Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 53 minutes, Deres a dit :

Il faut relativiser cette réputation explosive des chars russes venant du chargeur de tourelle :

- bien souvent, l'explosion impressionnante se produit bien, mais après un incendie du véhicule, ce qui veut dire que l'équipage a eu le temps si il était indemne d'évacuer. Donc avec un petit montage vidéo cela devient une explosion catastrophique instantanée.

- le souci est plus que les russes stockent généralement quelques projectiles en haut de tourelle dont des charges propulsives, juste fixé à la paroi, à l'ancienne. Si ceux-ci sont touchés, ce sera un carnage avec un incendie rapide de toute façon

- je ne pense pas que les projectiles russes soit "muratisés", surtout avec des charges propulsives indépendantes des obus de 125 mm en deux parties

- on se vante souvent des chargeurs de nuque de tourelle occidentaux avec paroi pare-feu et évents en cas d'impact mais en réalité, la moitié des obus sont aussi généralement stockés dans la caisse et je ne pense pas qu'il y ait des évents pour ceux-ci.

 

Les trappes d'évacuation évitent juste la surpression qui fait voler la tourelle mais les chars occidentaux finissent alors plutot en version chalumeau (ce les Leopards turques en Syrie)

Pas mieux que l'effet bouchon de champagne pour l'équipage

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Panzerfaust 3 : testé et approuvé !

 

Char embourbé dans un trou au milieu d'un champ et doublement déchenillé. Cela ressemble quand même beaucoup à un char abandonné qui a ensuite été incendié.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Akhilleus a dit :

Les trappes d'évacuation évitent juste la surpression qui fait voler la tourelle mais les chars occidentaux finissent alors plutot en version chalumeau (ce les Leopards turques en Syrie)

Pas mieux que l'effet bouchon de champagne pour l'équipage

A priori la surviviabilté de l’equipage est quand même meilleur, même si le char fini cramé aussi.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Heorl a dit :

Faut pas mettre confus dans ce cas-là ? :huh:

Monsieur Shorr Kan évoque le qualificatif de connard ... Pas vraiment un synonyme de confus (Fut con à la rigueur) :laugh:

il y a 4 minutes, Schnokleu a dit :

Un habitant de Slavgorod, dans l'Altai, a filmé des corps de personnes dans un corridor et à l'extérieur d'une morgue locale. Certains corps sont à peine couverts.

https://tsn.ua/svit/u-rosiyi-cholovik-znyav-na-video-tila-lyudey-scho-lezhali-prosto-na-vulici-bilya-morgu-18-2059066.html

Et quel rapport avec l' Ukraine ?

Clairon

Edited by Clairon
Cette fusion des messages, pfff
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Shorr kan a dit :

Je sais, je sais, la déshumanisation c'est pas bien. Mais le dessin m'a frappé, surtout les Orcs avec le Z tatoué sur le front. En particulier celui du bas à gauche. Juste énorme :laugh:

La déshumanisation, c'est pas bien ? Peut-être, mais si on y réfléchit un peu, est-ce que ça ne fait pas partie du message central - même si subliminal - du Seigneur des anneaux ?

Car enfin, qui sont les orques ? Ce sont des êtres humanoïdes, avec lesquels le croisement est possible, on connaît des hybrides humain-orque - il y a interfécondité. Donc ces êtres appartiennent à l'espèce humaine - c'est la définition même du terme espèce. D'un autre côté, ils sont laids et vils. Ce sont donc... des êtres humains d'autres races. Du moins aux yeux de gens qui trouvent de tels êtres humains laids, et les pensent vils. Brefs de gens qui sont un poil... c'est quoi le mot en "R" que je cherche ?

Ben oui.

Et le Seigneur des anneaux, même s'il parle d'un monde imaginaire voire fantasmagorique, met bien en branle des ressorts psychologiques qui dans la vie réelle sont ceux qui agissent chez les... mince, c'est quoi ce mot en "R" qui m'échappe :dry: ?

Mettant en branle ces ressorts dans un cadre imaginaire, leur donne-t-il un exutoire commode voire salutaire qui les empêche de s'exprimer dans la vie réelle ? Ou... les cultive-t-il et entraîne-t-il, à l'insu même des lecteurs / spectateurs, ce qui leur permet de croître et se renforcer ?

