Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 04/11/2024 in all areas

  1. A bientôt 48 balais, et citoyen d'un pays PAS en guerre, je peux pas supputer sur mon propre comportement, je n'en sais trop rien, et je donne aucune leçon de "civisme" à personne. Donc je vais partir sur des conjectures, mais ça ne vaut pas grand chose ( cependant ça vaut tout autant que les tiennes ). Sans trop d'attaches ( femme(s), enfants jeunes...) je suis sans doute assez couillon et "patriote" je serai parti dans les volontaire du début. Possiblement. Si j'avais été jeune ukrainien diplômé et jeune pousse avec du potentiel, je serai parti avant 2014 possiblement. Si tu n'as pas les moyens de quitter un état failli tu y restes par résignation et surtout par manque de perspectives. Si tu as la fougue, la jeunesse et le potentiel, tu te barres quand il est temps. Et depuis la chute du mur, les perspectives en Ukraine sont bien pires qu'en Russie ( même si tu sera pas d'accord ) à statut social équivalent. L'excuse du matos, c'est de la pure branlette. C'est une fausse excuse. Soit tu as envie d'y aller, soit t'as pas envie. Soit tu es obligé par la force des choses, soit tu peux passer ( et tu le veux bien et tu fais tout pour ) entre les mailles du filet. La réalité c'est que le système n'est pas absolument pas égalitaire, donc partant de là, quand tu as un voisin émigré en UE, un autre voisin au front en première ligne, un autre enrolé mais "planqué" avec moins de risque, et 5 autres voisins comme toi qui restent "planqués" dans le civil en évitant les "recruteurs", tu as un droit quasi légitime à penser à protéger ta gueule, puisque la majorité en fait autant. Comme tout à chacun, je n 'ai pas à donner de leçon de moral à quiconque, ksimodo. Mais, outre un petit brin de vulgarité bien inutile dans ce genre de cas de conscience (mes excuses ksimodo mais je retrouve bien les locutions Bordelaises ou j'ai passé une partie de mes jeunes années ), je pense que l'ami Delbareth pose bien le problème d'un jeune homme qui devrait se battre pour son pays et qui se pose bien des interrogations sur les conditions de son engagement. Je pense que nombre d'Ukrainien(e)s doivent se sentir abandonnés. Vous pensez à ce que vous ferriez en pareil cas. Vous avez l'honnêteté de débattre de ce sujet et de poser le problème "sur la table". C'est tout à votre honneur. Et franchement, merci à vous. J'ai été dans ce cas (j'ai 82 ans aujourd'hui) en 1961 quand j'ai reçu ma feuille d'appel sous les drapeaux. Rien que de très normal. Juste le coté moral pour un service militaire de 28 mois afin de participer à une opération dite de Police. Que nenni, nous savions tous que c'était une vraie guerre qui cachait son nom et que nous étions, nous, la France, systématiquement condamnés par l'ONU, les pays en voie de développements (Afrique), les pays dit anti-colonialistes (Inde, Indonésie, etc.) et nous savions ce qui nous attendaient. En fait, nous étions les Russes dans ce contexte si nous faisons une comparaison un peu facile. Il y avait une communauté d'un million d'Européen et 9 millions de.....musulmans (et non d'Algériens). Personne ne prononçait ce terme. Ce fut une grande confusion de fait au niveau de plusieurs générations - du moins pour ceux qui se posaient des questions - qui ont servis dans ce pays. Il y avait des appelés qui servirent dans des unités d'élites (Parachutistes ) qui furent des combattants remarquables et de haut niveau jusqu'à l'appelé en poste dans une ferme ou sur un piton dans le cadre du "compartimentage" (Quadrillage) du terrain. Des cas de conscience - c'est indiscutable - se sont posés. Certains étaient particulièrement tourmentés. Mes questionnements se sont posés aussi après cette période. C'est la que j'ai décidé ce que je ferais de ma vie, tant professionnel que familial. J'ai pris des options, j'ai foncé, suivi des cours du soir pendant un cumul de temps de près de 15 ans, accepté des postes outre mer, bref, se définir en tant que tel, se donner les moyens et foncer. Cela m'a permis aussi de réfléchir longuement sur l'Histoire, les guerres, la stratégie et tactique des conflits dit révolutionnaires. Et surtout une soif d'apprendre. J'ai réussi, je pense à avoir eu la trajectoire désirée. Je dois reconnaitre que j'ai aussi beaucoup appris sur des sites / forums, d' Informatique, d'économies et.....d'Histoire ! Mais durant ce temps, la vie à passé. Et les mêmes grandes questions se posent avec régularité. La vie est un éternel recommencement. Les Ukrainien(e)s doivent s'en poser des questions dont nombre sont sans réponses et le sort de leur pays est en balance. Bien à vous ksimodo.
    17 points
  2. Canyon Vouraikos près de Kalavryta, Grèce
    10 points
  3. L'une des principales centrales électriques ukrainiennes a été totalement détruite ce matin À la suite d’une attaque massive de missiles, les Russes ont complètement détruit le TPP de Trypil au petit matin du 11 avril. (...) À la suite de ces impacts, un incendie de grande ampleur s'est déclaré dans l'atelier des turbines. Actuellement, des travaux de localisation des incendies sont en cours dans l'entreprise. Il est à noter qu'actuellement PJSC "Centrenergo" a perdu 100% de sa production.(...) Trypilska TPP était le plus grand fournisseur d'électricité dans les régions de Kiev, Tcherkassk et Jytomyr Cette centrale thermique avait une puissance totale de 1800 MW Comparant avec cette liste de toutes les centrales ukrainiennes, dont la puissance totale semble être de l'ordre de 47 000 MW, c'est presque 4% de la capacité installée qui semble être concernée. Mais en retirant les plus de 18 000 MW de capacité qui sont dans la zone contrôlée par la Russie (y compris la plus grande centrale nucléaire d'Europe), c'est en fait plus de 6% de la capacité électrique à disposition de Kiev qui a été éliminée en une seule vague d'attaque Cela ne tient pas compte des destructions déjà opérées. Notamment le 22 mars à Burshtynska et Ladyzhynska avec perte de capacité rapportée de 2000 MW et estimation "6-24 mois ou même davantage pour réparer" Ainsi qu'à Zmiivska, totalement détruite (2200 MW), Kharkiv TEC-5 hors service pour "plus d'un an" (540 MW), à la station hydroélectrique du Dniepr perdant un tiers de sa capacité (soit 500 MW) Tenant compte de toutes ces destructions, c'est un total d'environ 7 000 MW, soit presque 25% de la capacité électrique à disposition de Kiev, qui a été éliminé en moins de trois semaines, ceci pour un an ou davantage Si Moscou continue cette campagne déterminée, je ne vois guère comment l'Ukraine pourrait continuer à résister davantage que quelques mois Comment un pays peut-il continuer une guerre de haute intensité moderne sans électricité ? Il semble que le gouvernement russe ait décidé de terminer cette guerre, c'est-à-dire de forcer leur victoire, cette année
    8 points
  4. La Norvège, à son tour, déclare qu'il ne faut pas exclure l'envoi de troupes. Un récapitulatif des 9 pays qui se sont alignés sur la position française. Et une conclusion de bon sens, qui s'imposera à votre cousin ou votre tonton qui se veut un peu éclairé après avoir lu un article sur le sujet: nul besoin d'une armée européenne pour faire une coalition efficace. La coordination diplomatique et industrielle (des obus des obus des obus) suffit.
