Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 12/21/2020 in all areas

  1. ... Euh, quelques corrections .... Les accords de zones de pêches en eaux anglaises existaient bien avant que la GB ne rejoigne l'Europe ... Les Brittons comme infâmes perfides peuvent fermer leur g ...le, ils envoyèrent la Royal Navy quand la petite Islande décida d'appliquer les nouvelles décisions de l'ONU sur l'extension des ZEE en 58, comme donneurs de leçons ..... De plus les brittons ne consomment pas les poissons pêchés et n'ont pas les flottilles suffisantes que pour remplacer les européens, ils ont donc tout intérêt à permettre un accord. Quand aux chinois, il y a aussi des taxes, seul problème ils fabriquent pas mal de produits à 2 balles, alors 10 % de taxes sur 2 balles, tu ne le sens pas ... Les Brittons par contre sont quasiement incapables d'exporter quoi que ce soit (ils ont un commerce extérieur encore plus minable que le notre), si ce n'est leur libéralisme débridé .... Je trouve assez hilarant qu'après avoir imposé une Europe ultra-libérale (la quasi totalité des idées libérales en Europe, surtout du Nord, proviennent de l'influence Britannique et des années Tatcher), à avoir forcé l'intégration des pays de l'Europe de l'Est bien trop vite (avec au passage un pillage de toute la jeunesse polonaise, roumaine et autre, invitée à venir soigner les petites vieilles anglaises en s'entassant dans les taudis de Londres) à avoir freiner et empêcher tout progrès autre que ceux liés à la promotion de l'ultra-libéralisme, aucune politique commune de protection ou si peu ... et puis on se casse sous le prétexte que l'Europe les empêche de faire ce qu'ils veulent, alors qu'ils ont été à la source de la plupart des blocages et freins ... Assez cocasse ... Encore une fois on voit combien De Gaulle était visionnaire, les Britanniques malgré toutes leurs qualités, n'avaient rien à faire dans l'Europe Aucun autre pays ne regarde vers un départ de l'Europe, même notre prix Nobel d'intelligence et d'économie (Marine) a totalement abandonné l'idée de jeter l'Euro par dessus les roses ... Clairon
    8 points
  2. Ta supposition de simulation numérique "jusqu'à plus soif" te fait passer à côté de l'essence même de ce qui oppose simulation numérique et tests expérimentaux. Ce n'est pas un reproche, hein, j'ai largement eu l'occasion de côtoyer ce type d'erreur de raisonnement pendant les 10 ans de mon précédent boulot où je vendais (et réalisais) de la prestation de l'un et de l'autre. On croit souvent à tort que la simulation numérique coûte moins cher que les essais expérimentaux. Il n'en est rien. L'investissement en machines de calcul et en logiciels associés - voire le développement de logiciel recherche/métier - rend le coût des deux prestations relativement comparable. Il est vrai que, lorsqu'on exploite à fond un centre de calcul, les coûts de la simulation numérique baissent, mais c'est généralement en fin de vie dudit centre que cela arrive (lorsque sa capacité devient significativement inférieure à celle des nouveaux centres plus puissants mais plus chers). La vraie différence entre simulation numérique et moyens d'essais, ce n'est que la disponibilité. En simulation numérique, on peut, à tout moment, faire l'essai que l'on souhaite et valider l'hypothèse de notre choix. En essais expérimentaux, la disponibilité des moyens d'essais, beaucoup moins faciles à multiplier que les moyens numériques, conditionne le plan d'essais que l'on va programmer et conduit généralement à faire des choix bien plus en amont. Accessoirement, cette disponibilité accrue des moyens numériques tend, parfois, à les gaspiller en calculs et essais inutiles, sur des points de mesures que l'on n'aurait même pas pris la peine d'évoquer pour une campagne d'essais. Il y a alors des sur-couvertures qui, si elles font bien dans le rapport de prestation, conduisent surtout à augmenter le prix de celle-ci. Les meilleures prestations numériques que j'ai pu voir étaient celles pilotées par quelqu'un issu des essais expérimentaux et qui avait conçu le plan de calcul "à l'économie", permettant ainsi, dans le temps de calcul imparti, d'aller à fond dans certains hypothèses, en évitant de se perdre sur des aspects annexes.
    7 points
  3. Pourquoi c'est n'importe quoi de taxer les produits GB? La GB ne fait plus partie de l'UE, donc l'application de taxes est tout à fait normale. Si la Chine bénéficie de réductions de taxe sur certains produit, cela provient d'accords négociés. Y a t'il des accords négociés avec la GB ? Ben pas encore. Et si des réductions de taxes sont accordées à la Chine, c'est donnant-donnant : l'UE bénéficie de réductions de taxes en contrepartie. Dans la négociation avec la GB, apparemment celle-ci n'est pas en position de force, et n'a rien à proposer en échange. Concernant la pêche, oui, je pense aussi que la GB est dans son droit d'imposer sa souveraineté dans ses eaux. Pas de probleme. Apparemment, c'est chiant pour la France. Mais ce blocage de la GB, c'est seulement pour faire chier et c'est le seul petit levier de négociation dont elle dispose. Car en fait, le fait de ne pas avoir d'accord sur la pêche, ça la fait bien chier aussi : pas assez de bateau pour pécher, pas de débouché de revente, bref du manque à gagner... Donc la France et l'Europe font le dos rond... en l'absence d'accords, c'est perdant - perdant. C'est dommage, mais c'est ainsi. Cela reviendra sur le tapis plus tard. Quand l'une des deux parties aura trop à perdre que cette situation perdure. Pour moi l'UE ne met pas la barre très haut : l'UE défend ses intérêts. Comme elle le fait avec tout autre partenaire/concurrent économique.
    6 points
  4. Je devance @test : Source : https://dnevnik.hr/vijesti/hrvatska/ministar-obrane-mario-banozic-o-nabavci-zrakoplova-odluka-pocetkom-iduce-godine---633090.html Source : https://vijesti.hrt.hr/691927/meuresorno-povjerenstvo-predalo-studiju-za-nabavu-borbenih-aviona
    5 points
  5. En même temps, n’importe qui sait qu’il lui manque un marche-pieds ainsi qu’une perche à selfie, on ne va pas y passer 2 plombes à le répéter. Parce que pour ce qui est du standard quasi-F3 qu’on aurait dû avoir dès 1996, c’est évident aussi. Bon, on va oublier le fait qu’on arrivait à peine à intégrer un AESA dans la marine en 1990, que l’OSF-IT n’était même pas encore dans le ventre de sa mère, que le DDM-NG évolution du DDM aurait dû sortir avant même le 1er DDM, que l’évolution HP du M-88 est juste du scotch haute température qu’ils auraient pu coller 20 ans plus tôt au lieu de finasser sur les couleurs de la tuyère, idem pour le scalp que les indiens pratiquent depuis belle lurette et qu’on a vraiment tardé à intégrer - sans doute pour éviter d’être accusés d’appropriation culturelle - ... bref, on aurait quand même pu sortir le standard F3 en lieu et place du F2. Manquait donc que la perche à selfie, clairement, puis passer au standard F4 qui rajoute la glacière branchée sur l’allume-cigare. C’est joli, une glacière.
