "compensation économique" disparaît. En d'autres termes, la France ne vend pas son avion à la Belgique mais la Belgique achète ce qui est en partie son propre avion à partir de la version F4 et au-delà. Ce statut de "pays développeur" se voit par exemple via le centre de recherche sur la maintenance prédictive ou le projet de "smart base" cités par LYS: les résultats de ces deux expérimentations seront probablement placés sur le Rafale F5 (par exemple) faisant de la Belgique un pays développeur participant au développement et à l'expérimentation des technologies du Rafale. Lockheed, avec le contrat ASCO, essaie de faire pareil (moins le développement) mais avec le nombre de partenaires qu'ils ont déjà, ça s'annonce compliqué. La différence est subtile (voire purement sémantique) mais elle est quand même là et pourrait simplement contourner les réglementations européennes.
  15. 2 points
  16. 2 points
    Pour exemple , sur le TRF1 on avait des diodes allumées ( 6 je crois ) , en fait des détecteurs de température . Normalement elles sont allumées en permanence , lors de tirs on surveillait si elles s'etaignaient pas au fur et à mesure . Dans le golfe en 1991 les capteurs étaient tous éteint mais on savait qu'on avait de la marge , mais bien évidement on rendait compte au fur et à mesure que les diodes étaient éteinte . On a en plus avec nous les mecaniciens artillerie qui sont la pour observer et prendre des décisions sur la conduite à tenir , réparation etc ... Bon avec un canon qui chauffe on commence d'abord par perdre en précision , peu importante en restant dans la marge d'erreur , mais sur le long terme on peut amoindrir cette marge , tout comme ont peut risquer de la casse au niveau tube . Je pense que ce lien te renseignera bien , cela parle de l'artillerie de 14-18 . Tu as les divers explications correspondant aux divers pb rencontrés dont l'usure . Il y a des données technique très intéressante , tu devrais avoir pas mal de réponses sur le sujet . http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Pages-d-Histoire-Artillerie/Artillerie/canons-champ-bataille-sujet_2204_1.htm Au vu des conditions de terrains ( sable et poussière ) en Irak , je pense que cela ne doit pas beaucoup aidé au niveau usure même si on protège un max le bout de tube lors des phases hors tir ( manchon protège poussière sur le bout du tube ) . Normalement on contrôle régulièrement les tubes quand c'est possible lors du nettoyage du tube , et de facto on rend compte de l'état . Idem pour le joint thorique de la culasse , joint qui permet l'étanchéité dans la chambre , ce joint en " caoutchouc" gonfle lors du tir . Bon sur le canon US M77 je ne sais pas si il y aussi un joint thorique . Est-ce qu'il y a eu un manque de nettoyage de tube car fait de manière trop sommaire même si on est mode opérationnel , résultant une pellicule de reste de poudre , avec le pb de la poussière qui reste de mise . De facto cela a put par rapport à l'obus occasionné un problème de friction abimant les rayures du tube , accentué et couplé à l'effet de chaleur augmenté de la cadence de tir . Bon je ne fais que supposé , ça ce trouve il y a eu une accentuation de l'usure après tant de tirs , il est possible qu'un tube avait aussi un petit défaut de fabrication .
  17. 2 points
    les mines mouillées par les Irakiens etaient des mines italiennes, avec des contre mesures. La France a du en petarder quelques unes... mais a reussi à en desamorcer plusieurs, ce qui a permis de savoir qu'elles étaient italiennes (les Italiens disaient le contraire, bien sur, jusqu'au moment où ... ils ont du reconnaitre). nos demineurs (des GPD) ont transpiré dessus
  18. 2 points
    Pour une fois Trump n'a rien fait, mais ca va gueuler dans les rangs
  19. 2 points
    Contrairement au Super Tucano (photo 1) avec ses longues ailes et qui a été conçu au départ pour être un avion d’entrainement et un avion d’appui léger COIN doté d’un pylône ventral, de deux pylônes d’essence ou d’armements pour chaque aile et même d’un canon dans chaque aile, le Pilatus PC-21 n’a pas été conçu pour ce rôle et ses minuscules ailes (photo 2). Les clients actuels du PC-21 utilisent uniquement les deux pylônes ‘’wet’’ pour réservoirs d’essence externes de convoyage. (photo 3). Pilatus annonce toutefois une provision pour 4 x pylônes sous ailes et un pylône ventral permettant l'ajout de 1,150 kg (2,540 lb) d'armements air-sol pour opérer dans un rôle COIN. Dans les faits, toute la philosophie de conception du PC-21 tourne autour de la simulation d’armements virtuels avec de minuscules ailes donnant le ‘’feeling’’ de vol d’un Jet Trainer. SharkOwl
  20. 2 points
    Déjà des véhicule à roue dans un zone urbaine a moitié démolie c'est très cavalier ... alors de gros véhicules à roue ... Accessoirement le Griffon n'est pas un véhicule de combat ... il n'y a pas lieu de s'en servir comme telle ... sauf risque de gros bobo. L'autobus faisant une superbe cible pour du RPG. Pour le Sherpa Light ... on parle bien de celui qui a été renvoyé chez l'industriel au printemps parce qu'il marchait pas?