    8 points
  5. Pour se rendre compte de la gravité de l'attaque, il faut juste imaginer si c'était les russes qui avaient bombardé l'ambassade francaise en Pologne dans le but d'élminer quelques généraux qui assistaient les ukrainiens a monter leur plan d'attaque. le bordel que ca serait, c'est quasiment un acte de guerre!
    7 points
  6. Le Premier ministre japonais Kishida s'exprime devant le Congrès américain et considère le sort de l'Ukraine comme un avertissement pour l'Asie. Il rappelle le rôle des Etats-Unis en tant que gardiens de l'ordre mondial. Il mentionne l'Ukraine à neuf reprises. .... North Korea's provocations have impact beyond the region. It has also exported its ballistic missiles to support Russia's war of aggression against Ukraine, greatly increasing the suffering of the Ukrainian people. Russia's unprovoked, unjust, and brutal war of aggression against Ukraine has entered its third year. As I often say, Ukraine of today may be East Asia of tomorrow. Furthermore, Russia continues to threaten the use of nuclear weapons, which has contributed to worldwide concern that yet another catastrophe by nuclear weapon use is a real possibility. In this reality, close coordination between Japan and the U.S. is required more than ever to ensure that the deterrence our Alliance provides remains credible and resilient. ... I want to address those Americans who feel the loneliness and exhaustion of being the country that has upheld the international order almost singlehandedly. I understand it is a heavy burden to carry such hopes on your shoulders. Although the world looks to your leadership, the U.S. should not be expected to do it all, unaided and on your own. Yes, the leadership of the United States is indispensable. Without U.S. support, how long before the hopes of Ukraine would collapse under the onslaught from Moscow? Without the presence of the United States, how long before the Indo-Pacific would face even harsher realities? --------- Impressionnant, quand un muet parle soudain avec insistance. Texte complet ici. https://asia.nikkei.com/Politics/International-relations/Full-text-of-Japanese-Prime-Minister-Kishida-s-speech-to-U.S.-Congress
    6 points
  7. Des témoignages Ukr saluant les excellentes qualités du CAESAR: fiable, robuste, efficace.
    6 points
  8. En l’occurrence vivre avec sa femme et ses enfants n'est pas exactement se dissimuler derrière des boucliers humains...
    5 points
  9. Sac de noeuds total. Historiquement la France est le pays d’Europe occidentale le plus « compréhensif » envers la Serbie. Il est à noter que grecs et serbes partagent un tropisme commun qui au grés des remous de l’histoire les emmène à balancer vers la Russie, du fait de leur appartenance à l’église orthodoxe, et vers la France quand il s’agit de dialoguer avec l’Europe « libérale ». Au regard de l’Histoire l’achat de Rafale par la Serbie apparaît beaucoup plus évident que par la Croatie. Le vrai facteur X de cette telenovela est bien le fait que la Croatie se soit tournée vers la France pour s’équiper en chasseurs. L’Italie et l’Allemagne étant 2 des 3 principaux partenaires commerciaux de la Croatie, la France étant je crois 8ème, il eut été plus logique que les croates se tournent vers l’Eurofighter. Et c’est là dessus que les croates ont joué le coup de façons magistrale : ils ont pris un meilleur chasseur que l’EF, qui n’était je crois même pas proposé, pour moins cher tout en mettant la France et la Serbie dans une position extrêmement délicate à gérer si une vente de Rafale devait se faire entre les 2 pays. Cet achat d’appareils d’occasion est un coup de maître parce qu’il réussi à déstabiliser une relation historique entre la Serbie et son potentiel seul « ami » d’Europe occidentale. C’est l’équivalent diplomatique d’un high kick du gauche de Mirko « Crocop »
    5 points
  10. A bientôt 48 balais, et citoyen d'un pays PAS en guerre, je peux pas supputer sur mon propre comportement, je n'en sais trop rien, et je donne aucune leçon de "civisme" à personne. Donc je vais partir sur des conjectures, mais ça ne vaut pas grand chose ( cependant ça vaut tout autant que les tiennes ). Sans trop d'attaches ( femme(s), enfants jeunes...) je suis sans doute assez couillon et "patriote" je serai parti dans les volontaire du début. Possiblement. Si j'avais été jeune ukrainien diplômé et jeune pousse avec du potentiel, je serai parti avant 2014 possiblement. Si tu n'as pas les moyens de quitter un état failli tu y restes par résignation et surtout par manque de perspectives. Si tu as la fougue, la jeunesse et le potentiel, tu te barres quand il est temps. Et depuis la chute du mur, les perspectives en Ukraine sont bien pires qu'en Russie ( même si tu sera pas d'accord ) à statut social équivalent. L'excuse du matos, c'est de la pure branlette. C'est une fausse excuse. Soit tu as envie d'y aller, soit t'as pas envie. Soit tu es obligé par la force des choses, soit tu peux passer ( et tu le veux bien et tu fais tout pour ) entre les mailles du filet. La réalité c'est que le système n'est pas absolument pas égalitaire, donc partant de là, quand tu as un voisin émigré en UE, un autre voisin au front en première ligne, un autre enrolé mais "planqué" avec moins de risque, et 5 autres voisins comme toi qui restent "planqués" dans le civil en évitant les "recruteurs", tu as un droit quasi légitime à penser à protéger ta gueule, puisque la majorité en fait autant.
