Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 05/04/2019 in all areas

  1. De ce que j'ai pu en lire, tout part d'un jeune reporter belge et de son fox terrier, d'un capitaine de marine marchande porté sur la bouteille et d'un certain dénommé Tchang... Cela étant, Je n'ai jamais pu recouper l'info.
    6 points
  2. Ce qui m'a surtout fait rire, c'est la publicité (j'imagine que tout le monde à la même en fin d'article) visant à attirer de nouveaux employés "Discover outstanding job and career opportunities with BAE Systems" : une illustration montrant quatre personnes, tasse de café à la main et quelques biscuits au milieu. Manque plus que l'incontournable powerpoint en arrière-fond. Ca vend du rêve !
    4 points
  3. En vacances quelques jours en Bretagne, j'ai eu la surprise en visitant la pointe des espagnols de tomber sur le HMS Arftul.
    3 points
  4. @BPCs @true_cricket on vit une époque formidable quand même ! La guerre si il faut, mais eco-responsable
    3 points
  5. Tout est bien qui finit bien, et c'est heureux. Je ne peux, cependant, m'empêcher de penser que, plus que du talent ou de l'expérience, le pilote qui a sauvé l'appareil et ses passager a surtout eu de la chance, beaucoup de chance, comme tous ceux qui sont passés à deux doigts de la catastrophe. Le fait qu'il réagisse hors du cadre de la procédure a sauvé tout le monde. Cependant, il y a alors beaucoup à apprendre de l'accident pour que son expérience profite aux autres et pour éliminer la part de chance dans la résolution positive de prochains accidents de même nature. En effet, il n'a certainement pas agi au hasard, mais bien sur la base d'une analyse qui lui est propre (et qui l'a conduit hors des sentiers de résolution déjà battus). Mais sur quoi cette analyse et son déroulement étaient ils basés. Avait il des informations préalables pouvant l'orienter dans son intuition (vu une coulure de fluide, entendu un grincement, senti un résistance, etc.). Cela peut être des éléments dont il n'a pas eu une conscience éclairée, mais qui ont annoncé l'avarie et lui ont fait dire : il se passe ça, je réagis comme ça. Trouver pourquoi il a réagi ainsi (et pas purement au hasard) est une nécessité absolue. Cela peut faire émerger des erreurs commises précédemment, et faire apparaître des corrections intuitives mais contre-procédurales déjà mises en place et qu'il conviendrait d'étudier et de formaliser. Car, n'en déplaise à l'égo des pilotes modernes, la procédure a sauvé probablement davantage de vie que leurs talents. Il faut donc étayer les procédures pour garantir leur couverture de tous les cas, y compris celui de cet accident. Si ce qui doit nous ramener au sol et en vie c'est la chance et le talent du pilote, je crois que je vais y regarder à deux fois avant de reprendre l'avion !
    3 points
  6. Comme certains le disent, il ne faut pas sur-estimé les uns et sous-estimer les autres juste pour exprimer n désir personnel. Que la Chine se développe rapidement, c'est une évidence, en particulier dans le domaine naval, mais il ne faut pas surjouer leurs capacités et ce qu'ils veulent que les américains pensent d'eux. Leurs super missiles hyper-sonique et autres, outre le fait de ne pas être nombreux, on peut douter des capacités réelles. Un missile balistique hypersonique frappant un porte-avions en mouvement, les chinois l'ont-ils démontrés ou veulent-ils faire croire aux américains qu'ils peuvent le faire afin que ces derniers hésitent à agir contre eux? Moi quand je vois les "vrais" livraisons d'armes des chinois, je vois des navires, des avions, des armements qui sont sensés rivaliser avec celles que les américains mettent en oeuvre parfois depuis des décennies. C'est comme pour les russes, ils commencent aujourd'hui par se doter de missiles de croisière, ils en font presque tout un plat, ils en font une révolution, voir une avance par rapport aux américains, pourtant ces derniers avec leur tomahawk, cela fait un moment qu'ils l'ont pleinement intégré. C'est comme les avions furtifs, c'est toujours avec 20-30 ans de retard qu'ils viennent avec cette sensation de vouloir se mettre au même "niveau" que les USA, on fait passer l'avion russe ou chinois comme étant dans la même "course" que le F-35 en oubliant de préciser que ces programmes sont avant tout une réponse au F-22. Quand on voit encore les nombreux produits chinois qui sont copiés ou dépendants de fournisseurs étrangers, qui sont souvent de moindre qualité, on peut là aussi relativiser les annonces chinoises et les belles images de navires fraichement repeints avec les soldats bien alignés pour tenter de démontrer un sérieux. Les chinois avancent sur pas mal de choses et rattrapent un certain retard sur nombre de choses, mais l'avance qu'ils veulent se donner est pour moi avant tout idéologique et ne repose pas sur une réalité militaire. Mais l'énorme problème des chinois c'est qu'ils n'ont pas l'expérience militaire des américains et que même si industriellement ça tourne à fond pour les armées, les hommes et leurs chefs, ne sont pas prêts à un conflit, de nombreuses erreurs tactiques et stratégiques pourraient surgir de cette armée chinoise. Mais pour l'heure la propagande et les beaux défilés devant impressionner et faire peur les "ennemis" ça continue et l'efficacité opérationnelle des productions chinoises n'est pas démontrée.