  21. 2 points
    Mais tout simplement parce que le S-400 est l'héritier des infaillibles systèmes de défense sol-air mis au point par les glorieux ingénieurs issus des masses laborieuses de la grande Union Soviétique. Il est alors inévitable qu'ils puissent triompher des technologies décadentes et bourgeoises que l'occident déploie dans une gabegie de moyens financiers - moyens dont ils ne disposent que grâce à la spoliation des camarades travailleurs de toutes origines, ceux qui seront, demain, les soldats de la grande Internationale Socialiste qui abattra les suppôts de l’impérialisme occidental. Désolé. Moi, ce n'est pas du sarcasme ... j'ai toujours rêvé de tenter une tirade façon Komintern ...
  22. 1 point
    Surtout qu'une maman sanglier, une laie donc ça n'aime pas que l'on dérange ses petits, pour un transport de troupe c'est plutôt une qualité. Et puis ça aime bien la boue. Il n'est pas laid non plus, ce qu'il faut c'est un bon design industriel, pas un truc joli mais mal conçu.
  23. 1 point
    On dirait une version du Beretta ARX-200 (normalement chambré en 7.62 X 51mm) dédiée au calibre 7.62 X 39mm (?) affectionné par les russes, leurs alliés et leurs clients. Celui présenté jusqu'ici étant celui-là >
  24. 1 point
    Enfin ils se réveillent, les Ricains ? Car au vu des temps de développement ultra-longs de leurs nouveaux produits depuis les années 2000, cette nouvelle munition n'entrera pas en service avant au mieux 2024-2025, soit 6 ans après le Météor chez nous, et le PL-12 chez les chinois. Quand au missile russe Izdyeline (dont l'allonge est donnée de 250 à 400km selon les sources), il est déjà en service depuis plusieurs années sur les Mig-31BM. Depuis L'AGM-154 Phoenix, devenu obsolète, des F14 Tomcat de la Navy, les américains n'ont plus aucun missile Air-Air d'une portée supérieure à 80km ; alors qu'à priori leurs radars embarqués sont les + performants en air-air ...
  25. 1 point
    Une version existe avec le même principe de fonctionnement que le Millennium de Rheinmetall: le RapidSeaGuardian. Voici un petit tableau comparatif: Thales RapidSeaGuardian Rheinmetall Millennium Canon CTA CT40 CTWS Rheinmetall Oerlikon KDG Calibre 40x255mm CT 35x228mm Munitions Anti-Aerial Air Burst (A3B) Advanced Hit Efficiency and Destruction (AHEAD) Projectile 200 billes de tungstène de 3.3g 152 billes de tungstène de 3.3g Portée 4km 3.5km Cadence de tir Jusqu'à 200rpm 1000rpm (Rapid Single Shot à 200rpm) Vitesse à la bouche 900 m/s 1050 m/s J'avais déjà fait un petit comparatif du temps nécessaire pour éliminer un Kh-35 en approche à Mach 0.8 pour les deux systèmes, en partant du principe que les deux avaient besoin d'un nombre de billes de tungstène équivalant à une rafale de 24 tirs sur Millennium. Le voici: Au demeurant on constate, dans ce cas de figure simpliste (une tonne d'éléments sont probablement omis car impossible à déterminer ou à cause de mon ignorance) que le RapidSeaGuardian est efficace contre une cible subsonique mais moins que le Millennium. La question est donc: veut-on un système efficace ou veut-on le meilleur système? Bien sûr, en augmentant sa cadence de tir, le RSG pourrait devenir plus efficace. Cependant, il a deux ou trois avantages sur le Millennium: Le canon est le même que le canon des IFV/ARCV ce qui donne une simplification logistique (cet avantage disparaît dans le cas d'une version à cadence de tir améliorée) Une des propriété du 40CT est une certaine légèreté et compacité par rapport à son équivalant de chez Rheinmetall qui pourrait permettre une installation plus aisée. A en croire Navyrecognition, le système serait aussi compact qu'un système 25mm, permettant un placement facilité. Le système dual feed pourrait permettre d'emporter un second type de munition pour reprendre les fonctions des Narwhal. Au final, les deux solutions se valent avec un Millennium plus volumineux mais plus efficace et un RSG plus léger mais moins performant. Toute la question est donc: peut-on augmenter la cadence de tir du CT40?