J'avoue ne pas connaître la réponse.

Concernant l'utilisation par beaucoup d'Ukrainiens du mot "orque" pour désigner les soldats russes, je trouve nécessaire d'être compréhensif. Ne pas oublier que le surnom de "doryphore" a été utilisé pour les soldats allemands chez certains des envahis. Quant à l'utiliser pour des gens comme moi qui ne sont pas dans un pays ravagé par une invasion, c'est NON, personnellement.

Je referme ici la parenthèse HS pour ce qui me concerne.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Alexis a dit :

Concernant l'utilisation par beaucoup d'Ukrainiens du mot "orque" pour désigner les soldats russes, je trouve nécessaire d'être compréhensif. Ne pas oublier que le surnom de "doryphore" a été utilisé pour les soldats allemands chez certains des envahis. Quant à l'utiliser pour des gens comme moi qui ne sont pas dans un pays ravagé par une invasion, c'est NON, personnellement.

D'où d'ailleurs la reprise du terme dans la Stratégie Ender par Orson Scott Card pour désigner l'espèce alien. 

il y a 20 minutes, Shorr kan a dit :

 

J'irais même plus loin, est-on sur que Sauron est vraiment méchant ?

Après tout il a massivement industrialisé le Mordor, rehaussé le niveau technologique, lancé de vastes travaux publiques et organisé un ambitieux programme de formation des Orcs pour en faire une main-d'œuvres qualifié. Bref, il a bâti un état providence progressiste où la mobilité sociale est effective, sans affecter négativement les performances de son économie. Qui dit mieux ?

à coté tu as une description un peu trop unilatérale et à charge du seigneur des ténèbres pour être honnête.....c'est la que tu comprend que le Seigneur des anneaux sous ses airs d'exaltation d'un anarchisme bonhomme est en fait profondément réactionnaire et ne fait que l'apologie du féodalisme le plus crasse et le plus rétrograde qui soit !!

Et les royaumes opposés au Mordor sont comme par hasard des autocraties où règnent des familles incestueuses (elfes et numénoréens), et où le bas peuple vit dans une pauvreté noire. Nan mais regardez le Rohan et osez me dire que c'est un pays dans lequel il fait bon-vivre !

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Schnokleu a dit :

Un habitant de Slavgorod, dans l'Altai, a filmé des corps de personnes dans un corridor et à l'extérieur d'une morgue locale. Certains corps sont à peine couverts.

https://tsn.ua/svit/u-rosiyi-cholovik-znyav-na-video-tila-lyudey-scho-lezhali-prosto-na-vulici-bilya-morgu-18-2059066.html

Comme signalé par @Clairon : quel est le rapport avec l'Ukraine ? Si c'est parce que c'est des barbares russes nécrophiles, alcooliques, désœuvrés et négligents, ça ne suffit pas pour faire recoller au sujet.

@Akhilleus a, bien explicitement demandé, par ordre de priorité :

  1. De coller au sujet des opérations militaires
  2. De commenter, situer et restituer les vidéos, images et articles
  3. D'éviter de déverser ici les poubelles du net.
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, FATac a dit :

c'est des barbares russes nécrophiles, alcooliques, désœuvrés et négligents

Et si c'est des barbares russes nécrophiles, alcooliques, désœuvrés et négligents de réserve? 

 

Dit il alors que le mec juste avant lui s'est fait une infusion d'herbes chelou avant de partir sur un délire pété de Gandalf sous acide. 

Edited by cracou
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Métal_Hurlant a dit :

 

Un carnage...

 

Est ce qu'on sait dire de quel côté du Donetsk sont ces véhicules ? On avait partagé un peu plus tôt des images de la quarantaine de véhicules bloqués, détruits ou capturés sur la rive ouest. J'imagine que ceux ci viennent en plus ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, olivier lsb a dit :

Est ce qu'on sait dire de quel côté du Donetsk sont ces véhicules ? On avait partagé un peu plus tôt des images de la quarantaine de véhicules bloqués, détruits ou capturés sur la rive ouest. J'imagine que ceux ci viennent en plus ? 

