Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 7 minutes, Akhilleus a dit :

Le problème n'est pas vraiment le "stock" humain

Ukraine : 45 millions d'habitants et dans les 10 millions d'hommes entre 20 et 49 ans

Russie : 144 millions d'habitant et dans les 30 millions d'homme entre 20 et 49 ans

Le problème est combien on peut appeler sous les drapeaux sans eventrer son économie ni se planter une écharde politique, combien on peut former, équiper pour éviter d'envoyer à l'abattoir des équivalents de peons avec des fourches dans un chaudron de haute intensité, combien de temps on peut financer sur stock ou fourniture une guerre qui est plus consommatrice de matériel que d'hommes (plusieurs dizaines de milliers d'obus balancés par semaine, en 3 jours les ukrainiens consomment les capacités de production combinées trois huits des usines polonaises et slovaques pour le 122 et le 152 mm)

Bah pour l'instant, il convient d'insister sur l'écharde politique je pense, vu que la mobilisation générale s'est faite au début du conflit côté ukrainien sans que cela ne pose de problème particulier... côté russe, si le pouvoir refuse d'y recourir, il doit bien y avoir une raison.

Comme tu le soulignes, le problème n'est pas forcément que politique, mais vu de loin par temps de brouillard, ça a quand même l'air d'être le premier facteur.

Si ça reste en l'état, à moyen terme ( le temps de former et d'équiper tout ce petit monde... et ils ont les moyens de le faire vu l'aide massive des US ), la balance va forcément pencher côté ukrainien.

Pour la partie matériel, je te rejoins, avantage temporaire aux russes vu leurs stocks, mais là encore, à moyen terme, avec la montée en puissance de l'aide occidentale, ça va basculer.

Un exemple: moi j'attends le jour où on va nous annoncer que quelques dizaines de pilotes ukrainiens reçoivent une formation intensive mais discrète sur F 16 du côté de Nellis...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On aurait une avancée significative depuis dans l'axe de Popasna, notamment grâce à des unités libérées de Marioupol. Les ukrainiens feraient bouger des renforts depuis/vers Poltava

image.png(source pro russe, bla bla)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, jean-françois a dit :

Le stock humain des ukrainiens n'est pas non plus extensible à l'infini.

Il ne  se remplace ps sur un claquement de doigt et à moment ou à un autre, ils vont devoir se poser la question sur pendant combien de temps c'est encore rentable de rester dans une position maximale de tenir le terrain, voir de reconquête.

Avant de me faire insulter par Cracou, ça vaut aussi pour les Russes, mais avec l'autoritarisme de Poutine, il y a peut-être plus de marge

Si le stock humains ukrainiens n'est pas extensible ceux des RPL et RPD ne le sont pas non plus !

Vu les pertes de ces 2 "républiques autoproclamées", leurs avenirs démographiques devient plus que douteux.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Donc si j'ai bien compris les ukr vont défendre à mort Sievierodonesk plutôt que de se replier. Avec quelle forces ? Erreur stratégique ou calcul pour fixer/user les forces russes ?

19-05.jpg

tentative de création d'une poche mais cela espose les deux flans avec des mouvements de troupes parfaitement connu de l'ennemis j'aurais pas tenté le coup. les russes ont beaucoup de mal à changer de logiciel. aux ukrainiens de les étriller si ils en ont les moyens.

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Akhilleus a dit :

Le problème est combien on peut appeler sous les drapeaux sans eventrer son économie ni se planter une écharde politique

De ce point de vue, l'Ukraine en a davantage sous le coude puisque son économie est complètement en capilotade donc il doit y avoir beaucoup de ressources disponibles (chômage forcé), et évidemment la nécessité de se défendre n'est pas difficile à justifier politiquement.

Ca reste vrai du moins tant que l'économie en capilotade n'a pas trop d'effets paralysants sur l'armée...

Zelenski continue de demander un soutien économique massif, qu'il recevra sans doute. Le problème, c'est si la Russie cible ses attaques spécifiquement pour faire s'écrouler l'économie, au-delà du blocus naval déjà débilitant, visant les chemins de fer, voire les centrales électriques ou la distribution du courant.