    5 points
  11. Le Larinae d'EOS techonolgie est à propulsion par un petit réacteur, pas un hélice: Bruyant mais rapide
    5 points
  12. Oui ! Un nom cependant déjà porté par le plus gros porte conteneur de 400 m CMA-CGM Pour PANG ; donc nom fédérant , d’adhésion plutôt de marin , de surcroît aviateur . Un grand marin , grand français portant ces qualités ? L’Amiral Barjot ; sous sa plume une dizaine de mémoires a l’ATMA sur l’architecture des portes- avions …. Ou alors « La France » tiens , Un GAN PA « La France » accompagnée des Fremm portant régions , ferait joli paysage aussi ; Normandie en éclairage , la Bretagne couvrant son bâbord , l’Alsace ou la Lorraine sur tribord , et la Provence et/Languedoc en serre - file . Je deviens neuneu… Sinon en petit accent technique ; PANG comme « France » aura 2 paires d’ailerons pour assurer la tenue à la mer et comme déjà évoqué il serait question d’un cogite proportionné . France; 299 wL , Bau 33.7, 31nds , 4 hélices PANG 305 m , bau 39, 3 hélices , 28 nds? Pour s’apprivoiser des ordres de grandeur d’une grosse plateforme Nazérienne , Gaulienne ….Retex France essais mer 1962 au large de belle île et enseignements traversées
    5 points
  13. Je comprends ton agacement, mais je méfie de nos propres biais en France, très cartésiano-centrés, et basés sur une approche équidistante des thèses et anti-thèses, dans une volonté d'en pénaliser aucune par avance. Il y a des domaines ou ça s'applique mieux qu'à d'autres. Je préfère l'empirique sur la question Russe, le tamis cruel, vérifiable et factuel de l'Histoire, de son Témoignage et de ses Témoins. Et à ce petit jeu là, dans un espace Européen qui respecte le libre arbitre et les souveraineté nationales, quoiqu'on puisse en accabler Bruxelles (qui n'est que mandataire du Conseil Européen), je ne connais aucun pays ni aucune population européenne, frontalière de la Russie, qui manifeste un quelconque attachement ou nostalgie à l'égard de la Russie. Ca embarque les opinions de dizaines voir centaines de millions de gens qui savent ce qu'est l'expérience politique Russe. Et je le respecte bien plus que notre approche ici, purement technique et dissertative (faute de pouvoir faire mieux, je l'admets), alors que la Russie est très loin de notre expérience historique et culturelle, et se résume à une poignée de batailles au XIXe et le Normandie-Niemen.... Pas exactement de quoi faire de nous des connaisseurs de la profondeur de "l'âme Slave". Exception faite bien entendu, il me faut les citer, de l'Autriche et de la Hongrie, sagement à distance de la frontière Russe, confortablement engoncé dans la protection OTANienne (pour la Hongrie), et qui peuvent se permettre quelques accointances politiques. Après tout, cela ne fait "que" deux ans de guerre, on verra à l'expiration des prochains mandats où ça les mène. Ce n'est pas méprisable ou aveugle, c'est souvent avéré et corroboré. Avec une difficulté de taille je te l'accorde, sur la mesure de l'impact. Mais j'ai envie de dire finalement, peu importe l'impact. Pénalement parlant, l'intention est aussi coupable que la réalisation. Amoindrir les intentions belliqueuses et originelles des russes, parce que l'exécution a pêché ou qu'un imprévu a fait foiré le plan de départ, ça n'en rend pas moins Moscou coupable à mes yeux. On ne peut pas être à l'avant-garde des procès d'intention sur l'ingérence Américaine en dépit d'une documentation 10 fois inférieure à la Russe (et c'est là leur vraie force aux US: leave no trace, don't get fucking caught), et vouloir disculper les Russes chaque fois qu'on aura vaguement le sentiment que leurs actions n'auront pas réussi ou que démonstration implacable n'aura pas été faite de leurs conséquences négatives (et spoiler alert, une telle démonstration sur des faits de société, est impossible à établir).
    5 points
  14. Ce n'est plus une caricature (de mes propos au moins) c'est un mensonge. Personne ici ne prétend que la Russie serait la "cause incontournable de toutes les difficultés de l'Europe" ou de la totalité des "succès" de Trump, ou du Brexit. Par contre plusieurs prétendent qu'elle n'a aucun rôle, que ses menées subversives n'ont aucun impact en contestant qu'elles existent, puis en les minimisants quand les preuves s'accumulent. La Russie serait-elle complètement débile, qui investirait lourdement sur ses "mesures actives" alors qu'elles ne produiraient aucun résultat ? Non. Elle investit parce que ça fonctionne, ce n'est plus de l'influence tolérable, c'est de l'ingérence et, puisque notre système de gouvernement repose sur le débat public, de l'entrave, intolérable.
    5 points
  15. Je n'irai pas jusque-là. Le J-10C et le Su-35 sont certainement tout à fait à la hauteur du Rafale. Et ils ne sont pas produits en doses homéopathiques pour leurs forces aériennes nationales respectives. Pour l'embargo, il me semble de mémoire qu'on a vu des roquettes serbes côté ukrainien. Il faut croire que les Serbes savent vendre discrètement, comme à l'époque de la guerre Iran-Irak où ils s'étaient fait de jolies rentrées de fonds en fournissant les Irakiens ou en servant d'intermédiaires discrets pour des pays tiers plus recommandables.
    4 points
  16. A cet instant ( ça vaut ce que ça vaut ), l'Ukraine reçoit 600 MW depuis la Moldavie et la Roumanie, et l'Ukraine exporte 300 MW vers la Pologne et la Slovaquie. https://app.electricitymaps.com/map La question du réseau interne Ukr doit se poser. Entre l'Est, le centre, et l'ouest.