  26. 1 point
    Mais aucune action israélienne ne peut menacer la survie du Hezb ou de l'Iran en Syrie à moins d'une invasion terrestre qui est inconcevable.
  27. 1 point
    J'ai défini l'attitude des russes, comme une inconnue en cas de conflit. Lorsqu'ils se sont déployés en Syrie voici quelques années, je crois me souvenir que l'IDF a envoyé quelques avions les chatouiller. Rien de bien méchant, une petite approche discrète à basse altitude par la mer. Les soldats de Poutine ont réagi immédiatement avec à la clé tentative de contact radio, puis, les israéliens ne semblant pas comprendre, des appareils russes ont décollé pour interception. Il me semble que c'en était resté là. Je ne crois pas que Poutine s'implante dans la région pour renverser la table, mais pour s'y installer et jouer. Tsahal a pu compter depuis la fin de la guerre du Kippour sur la suprématie aérienne. Aujourd'hui le maître du Kremlin peut décider de menacer cet atout, et de ne leur laisser "que" la supériorité aérienne. Mais Moscou sait faire preuve d'un pragmatisme frôlant le cynisme et considère avant tout ses intérêts. Il ne me semble pas que les russes travaillent en parfaite harmonie avec l'Iran et le Hezbollah, aussi cela ne doit pas les chagriner si, de temps à autres, Tel-Aviv sort ses griffes et ses chasseurs. Cela veut-il dire pour autant que Moscou accepterait benoîtement une action pouvant menacer la survie d'un de ses alliés en Syrie ??? Je crois que cela dépendrait de ce que Netanyahou et Nasrallah auraient à lui proposer Israël doit désormais composer, dans une certaine mesure, avec un autre acteur majeur dans la région, qui agit d'abord en fonction de ses intérêts. Cela ne bouleverse pas la situation, mais modifie les équilibres. Et rien que ça, c'est déjà un changement notable.
  28. 1 point
    Si on fait des propositions à côté de la procédure et qui peuvent influer sur le résultat de celle-ci, alors on expose le décideur à des recours (justifiés) de la part des concurrents déçus. Donc, non. On ne peut pas respecter la procédure et faire des propositions parallèles qui motivent le choix. C'est tout le contraire de la transparence voulue dans le montage du dossier. Là, sur ce coup, faire une proposition hors RfGP qui soit bien plus large que la demande, c'est ouvrir une porte à la Belgique - et lui retirer une aiguille du pied si elle décide de l'emprunter. Après, si elle choisit une autre voie, eh bien ... rien et puis c'est tout.
  29. 1 point
    Quand l'armée russe ne fait quasiment rien (voire ne fait rien du tout) pour empêcher l'aviation israélienne de bombarder ici et là le Hezbollah ou l'armée syrienne, je pense que ça veut dire beaucoup de choses :) Malgré tout ce qui a été dit, non la Russie ne fait pas partie du fameux axe de résistance (Iran, Irak, Syrie, Hezbollah/Liban) et beaucoup de syriens l'ont compris suite aux bombardements israéliens. Les russes ne sont pas les gardes du corps du gouvernement syrien ni des chiites de la région ; ils protègent simplement leurs intérêts sur le territoire syrien face à des rebelles qui étaient trop tournés vers l'occident (au début du conflit). En revanche, je vois mal la Russie tourner le dos à Israël pour les beaux yeux de Nasrallah et de ses camarades.
  30. 1 point
    Je comprends Henri K. Rien ne vaut le sarcasme face au mépris.
