Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Un calendrier au poil !

Citation

Wintershall Dea : la suspension politique de Nord Stream 2 devrait ouvrir la porte à des compensations

Par: Reuters - Mise à jour : 24 février 2022, 12h37 GMT - FRANCFORT (Reuters)

Wintershall Dea, l'un des co-fondateurs du gazoduc Nord Stream 2 de Gazprom, a déclaré jeudi qu'une annulation du projet pour des raisons politiques permettrait à son opérateur de déposer des demandes d'indemnisation.

Par Christoph Steitz et Patricia Weiss

FRANCFORT (Reuters) - Wintershall Dea, l'un des co-fondateurs du gazoduc Nord Stream 2 de Gazprom, a déclaré jeudi que l'annulation du projet pour des raisons politiques permettrait à son opérateur de déposer des demandes d'indemnisation.

Les déclarations du groupe interviennent alors que Moscou a lancé une invasion de l'Ukraine quelques jours seulement après que l'Allemagne a mis fin à la certification du pipeline lors d'une première vague de sanctions contre la Russie, où Wintershall Dea est actif depuis plus de trois décennies.

La société pétrolière et gazière basée en Allemagne, qui est détenue conjointement par BASF et le groupe d'investisseurs LetterOne du milliardaire russe Mikhail Fridman, a annulé jeudi sa conférence de presse annuelle à la lumière des événements actuels.

"La dernière escalade militaire ébranle également la coopération économique entre la Russie et l'Europe qui s'est construite au fil des décennies et aura des conséquences profondes", a déclaré le PDG Mario Mehren dans un communiqué. "Il est encore impossible de dire dans quelle mesure."

Wintershall Dea avec Uniper, Shell, Engie et OMV <OMVV,VI> est l'un des bailleurs de fonds de Nord Stream 2. Il a précédemment déclaré que ses remboursements de prêt au projet s'élevaient à 730 millions d'euros (821 millions de dollars). Uniper, dont les actions ont atteint un plus bas en 14 mois jeudi, a déclaré un jour plus tôt qu'il évaluait si la suspension du pipeline entraînerait des dépréciations sur son exposition de 1 milliard d'euros au projet.

"Si la mise en service de Nord Stream 2 est empêchée par une intervention politique, nous supposons que la société de projet sera en mesure de faire valoir des demandes d'indemnisation", a déclaré la société dans son rapport annuel, faisant référence à l'opérateur de pipeline Nord Stream 2 AG.

"Actuellement, Wintershall Dea ne voit aucun scénario raisonnable dans lequel il y aurait une intervention politique sans compensation", a-t-il ajouté.

Plus tôt cette semaine, le chancelier allemand Olaf Scholz a révoqué une évaluation de la sécurité par le ministère de l'Économie du pays, affirmant qu'une nouvelle version était nécessaire à la lumière des événements actuels et suspendant effectivement le pipeline dans un avenir prévisible.

Wintershall Dea a déclaré que même si le processus de certification par le régulateur allemand était retardé, il s'attendait à ce que Nord Stream 2 remplisse ses obligations contractuelles envers ses investisseurs financiers, sans donner plus de détails. "J'apprécie votre compréhension qu'aujourd'hui n'est pas un jour pour discuter d'hypothétiques et d'inconnus", a déclaré jeudi aux analystes le directeur financier de Wintershall Dea, Paul Smith, après avoir présenté les résultats annuels de la société.

Il a déclaré qu'au lieu d'une session de questions-réponses typique pour ce type d'appel aux investisseurs, le groupe organiserait des appels individuels dans les semaines à venir "au fur et à mesure qu'il y aura une plus grande clarté autour des événements qui se déroulent au moment où nous parlons et nous pouvons traiter des faits plutôt que des spéculations ».