    5 points
  6. La chine est aussi la comme partout en Afrique Pour info le dans le DETAO j'ai vue aussi qu'il y avait 4 Gendarmes motards pour une formation Lors d’un cycle de formation motocycliste de 45 jours découpé en 3 stages, des experts français assistés des cadres centrafricains de la sécurité ont formé 70 éléments des forces de sécurité intérieure. A l’issue de la première phase de formation, les 20 meilleurs stagiaires dont 10 policiers et 10 gendarmes ont été retenus pour un stage de perfectionnement au pilotage de motos de grosse cylindrée. Les autres ont été affectés dans les unités de patrouille terrain. 125 motos Yamaha ont été achetées par le Ministère centrafricain de l’intérieur sur appui budgétaire de l'Union Européenne. 10 motos de grosse cylindrée ont été offertes par la Chine. Entièrement financées et assurées par la France, ces formations ont pour objectifs de renforcer les capacités de mobilité des unités de terrain, brigades de gendarmerie et commissariats, et d’élever le niveau opérationnel des unités spécialisées en charge de missions de police de la route et d’escortes officielles. Aussi, les stagiaires ont suivi plusieurs séquences de maniabilité qui vont leur permettre d’exécuter efficacement des missions délicates telles que des interceptions de véhicules en mouvement ou la protection de hautes autorités pendant leurs déplacements. En présence de représentants français, de l’Union européenne, de la Chine, le directeur de cabinet du ministre de l’intérieur a présidé une cérémonie de cloture de stage avec remise de diplômes aux stagiaires suivie d’ une démonstration avec motos. Cette formation, qui n’a pour seul but que d’appuyer la Centrafrique sur le chemin de la restauration de l’autorité de l’Etat dans le pays, est l’illustration parfaite d’une coopération intelligente et efficace associant plusieurs partenaires au sein d’un même projet. Le pick up de nos gendarmes qui simule un controle lors de l'instruction
    4 points
  7. Je pense que c'est l'exact contraire. C'est un pays enclavé, loin de tout qui ne peut intéresser aucun investisseur (avec peut-être quelques exceptions comme les mines de diamant, mais on sait bien que les industries extractives profitent rarement à la population) parce que rien n'y est rentable. C'est un peu mission impossible, parce que c'est un pays complètement enclavé, comme son nom l'indique au Centre de l'Afrique. Il n'y a pas de voie ferrée. L'Oubangui n'est pas très navigable et il se jette dans le Congo lui-même entrecoupé de chutes d'eaux. Et les distances sont importantes. Ces contraintes d'ordre structurelles, sociales et techniques peuvent être classées de la manière suivante : - des goulots d'étranglement dans la voie de transport fluvial et ferroviaire qui conduit à la mer via le Congo et sur la route qui traverse le Cameroun, majorent fortement le coût de transport et rendent les exportations moins compétitives ; - la petite taille (ou l'exiguïté) du marché intérieur et l'étalement du pays sur une vaste étendue excluent les économies d'échelles et les coûts de production dans l'industrie manufacturière et élèvent les prix (à cause de l'importance des frais de distribution intérieure) ; - une main-d'oeuvre qualifiée insuffisante ; - un climat politique oppressant étouffe toutes les initiatives politiques et administratives. Le constat est qu'à la fin de chaque régime, la fonction publique est démoralisée et est au point mort à cause des arriérés de salaires ; - une faible pénétration des services bancaires : niveau très bas de dépôt et insuffisance de financement des investissements, les banques préfèrent le financement aux crédits de court terme (c'est-à-dire les activités commerciales) ; - une instabilité des cours des matières premières, la Centrafrique est un petit pays preneur de prix ; - un manque de politique de diversification des exportations ; - un bas niveau de la production et des exportations agricoles ; - un échange défavorable entre le milieu urbain et le milieu rural ; - un faible niveau technique et une formation insuffisante des agriculteurs; - une détérioration des conditions de vie ; - une instabilité politique persistante ; - un faible niveau général de développement et une inadaptation des mesures de politiques économiques qui ont empêchés la création des unités de production manufacturière ; - l'absence d'esprit d'entreprise et le manque d'intégration économique interne et externe ont contribué à freiner l'économie ; - l'inexistence d'infrastructure adéquate. Source : http://www.cicos.int/navigation-interieure/voies-navigables/
    4 points
  8. Bon ben on est le 21 et toujours pas plus avancé
    4 points
  9. Dites, c'est quand même assez paradoxal de vous entendre vous plaindre de la faiblesse de l'UE et dans le même temps de dire qu'elle est méchante de discuter avec Londres. A un moment donné, que les Britanniques assument.
    3 points
  10. Oui mais si il n'était pas Anglais ce serait quand même une amélioration.
    3 points
  11. Tu chipotes non ? Le Meteor est aujourd'hui le top du missile air air longue portée occidental. Et il est 100% européen. C'est une très belle réussite. Si l'armée de l'air a accepté les contraintes de volume max du missile c'est que cela convenait bien. Déjà que les plus de 100km de portée représente une révolution dans la doctrine d'emploi de l'armée.