  31. 1 point
  32. 1 point
    La guerre électronique ce n'est pas ces gros brouilleurs de puissance qui ne sont destiné qu'a la déception des missiles ANS si ils ont échappés aux missiles Aster. La guerre électronique c'est avant tout détecter avant d'être détecter, tromper la détection pour ne pas avoir à se servir de ces gros brouilleurs qui ne sont qu'une solution de la dernière chance. Une solution de bourrins. L'équivalant de ce que fait SPECTRA sur le Rafale c'est beaucoup plus discret et beaucoup plus subtil que ces brouilleurs et ça pourrait se loger dans le radome à la base du mat ainsi que dans les nombreux équipement que l'on aperçoit sur le mat. Dans le mat on a déjà au moins un intercepteur radio et un intercepteur Radar numérique.
  33. 1 point
    https://www.welt.de/newsticker/dpa_nt/infoline_nt/brennpunkte_nt/article170723772/Riad-ruft-Botschafter-aus-Berlin-zurueck.html (18 novembre 2017) Mécontente des déclarations de Sigmar Gabriel, l'Arabie Saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin. Jeudi, lors d'une visite à Berlin de son collègue libanais Djibran Bassil, Gabriel a déclaré dans le cadre de la politique de Riyad dans la région,"qu'ensemble en Europe nous devons envoyer le signal que nous ne sommes plus prêts à accepter silencieusement l'aventurisme qui s'est propagé ces derniers mois". Après la crise humanitaire provoquée par la guerre au Yémen et le conflit avec l'émirat du Golfe du Qatar, la situation a atteint son paroxysme avec la manière de "gérer le Liban".
  34. 1 point
  35. 1 point
    CQFD. On voit que Dassault connait bien la Belgique est fait des propositions concrètes et pas dans la précipitation pour copier l'un.
  36. 1 point
    J'ai tenté à mettre à jour l'article du wiki sur ce sous marin : https://fr.wikipedia.org/wiki/ARA_San_Juan_(S-42) Il faut que je regarde dans les ''flottes de combat'' les dates exactes de mise en service.
  37. 1 point
    Un P-3 de la NASA bardé de capteurs ( https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_IceBridge ) participe aux recherches, les britanniques propose aussi leur aide
  38. 1 point
    oui oui... Bon ca passe mieux en Suisse si on dit ca...
  39. 1 point
    Maieuh, vous comprenez rien! En réalité, DJT fait ce que toute l'Amérique attend de lui (du moins celle qui a compris que lui seul peut la rendre Greta Gaine): il est en train de drainer la swamp! Bah oui, en s'attaquant à leur mascotte, il fait clairement comprendre aux républicains que la récréation est terminée, et que si désormais ils ne filent pas droit, ça va barder pour eux... A+/Yankev
  40. 1 point
    Par rapport à la taille des taches, les petites taches seront efficaces de près, mais à longue distance elles se fondent et donnent un ensemble uniforme tandis que les grandes taches cassent les formes à longue distance mais sont plu visibles de près. Et comme l'a dit Gibbs, en ambiance terrain, le CE est très satisfaisant, il suffit de regarder les photos des gars en OPEX, que ce soit en Centrafrique, au Mali ou en Afgha. Il faudrait juste changer le noir pour les NVGs.
  41. 1 point
    Au départ l'AMX10 RC et la Sagaie n'ont pas une vocation première d'appui d'infanterie mais un rôle de cavalerie légère , et pourtant ils ont très bien servi comme appui d'infanterie .Il suffit de voir nos GTIA ou SGTIA en opex , la guerre du Golfe a vu aussi de l'adaptation au besoin ( voir comment ont a gérer avec la Division Daguet ) . Ce sera pareil avec le Jaguar , mais en mieux car on a pris en compte l'option appui infanterie . Après chacun gère à sa manière selon le besoin . Pour moi la vision reste celle d'une capacité de gérer diverses missions hors cadre spécifique d'emploi ( chez nous ) . Cela ne change rien à la doctrine d'emploi au niveau appui-infanterie qui est donnée . Nous on a encore un format avec optique cavalerie . Moi j'ai une vision que je qualifierais d'ancienne dans la façon de voir les choses ou de les nommer , on les dit différemment aujourd'hui . Donc pas de panique .