Traduit automatiquement - avec quelques modifications - depuis Google Translate.

https://www.fxempire.com/news/article/politically-motivated-suspension-of-nord-stream-2-will-enable-claims-wintershall-dea-910225

 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Le point de vue du patron de Total Energie sur le problème du gaz russe en Europe et tout particulièrement en Allemagne :  

Citation

"Si le gaz russe ne vient pas en Europe, on a un vrai sujet de prix du gaz en Europe", a déclaré le président du groupe pétrolier TotalEnergies, Patrick Pouyanné, s'exprimant à Paris lors du forum de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) (...)
Le patron de TotalEnergies, (...) a (...)expliqué les problématiques industrielles qui empêchent le ravitaillement rapide de l'Europe:
"Pour alimenter l'Europe en gaz, soit on a des tuyaux soit on a des terminaux de regazéification où on amène du gaz naturel liquéfié (GNL). Or ils sont tous pleins en ce moment, et on n'a pas assez de terminaux en Europe pour regazéifier le gaz liquéfié afin de remplacer les 40% de gaz russe," a-t-il précisé.
Selon lui, « il faut 2 à 3 ans pour construire un terminal. La France en a, l'Allemagne n'en a aucun. Et donc, quand on me dit "comment vous faites si les 40% de gaz russe disparaissent", alors là je peux vous dire que je ne sais pas faire. Je saurai faire dans 2-3 ans si on construit des terminaux, car on a du gaz mais il faut pouvoir l'amener. On a là un problème d'infrastructure ».
Pour compléter le propos, il faut rappeler que, au-delà des nouvelles infrastructures physiques à construire au départ, dans le pays producteur, et à l'arrivée, dans le pays importateur, il reste le segment intermédiaire: le transport maritime... Or actuellement, le monde manque de navires méthaniers. (...)
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/impossible-de-se-passer-du-gaz-russe-aujourd-hui-selon-pouyanne-totalenergies-904832.html

La situation risque donc de s'avérer compliquée jusqu'en 2025. De plus, aux problèmes des terminaux portuaires allemands, il faut ajouter les soucis de l'armée teutonne, déjà mentionnés dans le fil de la guerre en Ukraine: 

Citation

Le chef de l'armée allemande a exprimé jeudi sa frustration face à ce qu'il considère comme une longue négligence en matière de préparation militaire de son pays, dans un discours public inhabituel qui intervient quelques heures après l'offensive russe en Ukraine.  (...)
https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2KT1PD/allemagne-le-chef-de-l-armee-critique-l-impreparation-militaire-du-pays.html

Plus haut dans ce fil, j'ai évoqué la myopie des dirigeants allemands, mais là je pense qu'on peut parler tout bonnement d'aveuglement.:cool:

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Desty-N a dit :

La situation risque donc de s'avérer compliquée jusqu'en 2025. De plus, aux problèmes des terminaux portuaires allemands, il faut ajouter les soucis de l'armée teutonne, déjà mentionnés dans le fil de la guerre en Ukraine: 

Il n'y a aucun problème car "on" va continuer à acheter du gaz aux russes et il sera même deux fois plus cher qu'avant. Circulez, il n'y a rien à voir. Problem solved. Si vous croyez que les allemands vont faire redémarrer leurs centrales nucléaires et avaler leur chapeau, je crois que vous vous faites des illusions. Ils doivent être en catastrophe en train de faire des découpes dans les cuves des centrales arrêtés histoire d'être certain de ne plus pouvoir s'en servir ... Ils vont surtout faire des surenchère pour récupérer tous le gaz possible de le mer du nord que nous consommons actuellement ce qui mettra nos propres centrales au gaz à l'arrêt.

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Quelqu’un a t il déjà relevé cet article ?

http://www.opex360.com/2022/02/24/selon-son-chef-larmee-de-terre-allemande-ne-pourra-soutenir-lotan-que-dune-facon-extremement-limitee/

C’est le chef d’état major de l’armée de terre qui écrit :

Citation

« Vous vous réveillez le matin et vous réalisez qu’il y a la guerre en Europe. […] Dans ma 41e année de service en temps de paix, je n’aurais pas cru devoir vivre une autre guerre. Et la Heer que j’ai l’honneur de commander est plus ou moins à sec » au point que les « options politiques que nous pouvons proposer pour soutenir l’Otan sont extrêmement limitées », a déploré le général Mais.