    3 points
  12. Il n’y a pas grand chose d’insurmontable dans ce projet. L’exigence d’ « efficacité énergétique » sous-entend une propulsion diesel-électrique et le principal écueil viendra du choix du niveau d’optimisation voulu pour ces coques. Si on se contente d’un système classique avec partie propulsive et production électrique séparées et étanches, on aura un système fiable et basique mais un peu moins efficace en terme d’économies de gasoil et de maintenance puisqu’avec obligation d’avoir 2 groupes en route en permanence (a minima). En revanche, le choix d’optimiser la consommation électrique sur un seul GEP en régime économique à vitesse de transit (12 / 13 nds) est technologiquement plus complexe à gérer mais potentiellement source d’évolutions ultérieures bien plus intéressantes : les circuits électriques sont assez simples à interconnecter / déconnecter / différencier / faire évoluer, donc si les exigences de stabilité du signal électrique sont garanties par l’architecture choisie, il est ensuite relativement simple et peu coûteux de faire évoluer le canot. Sur un navire civile, on distingue le circuit « high voltage » de propulsion, puis le 380 de puissance (pompes, ventilation, apparaux lourds), le 220 d’alimentation générale et le 24 VDC de sécurité et de commande. Les 3 derniers sont classiques et fiabilisés de longue date puisque découlants d’un 380 triphasé classique, avec généralement en plus des 8 a 10 tableaux diversement implantés (machines, emménagements, ventilation, pont, passerelle, éclairage, chambres froides, locaux techniques, etc.) 3 circuits distincts (radio, sécurité, général) en alimentation stabilisée (les redresseurs alimentent 3 jeux de batteries en floating qui alimentent leurs onduleurs). La grosse difficulté est donc de marier la haute tension de propulsion (qui dépend du concepteur des MEP) à ces tableaux classiques sans que la partie propulsive n’impacte la production électrique, qui a ses propres règles de priorité et de délestage. Des facteurs extérieurs comme l’état de la mer (hélice qui sort de l’eau), les obstacles rencontrés (filets dérivants, bouts de casiers, débris immergés), ou internes comme une demande brusque de puissance peuvent engendrer un grand désordre dans la production électrique, ce qui potentiellement entraîne le délestage des non prioritaires jusqu’au black-out... La Royale doit avoir un premier retour d’expérience avec ses chalands mais je doute que la production électrique y dépasse les 380v. Le choix de séparer propulsion et production règle une grosse partie des problèmes, mais alors l’ « efficacité énergétique » c’est surtout de la com (par comparaison avec ce qui se fait actuellement dans d’autres secteurs maritimes), et l’évolution ultérieure du canot passe par une grosse marge de production sur les GE, ou le choix d’en implanter 3... Pour le reste le CMS va profiter de la refonte des FLF (et leur sonar), des communalités radar / sonar / 40mm / SDAM dans lesquels Thales est systématiquement engagé, et des retex du Latouche-Treville dans son rôle de laboratoire à drones : ca devrait aider à deverminer et fiabiliser le système. Quand à l’architecture, NG devrait logiquement s’appuyer sur les expériences Adroit et Gowind : là encore rien d’extrêmement novateur... En conclusion je dirais que le principal soucis de NG sera d’organiser industriellement le partage et le sequençage des tâches. C’est quelque chose que fait très bien les Chantiers de l’Atlantique, par exemple, mais qui ne me semble pas être dans l’ADN ou les habitudes de NG. Après ce n’est pas insurmontable non plus, et c’est pas comme si le client exigeait des pénalités en cas de retard :-)
    3 points
  13. ARRÊTEZ TOUT ! https://www.courrierinternational.com/article/nuques-longues-en-2021-le-retour-de-la-coupe-mulet?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1608555525&fbclid=IwAR1VFAeXw_LJ2mgEgL93C6lRlAih-kppEDSOtlNifPJUsxLiSrYeizMS5qY Y'a encore des gens qui veulent qu'on les garde avec nous au sein de l'UE ? Surtout que si on avait voulu leur faire payer, ils étaient dehors sans accord depuis un an et demi.
    3 points
  14. Il faut aussi voir qu'on manque de connaissance sur les équipements: si tu simule un équipement tu va le prendre conforme à ses spécifications, mais parfois il est meilleur que ses spécifications sans qu'on le sache vraiment et dans certains cas il peut avoir un comportement inattendu mais qui n'est pas interdit et pas documenté. Pour les erreurs de centrale à inertie, il y a des modèles, mais si ces modèles étaient parfait on pourrait en les utilisant compenser complètement les erreurs, ce qui n'est pas le cas.
    3 points
  15. Oui, il y en a eu. Les méthodes éléments ou volumes finis ont connu des raffinements permettant d'auto-adapter le maillage (les points, surfaces et volumes pour lesquels on va faire les calculs de grandeurs physiques) afin de suivre précisément les phénomènes locaux (filage de criques, délaminage de composites, tourbillons fluides, etc.). Après, certaines méthodes anciennes, ont aussi repris vie grâce aux puissances de calcul augmentées, telles que les méthodes de "gaz sur réseau". Les codes hybrides se sont aussi multipliés. Il y a 25 ans, l'hybridation se limitait à un calcul "fluides parfaits" pour initialiser un calcul Navier-Stokes de calcul de couche limite. Maintenant, l'algorithme scrute ses résultats au fur et à mesure de leur production pour utiliser la meilleure méthode de calcul selon les circonstances, avec une rétroaction plus forte.
    3 points
  16. La marge de sécurité que se réserve l'Allemagne est moindre que celle prévue par la France 200 millions de doses pour 67 millions d'habitants : pourquoi la France a-t-elle commandé autant de vaccins ? La France comptant "seulement" 67 millions d’habitants, cet objectif de vacciner 100 millions de personnes interroge forcément. Début décembre, au moment de présenter la stratégie vaccinale du gouvernement, le Premier ministre avait eu l'occasion de s'expliquer sur ce choix : "C’est plus que nos besoins, ce d’autant que tout le monde ne souhaitera pas être vacciné, mais c’est une marge de sécurité que nous prenons car certains des vaccins en cours de développement pourraient ne pas obtenir in fine leur autorisation et qu’un taux de perte doit être pris en compte." De fait, il serait imprudent d'imaginer que tous les vaccins commandés s'avéreront suffisamment sûrs et efficaces.
    3 points
  17. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/12/21/la-revelation-du-prix-des-vaccins-embarrasse-l-industrie-et-la-commission-de-bruxelles_6064092_3210.html C'est assez amusant que le commission se permette dobscurcir la transparence de la comptabilité publique...
    3 points
  18. C’est pas évident que cela regle quoi que ce soit. La décolonisation c’etait il y a 60 ans. Alors oui il y a encore des tensions et des forces centrifuges (notez qu’il y en a aussi en Europe), mais il y aussi chez beaucoup un vrai sentiment national, surtout chez les élites dont on a grand besoin dans ces pays. Mais aussi parfois dans l’ensemble de la population (Burkina Faso par exemple). De plus si on réouvre le sujet des frontières, ben il faudra... les tracer. Et là ça va devenir inextricable. D’autant plus des populations autrefois nomades se sont sédentarisées, adoptant le mode de vie de l’ethnie voisine... bref un immense merdier. La seule vraie solution c’est d’inclure toutes les populations dans le processus démocratique, et d’accélérer le développement économique. Vieille recette, pas facile à mettre en oeuvre, mais il n’y en a pas d’autre.