    4 points
  17. On vous avait bien dit que c'était la faute de la Françafrique ! Depuis, tout va bien !
    4 points
  18. Je suis du même avis. Il y a certainement un vivier important de recrus hommes et femmes. Sauf que depuis des mois on leur dit qu'il n'y a plus d'obus, de missiles anti-aérien, que les Taurus c'est niet, que les F16 ne sont toujours pas là, que l'aide US n'est pas votée, etc, etc... Qui a envie de se faire trouer la peau dans ce contexte ?
    4 points
  19. Combustibles VVER et Framatome, très bon développement de l'affaire : https://www.portail-ie.fr/univers/enjeux-de-puissances-et-geoeconomie/2024/les-etats-unis-attaquent-la-cooperation-nucleaire-framatome-rosatom/
    4 points
  20. La "minuscule" différence avec le cas hypothétique que tu décris ... ... C'est que l'Ukraine n'a pas lancé une attaque terroriste de masse contre la population civile en Russie, massacrant plus de 1 000 enfants, femmes et hommes pour cette seule raison qu'ils étaient russes Si la guerre avait commencé ainsi, je ne pense pas que la France aiderait l'Ukraine, pas davantage que nous n'aidons le Hamas De l'article que tu cites L’armée israélienne et le renseignement intérieur ont confirmé une frappe aérienne ciblée contre les trois hommes qualifiés d’« agents militaires » du Hamas. Identifiés comme Mohammad, Hazem et Amir Haniyeh, ils « menaient des activités terroristes dans le centre de la bande de Gaza », selon l’armée Le Hamas non seulement ne s'est toujours pas rendu, il n'a même pas libéré les otages qu'il a capturés. La guerre continue donc, et les combattants du Hamas doivent s'attendre à être tués par l'armée israélienne. Si ces trois hommes avaient voulu garantir leur survie, il leur aurait suffi de se rendre - certains combattants du Hamas l'ont fait, les plus intelligents Quant à l'amour pour leurs enfants que manifestent des terroristes qui les maintiennent à côté d'eux dans le cadre de leurs activités, il se passe de commentaire...
    4 points
  21. Pour en avoir beaucoup discuté ces derniers jours, je vous partage un article plutôt bien fait sur les risques liés aux ingérences étrangères dans le cadre des élections Européennes. Et s'agissant de la Russie surtout, une origine et une identité donnée sur le financement de ces opérations, un passage en revue de l'efficacité de ces actions. Efficience souvent douteuse, au regard des moyens alloués, mais il suffit que ça soit efficace une fois pour causer beaucoup de dégâts. Et de poursuivre sur l'exemple du scénario noir à éviter à tout prix, celui de la Slovaquie, qui a conduit Fico au pouvoir. https://www.lemonde.fr/pixels/article/2024/04/11/les-elections-europeennes-particulierement-menacees-par-les-ingerences-etrangeres_6227119_4408996.html
    4 points
  22. Naval Group a remporté l'appel d'offres pour les sous-marins pour les Pays-Bas. Maintenant, c'est l'heure de l'Orca ? https://www.gospodarkamorska.pl/naval-group-zwyciezca-przetargu-na-okrety-podwodne-dla-holandii-teraz-czas-na-orke-77019 La société française a été choisie par le ministère néerlandais de la Défense comme fournisseur de sous-marins pour la Marine (Koninklijke Marine). Le choix de l'offrant suscite beaucoup d'émotions, d'autant plus que l'appel d'offres aux Pays-Bas a eu lieu à un moment où des consultations et des analyses préliminaires du marché sont toujours en cours dans le cadre du programme analogue "Orka", dont le but est de fournir des navires de cette classe à la marine polonaise. Sur les deux projets, nous avons demandé à l'entreprise de commenter .... .... .... Polonais "Orka" et néerlandais HNLMS Orka. Nous avons demandé si, en tant qu'enchérisseur dans le programme polonais "Orka", nous avons l'intention d'utiliser l'expérience de l'appel d'offres néerlandais. Nous avons reçu une réponse selon laquelle les dernières technologies utilisées dans la solution néerlandaise seront également une offre dans le cas de la Pologne, pour laquelle elle a la chance de pouvoir tirer parti de ces réalisations technologiques. La société utilise également l'expérience de la fourniture de sous-marins à la marine française (Marine nationale). Actuellement, Naval Group mène des pourparlers avec l'Agence d'armement dans le cadre des consultations initiales sur le marché, qui ont lieu avant l'ouverture de l'appel d'offres dans le cadre du programme "Orka". Par conséquent, la société n'a pas encore rendu publiques ses déclarations concernant la configuration ou la conception du sous-marin, qui sont proposées à un client potentiel. Cependant, lorsque la phase actuelle des pourparlers sera terminée, la société française doit fournir plus d'informations. Le navire, qui doit être le successeur des unités de type Walrus, est appelé Barracuda est un projet différent et plus grand que celui suggéré à la Pologne en 2017 lors de la procédure "Orki", Scorpène. Par conséquent, il y a des suggestions selon lesquelles ce dernier sera à nouveau offert à la marine polonaise, mais il n'y a actuellement aucune confirmation de la part du groupe naval. Quant au fait que le premier sous-marin de la nouvelle série doit s'appeler HNLMS Orka (le même que le type), il ne manque pas de suggestions pour savoir si c'est plus qu'une coïncidence en raison du fait que le programme polonais pour l'acquisition d'unités de classe tec est appelé de manière identique. Selon Naval Group, les Pays-Bas et la Pologne sont à la recherche de solutions qui leur permettent de jouer un rôle à part entière au sein de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, tout en contribuant à relever les défis stratégiques spécifiques à un pays donné. En raison de leurs capacités, les sous-marins sont un armement clé et les deux pays veulent maintenir leurs capacités dans ce domaine. Rappelez-vous qu'il y a une très forte concurrence entre les soumissionnaires. Parmi les propositions de défilement les plus fréquentes figure l'A26 suédois (également connu sous le nom de type Blekinge), offert par Saab, ainsi que le 212CD allemand de TKMS. Il est important de noter que les deux entreprises ont été soumissionnaires dans le programme de construction de sous-marins pour les Pays-Bas, elles tireront donc certainement des conclusions et s'efforceront de gagner l'appel d'offres en Pologne. Parmi les autres soumissionnaires figurent la entreprise espagnole Navantia offrant une unité de la série S-80, la Fincantieri italienne probablement avec le type 212 et la Hanwha Ocean sud-coréenne, qui s'est récemment associée à la Babcock britannique, avec le projet KSS-III Batch II. Nous avons écrit sur les propositions potentielles dans les textes du programme sous-marin "Orka" - que savons-nous des soumissionnaires potentiels ? et "Orka" en coréen. Hanwha Ocean présente KSS-III.