  42. 1 point
    Ca, c'est ce que voudrait le Groupe pour une Suisse sans Armée ... Dans les faits, entre les armes légères, les accessoires (conduites de tir) et autres pièces de rechange, les véhicules blindés, etc. la Suisse vent des armes (Inde, Indonésie, pétromonarchies du Golfe, et maintenant Afrique comme un nouvel Eldorado). Les conditions de vente sont assez restrictives, avec notamment un véto fédéral toujours possible si le régime du pays acheteur est donné pour violer ouvertement et de manière répétitive les droits de l'homme. Mais quand on voit que les industriels ont récemment réclamé la réouverture du droit de vente à des pays engagés dans un conflit ... Pilatus ne souhaite peut-être pas vendre d'arme, peut envisager de ne plus garantir les appareils altérés pour utiliser de l'armement, mais je reste persuadé que quelqu'un d'autre est tout à fait susceptible de réaliser la prestation qui va bien, voire même d'assurer le soutien en lieu et place de Pilatus. Et mon petit doigt me dit que dans certains cas, ce "quelqu'un d'autre" pourrait même être suisse, lui-aussi.
  43. 1 point
    Flute, je suis en retard pour la poster ... tant pis, vous aurez droit à mon calembour d'accompagnement : Le président Trompe prend la défense des éléphants (mais premier degré).
  44. 1 point
    Ce n'est pas forcément si embrouillé que ça : 1/ la coalition (les USA ?) a négocié la fin du siège contre une assurance que les jihadistes évacués ne seraient pas des combattants étrangers, mais apparemment des combattants étrangers se sont quand même fait la malle (infos de la BBC) 2/ Le ministère de la Défense russe a voulu transformer l'essai en surajoutant par dessus ce fail de la coalition, une histoire de conspiration américaine avec collusion USA /EI, sauf qu'ils s'y sont tellement mal pris que c'en est risible - et surprenant. 3/ La raison de 1 et 2 est possiblement la lutte pour le pétrole dans la région.
  45. 1 point
    C'est le principe des AHEAD du Millennium qui est repris par les A3B du RapidSeaGuardian. Un obus AHEAD est un obus de 35×228mm comprenant 152 billes de tungstène de 3.3g et une fusée chronométrique (timed fuze). Lorsque l'obus est tiré, sa vitesse est mesurée par deux anneaux au bout du canon. L'ordinateur calcule le point de rencontre de l'obus et du missile en fonction de la position de celui-ci et calcule ensuite le temps de vol. Celui-ci est transmis à l'obus au passage d'un troisième anneau. À l'expiration du temps de vol, l'obus "s'ouvre" et relâche un nuage de billes de tungstène juste devant le missile à intercepter. Un canon Millennium tire à 1000 coups par minute, envoyant en l'espace d'une seconde 2432 billes de métal sur le chemin de la cible. Le but de celles-ci n'est pas de détruire le missile à proprement parler mais d'attaquer suffisamment l'enveloppe, les ailes et les surface de contrôle ainsi que les senseurs pour détériorer les capacités de manœuvre, de vol et d'acquisition de l'attaquant, donnant au final un crash. L'A3B fonctionne peut-être un peu différemment (je n'ai pas les détails) mais emporte 200 billes. Cependant, celà se fait au prix d'une vitesse à la bouche inférieure (à 900m/s) et d'une cadence de tir largement inférieure (200 coups par minute, 1/5 de la cadence du Millennium). Dans les deux cas, ces deux solutions sont par leur nature même des solutions de derniers recours. D'une portée de 3.5 et 4km respectivement, ces deux systèmes entrent en œuvre quand tout les autres systèmes hard-kill ont échoué et agissen probablement en coordination avec l'artillerie principale du navire (si équipée pour). J'ignore cependant si des solutions analogues existent pour 57 ou 76mm.
  46. 1 point
    ça me fait penser à un titre mythique d'un journal belge, dans les années 80: "La plus grande dragueuse-suceuse du monde mouille dans le port d'Anvers". Je ne vous dis pas les éclats de rire aux revues de presse radiophoniques...