Quand tu regardes les plans larges, tu te rends compte qu'il y en a des deux côtés

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai cru un instant que le Monde venait de faire une synthèse de nos quelques centaines de pages d'échanges :bloblaugh: Article sur les tactiques et avantages militaires Ukrainiens. Pas de grosses conneries (sauf sur le va te faire foutre de l'ile aux serpents, une propagande in fine mais bon passons) et même un témoignage intéressant (en gras).

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/11/guerre-en-ukraine-face-a-la-puissance-de-feu-russe-l-inventivite-de-l-armee-de-kiev_6125604_3210.html

 

Citation

Après dix semaines de guerre entre des armées de taille inégale, le rapport de force évoque de plus en plus celui opposant David à Goliath. L’Ukraine a infligé une humiliante défaite tactique et symbolique à la Russie en détruisant, entre le 30 avril et le 8 mai, une dizaine d’équipements militaires sur l’île des Serpents, située en mer Noire, à 35 km des côtes ukrainiennes. Au premier jour de l’invasion russe, ce minuscule îlot de 0,17 km2 avait été le théâtre d’un acte de résistance célébré à travers toute l’Ukraine.

Le 24 février, le croiseur Moskva et le patrouilleur Vassili Bykov avaient menacé de bombarder l’île. Le commandant du croiseur Moskva avait exigé par radio la reddition immédiate des garde-côtes ukrainiens : « Je vous demande de déposer les armes et de vous rendre pour éviter un bain de sang et des morts inutiles. Sinon, vous serez bombardés. » Le chef des garde-côtes ukrainiens, Roman Gribov, avait répondu alors du tac au tac : « Navire de guerre russe, va te faire foutre », phrase devenue le cri de ralliement contre l’agression russe.

Île inutilisable par la flotte russe

L’île fut bombardée, prise d’assaut et tous les militaires ukrainiens ont été faits prisonniers. Mais la suite s’est révélée désastreuse pour la marine russe. Le croiseur Moskva est coulé le 14 avril dans une astucieuse attaque menée par deux missiles ukrainiens, tandis que les radars du navire russe étaient distraits par au moins un drone Bayraktar. Ce sont ces mêmes drones de fabrication turque qui ont détruit successivement, à partir du 30 avril, cinq batteries de défenses antiaériennes et antinavires installées sur l’île par l’armée russe.

Dans la foulée, quatre péniches de débarquement Raptor ont été détruites ainsi qu’un chaland de débarquement (classe Serna). La destruction des défenses antiaériennes a permis à deux avions de combat Su-27 ukrainiens d’effectuer, le 7 mai, un raid contre les bâtiments occupés par les militaires russes. Pour couronner le tout, un Bayraktar a détruit le lendemain un hélicoptère de transport Mi-8 au moment où il déposait des troupes russes sur l’île, apparemment chargées d’organiser son évacuation.

A défaut d’être reconquise par l’Ukraine, l’île des Serpents semble en tout cas inutilisable pour la flotte russe, qui l’incluait dans un dispositif assurant le blocus naval de l’Ukraine. L’épisode souligne deux réalités : la Russie n’est plus en mesure d’interdire le ciel aux aéronefs ennemis dans le sud de l’Ukraine ; et l’aviation de combat ukrainienne n’est pas anéantie, contrairement aux affirmations répétées depuis deux mois par le ministère russe de la défense.

L’agilité et l’audace de l’aviation ukrainienne, dix fois inférieure en nombre à sa rivale, s’étaient déjà manifestées le 1er avril à l’aube. Deux hélicoptères Mi-24 volant au ras du sol avaient alors percé la défense antiaérienne ennemie et détruit un dépôt de carburant situé à 40 km à l’intérieur des frontières russes. Plusieurs vidéos ont montré le retour sans encombre des deux appareils vers le territoire ukrainien.

Les drones en appui de l’artillerie

Les forces armées ukrainiennes s’efforcent de compenser leur infériorité numérique et technologique par la créativité, notamment par l’emploi de drones bon marché pour aider l’artillerie. Une source au sein d’Aerorozvidka, l’unité militaire spécialisée dans l’usage de drones de reconnaissance et d’attaque, révèle au Monde comment ceux-ci restent efficaces malgré les puissants systèmes de brouillage russes. « La transmission en temps réel des coordonnées GPS d’une cible en mouvement aux artilleurs est souvent impossible à cause du brouillage ennemi, qui fausse toutes les données. Au lieu de cela, nous déterminons à l’avance les coordonnées de points où vont passer les cibles et le drone ne fait que fournir à notre artillerie une confirmation visuelle du passage en temps réel », indique la source. La prévision des passages est possible parce que les colonnes de blindés russes restent essentiellement cantonnées aux routes.