    4 points
  23. Les Britanniques, surtout, ont été considérés comme le vecteur de l'entrisme américain sur le continent. Jusqu'à ce qu'ils nous offrent le concept de sortisme.
    4 points
  24. La "transition" continue, donc... vers la dictature, comme prévu dès le début.
    4 points
  25. A l'aéroport, je crois.
    4 points
  26. Le moral des ukrainiens est en berne, mais remonterait-il fortement si l'aide militaire américaine était débloquée demain? Pour les militaires sur le front, probablement, mais pour les civils je n'en suis pas sur. Côté pénuries, on parle tout le temps des obus de 155 mm et des missiles AA, je pense que d'autres équipements manquent aussi. Bien sur, rien ne sert de lever des bataillons si on ne peut les équiper. Côté organisation, j'ai peur que le patchwork d'équipements occidentaux ait divertis des moyens RH importants sur un plan qualitatif et quantitatif pour des chaines logistiques complexes et facilement gripables. Pour des équipements américains, on garde des compétences en maintenance ou pas? Tout ceci se duplique vite par le nombre de modèles. L'armée ukrainienne semble mal gérer les rotations personnelles. Certaines soldats évoquent des durées très longues sans permission, c'est beaucoup demander, même en temps de guerre Les méthodes de recrutement et l'équité générale du système administratif ukrainien semblent plus que discutables, mais l'enthousiasme existait en 2022. Avec un peu de recul , on voit quand même que certains éléments de contextes rendaient la baisse de moral inéluctable en sus des morts, des mutilés, etc... - Les réfugiés : le retour des réfugiés devait s'enclencher en 2023, l'ouest du pays est alors protégé et les russes en défensive... Le retour des familles est un puissant facteur moral. Il semble que dès 2023 les ukrainiens aient perçus une différence entre ceux qui ont émigrés et ceux restés. L'état d'esprit général était devenu différent. - L'absence d'élection en 2024 pour permettre un débat sur quelques aspects de l'avenir du pays. - Un discours international de Zelenski sur le thème : chers européens, on se bat pour votre sécurité, on a besoin de votre argents et de vos armes. En combinaison avec les émigrés en Europe, c'est le désastre moral garanti dans la durée...
    3 points
  27. certains spécialistes disent que les russes n'ont pas attaqué les centrales ukrainiennes avec l'idée de s'épargner une reconstruction des centrales après leur victoire. La guerre s'éternisant, détruire les centrales va clairement limiter ce qu'il reste d'économie ukrainienne, dont la partie militaire
    3 points
  28. Tu ne dois pas fréquenter beaucoup de réfugiés ukrainiens ... ... j'en côtoie tous les jours de 11 à 50 ans ... et personne ne rêve d'aller faire la guerre.
    3 points
  29. Le lobby de Damen fait son travail de sape, pour couler Naval Group. On se rappelle d’arguments similaires en Australie, livrés avec beaucoup de mauvaise foi et d’insinuations sur les aspects culturels (sous entendu les Français sont des latins, de mauvaise foi, incapables d’arriver au même niveau que des Anglos ou Nordiques sans tricher etc). De sérieux doutes sur la décision du gouvernement concernant le remplacement des sous-marins https://swzmaritime.nl/news/2024/04/11/serious-doubts-over-government-decision-on-submarine-replacement/
    3 points
  30. Hier c'était la suspension des activités des partis politiques et associations à caractère politique. Aujourd'hui il est annoncé l'interdiction au média de les couvrir. Ils n'essayent même pas de laisser un vernis de démocratie sur ce qui est une dictature en bonne et due forme. La junte au pouvoir au Mali a continué jeudi à sévir contre toute forme de contradiction en faisant interdire aux médias de couvrir les partis politiques après avoir suspendu les activités de ces derniers la veille. https://www.lefigaro.fr/international/mali-la-junte-au-pouvoir-interdit-aux-medias-de-couvrir-les-partis-politiques-20240411
    3 points
  31. Ah ... Une première : "Le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française, va passer pour la première fois sous contrôle opérationnel de l’Otan pour une mission de 15 jours en Méditerranée, un symbole de l'engagement renforcé de Paris auprès de l'Alliance atlantique face à la Russie. Cette mission regroupant des bâtiments de plusieurs nations (Etats-Unis, Grèce, Espagne, Portugal) va se dérouler du 26 avril au 10 mai sous le commandement de l'état-major maritime StrikforNato, comptant quinze nations dont la France, et dirigée par un vice-amiral américain, a annoncé jeudi l'état-major des armées. "C’est la première fois que l'on place le porte-avions nucléaire Charles-de-Gaulle et l'ensemble de son escorte, dont un sous-marin nucléaire d’attaque, sous le contrôle opérationnel de l’Otan pendant 15 jours", souligne le vice-amiral français Didier Maleterre, numéro deux du commandement maritime de l’Otan." https://fr.news.yahoo.com/première-fois-porte-avions-français-134429508.html
    3 points
  32. Merci oui, je sais lire ... Mais surtout comprendre. Développement : Action de développer, de donner toute son étendue à (qqch.) Et donc oui, très bon développement du sujet dans le contenu de l'article
    3 points
  33. Ou comment ne pas oublier que les USA ne sont pas amicaux et qu'ils conservent cette position depuis bien trop longtemps... Clairement. Mais ce n'est pas tout. Il va falloir être TRÈS vigilants parce que les américains ont clairement le nucléaire français en ligne de mire dans le cadre du renouveau de ce nucléaire au niveau européen. Voir le cas des turbines Arabelle d'Alstom, toujours pas réglé. Que de temps perdu à essayer de nous trouver des amis... Américains, puis allemands, russes, japonais...