Ils sont cash les patrons de l’armée allemande, mais sans trop de filtres et ils se contredisent avec un naturel confondant. Pour rappel : https://amp.france24.com/fr/europe/20220122-crise-en-ukraine-le-chef-de-la-marine-allemande-démissionne-après-des-propos-controversés


Là, Annegret Kramp-Karrenbauer, l’ancienne ministre de La Défense que nous aimons tant ici :

Citation

Je suis tellement en colère parce que nous avons échoué historiquement. Après la Géorgie, la Crimée et le Donbass, nous n’avons rien fait […] pour dissuader vraiment Poutine », a lancé Mme Kramp-Karrenbauer, qui n’a parlé du projet Nord Stream 2. « Nous avons oublié la leçon des anciens chanceliers Helmut Schmidt et Helmut Kohl, selon laquelle si la négociation vient toujours en premier, nous devons aussi être suffisamment fort militairement pour que la non-négociation ne soit pas une option pour l’autre partie 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Hirondelle a dit :

Quelqu’un a t il déjà relevé cet article ?

oui (au niveau de l'info, pas précisément cet article) : 

Le 24/02/2022 à 10:44, Lezard-vert a dit :

L’armée allemande est « plus ou moins à sec », affirme son chef

Sur le réseau social LinkedIn, le général Alfons Mais, chef de l’armée allemande, a partagé sa colère face à une situation que « nous avons tous vu venir » et estimé que les options qui pouvaient êtres proposées « aux politiques pour soutenir l’alliance [étaient] extrêmement limitées ».

C'est pas d'elle qui viendra l'espérance  ni de beaucoup d'autres ....

Le 24/02/2022 à 11:36, Wallaby a dit :
Le 24/02/2022 à 11:12, Deres a dit :

Cela va faire plaisir aux contribuables allemands de savoir que leur 49 milliards d'euros par an ne servent à rien a

Rien n'effraie plus le contribuable/citoyen allemand que l'idée que l'armée allemande pourrait servir à quelque chose. L'idée qu'elle ne peut servir à rien au contraire le rassure.

 

Link to comment
Share on other sites

Une nouvelle histoire européenne, avant/après l'attaque de l'Ukraine ? Ça reste à voir.

Je n'aime pas ce dessin. Je vois trois interprétations différentes que l'on puisse en faire, et aucune ne me plait.

  1. L'invasion russe en Ukraine a complètement changé la géopolitique de l'Europe ; il y aura un avant et un après. C'est très exagéré ; ça ne fait que renforcer des clivages préexistants.
  2. Le passé de l'Europe pèse le même poids que des évènement depuis quelques jours. C'est faire preuve d'amnésie. Comment avoir l'audance d'occulter les guerres mondiales et les guerres de coalition, l'essor des empires coloniaux, la révolution industrielle, les Lumières, etc. en remontant le temps ?
  3. Même chose que précédemment mais vu dans l'autre sens : on en fait vraiment des tonnes sur cet évènement ! Comme si l'auteur souhaiterait qu'on parle d'autre chose.
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Deres a dit :

Il n'y a aucun problème car "on" va continuer à acheter du gaz aux russes et il sera même deux fois plus cher qu'avant. Circulez, il n'y a rien à voir. Problem solved. Si vous croyez que les allemands vont faire redémarrer leurs centrales nucléaires et avaler leur chapeau, je crois que vous vous faites des illusions. Ils doivent être en catastrophe en train de faire des découpes dans les cuves des centrales arrêtés histoire d'être certain de ne plus pouvoir s'en servir ... Ils vont surtout faire des surenchère pour récupérer tous le gaz possible de le mer du nord que nous consommons actuellement ce qui mettra nos propres centrales au gaz à l'arrêt.

:blink:
Je vais te poser la même question qu'à @herciv, quand il a envisagé que l'Algérie nous coupe le gaz: as-tu des sources pour étayer tes propos?
Personnellement, quand je lis ce que le patron de l'armée de terre allemande écrit sur ses troupes, ou quand j'apprends que Berlin rejoint la position française sur l'électrification des véhicules, j'ai plutôt le sentiment que les élites teutonnes sont en train de se prendre le mur de la réalité en pleine figure, que ça en fait paniquer certains, mais que d'autres font preuve d'un peu de réalisme.