    3 points
  19. Je kiffe le panneau dans le fond
    2 points
  20. Partir serait un mauvais signal avec d'autres partenaires africains, tout se qu'attendent les russes, les chinois et les US... Quand on a commencé à réduire la voilure en Afrique sous Sarkozy, les pb sont arrivés.... Ainsi que les US, puis les chinois et les russes... Le point commun entre ces 3 pays, c'est qu'ils ne comprennent toujours rien à l'Afrique... Sinon en plus des rwandais, les russes aussi se renforcent...
    2 points
  21. Et toi tu préfères avoir des dents en bois ou une jambe en mousse ? Blague à part c'est un constat pas une prise de position. Quelle que soit son opinion on ne peut pas reprocher à l'UE de faire son travail de négociation. Elle pèse tant qu'elle peut mais ça fallait s'y attendre.
    2 points
  22. Une fois par an max, vu que c'est sur L'Astrolabe. Avec peu de roulis, le tangage n’était pas un problème. Du coup en prenant la mer de face ça passait n'importe quand. Pas de pot, ce jour là j'ai fait nous avions une houle croisée, donc il a fallut trouver un abri (un bel iceberg) pour avoir assez peu de roulis. Accostage à couple : Je l'ai vu faire (avec mes petits yeux) entre un TCD et un gros navire civil (en pleine mer) un BPC et une FASM (à quai) un BPC et un CTM (en rade) un BPC et un EDA-R (en rade ou en mer calme, je ne me souviens plus) A chaque fois c'est une estimation des conditions. Mais si c'est faisable à quai -donc dans presque n'importe quel port- c'est déjà très bien, non?
    2 points
  23. C'est une technique dans les FPS, le bunny jump. Peut-être qu'il pense à la technique de l'agence tout risque, un coup de canon pour sortir de la ligne de visée et un servant sur 12'7 pour intercepter les missiles et avions?
    2 points
  24. @Jésus Je suis à 100000 % d'accord avec votre analyse sur la RCA. J'ai connu la RCA au début des années 90 et déjà tout les symptômes étaient déjà là concernant le pays... Ici je vois que le Rwanda veut envoyer des troupes... Quand on connaît le jeu des rwandais au Congo... Et j'ai impression que depuis que Kagame n'est plus en odeur de sainteté auprès des US et britanniques, canadiens... Il y aurait comme qui dirait un besoin nécessaire pour Kagame de trouver de nouveaux amis... Comme les russes... Il faut dire que le protégé des USA il présente plus aussi bien avec la continuité dans les massacres et de pays alliés de l'Ouganda se retrouve à faire bande à part... Etl'armée rwandaise qui est passait d'une armée venue aider en armée d'occupation, tout en en pillant au passage les richesses naturelles du Congo... Je pense que cela n'est pas un bon signe de voir des rwandais en RCA... Et ça vaut aussi pour les russes ou j'ai la même analyse que vous sur les buts de ces derniers et qui sont la pour nous nuire dans notre zone d'influence.
    2 points
  25. Sauf que l'imbrication de l'Angleterre mettrait un bordel monstre dans les économies européennes, pense à Airbus. Je trouve quand même l'Europe assez vindicative contre la GB mais envers les USA, la Chine et la Russie, silence radio.
    2 points
  26. Ca fait des semaines que le polisario prétend mené des attaques, et aucune preuve visuelle a ce jour, je me serais attendu au moins a ders vidées du cote polisario. Les seuls médias qui rapportent ca, sont des médias algériens. Pour le post de El Anka, si on lit l'article, on s'aperçoit que l'auteur ne fait qu'effleurer la question du sahara pour s'attaquer a la politique étrangère des USA,. Il est impossible de cacher ce genres d'affrontements, en ces temps de selfis et facebook, conc jusqu'à preuve du contraire, je maintiens qu'il n y'a aucun affrontements
    2 points
  27. Souvent il y a une cohérence, une complémentarité : https://www.liberation.fr/planete/2020/01/02/mali-peuls-et-dogons-des-freres-devenus-ennemis_1771562 Au Pays dogon, les deux peuples, économiquement complémentaires, vivaient intimement imbriqués. Les Peuls éleveurs s’occupaient des bêtes, les Dogons cultivateurs des récoltes. Un système de parrainage - une famille dogon veille sur une famille peule - assurait la cohésion de la société. «Mais avec l’augmentation de la population et le changement climatique qui a asséché les sols, chacun cherche davantage d’espace, explique Boureima Tall, qui gérait une laiterie à Bankass, l’autre ville du pays dogon. Le jihadisme n’a rien à voir là-dedans. Dans cette région, on se bat pour la terre.» https://fr.wikipedia.org/wiki/Parenté_à_plaisanterie Bien plus qu'un simple jeu, ces relations sont sans doute un moyen de désamorcer les tensions entre ethnies voisines ou entre clans familiaux, selon l'interprétation de l'anthropologue Marcel Griaule qui a désigné ce phénomène comme une alliance cathartique. Alain Joseph Sissao, sociologue burkinabé, chercheur à l'Institut des Sciences des Sociétés à Ouagadougou, a la même interprétation. Au Burkina Faso, en fonction des ethnies, les circonstances de sa mise en place sont différentes. La relation s'est instaurée parfois lors de conflits au travers d'alliances guerrières, comme entre les Mossis et les Samo (peuple). Parfois elle s'est développée entre des peuples aux modes de vie différents, comme c'est le cas par exemple entre les Bobo (peuple), sédentaires cultivateurs, et les Peuls, nomades éleveurs. Parmi les alliances à plaisanteries les plus pratiquées au quotidien, on peut citer celles qui lient les Bobos et les Peuls, les Bisas et les Gourounsis, les Samos et les Mossis ou encore les Yadga et les Gourmantché. Les dialogues moqueurs qui découlent de ces relations font appel à des caractères spécifiques de ces ethnies, souvent liés aux habitudes alimentaires ou à leur mode de vie. Les Bobos diront des Peuls que leur bétail détruit les cultures, et les Peuls moqueront les Bobos sur leur prétendue consommation (excessive) d'alcool.
    2 points
  28. La simulation peut dégrossir les problèmes, mais comme c'est une approximation de la réalité on est obligé de finir par un test réel. On a innové pour le programme de simulation destiné à la mise au point des armes nucléaires en utilisant la confrontation avec le réel pour réduire l'approximation qu'il y a entre la simulation et le réel, mais ça coûte plus cher que de faire des tests réels et en plus on a gardé toutes les données relatives aux tests réels qu'on a fait....