    3 points
  34. Ce "s" suscite le respect J'irais même jusqu'à dire
    3 points
  35. Ils en reprennent ! H225: Japan Coast Guard exigeants
    3 points
  36. Tu carricatures. Tu as probablement raison sur la forme dans le sens ou F-16 et Taurus l'ukrainien moyen en âge de s'engager il doit avoir au mieux qu'une vague idée de ce que c'est. En revanche il y a le moral et la façon dont l'approvisionnement joue sur ce moral. Et là si la situation était différente on peut penser que le moral serait meilleur et donc le nombre de volontaire plus élevé. Maintenant je dois aussi ajouter que le moral ukrainien est sans doute bien plus attaqué par le fait que la perspective de la victoire semble s'éloigner. Ils sont dans ce conflit depuis plus de 2 ans et la perspective pour l'année qui vient et la suivante c'est au mieux "tenir". On a vu des perspectives guerrières plus alléchante. Je ne sais pas dans quelle mesure l'information auquel on a accès sur ce forum est disponible pour le pékin moyen en Ukraine (probablement pas tant que cela) mais les gens lambda sentent confusément que là aujourd'hui y a pas vraiment d'issue à court terme à la guerre. Et qui a envie de s'engager quand la perspective c'est "on gagnera quand les russes se lasseront d'ici 3/5 ans"?
    3 points
  37. J'ai une vue différente (*) L'Iran dispose de l'option "maximale" d'attaquer l'économie israélienne (et non seulement des cibles militaires) avec la variété de balistiques très précis qu'il a développés, au point de blesser gravement Israël sur le plan économique (par exemple, en visant les centrales électriques). Savoir si cette option réussirait grandement, énormément, ou pas tant que ça en fait, dépend des performances respectives des balistiques iraniens et des antimissiles israéliens, que personne à ce jour n'a pu évaluer - seule une guerre révélerait ce qu'il en est. En l'état, la force balistique iranienne a une valeur dissuasive élevée. Jérusalem n'a aucune envie de "tester" ses antimissiles de la sorte, parce que le risque qu'ils soient insuffisants est important. Elle est donc dissuadée d'aller "trop loin" dans les contre-attaques qu'elle peut réaliser en réponse aux attaques des mandataires de Téhéran. Il n'est pas du tout dans l'intérêt de l'Iran de lancer une attaque "maximale" contre l'économie israélienne, pour deux raisons : - Si elle rate, c'est-à-dire si les antimissiles israéliennes parviennent à largement minimiser les dégâts, la dissuasion iranienne aura été compromise. Jérusalem aura l'option de riposter durement - même si elle restera sans doute dans certaines limites, ne serait-ce que pour tenir compte de pressions américaines ou autres pour qu'elle se limite - Si elle réussit, c'est-à-dire si l'économie israélienne reste handicapée pour plusieurs années (par exemple, la moitié des centrales électriques en rade), alors... c'est presque pire pour Téhéran. L'Iran a en effet lui aussi des vulnérabilités économiques importantes, que ce soit terminaux pétroliers ou centrales électriques, et les moyens de frappe d'Israël sur l'Iran ne sont pas moindres que dans l'autre sens. Un Israël blessé risquerait de riposter de manière extrêmement brutale, même si Washington et d'autres lui conseillaient la retenue Je trouve beaucoup plus probable que l'Iran dans cette attaque à venir, comme Israël dans sa riposte à cette attaque, restent bien en-deçà de leurs options agressives maximales - de peur que l'autre n'utilise les siennes aussi (Et ceci sans même parler des armes nucléaires israéliennes, qui ne sont pas forcément pertinentes dans ce cas) Voir cette visite du premier ministre israélien aujourd'hui à une base aérienne de F-15 (...) Nous sommes au plus fort d'une guerre à Gaza (...) mais nous nous préparons également à plusieurs scénarios venus d'autres fronts. Nous avons établi un principe simple : celui qui nous porte atteinte, nous riposterons Ce sont les F-15 qui ont l'allonge pour servir à des attaques israéliennes sur le territoire iranien. Selon World Air Forces, Israël en a 66. L'avertissement est "fort et clair". Téhéran a fortement intérêt à ce que son attaque soit davantage spectaculaire que douloureuse (*) Je trouve d'ailleurs dommage de devoir s'attendre à ce que les vues que nous pouvons exprimer sur ce fil soit destinées à être "départagées" à brève échéance, il aurait mieux valu que ce genre de discussions reste théorique Les "crêpages de chignon" sur ce fil et sur d'autres, ça a l'énorme avantage de ne blesser personne...
    3 points
  38. Et qui te dit que les problèmes ne sont pas interdépendants ? Tu aurais envie d'aller t'engager quand on dit partout qu'il n'y a plus de munition et que le front va bientôt s'effondrer ? Peut-être n'ont-ils même pas asse de matos pour équiper des troupes supplémentaires, donc à quoi bon les enrôler ? Que le matos vienne, je suis sûr que ça se débloquera plus facilement derrière.