En même temps, ce n 'est pas trop tôt. Une boite comme Safran avait déjà identifié depuis un moment certains risques que la position russe lui faisait courir, et elle avait agi en conséquence : 

Citation

(...) Comme plusieurs dirigeants du secteur le rappellent, il n'y a pas eu d'interruption des livraisons sur le titane pour l'instant. Selon un équipementier, il n'y a pas de risque à court terme sur les stocks et il faut désormais observer l'évolution de la situation. (...) 
De fait, la filière aéronautique française a ainsi commencé à constituer des stocks de sécurité depuis plusieurs semaines, voire quelques mois, pour ne pas être prise de cours. Safran fait partie de ceux qui ont pris les devants, comme l'explique Olivier Andriès : "depuis le début de l'année, compte tenu de la situation, nous avons pris la décision d'augmenter nos stocks de titane. Nous avons racheté des stocks existants, notamment en Allemagne  (...) . "Il affirme ainsi disposer de suffisamment de stocks jusqu'à l'automne. Et le directeur général de Safran veut aussi sécuriser son approvisionnement à plus long terme (...) 
Le discours est proche chez Boeing  (...) 
Il existe  (...)  d'autres sources d'approvisionnement en titane. Olivier Andriès affirme ainsi que comme pour tous ses approvisionnements, le titane répond à des logiques de double, voire de triple source.  (...) 
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/ukraine-airbus-safran-boeing-ces-geants-de-l-aeronautique-dependants-du-titane-russe-904833.html

Les dirigeants d'une entreprise française ont manifesté plus de jugeotte que la chancellerie allemande! OK c'est une entreprise très liée au secteur de la défense et qui semble mener une réflexion de fond

Révélation

Pourquoi Safran investit dans les activités dites de souveraineté
La souveraineté sur le plan technologique et la sécurisation de la chaine de fournisseur sont deux axes qui "potentiellement sont des éléments qui peuvent nous amener à faire des opérations dans ce domaine dit de souveraineté", a expliqué le directeur général de Safran Olivier Andriès, lors de la présentation des résultats 2021. (...) 
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/pourquoi-safran-investit-dans-les-activites-dites-de-souverainete-904800.html

Mais c'est une entreprise privée, pas le gouvernement d'un état du G7. Et au fond, elle a "juste" identifié un fournisseur critique et appliqué la stratégie classique que j'ai déjà évoquée plus haut: constituer des stocks pour amortir les fluctuations et diversifier ses sources d'approvisionnement.
A mon sens, ça rend la situation allemande actuelle d'autant plus critiquable. Voire lamentable.

Le bon coté, c'est que la France pourra peut-être tirer parti de la détresse outre-Rhin, et en profiter pour rallier nos voisins à nos vues. J'ai l'impression que c'est ce qui s'est passé pour les véhicules électriques, alors pourquoi ne pas tenter de récidiver?
Par exemple sur des politiques énergétiques et de défense communes.

A court terme, cependant, j'espère surtout que notre ministre de la Défense va s'entretenir avec son homologue allemand au sujet du blindé franco-allemand et du SCAF. Juste histoire de rappeler que c'est bien beau d'écouter ses industriels mais quand on a 9 chars capables de fonctionner dans un bataillon de 44, ou qu'on est pas fichus de faire voler ses Eurofighters, faute d'entretien, on évite de trop la ramener. :dry:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Zalmox a dit :

Le chancelier Schülz au Bundestag

- budget de la défense dépassera le 2% du budget total

- 100 milliards € alloués à l'équipement

Citation

Dans les prochaines semaines, l’Allemagne va débloquer une enveloppe exceptionnelle de 100 milliards d’euros pour moderniser ses équpements militaires. L’armée allemande souffre depuis des années d’un sous-équipement

100 milliards débloqués dans les prochaines semaines

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/02/27/guerre-en-ukraine-en-direct-les-soldats-russes-entrent-a-kharkiv-le-president-ukrainien-accuse-moscou-de-tirer-sur-des-habitations_6115418_3210.html

Link to comment
Share on other sites

Le 25/02/2022 à 16:00, Desty-N a dit :