Autre innovation, un logiciel capable de coordonner l’emploi de plusieurs types d’armes pour concentrer leur feu sur une cible donnée. Baptisé « GIS Art for Artillery », ce programme informatique, développé par l’Ukrainien Yaroslav Sherstyuk, attribue des cibles aux canons, mortiers, lance-roquettes ou drones les plus proches. Une sorte d’« Uber de l’artillerie », résume Trent Telenko, un ancien employé du département américain de la défense, sur son fil Twitter.

Alors que la doctrine militaire russe préconise la concentration de l’artillerie sur un espace donné, sous forme de batteries, le logiciel permet aux forces ukrainiennes d’éparpiller leurs canons sur plusieurs positions. GIS Art for Artillery autorise une plus grande mobilité et réduit le risque de tirs de contrebatterie, puisque les positions dispersées sont plus difficiles à localiser et à frapper. Selon ses concepteurs, le programme permet aussi aux équipes de reconnaissance de marquer les cibles en quelques secondes avec des systèmes laser GPS. Il est toutefois difficile à l’heure actuelle de mesurer à quelle échelle ce programme est utilisé par les militaires ukrainiens.

Pertes significatives de généraux russes

L’efficacité d’une armée se mesure aussi aux dégâts infligés à son adversaire. Depuis le 24 février, l’Ukraine a éliminé entre huit et dix généraux russes, estimait, mardi, le lieutenant général Scott Berrier, chef de la US Defense Intelligence Agency, devant la commission des forces armées du Sénat. Le site Businessinsider.com donne les noms de sept généraux russes et de dix-sept haut gradés russes, tués depuis le 24 février. Un bilan très élevé qui suggère que des problèmes au sein de la hiérarchie militaire russe ont contraint une partie du haut commandement à monter au front.

Ces pertes semblent indiquer aussi que l’armée ukrainienne dispose de renseignements très précis, probablement d’origine américaine, qui lui permettent de frapper au bon moment et au bon endroit. Le chef d’état-major russe en personne, le général Valeri Guerassimov, aurait échappé de peu à un bombardement le 30 avril sur le QG d’Izioum d’où sont dirigées les opérations dans le Donbass et dans lequel auraient péri près de 200 militaires russes.

Sur le terrain, les forces russes essuient des revers dans la région de Kharkiv, où elles reculent vers leur frontière. Aucune avancée n’est enregistrée sur la portion sud des 900 km du front. En revanche, les lignes commencent à bouger dans le Donbass, la priorité stratégique affichée par Moscou. Au cours des cinq derniers jours, les attaques russes dans la partie nord et est de cette région ont gagné en efficacité et en profondeur, après un mois de piétinement. Le 8 mai, la ville de Popasna (20 000 habitants avant les combats) est tombée aux mains des assaillants.

Lundi, les troupes russes ont pour la première fois franchi la rivière Donets grâce à un ponton improvisé à l’ouest de la conurbation Lyssytchansk/Sievierodonetsk, à présent menacée d’encerclement. « Nous faisons désormais face à des militaires russes beaucoup plus expérimentés et performants », signale au Monde un responsable militaire de Kramatorsk sous condition d’anonymat. « Ils ont très rapidement installé leur ponton et réussi en une demi-heure à faire passer 60 véhicules blindés, qui se sont aussitôt dispersés dans la forêt », s’inquiète-t-il.

Le ponton a depuis été détruit, mais la percée montre que les tactiques russes évoluent aussi. Les ambitions territoriales restent, elles, inchangées, selon la directrice du renseignement national américain Avril Haines. S’exprimant mardi devant le Sénat, elle a indiqué que « Poutine se prépare à une guerre prolongée en Ukraine » et qu’il reste « déterminé à mener la guerre au-delà du Donbass, jusqu’en Transnistrie ».

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,943
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...