    3 points
  7. Et surtout tu ne choisis pas l'heure à laquelle il passe.
    3 points
  8. "Faulty parts have been installed in planes. Tools and metal shavings have routinely been left inside jets, often near electrical systems. Aircraft have taken test flights with debris in an engine and a tail, risking failure." Là on a effectivement quelque chose de sérieux, parce que non maîtrisé, apparemment systémique (cf les KC-46A), et aux conséquences potentiellement catastrophiques.
    3 points
  9. BAe a fait voler son drone MAGMA sans surfaces de contrôle, tout se faisant par injection d'air en bord de fuite et dans la sortie du réacteur: https://www.baesystems.com/en/article/magma-the-future-of-flight
    3 points
  10. A l'approche des 60 ans du premier vol je poste deux vidéos (probablement déjà vu). Quel élégance pour cette machine d'exception!
    3 points
  11. Oui Phacochère, c’est ce qu’on appelle un retournement d’alliance, qui si leur arrestation et jugement se confirme , aura tourné au vinaigre , et quoi qu’on dise c’est la persévérance du peuple (on peut je pense dans ce cas utiliser ce terme instrumentalisé et usité avec trop de légèreté dans de nombreux cas) qui a rendu ce qui se passe aujourd’hui possible, il y a 3 mois c’était inimaginable..
    2 points
  12. http://video.lefigaro.fr/figaro/video/le-black-hornet-3-le-minuscule-drone-espion-au-service-de-l-armee-francaise/6032575407001/
    2 points
  13. https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/04/chomage-au-plus-bas-croissance-au-plus-haut-les-surprises-du-miracle-economique-americain_5458115_3234.html
    2 points
  14. Les Russes, on peut en discuter, mais les Chinois n'ont pas de passé impérialiste dans les Amériques. Au contraire les Chinois se positionnent comme un ex-pays du Tiers Monde, non-aligné, participant de la conférence de Bandung. Jusqu'à il y a peu le Brésil était content de faire partie de ce qu'on appelle les BRICS, ce qui montre un capital d'image positive pour la Chine dans cette région du monde. Il y a aussi une présence économique chinoise, et une présence humaine sous la forme d'une immigration chinoise :
    2 points
  15. C'est plutôt l'inverse : les produits les plus efficaces ont été progressivement interdits pour des raisons environnementales. Tout d'abord, les premiers fluides frigorigènes pour protéger la couche d'ozone, puis leurs remplaçants pour des raisons de fort pouvoir de réchauffement planétaire (PRP).
    2 points
  16. C'est là qu'arrive la distinction entre la liberté de mouvement des commandes et la liberté de mouvement des gouvernes. Chez les pros en kaki c'est la seconde option qui prévaut avant chaque vol, avec une paire de "eye ball mk 1" qui vérifie que tout bouge comme prévu. Mais comme dit FATac le sage, tout est bien qui finit bien. L'article est assez succinct sur la description de ce "presque-vol", mais on peut imaginer que le pilote à ressenti une tendance à l'auto-cabrage, probablement assez forte, ce qui implique assez rapidement d'envisager une future lutte pour tenir l'avion en l'air, si c'est possible. Alors s'il est au sol, autant l'y laisser et risquer une sortie de piste potentiellement moins catastrophique plutôt que de tenter de faire voler un truc qui n'est plus en état normal pour le faire. Alors effectivement, c'est hors procédure. Mais si on va sur ce terrain aucune procédure ne commande de faire voler un avion avec des commandes de vol en vrac.
    2 points
  17. Sur ce type d'appareil la vérification du débatement se fait visuellement à la pré-vol extérieur, et au manche et aux pieds ... (surtout pour un empennage en T). Pas comme sur les plus petits gabarits où il est fait une manipulation. Enfin si une seule des deux gouvernes de profondeur est bloquée, et que l'autre reste mobile, pas évident que ce soit si facilement détectable ... Quoiqu'il en soit, et quelles que soient les responsabilités de chacun dans cette histoire, le pilote a sauvé les personnes à son bord d'une mort presque certaine grâce à une prise de décision franche et instantanée, mais surtout contre-nature. Seule une très grande expérience et une maîtrise totale peut permettre çà. C'est celà qui est salué à sa juste valeur, en dépit du reste.
    2 points
  18. "Pour Waldo Cerdan, expert aéronautique, cette décision du pilote a vraiment permis d’échapper à la catastrophe : « Aucun test n’aurait pu détecter ce blocage de l’élévateur »." La vérification du bon débattement des gouvernes est pourtant quelque chose d'assez répandu, et qui aurait pu permettre de détecter le blocage de l'élévateur. Juste pour nuancer une affirmation bien péremptoire...