A court terme, cependant, j'espère surtout que notre ministre de la Défense va s'entretenir avec son homologue allemand au sujet du blindé franco-allemand et du SCAF. Juste histoire de rappeler que c'est bien beau d'écouter ses industriels mais quand on a 9 chars capables de fonctionner dans un bataillon de 44, ou qu'on est pas fichus de faire voler ses Eurofighters, faute d'entretien, on évite de trop la ramener. :dry:

Oui mais celui-ci ne va pas se priver de répondre que quand on ne veut pas investir 100Md€ on fait ce que disent les actionnaires, Allemands en l'occurence.

Link to comment
Share on other sites

Les 100 milliard sont une annonce mais le chèque n'a pas encore été signé. Par ailleurs, l'Allemagne veut diminuer sa dépendance au gaz russe en construisant rapidement des terminaux pour GNL

https://www.tagesspiegel.de/politik/sondersitzung-des-bundestages-scholz-kuendigt-100-milliarden-euro-zusaetzlich-fuer-die-bundeswehr-an/28110678.html

Scholz annonce 100 milliards d'euros supplémentaires pour la Bundeswehr

Face au changement d'époque provoqué par l'attaque russe, la Bundeswehr a besoin de "nouvelles capacités fortes", a déclaré Scholz. Lindner est prêt à contracter de nouvelles dettes.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a fermement condamné l'attaque russe contre l'Ukraine et l'a qualifiée de rupture de grande ampleur. "Nous vivons un changement d'époque", a déclaré le politicien du SPD dimanche lors d'une session spéciale du Bundestag. "Cela signifie que le monde d'après n'est plus le même que le monde d'avant".

Au fond, il s'agit de savoir si la force peut briser le droit et si le président russe Vladimir Poutine peut être autorisé à remonter les horloges jusqu'à l'époque des grandes puissances du 19e siècle. "Ou si nous avons la force de poser des limites aux bellicistes comme Poutine", a souligné Scholz. "Nous devons détourner Poutine de sa voie guerrière".

Face à ce changement d'époque, la Bundeswehr a besoin de "nouvelles capacités fortes", a déclaré Scholz. Il a annoncé qu'un fonds spécial de 100 milliards d'euros serait mis à disposition pour les investissements et les projets d'armement. Il a également promis que l'Allemagne "investirait désormais - année après année - plus de deux pour cent de son produit intérieur brut dans notre défense".

Le critère doit être de faire tout ce qui est nécessaire pour garantir la paix en Europe. "Il est clair que nous devons investir beaucoup plus dans la sécurité de notre pays afin de protéger notre liberté et notre démocratie", a déclaré Scholz. L'objectif est d'avoir une Bundeswehr performante, ultramoderne et progressiste.

Il a demandé à tous les groupes parlementaires du Bundestag de garantir le fonds spécial dans la loi fondamentale. Le ministre des Finances Christian Lindner (FDP) présentera le budget pour 2022 au cabinet le 9 mars. Scholz a souligné que l'augmentation des dépenses de défense à deux pour cent de la performance économique ne se faisait pas uniquement parce qu'on l'avait promis aux alliés. "Nous le faisons aussi pour nous-mêmes, pour notre propre sécurité".

Le ministre allemand des Finances Christian Lindner s'est montré prêt à contracter de nouvelles dettes. Le débat sur le renforcement de la capacité de défense ne devrait pas être mené "en mettant en garde contre de nouvelles dettes", a déclaré Lindner dimanche au Bundestag. Les 100 milliards d'euros prévus par le gouvernement fédéral pour l'armée allemande sont "dans cette situation mondiale d'abord des investissements dans notre liberté".

"100 milliards d'euros, c'est une somme d'argent énorme", a déclaré Lindner. Il a réaffirmé que le gouvernement fédéral s'en tenait à son objectif de réintroduire le frein à l'endettement. Les investissements de la Bundeswehr ne doivent pas être financés par le budget courant, mais par un fonds spécial qui doit être inscrit dans la Loi fondamentale, a-t-il déclaré. L'objectif d'utilisation serait "uniquement et exclusivement le renforcement de notre capacité d'alliance".