 

il y a 27 minutes, Akhilleus a dit :

combien on peut former, équiper pour éviter d'envoyer à l'abattoir des équivalents de peons avec des fourches dans un chaudron de haute intensité

La formation a dû commencer très rapidement après le début de l'invasion, dans l'ouest de l'Ukraine. Si 3 mois de formation est une la durée pour qu'un combattant ait une chance minimale de contribuer vraiment, voire éventuellement survivre, l'armée ukrainienne devrait commencer à voir de premières troupes nouvelles d'ici quelques semaines ou début de l'été (mais est-ce que 3 mois est le bon chiffre ?)

Le problème sera plus pour les spécialistes. Et les techniciens aptes à entretenir le matériel.

L'équipement pourrait rester un point noir pour les Ukrainiens, malgré l'aide occidentale. Antichars portatifs oui ils en reçoivent en nombre, mais des chars et des obusiers... pas tant que ça en fait. Sauf erreur, les Polonais leur envoient 200 chars ce qui est à la fois beaucoup en soi, et peu si les Russes en ont perdu 700 en moins de trois mois. Les Américains leur envoient 100 obusiers, là aussi à la fois beaucoup et peu.

Plus la question de consommation des munitions comme tu dis. Elle doit aussi se poser du côté russe évidemment. Mais il est possible qu'ils aient de gros stocks (du moins s'ils les ont vraiment entretenus ?)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Le Parlement russe envisage d'autoriser les plus de 40 ans à s'engager dans l'armée

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Le-Parlement-russe-envisage-d-autoriser-les-plus-de-40-ans-a-s-engager-dans-l-armee--40488428/

20/05/2022 | 12:39

par Mark Trevelyan

LONDRES, 20 mai (Reuters) - Le Parlement russe a déclaré vendredi qu'il examinerait un projet de loi visant à permettre aux Russes de plus de 40 ans et aux étrangers de plus de 30 ans de s'engager dans l'armée, signe que la Russie, engagée militairement en Ukraine, a un besoin urgent de renforts.

Le site internet de la Douma d'État, la chambre basse du Parlement, indique que cette mesure permettra à l'armée de s'appuyer sur les compétences de recrues expérimentées.

"Pour l'utilisation d'armes de haute précision, le fonctionnement des armes et des équipements militaires, des spécialistes hautement qualifiés sont nécessaires. L'expérience montre qu'ils le deviennent vers l'âge de 40-45 ans", peut-on lire sur le site.

A ce stade, seuls les Russes âgés de 18 à 40 ans et les étrangers âgés de 18 à 30 ans peuvent nouer un premier contrat avec l'armée.

Selon des analystes militaires occidentaux, la Russie a subi de lourdes pertes en hommes et en matériel depuis le début de l'invasion en Ukraine, le 24 février, et doit renforcer ses effectifs militaires.

La Douma a déclaré que l'initiative faciliterait également le recrutement de civils - médecins, ingénieurs, spécialistes des opérations et des communications. (Reportage de Mark Trevelyan, rédigé par William Maclean ; version française Elena Vardon, édité par Sophie Louet)

Edited by herciv
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Métal_Hurlant a dit :

hi hi hi... Bon à vrai dire j'ai jamais fait l'expérience, je sais pas si ça peut exploser mais après le coup des tranchées à Tchernobyl....

"...Pour fortifier leur position, les troupes russes ont utilisé des sacs remplis de nitrate d'ammonium au lieu de sable à Ruska Lozova, dans l'oblast de Kharkiv.  Il y a un risque de détonation du nitrate d'ammonium qui est utilisé comme engrais chimique..."

Cela n'explose pas comme ça, il faut rajouter un combustible ou le soumettre à une très forte chaleur. Mais je ne tirerais pas dedans.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Je me demande quel serait le soutien à l’Ukraine si après la chute de Sievierodonetsk, la Russie annonçait une cessez-le-feu sur ses positions acquises ? (ce qui serait en quelques sorte objectif accompli pour Poutine )

Quelle serait la situation internationale de l’Ukraine et des opinions publiques occidentales si elle continuait le combat après un cessez-le-feu unilatéral russe?