  47. 1 point
    Oui et non Ces sociétés étaient beaucoup plus agraires avec des densités de populations moindres et moins de populations dépendant d'apports extérieurs (voir en dessous) Je suis d'accord sur l'ensemble mais c'est un peu plus compliqué que cela Une série de mauvaise récolte = famine ou tout du moins baisse de l'apport calorique au point d'attendre la dénutrition plus sur encherissement du grain Mais : la famine impactait prioritairement les zones urbaines pauvres en infrastructures de stockage (Paris par exemple est un cas à part, il y'a toujours eu des stocks quitte à les récupérer par la force chez le Paysan de la Beauce..... pas le cas pour Vendome ou St Quastel du Plouennec), moins les zones fortement agricoles (sauf si durée dans le temps au point de consommer le grain prévu pour les semailles futures) En gros le paysan (sauf contraint par la force publique) survivait mieux que l'urbain Quand le paysan meurt de faim, c'est que le citadin mange depuis longtemps les pissenlits par la racine Or nous sommes dans une société ou la production agricole si excédentaire et stockée est le fait d'un minimum de personnes, le reste étant des urbains dans des zones ou justement il n'y a pas de stocks. L'alimentation d'une ville comme PAris (ou NY, Londres etc) c'est un apport journalier et un durée des stocks qui doit avoisiner les 3 jours. Au dela c'est début de pénurie et effet snow ball rapide (notamment par l'effet hamster des gens en cas de panique) Oui nous avons de meilleurs capacités d'analyse, d'ancticpation théorique mais nous dépendons de trop d'entrants externes L'electricité (indispensable pour le stockage, la préparation des aliments, le chauffage, la chaine du froid) est un réseau fragile Le carburant est un autre point de rupture potentiel Létat des infrastructures routières également Sans oublier la concentration humaine qui amplifie les phénomènes Regarde un evenement comme Katrina ou Sandy Est ce qu'il aurait causé plus de morts au 16-17e ? Probablement, malgré notre plus forte concentration urbaine, nos infrastructures sont plus solides Par contre est ce qu'il aurait nécessité un temps aussi long pour rebondir ? je ne pense pas; La simplicité des infrastructures, la rusticité des populations, la solidarité de "village" opposée à l'individualisme actuel, les savoir faire de survie élémentaire (mieux ancrée dans les sociétés passées) aurait probablement permis de remonter la pente plus vite, malgré toutes nos avancées technologiques Quand tout le monde sait pecher, chasser, construire une cabane en bois et faire du feu ca aide contrairement à une société majoritairement tertiarisée où les gens de savent plus faire grand chose de leurs dix doigts
  48. 1 point
    C'est beaucoup plus. ça dépend ce qu'on entend par "efficace" c'est sûr. Même depuis un canon de 20 pouces (50cm) une M855 FMJ ne va fragmenter que jusqu'à environs 200 mètres. Question de vitesse. Mais même depuis un canon deux fois moins long, le projectile est encore supersonique à 450 mètres... ça ne doit pas chatouiller même s'il ne fragmente pas. Pour te donner une idée voilà les vitesses initiales obtenues en fonction de la longueur du canon avec de la M855 de 62 grains. Avec un canon de 11 pouces on est à environs 800 mètres par seconde en sortie de bouche. Avec un canon de 14.5 pouces on est à 820m/s. Avec un canon de 20 pouces autour de 900m/s. ça fait de l'ordre de 15% de perte de vélocité grand maximum pour un canon deux fois moins long... Entre un 14.5 et un 11 pouces la perte de vélocité est de moins de 5%. Oui le projectile aura une trajectoire plus lobée qui va rendre un tir à 600m plus improbable qu'avec un canon de 18 ou 20 pouces, mais pas impossible pour autant. La faible longueur du canon peut également aider pour le combat en localité ou en foret (quand il y a de la végétation c'est pratique de ne pas avoir une canne à pêche). L'armée française a acheté deux longueurs de canon pour ses 416F : le 416-C court à canon de 11 pouces, et le 416-S standard de 14.5 pouces. Ici le COS est vu avec des HK416 à canon de 11 pouces. La version 11 pouces fait 370 grammes de moins que le 14.5 pouces. C'est environs 15% de poids en moins au total. Le gain de poids est donc assez léger, mais justifiable. Alors pourquoi l'armée française a opté pour un 14.5 pouces dans ce cas ? Je ne sais pas, mais c'est aussi la longueur du canon du M4. En conséquence, ce qui marchera depuis le canon du M4, les optiques qui seront adaptées à cette longeur, etc, marcheront aussi depuis un 416F-S. Du moins en théorie. De plus, l'armée souhaitant conserver des grenades à fusil en dotation avait besoin d'une arme à canon plus long pour simplement avoir la place de les fixer.