Scholz s'engage à respecter le devoir d'assistance de l'OTAN

Dans son discours, le chancelier Scholz a également souligné sa détermination à respecter l'article 5 de l'OTAN. Il faut éviter que la guerre ne s'étende à d'autres pays. "Nous respectons sans réserve notre devoir d'assistance au sein de l'OTAN", a déclaré Scholz. "Le président Poutine ne devrait pas sous-estimer notre détermination".

L'Allemagne est prête à mettre à disposition des missiles antiaériens pour défendre l'espace aérien "des alliés en Europe de l'Est" et à participer au renforcement des troupes de l'OTAN en Slovaquie, a-t-il ajouté.

Plus d'indépendance vis-à-vis du gaz russe

Afin de s'affranchir du gaz russe, Scholz a annoncé la construction rapide de deux terminaux de gaz naturel liquéfié (GNL) en Allemagne. Le chancelier a cité Brunsbüttel et Wilhelmshaven comme sites. En outre, une réserve de charbon et de gaz devrait être mise en place. Un terminal GNL qui reçoit du gaz aujourd'hui pourrait également recevoir de l'hydrogène vert demain, a déclaré M. Scholz. Il existe certes dans l'UE de nombreux terminaux pour le gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des Etats-Unis ou du Qatar, mais aucun en Allemagne. Des projets de ce type existent depuis longtemps, mais le secteur gazier a déploré des conditions cadres insuffisantes pour les investissements. Brunsbüttel, Stade et Wilhelmshaven ont été évoqués comme sites pour un terminal de GNL.

Scholz remercie tous ceux qui manifestent pour la liberté et la démocratie

Le chancelier a encouragé la population ukrainienne. L'Allemagne est "aux côtés de tous ceux qui, en Russie, défient courageusement l'appareil du pouvoir de Poutine et refusent sa guerre contre l'Ukraine", a déclaré Scholz. "Nous savons que vous êtes nombreux. A vous tous, je dis : n'abandonnez pas !" Il est "absolument certain" que la liberté, la tolérance et les droits de l'homme s'imposeront en Russie.

Dans le même temps, Scholz a rendu hommage à l'engagement de toutes les forces en Russie qui ont protesté contre les actions du dirigeant russe Vladimir Poutine. "Cela demande un grand courage et une véritable bravoure", a déclaré Scholz. Ces personnes ont "accepté d'être arrêtées et punies". De nombreux députés du Bundestag se sont alors levés de leurs sièges et ont longuement applaudi.

Le Parti de gauche reconnaît ses erreurs

Il a également remercié les citoyens allemands qui sont descendus dans la rue. "Je remercie tous ceux qui donnent des signes ces jours-ci : Contre la guerre de Poutine - et qui se rassemblent ici à Berlin et ailleurs pour des manifestations pacifiques". Il remercie tous ceux qui s'engagent pour une Europe libre et ouverte, juste et pacifique. Scholz a souligné que ce qui est soutenu par un large consensus social et politique est durable, même après le changement d'époque actuel.

  • Thanks 2
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Dès que la crise sera passée, les 100 milliards seront vite oubliés, au mieux cette annonce suffira à calmer l'allié américain, à faire croire aux dirigeants français et autres partenaires que l'Europe de la défense est enfin sur les rails... Bref j'attends de voir pour moi ce n'est pour le moment que des paroles.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, weasel a dit :

Dès que la crise sera passée, les 100 milliards seront vite oubliés, au mieux cette annonce suffira à calmer l'allié américain, à faire croire aux dirigeants français et autres partenaires que l'Europe de la défense est enfin sur les rails... Bref j'attends de voir pour moi ce n'est pour le moment que des paroles.

Juste pour mon point de vue personnel, tu vis en Allemagne depuis quelques années, c'est ça ?

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Paschi said:

Afin de s'affranchir du gaz russe, Scholz a annoncé la construction rapide de deux terminaux de gaz naturel liquéfié (GNL) en Allemagne. Le chancelier a cité Brunsbüttel et Wilhelmshaven comme sites. En outre, une réserve de charbon et de gaz devrait être mise en place

L’éolien et le solaire ne sont plus la solution ? :tongue:

2 hours ago, Asgard said:

Ils veulent faire quoi avec 100Milliards ?