    2 points
  19. Oui, mais c'est beaucoup moins beau ...
    2 points
  20. Visiblement, Airbus envisage de répliquer sur le terrain juridique : « Pour Airbus, la potion est d'autant plus amère que le principal contrat avec l'Arabie saoudite visé par cet embargo allemand ne porte pas véritablement sur des ventes d'armes. Il s'agit d'un contrat signé en 2009 pour un système complet de sécurisation des 9.000 km de frontières du royaume, associant tous les moyens de détection et de surveillance, d'une valeur totale d'environ 2,5 milliards d'euros, et qui devait être partiellement fabriqué sur le site Airbus de Donauwörth, près de Munich. D'où l'envie d'aller en contester la légalité devant les tribunaux allemands. » https://www-lesechos-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.lesechos.fr/amp/1016128
    2 points
  21. HS-on : "flight trials that took place in the skies above north-west Wales" depuis le Brexit : il ne pleut plus ( - ) dans le Pays de Galles ! voyez ces bords de piste aux herbes desséchées, vraiment tout change ! HS-off
    2 points
  22. Tiens à propos du Smart S du Cassards Il est en cours de démontage et d’après les derniers infos les deux radars SMART-S Mk 2 des FAA et le troisième qui est utilisée sur le Site d’Expérimentation des Systèmes de Défense Aérienne (SESDA) seraient maintenant prévu pour être installer sur les Bâtiment ravitailleurs. Le Smart S irait tout en haut du mat et le scanter de navigation juste en dessous . Les tourelle de 40 mm auraient leur propre conduite de tir Les Smart S des BRF pourront également travailler en reseau via la liaison de données du BRF. Sans oublier que le hangar des BRF sera dimensionné pour embarquer 2 H160 ou un NH90 et un drone Quand au FLF le contrat de modernisation des 2 dernières devrait être notifier après 2022. L'intégration du sonar bleu watcher sur le Surcouf et les essais qui ont suivi ont définitivement valider l’intégration de ce model sur les 5 navires. les Crotales seront tous RSA en 2024 Les Sadral des 3 F ASM et des 2 FAA après modernisation seront intégrées au SENIT des FLF FLF 1 MMV 2021 FLF 2 MMV 2022 FLF 3 MMV 2023 FLF 4 MMV 2024 FLF 5 MMV 2025
    2 points
  23. Il y a encore des truc en cours mais ce sont des questions aux gouvernements par la court qui n'ont pas reçu de réponse. En fait le gouvernement tente de gagner du temps pour ne pas remettre de l'huile sur le feu et il y a donc engueulade. D'un autre côté il y a du bon dans tout ça. Au yeux de la population le processus d'acquisition est particulièrement inattaquable. Politiquement après les élections ça va permettre d'accélérer pas mal les choses, le processus étant totalement légitimé.
    2 points
  24. (gros edit: corrigé, affiné les chiffres, et viré les valeurs inutiles pour rendre le tout plus lisible et fairplay (pour le Su-33) en comparant les deux avions à ratio de carburant équivalent) Il faudrait certes comparer les configurations opérationnelles de chaque avion pour être sûr et certain, mais quelques calculs révèlent que dans l'absolu, non, désolé, même en établissant des ratios "poids à vide / carburant interne / emports théoriques maximaux / MTOW" avec des valeurs favorisant le Su-33, le ratio reste en faveur du Rafale. Soyons honnêtes cependant, à 4.7t de carbu interne pour le Rafale M et 9.5t pour le Su-33 (si cette valeur est réelle) le ratio de carburant interne du Su-33 est bel et bien supérieur (mais ça ne nous intéresse pas pour le cas présent), donc je limiterai son plein interne à 8.27t pour coller au ratio "poids à vide / carburant emporté" du Rafale M, afin de rester fair play, ce qui confère au Su-33 un léger avantage théorique en termes d'emports comparés à son MTOW. Ce qui nous donne: 15 tonnes de poussée pleine PC pour le Rafale M pour 15.2t pleins faits en lisse soit un rapport poids-poussée de 0.9868. 25.1 tonnes de poussée pleine PC pour le Su-33 pour 26.77 en limitant à 8.27t de carburant en lisse soit un rapport poids-poussée de 0.9376. Le truc étant qu'un Rafale M emporte 5.8 tonnes de charge utile pour atteindre les 21 tonnes, tout en restant capable de revenir apponter. Sa MTOW peut monter à 24.5t théoriquement, soit 9.3t de charge utile max (très théorique cependant, une configuration pareille suggérerait 3 bidons de 2000L, 4 Mica (point 3 ouvert) 2 météors, 2 scalps, et les pylônes pour tout ce petit monde... on ne verra sans doute jamais une telle config être catapultée du CdG). Un Su-33 lui emporte 5t de charge utile si plein interne complet et atteinte un MTOW de 33t (j'ignore s'il peut ou pas à apponter à 33 tonnes, mais considérons que oui). En partant sur 8.27t de carburant interne sur Su-33, pour coller au ratio par rapport aux 4.7t du Rafale M et être équitable, on arrive certes à 6.23t de charge utile pour le Su-33, soit un emport théoriquement supérieur aux 5.8t du Rafale M dans l'absolu si on se contente d'une MTOW de 21t pour le Raffy, mais une fois encore, on ne prend pas en compte le fait que le Su-33 est 1.76 fois plus lourd que le Rafale à vide (et pleins faits si on se contente de 8.27t de carburant pour rester fairplay en faveur du Su-33 comme je l'ai dis). Donc s'il fallait établir un ratio par rapport au poids du Su-33 et du Rafale M, soit un poids pleins faits pour le Su-33 de 26.77t, contre un poids plein fait de 15.2t pour le Rafale M, soit un Su-33 1.7611 fois