    3 points
  39. Le chasseur de mines ukrainien Cherkasy (ex-HMS Shoreham) arrive à Portsmouth ce matin. Suivi par son sister ship, le Chernihiv (ex-HMS Grimsby) :
    3 points
  40. Eurofighter présente les nouvelles commandes qui pourraient être passées par les pays partenaires https://theaviationist.com/2024/04/10/eurofighter-outlines-possible-new-orders-from-partner-nations/ En plus des commandes actuellement divulguées, le consortium Eurofighter envisage jusqu'à 74 appareils pour les commandes nationales et 130 pour les clients à l'exportation. Eurofighter a évoqué les scénarios de croissance future de son portefeuille de commandes, tant auprès des pays partenaires que des clients à l'exportation, dans le cadre d'un communiqué de presse sur l'ampleur de la contribution du programme Eurofighter Typhoon aux économies de toute l'Europe. Ces nouvelles commandes, qui pourraient s'ajouter à celles déjà reconnues par l'Allemagne et l'Espagne, permettraient de soutenir les lignes de production et de préserver le savoir-faire jusqu'à ce que les avions FCAS soient prêts pour la production de masse. Le rapport fait partie de l'étude Eurofighter Economic Impact Assessment publiée le 9 avril 2024 par Strategy&, qui fait partie du réseau PricewaterhouseCoopers (PwC). Ce rapport approfondi examine l'ensemble des activités de développement, de production et de soutien des quatre pays partenaires de l'Eurofighter Typhoon, à savoir le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Giancarlo Mezzanatto, directeur général d'Eurofighter Typhoon, a déclaré : "Le rôle vital que joue le Typhoon pour assurer la sécurité du ciel européen est largement connu de tous : "Le rôle vital que joue le Typhoon pour assurer la sécurité du ciel européen est largement connu de tous, mais les gens sont souvent moins conscients des incroyables avantages économiques que le programme apporte également. Se concentrant sur la prochaine décennie, le rapport montre les avantages économiques actuels du programme Eurofighter et anticipe les contributions économiques futures. Deux scénarios sont analysés : un scénario "de base", qui inclut les récentes nouvelles commandes des pays partenaires, et un scénario "de croissance", qui prévoit également des possibilités d'exportation. Le rapport poursuit en disant que le scénario de base permettrait de maintenir un taux de production minimum pendant quelques années, mais que d'autres commandes nationales et à l'exportation sont nécessaires. Le "scénario de base" tient compte des commandes de nouveaux Eurofighter Typhoons passées par l'Espagne (Halcon I et II) et l'Allemagne (Quadriga). Ce scénario montre qu'au cours de la prochaine décennie, le programme devrait contribuer à hauteur de 58 milliards d'euros au PIB des économies des quatre nations centrales, générer des recettes fiscales de 14 milliards d'euros pour les gouvernements respectifs et soutenir 62 700 emplois par an. "Le programme Eurofighter Typhoon stimule directement les économies européennes et soutient des dizaines de milliers d'emplois essentiels dans le secteur aérospatial, ce qui profite aux communautés où nous vivons et travaillons", a déclaré M. Mezzanatto. "Les retombées sont également importantes dans les régions où se trouvent les chaînes de production de l'Eurofighter et où le programme soutient souvent les PME, les jeunes entreprises et les établissements d'enseignement. Ce scénario prévoit un total de 83 appareils, dont 38 font partie de la commande Quadriga de l'armée de l'air allemande, 20 de la commande Halcón de l'armée de l'air espagnole et 25 de la commande ultérieure Halcón II. Selon la planification actuelle, Airbus a déclaré précédemment que la production de l'Eurofighter en Allemagne s'achèverait en 2030 avec la livraison du dernier avion de la tranche 4. Ces chiffres augmentent considérablement dans le "scénario de croissance" du rapport, qui prévoit la vente d'environ 200 Eurofighter Typhoon sur le marché intérieur et à l'exportation. Ce scénario prévoit, pour la prochaine décennie, une contribution du programme au PIB de 90 milliards d'euros, des recettes fiscales de 22 milliards d'euros et plus de 98 000 emplois par an. Grâce aux futures possibilités d'exportation, environ 30 % de l'investissement du pays de base serait reversé sous forme de recettes fiscales. Le rapport précise en outre que jusqu'à 74 nouvelles commandes d'avions pourraient provenir d'opportunités nationales et 130 de nouvelles commandes à l'exportation. Selon Airbus, ces commandes permettraient également d'éviter un déficit de production de 10 ans sans commandes pour l'industrie nationale jusqu'à ce que le système aérien de combat futur (FCAS) entre en service en 2040. Airbus a précédemment indiqué qu'il faudrait jusqu'à 100 nouveaux appareils de la tranche 5 pour éviter ce vide, tandis que le rapport de Strategy& envisage le double de ces appareils dans le cadre des nouvelles commandes possibles. Les clients, cependant, ne sont pas connus à l'heure actuelle car aucune commande n'a encore été signée. Une rumeur lancée l'année dernière faisait état de l'acquisition par l'Italie de 24 nouveaux appareils, mais cette information n'a pas été confirmée par l'armée de l'air italienne ni par Leonardo. L'industrie allemande fait également pression sur le gouvernement allemand pour qu'il commande 50 Eurofighters de la tranche 5 d'ici l'année prochaine afin de soutenir les chaînes de production. Ces deux types d'appareils font partie des 74 avions envisagés dans le cadre des opportunités nationales du scénario de "croissance". En ce qui concerne les possibilités d'exportation, après que l'Allemagne a levé son veto, l'Arabie saoudite pourrait recevoir 48 nouveaux Typhoons pour augmenter sa flotte de 70 appareils. Eurofighter est également en pourparlers avec la Pologne, qui souhaite acquérir un ou deux escadrons complets, soit 16 ou 32 appareils. La Turquie a également exprimé son intérêt pour l'acquisition de 40 Typhoons. Des rumeurs ont également fait état d'une vente possible à l'Égypte, mais elles ne se sont jamais concrétisées jusqu'à présent.
    3 points
  41. Même si je suis d'accord avec toi sur l'absence de corrélation prouvée, je trouve quand même surprenant que cette absence de preuve signifie pour beaucoup absence de problème. A-t-on des preuves que les lobby à Bruxelles ont fait changé le cours des lois ? Probablement pas, car on pourra toujours dire que les députés auraient de toute façon voté pour ou contre tel truc. Pourtant on sait bien que ça influence, on a des preuves de leurs actions (c'est même encadré) à défaut d'avoir des preuves de leur impact. Dans le cas des ingérences étrangères c'est pareil. Que le RN passent en France de 25 à 26% ou de 25 à 30% à cause d'une ingérence russe ne change pas fondamentalement le résultat, sauf si en face c'était 27%. Et que dire d'un 2e tour qui inverserait 48-52% en 52-48% ? Ça peut fausser nos démocraties, aux grandes élections comme aux petits votes de lois. Et c'est inadmissible simplement qu'ils essayent !