  49. 1 point
    La longueur du canon influe certes sur la portée pratique aux distances typiquement recherchées (aux alentours de 400m) pour la M855, vu que le projectile sera légèrement plus lent, mais certainement pas sur la précision, il y a donc plein d'arguments pour. L'utilisation en combinaison du "magnifier" G33 STS grossissant avec les viseurs holographiques (par contre pour identifier les types ça va être dur, il y a des courts (série XPSx et EXPSx) et des longs (série 51x et 55x) mais ce sont surtout les points rouge disponibles qui changent d'un modèle à l'autre...) est intéressante parce qu'il n'y a pas de soucis de perte de focale avec, et qu'on peut le basculer facilement pour avoir une image un peu plus claire à distance. http://www.eotechinc.com/holographic-weapon-sights Note que dans la gamme des produits modernes d'Eotech (et pas donnés au passage...) on trouve désormais des points rouges avec une compensation pour la distance (un point au milieu, un point en dessous) ou même un réticule gradué pour des distances assez importantes, ce qui doit aider fortement avec des calibres moins rapides, ou plus lourds, et ayant moins de portée ou des trajectoires plus lobées. Les bipieds/poignée (de marque GPSI, GripPod System International) vont permettre d'être plus stable plus vite et d'avoir un meilleur débattement tout en ne pesant pas très lourd (tu notes au passage un HK417 sur cette photo mais avec un bipied Harris). Il y en a même un qui a à la fois un gripod et un "angled grip" AFG2 Magpull. Le chargeur 60 coups tambour (Magpull D60) vu dans une autre photo, avec un "angled grip", va lui plutôt correspondre à une fonction appui, ou se montrer utile en cas de désengagement je pense. Il n'y a rien de choquant ici en définitive. Le gain de poids du canon court doit sans doute outrepasser les contraintes qu'il pose du point de vue des opérateurs en termes de vitesse initiale du projectile, et donc en portée pratique. On note aussi un Glock Gen 5.
  50. 1 point
    Pour ceux parlant anglais et ayant un brin de connaissance , lire ce pdf par 2 gars de chez Thalès sur les Modulateur acousto-optique (Bragg cells) : http://ftp.rta.nato.int/public//PubFullText/RTO/EN/RTO-EN-028///EN-028-09.pdf A ma connaissance , Spectra est le seul système embarqué à utiliser des Bragg cells pour la guerre électronique . Les USA ont probablement utilisé sans grand succès un système Bragg cells sur le B2-Spirit mais rien n 'est moins sur . En général , les système de dernière génération sont basés sur les Superhétérodynes . Bragg cells et Superhétérodynes sont deux méthodes distinctes pour traiter et numériser un signal électromagnétique , les deux ont leurs "pour" et "contre" . Le choix délibéré de Thalès pour les Bragg cells est parlant , il démontre qu 'ils ont un As ou deux dans leur manche et ce depuis les années 80 . Le fait de passer du GaAs au GaN va faciliter les choses aux niveaux de la flexibilité et de la modulation en puissance et en pureté . Il faut bien comprendre que duper un radar AESA LPI de dernière génération n 'est pas une mince affaire mais ça se fait . D 'un autre coté , tant que les missiles n 'auront pas de bien meilleur radars , les tirs réussis à longue distance (avion détruit) seront rares (à moins que le missile utilise la voir Infrarouge comme guidage final mais c 'est une autre histoire ;)) Par exemple , le Rafale et le Typhoon ont deux conceptions bien différentes de la protection éloignée et rapprochée . Dans le pure domaine du brouillage , le Rafale peut agir avec Spectra à une grande distance alors que le Typhoon avec Praetorian agira plus tard , parce que la sensibilité est meilleure avec Spectra ainsi que la résolution angulaire . Par contre , la dernière ligne de défense est meilleure avec le Typhoon grâce au leurre tracté qui agit EN PLUS du brouillage de Praetirian et des paillettes . C' est normal car le Typhoon est avant tout un intercepteur taillé pour le combat Air-Air alors que le Rafale est aussi taillé pour la pénétration discrète . Le F-35 sera aussi très dur a abattre , sa bulle de sécurité est énorme et ses défenses formidables . Cheers .