plus lourd que le Rafale, on devrait soit faire décoller le Su-33 avec en guise de charge utile: (en prenant la valeur de 21t de MTOW pour le Rafale M avec un emport de 5.8t) 10.21t de charge utile (soit 36.98t de MTOW pour le Su-33) ou bien (en prenant la valeur de 24.5t de MTOW pour le Rafale M avec un emport de 9.3t) 16.37t de charge utile (soit 43.14t de MTOW pour le Su-33) Oui ces deux valeurs sont au-delà de la MTOW du Su-33 donnée à 33t. C'est pour la démonstration. Si en revanche on prenait le même ratio à l'envers, le Rafale M devrait se contenter de 3.53t de charge utile une fois son plein fait, pour atteindre 18.73t en conservant le même rapport poids/emports. Et bien non désolé, en prenant un Rafale M de 18.73 tonnes avec 15 tonnes de poussée max pleine PC, on a toujours un meilleur rapport poids poussée qu'avec un Su-33 de 33t dont 25t de poussée. 0.8008 pour le Rafale M, 0.7606 pour le Su-33. *** Alors il est évident que si on compare un Su-33 doté de: 18.5t de cellule 8.27t de caburant 6.23t d'emports soit 33 tonnes avec 25.1t de poussée pleine PC Avec un Rafale M doté de: 10.5t de cellule 4.7t de carburant interne 5.8t à 9.3t d'emports soit 21t ou 24.5t avec 15t de poussée pleine PC On arrive à un rapport poids-puissance de 0.7606 pour le Su-33 contre "seulement" 0.7142 pour le Rafale M (à 21t) ou même 0.6122 (à 24.5t, config théorique jusqu'ici jamais observée sur le CdG, même en configuration "nounou" armée de Meteors et de MICA). Je prends en exemple une éventuelle configuration "nounou" F3R avec la nacelle NARANG donnée pour 410kg (https://www.defense.gouv.fr/content/download/555986/9641207/Fiche LPM NARANG.pdf) 2 bidons de 2000L (1.6t chacun) + 2 bidons de 1250L (1t chacun) et 4.7 de carburant interne ainsi que 2 Mica (112kg chaque) et 2 Meteors (185kg chaque) , sans oublier le poids des pylônes, on arrive à un avion de 21.4t sans le poids des pylônes, avec on doit tangenter les 22t... Là effectivement le rapport poids-poussée descend à 0.68... Mais ce n'est ni fair play, ni comparable. ...Sur des questions de rapport poids-poussée (qui sont toujours fonction de la masse, on ne s'amuse pas à mettre des moteurs énormes sur de petits avions pour rigoler), et en comparant ce qui est comparable à chaque "palier" d'emport, du plus léger au plus lourd, c'est avantage au Rafale, sauf quand on atteind des configuration qui sont même sans considérer des questions de ratio entre les poids des avions, totalement inaccessibles au Su-33, et bien plus proches de ce que sait faire le Su-34... Donc non, le Rafale M n'est pas sous-motorisé. Le Rafale M est petit et léger, et reste capable d'emporter énormément de charge utile, bien plus à la fois dans l'absolu et par rapport à son poids, que le Su-33, c'est ça la différence. Il faudrait un Su-34 navalisé avec des AL-41F pour venir chatouiller les performances de la cellule et de la motorisation du Rafale M en terme de rapport poids-puissance. Là effectivement avec 45 tonnes de charge utile et des moteurs AL-31FM (ou AL-35F je ne sais pas quel nom leur donner) poussant 13.7t chacun, on a quelque chose de bien différent. Mais là on parle du Su-33 actuel et réel, et pas de projets. Sinon on peut aussi commencer à tirer des plans sur la comète à propos de l'évolution annoncée du M-88...
    2 points
  25. @ collectionneur et @ Rob1 Que celui qui se fait appeler Arnaud Lambert ne maîtrise pas du tout son sujet, je le comprends, ce n'est pas vraiment un problème, qu'il se trompe n''est pas répréhensible non plus, cela peut arriver au plus malin, moi ce qui me dérange le plus c'est cette arrogance et cette manière de porter un jugement de valeur sur tout ceux qui osent exposer un avis contraire au sien. Après avoir constaté maintes erreurs je me suis permis d'écrire sur le site mais le commentaire "en cours d'examen" n'est jamais publié, mais, par contre, si vous osez le faire sur la page Facebook alors la, c'est l'apothéose, une certaine Magali Matelle va carrément vous harceler en public et en privé juste dans le but de vous faire "lâcher le morceau" c'est une manière d'agir que je trouve intolérable et du coup je me demande si Mr Gaëtan Pichon est au courant de ce qui se passe sur sa page. Bien entendu durant le harcèlement verbal et souvent agrémenté de commentaires racistes, Arnaud Lambert n'intervient pas, mais si vous répondez à Magali... Il faut savoir que des membres se sont fait traiter de "fils de p... " en privé. Et comme si cela ne suffisait pas, celui qui se fait appeler Arnaud Lambert, met à contribution tout les membres de sa "page" afin de signaler les profils Facebook avec qui il n'arrive pas à argumenter (la plupart en fait).
    2 points
  26. J'arrive pas à suivre, même si ce n'est qu'une hypothèse pour l'instant, on envisagerait la possibilité de n'embarquer que des canons de "petit" calibre sur les BRF et maintenant on parle de Smart-S ?!  On est d'accord : on a du mal à suivre même si un des fils directeurs est la récupération de l'existant, éventuellement modernisé à minima Effectivement, mais un BRF a en principe moins de raison de trainer à proximité d'une côte qu'une FLF... sauf que cette dernière ne peut pas profiter d'un Smart S
    1 point
  27. Dans un des reportages sur la modernisation du CdG, il était question de baie de réfrigération du SMART S beaucoup plus petite que celle du radar précédent.