Edited by Chaps
Link to comment
Share on other sites

Le reste de cet article (qui a l'air intéressant) n'est pas en accès libre ; si quelqu'un peut afficher la suite...

https://www.economist.com/the-economist-explains/2022/05/18/how-ukraine-is-winning-the-drone-jamming-war?utm_medium=social-media.content.np&utm_source=facebook&utm_campaign=editorial-social&utm_content=discovery.content

Comment l’Ukraine est en train de gagner la guerre de brouillage de drones
La capacité de guerre électronique de la Russie semble avoir été surmédiatisée


Les drones de l'Ukraine n’étaient pas censés encore bourdonner au-dessus de la tête des forces russes. De nombreux analystes avaient supposé que le brouillage électronique de la Russie neutraliserait tout drone dépourvu de communications de qualité militaire. Mais il a également utilisé avec succès des drones grand public pour la reconnaissance et pour diriger les tirs d’artillerie, tandis que de plus grands « octocoptères » (qui ont huit hélices) ont détruit les chars russes T-72 en larguant des grenades antichars. Les drones militaires russes tombent également du ciel à un rythme alarmant. Comment l’Ukraine gagne-t-elle la guerre de brouillage ?

Un drone reçoit des commandes de son opérateur via une liaison radio qui peut être perdue si le signal est submergé par le bruit radio, soit en raison d’interférences ou d’un brouillage délibéré sur la même fréquence. Un drone bloqué peut retourner au dernier endroit où il pourrait recevoir des commandes, tenter un atterrissage en douceur ou simplement s’écraser. Les drones militaires (tels que le Bayraktar TB2 turc que l’Ukraine utilise) ont des filtres électroniques pour réduire le bruit et résister au brouillage, mais les drones grand public sont vulnérables.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 10 minutes, herciv a dit :

 

 

il y a 3 minutes, Chaps a dit :

Je me demande quel serait le soutien à l’Ukraine si après la chute de Sievierodonetsk, la Russie annonçait une cessez-le-feu sur ses positions acquises ? (ce qui serait en quelques sorte objectif accompli pour Poutine )

Quelle serait la situation internationale de l’Ukraine et des opinions publiques occidentales si elle continuait le combat après un cessez-le-feu unilatéral russe?

A mon avis, on verrait vite des dissensions entre le camp des durs et celui des souples.

Edited by Mangouste
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Chaps a dit :

Je me demande quel serait le soutien à l’Ukraine si après la chute de Sievierodonetsk, la Russie annonçait une cessez-le-feu sur ses positions acquises ? (ce qui serait en quelques sorte objectif accompli pour Poutine )

Quelle serait la situation internationale de l’Ukraine et des opinions publiques occidentales si elle continuait le combat après un cessez-le-feu unilatéral russe?

Bonne question, mais Poutine ne va pas s' arrêter là...

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Akhilleus a dit :

source pro russe, bla bla)

Je me suis fait éjecté il y a deux jours d’un forum militaire roumain (membre depuis au moins 10 ans) car j’ai osé citer aussi des sources russes et, comble de la collaboration, j’ai dit qu’il ne faut pas les humilier car c’est l’apanage des sots et germe de la future guerre. 
Les vieux réflexes bolcheviques perdurent, bien que maintenant ils sont dans le camp du Bien. 

  • Thanks 1
  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Zalmox a dit :

Je me suis fait éjecté il y a deux jours d’un forum militaire roumain (membre depuis au moins 10 ans) car j’ai osé citer aussi des sources russes et, comble de la collaboration, j’ai dit qu’il ne faut pas les humilier car c’est l’apanage des sots et germe de la future guerre. 
Les vieux réflexes bolcheviques perdurent, bien que maintenant ils sont dans le camp du Bien. 

Une source pro russe foireuse reste foireuse et à prendre avec précaution

Le problème c'est que les sources pro ukrainiennes (trèèès majoritaires) ne reportent pas les défaites/erreurs/pertes ukrainiennes ou alors de manière très minorée

Le trou à Popasna commence à peine à sortir dans les sources "neutres" (à tendance pro UK quand même) quand l'exploitation a commencé depuis ........... au moins hier

Link to comment
Share on other sites

La situation a Svierodonetsk. A voir si ça se passe dans la ville dans la durée, ou la retraite sera plus générale. Pour l'instant, sur un front bien établi, on a encore jamais vu les Ukr concéder de recul massif, par calcul tactique plutôt que sous la pression intenable des Ru. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Zalmox a dit :

 Les vieux réflexes bolcheviques perdurent, bien que maintenant ils sont dans le camp du Bien. 

Mais ça, ce n'est pas nouveau.

Les bolcheviques sont toujours dans le camp du bien. Ça fait partie de leur définition.

Du moins à leurs propres yeux.