Ca fait beaucoup et à la fois peu pour des équipements d'urgences

Cela représente deux ans de budget de l’armée allemande. C’est énorme.

Par contre, est-ce que c’est un budget pour les 30 ans à venir ou un plan pour acheter rapidement matos dans les quelques années qui viennent ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, gustave a dit :
Le 25/02/2022 à 16:00, Desty-N a dit :

A court terme, cependant, j'espère surtout que notre ministre de la Défense va s'entretenir avec son homologue allemand au sujet du blindé franco-allemand et du SCAF. Juste histoire de rappeler que c'est bien beau d'écouter ses industriels mais quand on a 9 chars capables de fonctionner dans un bataillon de 44, ou qu'on est pas fichus de faire voler ses Eurofighters, faute d'entretien, on évite de trop la ramener. :dry:

Oui mais celui-ci ne va pas se priver de répondre que quand on ne veut pas investir 100Md€ on fait ce que disent les actionnaires, Allemands en l'occurence.

Je te trouve bien catégorique, pour doucher mes modestes espoirs :smile:. On en reparle cet été?

Il y a 3 heures, weasel a dit :

Dès que la crise sera passée, les 100 milliards seront vite oubliés, au mieux cette annonce suffira à calmer l'allié américain, à faire croire aux dirigeants français et autres partenaires que l'Europe de la défense est enfin sur les rails... Bref j'attends de voir pour moi ce n'est pour le moment que des paroles.

Je ne suis pas sûr de te suivre :blink:. Tu penses que l'argent ne sera pas dépensé ou bien qu'il ne servira qu'à engraisser les industriels teutons?

De manière plus générale, je peux accepter que @gustave @weasel ou @Patrick manifestent leur réticence vis-à-vis de l'Allemagne. Ce pays a foncé dans le mur stratégique et énergétique, flamberge au vent, et sous les applaudissements exaltés d'une bonne partie des médias français.
Mais de grâce, rendons à César ce qui est à César. En 10 jours, le gouvernement d'Olaf Scholz s'est aligné sur les positions françaises en matière de véhicules électriques, a renoncé à North Stream 2, a accepté de déconnecter la Russie de Swift, et il envoyé officiellement des armes à l'Ukraine. Les 100 milliards pour la Bundeswehr constituent la cerise sur le gâteau. Pas mal pour le seul mois de février. :bloblaugh:

Messieurs, vous savez ce qu'on dit : "il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour." Que vous ne croyez pas à une changement d'attitude de la RFA, je peux l'entendre. Chat échaudé craint l'eau froide. Mais dans ce cas, définissez des critères qui vous permettraient de vous estimer satisfaits, ou bien assumez votre hostilité à tout le monde, tout le temps. Mais dans ce cas, je dois vous avertir que le seul pays qui me semble répondre à ce genre de caractéristique c'est la Corée du Nord :wink:
Je veux bien montrer l'exemple:  si, en réaction à la guerre en Ukraine, la France réussit à convaincre l'Europe d'adopter une stratégie énergétique, avec constitution de stocks stratégiques de gaz, diversification des fournisseurs en incluant l'Iran, je m'estimerai satisfait pour l'année 2022.
Et si en plus on établit des stocks stratégiques de munitions à l'échelle de l'UE, je serai comblé :wub:

Si je me trompe, j'admettrai volontiers mon erreur … vis-à-vis des intervenants qui auront également pris le risque de définir des objectifs à atteindre pour s'estimer satisfaits. :coolc:
Vous savez ce qu'on dit: "la critique est aisée, mais l'art est difficile." :happy:

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Desty-N a dit :