    1 point
  28. La thèse en question, comme l'enfer, est pavée de bonnes intentions : https://refubium.fu-berlin.de/handle/fub188/778 Titre : La voie de l'Europe vers les citoyens Sous-titre : La politique de la Commission européenne en matière de participation de la société civile Ce document examine les possibilités et les limites de la politique de la Commission européenne en matière de participation de la société civile. Il décrit ce que la science politique et la Commission européenne entendent par "société civile européenne" et sa participation dans le contexte de la légitimité démocratique et d'une sphère publique européenne transnationale. L'accent est mis ici sur la manière dont les stratégies politiques de la Commission européenne et les instruments de participation de la société civile se sont développés et ont évolué au cours de l'histoire de l'intégration européenne. La pertinence des travaux repose sur l'hypothèse que la participation de la société civile pourrait constituer une réponse possible à un déficit démocratique déclaré et contribuer à accroître la légitimité démocratique de l'UE. Une étude bibliographique est utilisée pour discuter des points de vue de la science politique à partir de diverses théories démocratiques. La conception de la recherche comprend une typologisation des instruments de participation de la Commission européenne et le développement d'une grille d'analyse propre avec les dimensions d'adéquation accessibilité, valeur ajoutée et inclusion pour l'examen de l'adéquation des instruments de participation politique. Sur la base de cette grille d'analyse, les instruments de participation européens sont examinés dans le cadre d'une étude de cas dans la zone de difficultés socio-économiques du quartier de Neukölln à Berlin afin de déterminer s'ils conviennent à la participation de la société civile. Le résultat de l'enquête est que les instruments de participation utilisés par la Commission européenne ne conviennent que sous certaines conditions pour atteindre une partie plus large et pas seulement élitiste de la société civile et réduire ainsi le déficit démocratique de l'Union européenne. La participation dépend dans une large mesure de la volonté et des capacités et possibilités individuelles des citoyens et des organisations de la société civile. Les résultats de l'étude serviront à dégager des solutions et à concevoir des approches afin de promouvoir plus fortement ces composantes à l'avenir et de développer des formes alternatives, compréhensibles et concrètes de participation de la société civile pour une politique européenne proche des citoyens et démocratiquement légitimé.
    1 point
  29. https://www.welt.de/politik/deutschland/article192915939/Franziska-Giffeys-Doktorarbeit-Jede-dritte-Seite-soll-Plagiat-sein.html (4 mai 2019) Dans la thèse de doctorat de la ministre de la Famille Franziska Giffey (SPD), il y aurait encore plus de passages de texte copiés et d'erreurs qu'on ne le pensait auparavant. Sur plus d'une page sur trois, 76 pages sur 205, le texte du plagiat a été trouvé, selon le site Web des chasseurs de plagiat VroniPlag.
    1 point
  30. Comme ce que je pensais depuis longtemps, la "différence" entre l'Occident et la Chine est de l'ordre "civilisationnel" et d'idéologie... State Department preparing for clash of civilizations with China Henri K.
    1 point
  31. Moi, je vois un peu ça comme un généralisation du principe des systèmes de BLC des années 50 (boundary layer control - contrôle de la couche limite) qui permettaient, par soufflage de l'extrados des volets (mobiles), de dynamiser la couche limite et d'augmenter la portance et de reculer la vitesse de décrochage, permettant ainsi des vitesses d'approches plus basses, notamment pour le F-104 ou pour les Crouzes de l'Aéronavale.
    1 point
  32. Non-non, c'est un bon vieux IS-3, et de début de série il me semble. Site Pro-Tank. Academik-ru. ВСЕ-ТАНКИ Ça c'est un T-10 :
    1 point
  33. Du nouveau et ça semble se confirmer : retour à la stratégie de tension côté nord-coréen. Plusieurs tirs de missiles non identifiés cette nuit depuis la péninsule de Hodo en direction de la mer du Japon. https://www.washingtonpost.com/world/north-korea-fires-several-short-range-projectiles-south-korean-military-says/2019/05/03/511efe92-6e0f-11e9-be3a-33217240a539_story.html?utm_term=.d270d674cd88 Les Sud-Coréens ne savent pas encore de quoi il s'agit : ça pourrait être une salve de SCUD ou des KN-02 nettement plus modernes (une sorte de Tochka soviétique mais local). Dans tous les cas, il y a eu plusieurs tirs et le timing n'est pas anodin : Pyongyang s'agite de nouveau parce que sa stratégie patine, que les mesures économiques semblent peser d'autant plus que l'économie patine aussi et que l'agriculture donne des signes inquiétants de faiblesse. Il ne faut oublier non plus que la Corée du Nord peut aussi employer cette méthode de montrage de muscles pour remettre la population sur le bon chemin.
    1 point
  34. @Paul-Henry A ce niveau ? C'est aberrant Comme je n'utilise pas face de book ni réseaux sociaux me contentant depuis 20 ans des forums ''traditionnels'', je n'ai pas regardé la dite page. Je sais que plusieurs des rares commentaires rectificatifs que j'ai écrit sur des articles ne sont jamais parus mais n'est pas lu d'insultes écrites a mon encontre.