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, olivier lsb a dit :

La situation a Svierodonetsk. A voir si ça se passe dans la ville dans la durée, ou la retraite sera plus générale. Pour l'instant, sur un front bien établi, on a encore jamais vu les Ukr concéder de recul massif, par calcul tactique plutôt que sous la pression intenable des Ru. 

 

Cette pointe là est pas la plus intéressante. Elle bute sur une zone urbaine dense favorable à la défense. Les pointes plus au Nord ou au Sud Est elles peuvent déboucher à travers la défense en profondeur ukrainienne. Ce sont celles là qu'il faut surveiler. Severodonetsk est perdue à terme, d'autant plus que les deux voies ferrées pouvant alimenter la ville seraient sous controle ou au moins menacée à courte portée

PS : et en plus les ukrainiens auraient fait sauter le dernier pont à l'ouest de la ville, se piégant aussi un peu eux même

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Zalmox a dit :

Je me suis fait éjecté il y a deux jours d’un forum militaire roumain (membre depuis au moins 10 ans) car j’ai osé citer aussi des sources russes et, comble de la collaboration, j’ai dit qu’il ne faut pas les humilier car c’est l’apanage des sots et germe de la future guerre. 
Les vieux réflexes bolcheviques perdurent, bien que maintenant ils sont dans le camp du Bien. 

Peux-tu nous dire brièvement quelle est l'ambiance en Roumanie ? Au sein de l'élite politique, des médias, du peuple ? Plutôt prorusse comme en Hongrie ou antirusse comme en Pologne ?

Nous n'en entendons presque pas parler ici. Après tout, ils ont une longue frontière avec la Moldavie et la côte de la mer Noire. Pas de sentiment de menace ?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 23 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Le reste de cet article (qui a l'air intéressant) n'est pas en accès libre ; si quelqu'un peut afficher la suite...

Révélation

How Ukraine is winning the drone-jamming war

Russia’s electronic-warfare capability seems to have been over-hyped

May 18th 2022

UKRAINE’S DRONES were not supposed to still be buzzing over the heads of Russian forces. Many analysts had assumed that Russia’s electronic jamming would neutralise any drone which lacked military-grade communications. But it has also successfully used consumer drones for reconnaissance and to direct artillery fire, while larger “octocopters” (which have eight propellers) have destroyed Russian T-72 tanks by dropping anti-tank grenades. Russian military drones are also falling from the skies at an alarming rate. How is Ukraine winning the jamming war?

A drone receives commands from its operator via a radio link which can be lost if the signal is overwhelmed by radio noise, either due to interference or deliberate jamming on the same frequency. A jammed drone may return to the last location where it could receive commands, attempt a soft landing or simply crash. Military drones (such as the Turkish Bayraktar TB2 which Ukraine is using) have electronic filters to reduce noise and resist jamming, but consumer drones are vulnerable.

Russia should be able to disable them. Its army possesses formidable resources for electronic warfare, in the form of mobile units on trucks accompanying ground forces. Thomas Withington, a military analyst specialising in electronic warfare, notes that such units generally need to have a target in their line of sight (small drones can be hard for radar to spot), so they would have to be on the front line to stop low-flying quadcopters of the sort that Ukraine is using for reconnaissance. This is difficult when battles are being fought over large areas. And Russia seems unwilling to move electronic-warfare units far enough forward to be effective, for fear they might be destroyed or, worse, captured and their secrets passed to the West. This worry is justified. According to Oryx, an open-source intelligence blog, Russian losses include at least eight jamming systems, of which three were captured intact, including the command module of a long-range Krasukha-4 unit, which can track and target aircraft.

Russian jammers may also not be as good as advertised. Mr Withington recently carried out a study of the Repellent-1 jammer (pictured), which its Russian makers claim to be effective at bringing down drones up to 35km away. Using a software tool to estimate its true effectiveness, he found that it works well up to about 20km, but beyond this the chances of success fall to between 10-50%. Mr Withington suggests that Russian electronic-warfare capabilities have been hyped, either to boost export sales or to impress Russia’s leaders.

Meanwhile Russia is losing drones, in particular the workhorse Orlan-10 reconnaissance model. From the outbreak of war on February 24th until May 2nd 31 were brought down, according to Oryx. Another 14 were lost between May 3rd and May 11th. Images of downed Orlan-10s seem to show them undamaged, a strong indication that they were nobbled by jamming rather than missiles. Oleg Vornik, the CEO of DroneShield, an Australian-American maker of jammers, notes that the Orlan-10 uses many Western- and Chinese-made commercial components rather than custom-made military ones, making it more vulnerable.