    2 points
  29. Air & Cosmos du 18/12/20 n° 2715 LA MN étudie, avec la DGA, les 2 drones Patroller et Eurodrone, assez différents en taille, et qui vont rentrer en service le premier en 2021, le suivant plus tard ... Probablement [ pour ] de la surveillance côtière https://www.navalnews.com/naval-news/2020/12/french-navys-albatros-to-set-new-maritime-surveillance-standards-until-uavs-come-into-play/ Partant de l'Albatros et des 7 commandes + 5 options : Large UAVs for AVSIMAR ? Opting for an Albatros widely inspired by the Japanese MSA allows the Marine Nationale to buy a proven airframe with proven systems (the Searchmaster radar and Euroflir 410 being integrate in other French military aircraft) without paying heavy development costs. However, by keeping five airframes as an option, the French Navy will have the possibility to change its plan for the future of the AVSIMAR program. In 2025, the French Navy will have a clearer view on some major programs that can impact AVSIMAR. By then, the architecture of the French-German MAWS will likely be defined… or the program simply cancelled. If the MAWS program is still on track, it is very possible that it includes some UAVs working alongside future MPA aircraft. And regardless the MAWS evolution, the French Navy is likely to observe in the next five years the use of the MQ-9 Reaper in the French Air Force and the new Patroller UAV in the French Army. If it decides so, the French Navy will then have the ability to replace the last batch of the Albatros by some MALE drones. Naval News understands that both the SeaGuardian (General Atomics) and the Patroller (Safran) are already being considered by the French Navy. The Eurodrone (EuroMALE RPAS) will likely be another candidate, when it becomes operational. In theory, the French Navy’s procurement of MALE UAVs is due to be an independent program, not colliding with the AVSIMAR. But if it appears that UAVs will play a major role in the MAWS architecture, they could be integrated in the AVSIMAR, replacing part or all of the five remaining Albatros. Whatever happens, the Albatros fleet is very likely to operate alongside new maritime UAVs after 2030, including in overseas territories. Ou un Albatros ++ comme l'Archange ? On the other hand, the following five years can also show the need for more versatile manned airframe. In 2025, the French Air Force is due to receive its first Falcon 8X ARCHANGE ELINT/SIGINT aircraft. For the moment, only three ARCHANGE were ordered. But tensions in the Eastern Mediterranean, the Baltic Sea or even the Pacific area are likely to show that this small fleet of ARCHANGE won’t be enough to cover all possible threats. Having manned platforms able to perform maritime surveillance, ISR and some ELINT tasks in the same mission could then appear like a good complementary mean to the ARCHANGE fleet. The last five Albatros could then be modified to incorporate the latest technologies, including the possibility to remote control tactical and MALE UAVs for example. And if needed, it is still possible to replace the five remaining Falcon 2000 Albatros by a heavier design, possibly a Falcon 8X combining the Albatros mission system with some features of the ARCHANGE.... The Falcon 2000 Albatros will then replace the short-legged Falcon 200 Guardian, while a hypothetical Falcon 8X will replace the three-engined Falcon 50M. Hypothèse de l'Echec MAWS ... La MN n'est pas sans ressource de solutions !
    2 points
  30. A partir du moment où ce sont des lois d'urgence, aux effets limités dans le temps (c'est le cas sauf pour les carabistouilles concernant la FED) et que les nouvelles assemblées ne sont pas encore en place, ça me choque peu. Ah ça par contre : c'est du long terme et c'est lamentable.
    2 points
  31. Cette analyse était sans doute intéressante au début du Brexit, juste après le referendum. Mais plus maintenant à mon sens. Tout le monde a compris l'intérêt de rester en UE au-delà de la rhétorique "on va y arriver". Et le meilleur argument des Brexiters et des Frexiters et autres devient le meilleur arguments des Remainers. "Regardez, ils y arrivent ! Ah bah non en fait. Pas du tout même." Mets là dessus les effets du Covid et tu comprends bien que plus personne n'a envie de partir. Même les Polonais. Quant à la pêche et au reste... on aura mal. Mais on a déjà mal. Surtout, ils iront plus mal encore.
    2 points
  32. Une bonne nouvelle à confirmer, pour changer Accord arraché à la dernière minute pour un plan de relance covid (pour 900G$, avec des versements directs aux ménages à 300$) lié à un budget fédéral de 1.4T$ jusqu'à septembre (ce qui évite un shutdown budgétaire juste avant Noël...). Je dis que c'est à confirmer puisque ça doit être encore voté par les 2 chambres ET signé par POTUS Trump pour rentrer en application ... Ce qui est loin d'être gagné vu le niveau de folie toujours en vigueur à Washington * https://thehill.com/homenews/senate/531074-congress-gets-sweeping-deal-on-coronavirus-relief-government-funding https://www.politico.com/news/2020/12/20/congress-dashes-final-approval-billion-stimulus-449026 Néanmoins, chaque camp à fini par y mettre du sien pendant les négociations ( le GOP a dû accepter l'idée de versement d'aide direct aux ménages, et les dems de diviser par 3! leur plan de relance) Pour une fois, la politique politicienne semble avoir forcé les deux partis à se bouger, comme argument électoral pour les sénatoriales partielles de Georgie (celles qui vont déterminer le sort de la présidence Biden ... complètement bloqué par le GOP ou pas). https://www.politico.com/news/2020/12/17/coronavirus-stimulus-deal-georgia-447762 Je ne vais pas m'en plaindre pour une fois ... mais je déplore le temps perdu. Le plan de relance précédent datait d'avril ... Celui de la rentrée a été tué par un tweet de Trump le 07/10. Et ce plan arrive trop tard : 12 millions de chômeurs américains ont vu leur droit expirer fin décembre. Les versements de ces nouvelles aides d'urgence n'auront pas lieu avant début 2021 (car l'informatique des allocations chômage est antédiluvienne)... et le moratoire sur les expulsions de locataires s'arrête au 31 décembre...) https://www.politico.com/news/2020/12/11/coronavirus-relief-unemployment-444645 (article du 11 décembre) Bien sûr, ce plan de relance est un compromis très minimal. Il n'inclut aucune aide pour renflouer les états et mairies saignées à blanc par les conséquences économiques du covid. https://www.politico.com/news/2020/12/16/coronavirus-stimulus-state-local-aid-447191 Rappel des épisodes précédents * oui, il y a plein de choses à redire sur l'asile de fou de Washington, mais je considère que l'économie et la santé des américains est un sujet prioritaire par rapport aux criailleries (plutôt trumpistes en ce moment ... même s'ils agitent ouvertement l'option du coup d'état militaire)
    2 points
  33. Je me demander si ce genre de problème est spécifique à la France, ou bien si on le rencontre dans les administrations d'autres pays. Un petit coup de benchmarking européen pourrait s'avérer intéressant. Pour ne pas faire trop dans le HS, une action de Trump que, pour une fois, je ne critiquerais pas: Trump promulgue la loi contre les firmes chinoises cotées aux Etats-Unis On a donc le "Holding Foreign Companies Accountable Act" ( https://en.wikipedia.org/wiki/Holding_Foreign_Companies_Accountable_Act ) qui interdit à toutes les sociétés étrangères d'être cotées sur les marchés américains si elles ne respectent pas les règles du US Public Accounting Oversight Board, sur les audits. En soi, l'idée ne me choque pas, je trouve que c'est un usage astucieux, voire judicieux du soft power des USA. Par contre je ne croyais pas que c'était possible jusqu'ici de se faire coter sur les marchés américains, sans d'abord respecter leurs normes comptables ! Est-ce que ça ne va pas impacter aussi des sociétés comme la saoudienne Aramco? D'autre part, je serais curieux de savoir si les normes américaines ont fait des progrès depuis la crise de 2008, quand on a découvert que des entreprises immobilières et des banques avaient prêté à tort et à travers, sans trop se soucier des garanties présentées par les emprunteurs, puis avaient fourgué leurs créances via des produits financiers particulièrement "créatifs."