    1 point
  35. Et tu prends ça pour de l'argent comptant? Rien ne prouve, dans le domaine naval, l'avantage du missile supersonique vs subsonique-discret, par exemple. C'est d'ailleurs une discussions autour du nouveau missile qui doit remplacer l'Exocet etc... Quand au radar quantique, les Canadiens aussi on des projets de radar quantique et t'imagines bien que la physique quantique n'est pas terra incognita en occident, si non regarde la liste des prix Nobel. La Silicon Valley travaille sur les ordinateurs quantiques et autres applications depuis un moment. Est-ce que la technologie est vraiment plus ou moins égale, j'ai un gros doute. Par exemple, sont-ils pas capables de construire de moteurs d'avions? Il me semble que leur truc furtif vole avec des moteurs russes. Je ne sous-estime pas la Chine, mais sous-estimer les USA c'est une grosse erreur , entre 42 et 45 ils ont construit pas loin de 100 portas, 30 croiseurs, 10 cuirassés...
    1 point
  36. Excellent soutien à l'exportation de la part du Pentagone !
    1 point
  37. Ah bah si instinctivement tu es certain, pas de problème alors. Tu estimes aussi les émissions de CO2 et la RCS des avions à l'instinct? Et sur l'honnêteté de Courtillot, faut savoir que pour prouver que c'est le forçage radiatif qui est déterminant il avait fait un modèle où la Terre était plate. Alors ça c'est pas grave, ça arrive à tout le monde de se planter, même ceux qui travaillent à l'institut de géophysique du Globe . Ce qui est grave c'est qu'on lui a fait remarquer, qu'il a admis qu'il y avait une erreur, et qu'il a continué à promouvoir en public les conclusions issues de ce modèle.
    1 point
  38. Avec un article aussi nul, ça prend vite des proportions stratosphériques. Ce défaut de conception fait l'objet d'une consigne de navigabilité datée du 22 février 2019. En substance, il est question d'une poignée qui pourrait être pliée/tordue et ainsi ne pas permettre d'obtenir l'action souhaitée. A la probabilité d'un incendie moteur, il faut donc ajouter celle d'une poignée ne remplissant pas son office. Les utilisateurs avaient 14 jours pour intégrer les nouvelles vérifications dans leurs procédures, et 45 jours pour effectuer ces vérifications et changer les pièces défectueuses. Et tout ça n'a strictement rien à voir avec une quelconque histoire de certification, et sans doute tout à voir avec des opérations de maintenance et leur cortège de dommages collatéraux plus ou moins bien anticipés ou corrigés.
    1 point
  39. la conférence de Courtillot en vidéo date de plus de 15 ans (2001 on lit sur le pupitre?...)je l'ai déjà vu c'etait à l'époque de la gueguerre entre scientifiques. Je vais mettre toute le monde d'accord il me semble que les deux phénomenes agissent en parallèle,tant la cause anthropomorphique que la cause naturelle . y-a-t-il un groupe connu de scientifiques qui défendent cette option ? Moi ce qui m'inquiète c'est de savoir ça :est ce qu il y a un groupe de travail qui envisage comment faire front aux modifications et leurs effets produits puisque j'ai bien peur que l'on ne puisse pas enrayer les perturbations à venir. Je vois des propositions par exemple pour baisser le co2 à foison (qui n'auront aucun effet je pense personnellement)mais aucune étude sur prevoir par exemple le deplacement de zone à une autre...C'est au dernier moment que ça fouttra la merde si ce n'est pas reflechi avant.
    1 point
  40. L'intérêt de "discrimination" c'est que justement c'est un terme neutre à la base et que c'est observable et adaptable. Le problème de "racisme" c'est que c'est un jugement de valeur et qu'on présuppose une idéologie sans forcément pouvoir le vérifier : ce qui peut introduire pas mal de biais et autres abus. Par exemple celui de tout voir en terme racial... Or un Noir (ou Blanc/Jaune/Rouge/Bleu comme on veut) peut être discriminé pour une toute autre raison que sa couleur de peau. Ce qui sera nettement plus difficile à envisager si l'on voit systématiquement tout en terme de races. Cela rejoint la célèbre citation de Maslow : "Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau". C'est normal puisqu'on apprend la discrimination dès la maternelle ! Notez bien le "repérer des intrus" : si c'est pas la preuve d'un endoctrinement du racisme systémique !!