Ukraine’s jamming capability seems to be improving. America is supplying unspecified electronic-warfare equipment to Ukraine, and its forces have a variety of portable jammers. These low-powered units, which look like ray guns from a science-fiction film, have to be aimed directly at a drone. Mr Withington says they have an effective range of a few kilometres. Ukrainian forces are known to now have DroneGuns made by DroneShield, EDM4S Sky Wipers from NT Service (a Lithuanian company) and the locally made KVSG-3 jammer.

Drones have proved highly effective in the war at locating the enemy from a distance and directing artillery and mortar fire on to them. Unfortunately for Russia, as well as struggling to bring down its enemies’ drones, it is increasingly fighting blind.

Accédé librement de mon côté... Refus des cookies ou du javascript, peut-être.

Edited by Kelkin
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Tiens c'est passé inapperçu mais il me semble que les russes ont élargi leur couloir de controle à l'Ouest du Dniepr (les cartes il y'a 15j montraient que leurs unités étaient presque dos au fleuve, au delà de Charivhne, ce qui ne semble plus etre le cas aujourdhui)

image.png

source PAS pro russe :sleep:

Link to comment
Share on other sites

Azov a reçu l'ordre de Kiev de cesser les combats. Je suis très circonspect sur le devenir des soldats Azov et du régiment de marine, vu leur résistance et leur force morale. A la place de Moscou, je renoncerais à récupérer une partie de mes prisonniers pour ne pas avoir à échanger 1 soldat Ru démoralisé contre 1 soldat Ukr, ayant largement prouvé sa valeur militaire (sauf si on pondère tout çà avec un ratio différent, enfin bref). On avoisine les 2 000 soldats Ukr capturés, de quoi armer l'équivalent de 3 petits BTG Ru. D'ailleurs la Russie fait entendre ce son de cloche. Pourtant c'est Kiev qui donne l'ordre de se rendre, j'ignore si c'est par contrainte politique ou s'ils ont obtenu des assurances quelconques pour assurer cet échange de soldats. Mais qui pour fournir une assurance crédible impliquant la Russie aujourd'hui ?

A voir comment évolue la situation dans les jours qui viennent, mais 2 000 prisonniers ayant une grande valeur militaire et l'assurance d'être tranquille dans l'immédiat à Marioupol, ça reste une victoire tactique Russe à court terme. Ca n'enlève en rien que d'un point de vue opératif, l'Ukraine a considérablement gêné les opérations avec la résistance de Marioupol.  

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/05/20/guerre-en-ukraine-en-direct-la-russie-encercle-sievierodonetsk-et-lyssytchansk-dernieres-villes-a-resister-dans-la-region-de-louhansk_6126899_3210.html

Citation

Dans un message vidéo, le lieutenant-colonel Denys Prokopenko, commandant du régiment d’Azov, annonce que les défenseurs d’Azovstal ont reçu l’ordre de Kiev d’arrêter de combattre. « Le commandement militaire supérieur a donné l’ordre de sauver les vies des militaires de notre garnison et d’arrêter de défendre la ville », a-t-il déclaré. « Les civils ont été évacués, les blessés graves ont reçu l’assistance nécessaire et ont été évacués en territoire ukrainien », a-t-il ajouté.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Et également une avancée dans le Sud avec contre attaque ukrainienne qui aurait échoué (peut être la même dont je parlais précedemment)

Source toujours pas pro russe, n'en déplaise à certains

image.png

image.png

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Akhilleus a dit :

Tiens c'est passé inapperçu mais il me semble que les russes ont élargi leur couloir de controle à l'Ouest du Dniepr (les cartes il y'a 15j montraient que leurs unités étaient presque dos au fleuve, au delà de Charivhne, ce qui ne semble plus etre le cas aujourdhui)

image.png

source PAS pro russe :sleep:

ça ne saute pas aux yeux, la ligne de front doit faire certainement quelques allers et retours. Je l'avais remarqué notamment au sud au niveau d'Oleksandrivka (qu'on ne voit pas ici). La Russie n'a pas retrouvé la zone qu'elle avait conquise au maximum de son avancée, c'est très visible sur liveuamap. 

https://liveuamap.com/

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...