    2 points
  34. Oulla... Alerte raccourci par trou de ver ! Les points d'emport existent, mais personne ne veut apparemment payer pour y tester la séparation de charge, faute d'intérêt. Et je ne vois pas d'où tu tires le "50% plus performant" en rajoutant deux MICA en tout... Une petite source ? J'ai comme dans l'idée que certaines des capacités du F3-R n'étaient guère envisagées à l'origine (Meteor lancé en 2002, des bouts de Spectra, l'endurance des moteurs...) Pour quoi faire ? (je ne reviens pas sur le "50%") Tout à voir avec le budget ou la capacité commerciale, rien avec l'avion. C'est dommage !
    2 points
  35. Bon, ça fait pas 5 ans, mais je reviens Arpa l’a dit, DEFA nous l’aurait répéter, les A400m (et MRTT) sont là et ne coûtent pas plus cher quand on s’en sert; HK nous dit que les US trouvent qu’un c295 est plutôt adapté en intra théâtre (et je crois que le transalito est plutôt apprécié chez nous, alors qu’on a encore des C160 et du Hercules); G4lly nous rappelle qu’il faut du STOL et qu’un avion adapté vaudrait mieux qu’un helico lourd; Capmat, rappelle qu’on a un empire, qu’on fait des OPEX et des besoins sûrement à adapter organiquement à cette réalité versatile; Tous voudrait faire tourner les usines et bureau d’études français, (à défaut européens), et si possible recycler le TP400 (remplacez ça par Silvercrest si vous voulez) parce qu’on a bien le sentiment qu’il y a trop de gâchis et pas assez de perspectives commerciales; Personne ne veut payer plus d’impôts, même si certains prétendent qu’en économisant sur les profs et les assistantes sociales, on pourrait s’offrir 100 A400m de plus, 2 PA NG avec le poil autour, des 127mm sur les POM, du loyal wingman souverain à la douzaine et des élastiques de jambes sérieux pour la biffe (ah non, c’est pas en France, ça !) Tentative de synthèse : Les A400m et les MRTT ne peuvent pas satisfaire tous ces besoins quantitatifs et qualitatifs. Parce qu’ils n’ont pas le don d’ubiquité ; parce qu’ils seraient onéreux à prepositionner dans les marches de l’Empire ; parce que C235, C160 et C130 font parfois un boulot qu’un Atlas ne saurait faire même au 2/3 vide : léger-discret, terrain très sommaire...et dont on aura toujours occasionnellement besoin. Sans aller beaucoup plus loin, il me semble que le c295 remplirait les cases pour faire cette troisième composante. Sauf qu’il est trop frêle et pas STOL. OK, s’il y a du pognon à claquer, faisons un successeur au C295 qui resterait d’une capacité comparable mais plus robuste et STOL, et qui ferait peut-être un bon candidat low-end au remplacement du quasi universel mais pas éternel C130. Si pas de pognon, on bricole le C295 et on apprend à se passer des posés d’assaut dans le fech-fech (ou on fait évoluer le C27 avec les italiens, ou on acquiert une poignée d’helicos lourds). Et puisque c’est ma tournée, pour votre TP400, je vous paye un joint-venture avec les Ukrainiens (ou avec les popovs, je ne suis pas sectaire et il me semble qu’il y a là -bas un vrai savoir faire pour les trucs lourds mais rustiques qui ne coûtent pas un rein, mais moins pour les propulsions efficientes ) pour motoriser x4 ou x6 les avions rustiques/grosses capacités qui prendront le relais des gros porteurs Antonov (s’il n’est pas trop tard).
    2 points
  36. Pas tellement non, tout le monde sait déjà à quoi s'en tenir. Pour faire court, je suis un fervent partisan d'une cellule revue et corrigée dans le cadre d'une version NG de l'avion, qui ne ferait pas l'impasse sur certaines caractéristiques apparues depuis 15 ans sur les avions de combat. Quelques sujets en vrac: réduction de la SER, état de surface le plus lisse possible et sans aspérités, intégration des antennes et sondes, amélioration de la visibilité tous angles, "EOTS-isation" de l'OSF, verrière bulle sans montants extérieurs, revue du concept d'antenne cargo en sommet de dérive, avec pourquoi pas une double dérive jointe, redesign des tuyères des M-88 dans le cadre d'une évolution de ceux-ci... Bref, sur le papier, pour "améliorer" le Rafale, il y a plein de choses possibles. L'objet de départ est sain. *** Après, cette question a déjà du être évacuée en haut lieu et chez Dassault au profit de la réalisation du NGF. Mais le premier projet présenté à Euronaval 2018 et précédemment dans la vidéo "Wings for Europe", était clairement l'évolution ultime du concept Rafale, malgré quelques choix étranges. Je suis en revanche fortement défavorable à la solution retenue après coup et montrée au Bourget en 2019 (avec une grosse maquette en PVC pour avoir l'air aussi ridicules que les autres) d'une solution héritée de JAST bien que je lui reconnaisse des qualités notamment en termes de discrétion IR potentielle. Ce qui me fait espérer que le 3eme design, annoncé, et que l'on a pas encore vu, du NGF, proposera une solution réellement novatrice architecturalement.