    1 point
  41. Cela rappelle un poème : https://fr.wikipedia.org/wiki/Die_Lösung
    1 point
  42. Dans les faits c'est beaucoup plus complexe que ça. J'ai vu de mes yeux comment les gars fonctionnent, en tous cas en France, en vol. Ça parle à la radio, certes, mais ça échange directement pour pas encombrer les canaux, ça passe par des gestes, des stimuli divers... C'est un ballet bien rôdé. C'est assez impressionnant à voir, même s'il paraît que c'est moins évident dans la doctrine USAF et NATO (donc je suppose UK) où l'AWACS fonctionne de manière plus "rigide" et moins "organique" (mais ça c'est aussi le propre de notre Armée de l'Air, de laisser aux pilotes et autres personnels navigants une plus grande latitude sur le plan tactique). Du coup, clairement, la capacité de pouvoir embarquer entre 12 et 18 personnes à bord plutôt qu'une dizaine, ça peut avoir un impact opérationnel. Et pour l'antenne, la technologie joue, c'est évident. Une antenne AESA offrira toujours des capacités inédites sur une antenne rotative. Mais une antenne plane n'offre pas non plus de capacités de détection à 360°. Dans les cas des E-3F par exemple, si la modernisation n'a pas changé l'antenne rotative, elle a démultiplié la puissance de calcul et surtout changé complètement les algorithmes d'exploitation, permettant de voir et identifier plus, plus petit, plus loin, plus vite (je résume hein !). D'autant que les appareils sont aussi dotés d'antennes ELINT, je ne sais pas si ce sera le cas des E-7 anglais. Bref, le E-7 est un bon appareil, moderne et performant. Mais sur certains points les E-3 modernisés n'ont pas grand chose à lui envier. Du coup pour les Britanniques, laisser tomber la modernisation pour partir sur une nouvelle cellule n'était pas une nécessité opérationnelle. Par contre, ça pouvait se justifier s'ils savaient déjà qu'ils opteraient quoi qu'il en soit pour le E-7. Restons logique (enfin, aussi logique qu'on puisse l'être dans la RAF): moderniser les E-3, c'est sortir un paquet de fric pour de toute manière devoir les remplacer en 2035. Or, à ce moment là, le Wedgetail ne serait sans doute plus fabriqué. Ils auraient eu la possibilité d'opter pour un programme européen, avec un lead franco-français d'Airbus, avec les risques de retards et de surcoûts liés aux coopérations européennes. Ou opter pour le futur appareil de l'USFA qui, contrairement aux propositions des industriels sont... bah disons que le F-35 a du les refroidir, et la comparaison entre le KC-46 et le MRTT a enfoncé le clou. A cela s'ajoute le fait que s'ils ont bien des Rivet Joint pour jouer vaguement la comunalité logistique avec des E-3 MLU, la vraie continuité logistique qu'ils visent c'est celle autour du P-8. En gros, si tu sais à l'avance que ce que tu veux pour 2035-2040 c'est une base 737 à la fois pour ta PATMAR, ton AWACS et probablement ton ELINT, pourquoi te casser la tête à payer cher une MLU alors que tu peux obtenir directement ce que tu veux? Parce que, si je dis pas de bêtise, une partie de la puissance des moteurs est utilisée pour alimenter l'appareil en électricité, j'imagine que ça doit joué. Et j'ai aussi cru comprendre que l'appareil était censé pouvoir opérer même en cas de décompression de la cabine, ce qui n'avait pas l'air d'être un évènement aussi rare que dans le civil (et j'étais pas hyper tranquille je le reconnais), à voir si ça joue là-dessus aussi.
    1 point
  43. La formule de calcul de l'énergie cinétique : EC = 0,5 x mv2 A partir de cette formule, si on a l'énergie et la vitesse on peut retrouver la masse : m = EC/0.5v2
    1 point
  44. Mise en perspective très intéressante :
    1 point
  45. La suite , la crise de juillet : Chapitre II dénommé La France et la crise de juillet : les funambules La problématique du chapitre est la suivante : la France a t'elle instrumentalisé la crise de juillet pour déclencher une guerre européenne ? Pour comprendre la position de Soutou 2 points : a) aucun historien n'a trouvé pour aucun des pays européens un document qui indique noir sur blanc une volonté chez les décideurs de déclencher un conflit généralisé en juillet 1914, les historiens avancent donc des hypothèses sur ce sujet ( voir même des extrapolations ) b) Soutou semble clairement penser que la Russie a bel et bien instrumentaliser la crise pour déclencher un conflit européen Ce qu'avance Soutou c'est que Poincaré a bel et bien donné des conseils de fermeté au Tsar mais en pensant : a) qu'il ne pouvait pas se permettre de lâcher son principal allié b) que les allemands reculeraient devant la fermeté de l'entente c) que les russes jouaient franc-jeu Le problème qui va se révéler c'est que la Russie joue son propre jeu et prend des initiatives majeures ( notamment en lançant son processus de mobilisation dès le 24 juillet pour la prise de décision ) sans en avertir son allié !! Acculé la gouvernement français en arrive à la conclusion les 30 et 31 juillet qu'il ne faut pas chercher à freiner la mobilisation russe ( la mobilisation allemande n'a pas encore été décrétée à cette date ) Soutou avance un point supplémentaire : il met en avant que si en 1935 le traité d'alliance franco-soviétique a été conçu comme une coquille vide, c'est précisemment parce que les responsables français de l'époque savaient qu'ils s'étaient fait avoir en 1914 par leurs homologues russes et qu'ils ne souhaitaient pas offrir la même opportunité à Staline Précisions sur le livre : 358 pages de texte il couvre surtout la diplomatie française de la grande guerre et seul 2 chapitres sur 8 couvrent l'avant-guerre
    1 point