De manière plus générale, je peux accepter que @gustave @weasel ou @Patrick manifestent leur réticence vis-à-vis de l'Allemagne. Ce pays a foncé dans le mur stratégique et énergétique, flamberge au vent, et sous les applaudissements exaltés d'une bonne partie des médias français.
Mais de grâce, rendons à César ce qui est à César. En 10 jours, le gouvernement d'Olaf Scholz s'est aligné sur les positions françaises en matière de véhicules électriques, a renoncé à North Stream 2, a accepté de déconnecter la Russie de Swift, et il envoyé officiellement des armes à l'Ukraine. Les 100 milliards pour la Bundeswehr constituent la cerise sur le gâteau. Pas mal pour le seul mois de février. :bloblaugh:

Messieurs, vous savez ce qu'on dit : "il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour." Que vous ne croyez pas à une changement d'attitude de la RFA, je peux l'entendre. Chat échaudé craint l'eau froide. Mais dans ce cas, définissez des critères qui vous permettraient de vous estimer satisfaits, ou bien assumez votre hostilité à tout le monde, tout le temps. Mais dans ce cas, je dois vous avertir que le seul pays qui me semble répondre à ce genre de caractéristique c'est la Corée du Nord :wink:
Je veux bien montrer l'exemple:  si, en réaction à la guerre en Ukraine, la France réussit à convaincre l'Europe d'adopter une stratégie énergétique, avec constitution de stocks stratégiques de gaz, diversification des fournisseurs en incluant l'Iran, je m'estimerai satisfait pour l'année 2022.
Et si en plus on établit des stocks stratégiques de munitions à l'échelle de l'UE, je serai comblé :wub:

Si je me trompe, j'admettrai volontiers mon erreur … vis-à-vis des intervenants qui auront également pris le risque de définir des objectifs à atteindre pour s'estimer satisfaits. :coolc:
Vous savez ce qu'on dit: "la critique est aisée, mais l'art est difficile." :happy:

Oui c'est un début, mais:

- Il faudra bien plus que les points que tu soulèves pour faire oublier 45 ans d'incurie mais aussi de guerre économique larvée, et ce sans même parler de compensations, juste de retour à la normale.

- Il faut aussi des garanties que ça ne se reproduira plus et là je n'ai simplement aucune confiance dans les mots ou les signatures.

Donc oui le moment est bien choisi pour obtenir des concessions, mais pas à n'importe quel prix, et surtout sans se berçer d'illusions. Je répète que l'objectif profond de tout le monde est de rapidement pouvoir recommencer à faire affaire avec les russes.

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Desty-N a dit :

Messieurs, vous savez ce qu'on dit : "il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour." Que vous ne croyez pas à une changement d'attitude de la RFA, je peux l'entendre. Chat échaudé craint l'eau froide. Mais dans ce cas, définissez des critères qui vous permettraient de vous estimer satisfaits

En ce qui me concerne, la "preuve d'amour" qui me permettrait de m'estimer satisfait est si l'Allemagne acceptait pleinement et sans réserve le principe du "meilleur athlète" au lieu de celui du "juste retour" pour les programmes communs avec la France, même si ça se traduit par une répartition des tâches très favorables à la France.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Desty-N a dit :

 

Mais de grâce, rendons à César ce qui est à César. En 10 jours, le gouvernement d'Olaf Scholz s'est aligné sur les positions françaises en matière de véhicules électriques, a renoncé à North Stream 2, a accepté de déconnecter la Russie de Swift, et il envoyé officiellement des armes à l'Ukraine. Les 100 milliards pour la Bundeswehr constituent la cerise sur le gâteau.

OK pour le premier point, le second me parait tout à fait salutaire aujourd'hui mais ne saurait durer sauf à tomber de Charybde en Scylla (il y a un monde entre diversifier ses approvisionnements et se priver du plus important et moins cher fournisseur, sachant que les alternatives ne sont pas moins exemptes de dangers), le troisième ne me semble pas forcément la meilleure idée pour l''Europe en général mais je ne maitrise pas assez toutes les implications.

Quant aux 100Mds je n'y vois en soi pas un succès français. S'il s'agit de développer une armée capable de se déployer efficacement sur le flanc est avec des matériels européens très bien (même si ce ne serait pas en soi un succès français mais ce demeurerait satisfaisant), s'il s'agit d'acheter US pour garantir le parapluie de l'oncle Sam ou renforcer son industrie pour dominer celle des autres européens...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,947
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...