    2 points
  37. C'est vrai que c'est jeune kamelott, ça n'a que 15 ans ^^.
    2 points
  38. J'aurais pu écrire "en Belge", mais je sais que ça ferait "trop" plaisir à certains.
    2 points
  39. Français, ou simplement francophone ? Je demande, parce que certains aiment bien se montrer précis, parfois.
    2 points
  40. Pourtant je connais un site en français où ce point précis est abordé avec photo à l'appui... Faut changer de sources
    2 points
  41. La compréhension du pays et de sa situation est importante. Je ne connais pas l'ensemble de toutes les subtilités de la RCA mais je vais faire un petit développé (et désolé pour ceux qui n'ont pas le "temps" de lire). Chapitre 1 :) Le pays est encore aujourd'hui profondément divisé. Politiquement mais aussi sécuritairement. L'armée centrafricaine ne contrôle pas l'ensemble du pays, il reste encore fortement coupé en deux avec d'un côté les rebelles musulmans de la Séléka qu'on avait chassé de Bangui de l'autre un ensemble de groupes armés qu'on peut dire "chrétiens" ou "animistes". La MINUSCA et son mandat au milieu de cela joue un rôle qu'on peut dire de "fixation", laissant tous ces groupes armés dans leurs "zones" et ne luttant pas contre eux sauf quand ils quittent ces zones et se lancent dans des aventures, ce qui entraîne parfois des accrochages ou pour en dissuader d'affrontements plus importants, on pouvait voir nos Mirage faire des show of force en soutien à la MINUSCA. Ce qui vaut également pour ces groupes armés, vaut également pour l'armée centrafricaine, elle ne fait pas librement ce qu'elle veut et dépend de la force onusienne. Le "désarmement" des groupes armés n'est pas une réalité alors même que cela fait partie du mandat onusien, on peut plutôt parler d'un déplacement de combattants de certaines villes ou la MINUSCA veut s'implanter, s'il y a de la résistance, ben on peut voir les casques bleus user de la force. Mais tout cela se fait toujours sur la pointe des pieds, par des négociations et des accords locaux qui sont plus proche de la "tolérance" des groupes armés que de leur désarmement, afin d'éviter de gros affrontements. Les casques bleus évoluent donc au milieu des groupes armés, s'articulent essentiellement autour de leurs camps et sur de grands axes, évitant les endroits chauds, évitant de s'attarder ici et là. L'ONU occupe donc des positions, a un rôle qui est dissuasif et contraignant pour les divers groupes armés, mais en dehors de ces positions, ce qu'on peut appeler la "brousse" est hors contrôle, ça reste un nid de vipères et ou certains groupes sont mieux armés que l'armée nationale malgré la levée de l'embargo sous l'impulsion de la Russie. La Séléka, quand on l'a chassé de Bangui, elle a pillé l'ensemble des stocks de l'armée. Chapitre 2: L'intervention de la Russie est un fait important en RCA. Car le processus politique et sécuritaire que la France a mise en place, avec la MINUSCA comme élément fondamental, la France étant une QRF d'urgence non permanente en appui derrière, avec un processus d'assistance de l'armée centrafricaine et de son gouvernement afin de pérenniser nos intérêts et notre influence. Notre stratégie consistant à ce que l'armée centrafricaine soit "faible" sert notre intérêt sur le long terme, car malheureusement nous connaissons bien l'Afrique, nous savons comment tout peut vite basculer, comment un groupe rebelle surgissant de la brousse peut renverser le pouvoir sans forcément qu'il y ait des affrontements importants, on sait comment un général dans sa caserne peut avoir l'envie de créer un coup d'état et on l'a encore vu récemment au Mali. Bref, là ou certains vont se dire qu'on ne soutient pas les armées africaines, d'autres comme moi vous diront qu'il ne faut pas trop miser dessus car ce qu'on leur donne peut vite se retourner contre nous. Les russes ne connaissent pas l'Afrique comme nous la connaissons, ils partent sur ce qu'ils font toujours, simplement, c'est à dire prendre le pouvoir en place, lui donner les armes pour qu'il s'impose. Les russes partent du principe qu'ils n'ont pas à s'inquiéter de la stabilité du sommet de l'état (même si ce sont eux qui font la garde présidentielle), que son armée lui est fidèle et dévouée. Sauf que comme souvent, dans les premiers combats on voit vite des retournements de vestes, des désertions avec armes et bagages. Les russes insistaient pour fournir de l'armement anti-aérien aux centrafricains. Le problème comme je l'ai indiqué, c'est que les russes ne viennent pas de bon coeur en RCA. Leur objectif, je n'en ai aucun doute, c'est de réduire l'influence française en Afrique, que la RCA n'est qu'un terrain sur lequel ils pouvaient débarquer, ailleurs ils en restent à des politiques anti-françaises sur les médias/réseaux sociaux, à vouloir créer des partenariats militaires, toujours dans le but de lutter contre nous. Car "nous", c'est la France, mais c'est aussi l'occident, c'est l'Otan et pour la Russie, c'est "l'ennemi" n'en déplaise à ceux qui pensent que les russes sont des victimes qui seraient uniquement sr la défensive. En RCA ils sont là non pas à s'adapter à la situation, à venir aider le pays (dans ce cas autant se porter volontaire pour participer à la MINUSCA), ils sont là pour retourner politiquement le pays contre nous, à diffuser un sentiment anti-français dans la population, à vouloir détacher l'armée et la sécurité du pays de la France en se soustrayant aux programmes de formations que nous mettons en place et à notre rôle de "sauveteur" en cas de grave crise. Les russes cherchent à arracher ce pays de l'influence française, sur tous ses aspects, ce pays est devenu pour eux un moyen de lutter contre nous et il est important de le comprendre en tant qu'observateur, car au niveau de notre état, l'approche centrafricaine a changée par rapport à cela. Ce qui était pour la France un pays "sous contrôle" via la force onusienne et un pouvoir centrafricain qui suit la logique qu'on a mise en place, on pouvait sur la durée faire marcher différentes choses en s'impliquant le moins possible et en dépensant très peu de moyens pour redonner à l'état un contrôle de plus en plus élargie sans vouloir aller trop vite au risque de le voir nous échapper de différentes façons (coup d'état, rébellion etc...) et de se retrouver avec un état failli, une armée livrée à son sort qui va alimenter des milices et pourrir la situation d'une manière encore plus grande que quelques années avant. Là encore on a l'habitude, on a les exemples et les russes pensent qu'ils sont une exception. La volonté russe de combattre nos intérêts et notre influence modifie la donne. Sortons au préalable du concept idéologique du "volontaire" aidant de bon coeur les autres pays du monde, les pays et la politique des pays fonctionnent par intérêts, si nous intervenons au Mali et non au Nigéria ou en Somalie, c'est par ce que nous y avons des intérêts, que nous y exerçons