  46. Après avoir relu les chapitres en question de l'ouvrage de Soutou, je peux préciser son analyse sur les points suivants : En premier lieu/chapitre, Soutou analyse les causes profondes/lointaines du conflit ( c'est à dire les causes qui expliquent pourquoi l'Europe est au bord de la guerre en 1912/1914 ) Dans son analyse, Soutou met en exergue le délitement du concert des nations : c'est à dire le fait que l'ensemble des nations européennes se parlent constamment et sans alliances de temps de paix Ca ne permet pas de préserver la paix mais lorsqu'une guerre éclate entre 2 grandes nations, les autres nations interviennent pour limiter les gains du gagnant et obliger celui-ci à ne pas détruire totalement l'équilibre européen Ca évite aussi toute extension du conflit à l'ensemble de l'Europe et effectivement l'Europe a évité tout conflit généralisé de 1815 à 1914 A l'origine de ce délitement, on trouve les systèmes d'alliances bismarckiens ( alliance entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et la Russie ) qui vise à empêcher toute guerre de revanche de la France ( puisqu'il faut se rappeler que le pays vu comme pertubateur de l'ordre européen au XIXième siècle, c'est nous ) Guillaume II va laisser tomber l'alliance russe ce qui va nous permettre de briser l'encerclement diplomatique allemand en signant un traité d'alliance avec la Russie. Bien que non explicite, le traité d'alliance franco-russe ne couvre pas les actions de la Russie dans les Balkans ni celles de la France pour se créer un empire colonial : il est donc défensif C'est Théophile Delcassé ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Théophile_Delcassé ) qui va être le grand coupable ( en tant que ministre, diplomate et ambassadeur à St Petersburg ) de l'évolution de l'alliance côté français : à l'ex encerclement diplomatique de la France, celui-ci répond par l'encerclement de l'Allemagne mais avec un but de plus en plus offensif puisqu'il s'agit en fait de refonder les équilibres européens au détriment de l'Allemagne et surtout de l'Autriche-Hongrie dont on envisage ( Delcassé dès 1904 ) la disparition et le démembrement L'arrivée de Poincaré au pouvoir en 1912 acte le caractère offensif de l'alliance franco-russe puisqu'il fournit à celle-ci un chèque en blanc même en cas de conflit tirant son origine des Balkans. A ce moment il y a à des postes clés toute une série de proches de Poincaré décidés à modifier les équilibres européens ( Poincaré, Delcassé, paléologue, Joffre pour les principaux ) grace à l'alliance avec le Russie : en particulier Delcassé dès 1913 ( il est ambassadeur en Russie à cette époque ) évoque les conditions qu'il faudra imposer à l'Allemagne à l'issue de la future guerre ( voir même démembrer l'Allemagne ) avec Sazonov ( ministre russe des affaires étrangères ) Bémol quand même : Soutou montre qu'il y a aussi des responsables français qui s'inquiètent de cette évolution et que globalement ( mais c'est surtout le cas dans le chapitre suivant ) les français sont à la remorque des russes Enfin et comme il s'agit d'une monographie sur la politique étrangère française, Soutou ne cherche pas à hiérarchiser les responsabilités françaises des autres responsabilités européennes La conclusion que l'on tire de ce chapitre, c'est que la France porte bel et bien une part de responsabilité dans la situation explosive en Europe début 1914 et que les objectifs de ce groupe restreint de décideurs bellicistes dépassent la simple revanche : il s'agit ni plus ni moins que de refonder les équilibres européens même si sur ce point les russes ont plus de certitudes que nous La suite ( "la crise de juillet" ) après le diner
    1 point
  47. Ce n'est pas tant qu'il copine que le fait qu'il énonce simplement une évidence, un axiome, quand tu veux virer un dictateur tu as intérêt à avoir un plan "B" qui tient la route dans ta manche; on (la coalition centrée sur les US) n'a pas su le faire en Irak en 2003; on a répété les mêmes conneries en 2011. Les résultats sont édifiants: deux zones de non droit qui génèrent des problèmes énormes ... dont on a pas fini de sortir. En 2011 le président Sarkozy a voulu rattraper le train du printemps arabe que nous avions lamentablement manqué notamment (tient c'est bizarre) en Tunisie. Nous avions l'occasion de larguer Ben Ali en souplesse avec des solutions de rechange au lieu de çà on se fait chopper la mais dans le pot de confiture avec MAM qui va proposer des équipements de lutte anti-insurrection ... Remember ! Bref on a notre heure de gloire en Libye mais avec personne pour prendre la suite après que le ménage ait été fait; résultat des courses un merdier sans nom, une plate-forme de départ magnifique pour les islamistes le tout sur fond de pétrole et de mafias locales ... le pied
    1 point
  48. En fait, on réalise généralement ce que l'on appelle des "2 parmi 3" pour assurer la sécurité. Pour avoir la sécurité, il te faut deux systèmes indépendants qui se surveillent mutuellement, plus un autre pour conserver cette surveillance en cas de panne, donc au final 3 systèmes indépendants. Il est donc probable que le système de pilotage actuel soit considéré comme deux pilotes plus un auto-pilote, donc avec 3 composants. D'autant plus qu'en cas de pépin, l'auto-pilote se dégage de toute responsabilité vers l'équipage qui a donc bien besoin d'être en doublon pour gérer les "pannes" humaines. Autrement dit, pour voler avec un seul membre d'équipage, il te faudra : - deux systèmes automatiques indépendants - au moins l'un d'entre eux devra être capable de piloter l'avion sur l'ensemble des besoins sans le pilote (y compris vol à vue et communication radio voix)
    1 point
×
×
  • Create New...