    3 points
  42. Je pense que je ne vais plus trop tarder à travailler sur les droits anti dumping et anti compensateurs frappant le secteur éolien chinois
    3 points
  43. 8 mars 2024 Hugh White, auteur de l'article "Fatal shores - Aukus is a grave mistake" dans le numéro de février d'Australian Foreign Affairs : https://www.australianforeignaffairs.com/essay/2024/02/dead-in-the-water 29:58 La base de mes réserves sur l'Aukus, c'est qu'il perpétue l'idée que nous devons construire nos forces pour soutenir les États-Unis pour faire face au défi posé par la Chine, au lieu de construire nos forces pour nous sécuriser nous-mêmes dans une Asie où les États-Unis ne joueront plus ce rôle. 32:12 Si votre but n'est pas d'aider les États-Unis à projeter de la puissance contre la Chine, mais d'empêcher la Chine de projeter de la puissance contre nous, alors ce que vous voulez avoir, c'est une capacité - disons le sans fioritures - de couler des navires chinois (ou indiens, ou indonésiens), les navires qu'ils utiliseraient pour projeter de la puissance contre nous. 40:02 Imaginez qu'un leader politique australien se lève et dise : "Nous ne pensons pas que l'Amérique doive se donner pour but de préserver la suprématie dans le Pacifique Occidental"... 42:09 Nous devons reconnaître que nous allons être un pays qui doit faire son chemin dans une Asie qui sera dominée par des pays asiatiques. Ce sera difficile et inconfortable de multiples manières, mais ce n'est pas comme si nous avions le choix. Donc la première des choses que nous devons faire en tant que pays, est de commencer à accepter que la domination occidentale de l'Asie qui a été notre cadre de pensée jusqu'ici, n'est plus valide.
    3 points
  44. Bon, certains sont optimistes et prépare la reconstruction de l'Ukraine. La France s'occupera des télécommunications (et rappelons le contrat pour les locomotives électriques françaises signé avant l'invasion) : https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/l-ukraine-choisit-la-france-pour-reconstruire-son-infrastructure-telecoms-20240410 Entreprises françaises et ukrainiennes vont coopérer pour ce vaste chantier, estimé à 10 milliards d’euros sur quinze ans. Alors que les combats font rage depuis deux ans en Ukraine, l’immense chantier de la reconstruction commence à se préparer. Il suscite déjà les convoitises. La France vient de marquer des points en remportant la reconstruction et la modernisation du réseau très haut débit du pays que lorgnaient notamment les États-Unis, la Chine et l’Allemagne. Un accord a été signé mercredi à Kiev entre la filière française des infrastructures numériques et le gouvernement ukrainien, en présence de l’envoyé spécial du président de la République française, Pierre Heilbronn. « Il s’agit de permettre à l’Ukraine de se reconstruire par elle-même, déclare Philippe Le Grand, président d’InfraNum, qui regroupe plus de 200 entreprises dans le secteur des infrastructures numériques (bureaux d’études, équipementiers, fournisseurs de services…). La France a un savoir-faire unique en Europe ».
    3 points
  45. De mieux en mieux: Dans un point de presse le ministre de l'administration territoriale annonce la suspension des activités des partis politiques et associations à caractère politique pour risque d'entrave à la réussite du dialogue national intet maliens. https://x.com/Ocisse691/status/1778133887157154043
    3 points
  46. Oh je suis d'accord sur pas mal de point. Je répondais principalement à Ciders. Qui chez lui c'est tout blanc ou tout noir. Tout gentil ou tout méchant. Tout caniche ou tout vil communiste. Le reste nada. Connait pas. Si on remonte un différent, un double standard ou que sais je, on est taxé de "nier l'ingérence", à la limite du pro-russe des fois. Il faut pas dire du mal de mon copain, car la Russie c'est le gros méchant, ouinouin. Bref zéro nuance. Mais me parler d'ingérence russe dans l'élection US de Trump, me parler d'ingérence sur le Brexit et de demain sur nos élections, et en faire le point principal de rhétorique pour ces évènements, c'est braquer le faisceaux de lumière sur un faux problème. C'est ça que je n'admets pas. Les différents électeurs n'ont pas attendu la Russie, pour être au chômage, subir un déclassement social, avoir peur pour leur lendemain, ne pas connaitre le même passé que leurs parents, pour trouver refuge dans des partis qui parle en leur nom (en théorie). Et colporter que c'est grâce à la Russie qu'il y a ces votes, c'est méprisable. Ou aveugle, car ça veut dire, ne rien comprendre à la dynamique de nos sociétés. That's my point. Oui les Russes ont cherché à influencer le vote, mais vous croyiez réellement en l'impact ? Demain vous allez me dire que BFMTV c'est financé par le Kremlin aussi pour justifier la montée des extrêmes chez nous et que ce sont les Russes qui ont mis en difficulté nos sociétés privées et nos services publics ? Soyons sérieux cinq minutes. Sur l'Ukraine nous sommes d'accord (c'est bien pour ça que j'ai précisé "hors la guerre en Ukraine"). Le disque rayé c'était pour certains. Tellement été biberonné à la haine du communisme, de la Russie, qu'ils en font leur source de tout leur malheur et "défaite" dans le monde occidental. Ingérence US, Chine, Allemagne, etc nous sommes en guerre économique envers chacun d'entre eux. Ça ne fait pas de mort direct sous tes yeux, mais nous ne sommes pas alliés sur ces points. Ou bien tant que tu restes en position de soumission... On s'en accommode par choix (et encore, souvent on a pas le choix) et par principe. Tolérer c'est un bien grand mot. Je fais le distinguo entre influence/ingérence. Comme tu dis influence c'est Macdo, Hollywood, l'anglais. Ingérence c'est NSA, rachat outrancier, pot de vin/corruption, armement, tout le système informatique et j'en passe. Et Facebook/Twitter je ne sais pas encore où les placer. D'un côté les Russes serait capables de faire de l'ingérence avec... alors que ce sont des sociétés américaines... mais les Américains ça serait de l'influence s'ils faisaient pareil ? L'échelle de valeurs n'est pas la même. A moins que Zuckerberg et Musk soient des espions les mieux infiltrés de tout les temps. Nous sommes sur le fil Ukraine, je sais bien. Il faut défendre l'Ukraine, je sais bien. Je suis sur un forum français, qui défend la France, membre de l'OTAN, je sais. Mais initialement qu'en j'ai cherché à m'inscrire et participer sur ce forum, c'était qu'à la lumière des échanges, ça me paraissait ouvert à la critique, pas neutre, je l'entends, mais relativement honnête et objectif sur les analyses. Et donc sortir du sempiternel gentil/méchant qu'on peut entendre sur les médias mainstream. C'est tout. Peace !
    3 points
  47. Après le Tu-160M2, on continue avec le Su-30SM2... ainsi que l'Aéronavale russe (MA-VMF). https://redsamovar.com/2024/04/10/actu-le-sukhoi-su-30sm2/
    3 points
×
×
  • Create New...