une influence et qui parfois se mesure un peu plus sur les pays aux alentours. L'influence c'est du pouvoir, ceux qui luttent contre notre influence, cherchent à nous affaiblir. La RCA est désormais aux yeux de la France un problème qui n'est plus focalisé sur les problèmes intérieurs, mais sur l'influence russe. Notre objectif n'est pas d'arrivé à obtenir une formidable paix sociale et sécuritaire pour que d'autres en tirent profit et qu'ils transforment ce pays en un terreau hostile à la France. Dorénavant la priorité stratégique c'est de foutre en l'air le projet russe, de foutre en l'air leurs pions, leur présence. Pour ce faire, il n'y a aucun problème que jouer sur l'Afrique que nous connaissons fort, celle de la déstabilisation intérieure. Il ne s'agit pas de faire un gros bordel, car les fondements même de la RCA actuelle, comme je l'ai indiqué plus haut, c'est que ces groupes armés ne sont pas à inventés, ni à armer ou à convaincre, ils sont déjà là et on a ils ne sont pas des groupes terroristes comme au Mali. Il s'agit là encore d'un "classique" dont on a l'habitude et qui est d'ordre intérieur et largement politisé, ce ne sont pas des bandes armées sans frontières, ils sont focalisés sur leur pays et ce qu'ils veulent c'est le pouvoir dans leur pays. Bien qu'ils puissent y avoir des réseaux alimentant en armes ces groupes, là aussi, rien de nouveau, ça existait, ça existe encore, la situation ne change pas. Ici on est dans un "conflit" de groupes armés à l'Ouest, les Seleka qui ont pris le pouvoir en 2013 et qui sont les plus puissants ne sont même pas concernés, "coincés" à l'Est. Bozizé semble être le représentant de ces groupes armés (du moins en capacité politique de leur offrir un intérêt à l'être), un homme élu et il sait qu'il a de nombreux partisans civils, notamment dans Bangui. Bozizé n'est pas du tout un inconnu dont on ne connait rien et dont on pourrait craindre la gestion de l'état, il a été président pendant 10 ans, c'est un "candidat" très intéressant pour nous. Nous pouvons nous engager à le soutenir en échange de son soutien à dégager l'influence russe du pays. La voie électorale privilégiée pour se débarrasser du pouvoir en place semble compromise par l'interdiction de Bozizé à participer à la présidentielle. On est donc entrer dans un scénario plus risqué, plus dangereux visant clairement à parvenir à un renversement du pouvoir. On cherchera sans doute à jouer au maximum du soulèvement populaire soutenu par une pression des groupes armés afin d'aboutir à une solution qui favorise le retour de Bozizé aux manettes du pays. La MINUSCA qui a été notre solution devient également aujourd'hui notre problème. Mais la MINUSCA a un pouvoir limité que l'on connait, ce n'est pas elle qui va faire le maintien de l'ordre public face à une foule en colère par exemple, nous savons exploiter ses faiblesses, ses divisions pour qu'elle devienne spectatrice. Et il suffit que l'armée nationale tue des civils pour que l'ONU, chargé de défendre les populations lève un bouclier contre le pouvoir central et que les rebelles deviennent petit à petit des "protecteurs". L'action armée de vive force est la dernière option si toutes les autres ne sont pas possibles. Mais il est à craindre que le pouvoir central, se sentant en position de force politique dans cette élection, soutenu par les russes, s'obstinent à ne rien entendre. Alors attention aussi, je ne dis pas que tout ce qui passe est fait et calculé par Paris, non pas du tout, on est dans une position d'opportunisme de situation et d'un soutien qui reste essentiellement caché. La fusion des groupes armés, le retour de Bozizé, tout cela n'est pas un plan qu'on mijote depuis des mois, mais on sait conseiller. Officiellement la France se doit et se devra de se montrer aux côtés de l'ONU, nous n'allons pas intervenir pour attaquer l'armée centrafricaine, notre objectif il est politique et on saura diplomatiquement faire ce qu'il faut pour orienter certaines choses en notre faveur, quitte à laisser la situation se détériorer un peu, quitte aussi à promettre à quelques chefs militaires centrafricains quelques avantages s'ils changent de camps avec leurs hommes. On verra ce que pourront faire alors les quelques centaines de mercenaires russes dans le pays, sans doute qu'au départ, ils feront la seule chose qu'ils savent faire, combattre les rebelles, mais ils risquent d'être surpris dès lors qu'il y aurait une généralisation de combats et de soulèvements populaires.
    2 points
  42. En grillade ou en compote ?
    2 points
  43. Vu que ça revient à développer un nouvel avion (soute ventrale + TVC + suppression des dérives), je ne vois pas trop comment ça pourrait être « bien moins cher à développer qu’un chasseur 6G ». À titre personnel, même si ce n’est manifestement pas la direction prise et qu’on ne refera pas l’histoire, la soute ventrale est pour moi un système bien trop grevant, là où une semi-intégration comme l’avait le Mirage IV me semble un meilleur compromis qui offre beaucoup plus de liberté sur le travail de la cellule et élimine tout le surpoids du mécanisme des trappes, tout en restant discret.
    1 point
  44. Outre-mer: l’armée à la rescousse pour la campagne de vaccination, 19/10/2020 Les armées françaises vont fournir une aide logistique pour mener à bien la prochaine campagne de vaccination contre le Covid-19 dans les territoires d’Outre-mer, a annoncé vendredi soir le ministère des Armées. https://outremers360.com/bassin-atlantique-appli/outre-mer-larmee-a-la-rescousse-pour-la-campagne-de-vaccination
    1 point
  45. Ben il n'y a pas de messages parce qu'il n'y a pas de candidat crédible à la sortie de l'UE, pour les raisons évoquées plus haut (les pays de l'Est sont gagnant financièrement) On devrait plutôt se préparer à accueillir la future république d'Ecosse.
    1 point
  46. Précisons qu'aucun kangourou n'a été blessé durant le tournage
    1 point
  47. Dis celui qui signe "Non aux brouettes MiG!" ...
    1 point
  48. Et sinon se barrer et arrêter de vouloir sauver tout le monde ? Je sais pas, ça peut paraître égocentrique mais y'a un moment bon...
    1 point
  49. quand je lis les derniers articles économiques sur cette région, je me dis que la Mauritanie et le Sénégal seront sans doute bientôt les prochains pays impactés par la déstabilisation régionale : entre les chalutiers chinois qui conduiront bientôt à la situation actuelle de la péninsule de la corne africaine (piraterie, banditisme et islamisme), maintenant ce sont les ouvriers de la transformation agricole qui vont se retrouver sans boulot donc sans ressources. Je trouve de toute façon dommage que Takuba, Barkhane, et autres opérations militaires ne règlent... que des aspects militaires. Tant qu'il y aura une injustice inique, et un pouvoir qui ne représente rien d'autre que sa tribu, ce sera la guerre et les conflits...
    1 point
×
×
  • Create New...