Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 3 minutes, herciv a dit :

On parle de combien de volontaire pour ZELEENSKY ?

Il y a quelques jours les autorités Ukr parlaient d'env. 20.000 provenant de 52 pays (mais on peut pas vérifier)

Mais ça a l'air de marcher, même des membres de la Légion étrangère (la notre, en France) désertent pour aller combattre dans leur pays d'origine

A noter cette déclaration inquiétante de la part des russes :

Car sur place, si des volontaires sont capturés au cours des combats, la Russie a prévenu : "Je voudrais souligner officiellement que les mercenaires envoyés par l'Occident pour aider le régime ukrainien n'auront pas droit au statut de prisonnier de guerre", a déclaré jeudi dernier un porte-parole du ministère de la Défense, selon l'agence de presse russe Interfax. Cette décision va à l'encontre de l'article 4 de la Convention de Genève, relatif au traitement des prisonniers de guerre. 

(article de l'Express)

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Loïc C. a dit :

Je me plante, surement, mais les snipers russes ont, depuis la WW2, une excellente réputation, or, à un moment ou un autre, dans le cadre d'une observation de terrain, l'opérateur du drone est amené à lui faire effectuer, plus ou moins, du "sur place" à "basse" altitude et un pélot de 14 mm, en pleine poire, çà risque de lui faire très bobo.

Visiblement un de nos plus gros biais, continuer à voir l'armée russe comme il y 75-80 ans, cette époque est finie et révolue ...

Clairon 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Loïc C. a dit :

Le drone remplace, désormais, avantageusement l'observateur de première ligne, comme c'était la règle précédemment. On n'en parle guère, mais il doit y avoir une belle "consommation"de ce genre de petits drones, dans les deux camps; quand je parle de "consommation", çà inclut, aussi bien, ceux utilisés, que ceux "dézingués".

Je me plante, surement, mais les snipers russes ont, depuis la WW2, une excellente réputation, or, à un moment ou un autre, dans le cadre d'une observation de terrain, l'opérateur du drone est amené à lui faire effectuer, plus ou moins, du "sur place" à "basse" altitude et un pélot de 14 mm, en pleine poire, çà risque de lui faire très bobo.

Alors, pour être telepilote de drone dans un autre domaine, bon courage pour voir un drone passé une centaine de mètre....

 

 

Edited by snikt59
Info diffusé juste avant.
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, g4lly a dit :

S'il utilise les relais tu tapes déjà les relais ... à un moment il n'y aura plus de relai.

S'il est en direct il y a forcément un moment ou il y a un flux montant pour le télé-pilotage l'orientation de la boule optro ... etc. Or ce sont des communications que ne sont pas très directionnelles.

 

Certes, mais avec un bon étalement de spectre c'est pas si facile que ça à trianguler... Et si en plus la communication n'est pas permanente en montant, mais par bursts et que la comm descendante se fait à 180°... c'est encore moins facile.

Edited by RugbyGoth
Link to comment
Share on other sites

Point quotidien de Goya

https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/03/point-de-situation-des-operations-en_15.html

 

"Il y a 30 villes de la taille Grozny en Ukraine, pour une armée russe qui n’a visiblement guère progressé dans le combat urbain depuis la seconde guerre de Tchétchénie."

Le printemps, et le retour d’une végétation dense sur une partie du pays, favorisera la "guerre de partisans".

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Mais ça a l'air de marcher, même des membres de la Légion étrangère (la notre, en France) désertent pour aller combattre dans leur pays d'origine

Quels sont leurs nombres ?

Pour des raisons, plus ou moins évidentes, notamment son recrutement étranger, la Légion est, probablement, l'unité de l'armée française qui enregistre le plus haut taux de "désertion", quelque soient les circonstances, mais çà se limite, un, aux engagés de toute fraiche date, deux,  les chiffres réels correspondent à "peanuts". Si "légionnaires" il y aurait, dans l'armée ukrainienne,  ils sont, tous, dégagés, depuis un bail, de leurs obligations militaires sous l'uniforme de la Légion; sinon, c'est très mal connaitre la discipline et l'esprit de corps très particuliers qui y règnent et font la réputation mondiale de ce "corps", qui est unique au monde, car la Bandera espagnole - qui était son unique pendant - , si elle a réussi à ne pas être définitivement dissoute, en conservant un effectif "symbolique", n'est plus autorisée à recruter à l'étranger

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Les opérations russes ont été compromises par la taille de leurs forces engagées et par l'attrition des forces. Cela a maintenant des conséquences stratégiques, car leur campagne culmine et s'adapte pour être centrée sur la puissance de feu, ce qui entraîne une destruction massive et la mort de civils ukrainiens.

C'est encourageant non ?

Peut-on espérer un effondrement russe ? Pour le coup il faudrait exploiter la situation non ?

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, herciv a dit :

 

L'armée Russe est peut-être exsangue mais Poutine trouve manifestement des alliés sans trop de souci. Voilà à quoi mêne la perte d'influence de la France et de l'Europe. Il fut un temps on a pu compter sur des troupes coloniales maintenant c'est Poutine qui compte dessus. 

C'est un point de vue intéressant 

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, pascal a dit :

Je pense que c'est aussi pour cela que nous apportons une aide militaire à l'Ukraine

Et que l'idée de sanctions économiques lourdes est considérée... alors que celles-ci peuvent dans pas mal de cas être considérées comme contre-productives puisque pénalisant les populations et renforçant indirectement la légitimité du leader. Ici, au regard de l'ampleur de la guerre et des coûts gargantuesques que celle-ci implique, les sanctions économiques pourraient (noter l'emploi du conditionnel) avoir un tout autre impact.

Edited by Skw
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Métal_Hurlant a dit :

A noter cette déclaration inquiétante de la part des russes :

Car sur place, si des volontaires sont capturés au cours des combats, la Russie a prévenu : "Je voudrais souligner officiellement que les mercenaires envoyés par l'Occident pour aider le régime ukrainien n'auront pas droit au statut de prisonnier de guerre", a déclaré jeudi dernier un porte-parole du ministère de la Défense, selon l'agence de presse russe Interfax. Cette décision va à l'encontre de l'article 4 de la Convention de Genève, relatif au traitement des prisonniers de guerre. 

Cette déclaration est un avertissement sévère en effet. Va-t-elle à l'encontre de cet article 4 de la convention de Genève de 1949 ? Je suppose que ça se discute et ça se pinaille.

D'une part la convention accorde bien le statut de prisonnier de guerre aux

membres des milices et des corps de volontaires faisant partie de ces forces armées

membres des autres milices et les membres des autres corps de volontaires [sous certaines conditions]

D'autre part, le protocole additionnel à cette convention, datant de 1977, définit en son article 47 le mercenariat, qui ne donne pas droit au statut de prisonnier de guerre

Le terme mercenaire s'entend de toute personne :

- qui est spécialement recrutée pour se battre dans un conflit armé ;

- qui prend part aux hostilités essentiellement en vue d'obtenir un avantage personnel et à laquelle est effectivement promise, par une partie au conflit ou en son nom, une rémunération matérielle nettement supérieure à celle promise ou payée à des combattants ayant un rang et une fonction analogues dans les forces armées de cette partie ;

- qui n'est pas ressortissant d'une partie au conflit, ni résident d'un territoire contrôlé par une partie au conflit ;

- qui n'est pas membre des forces armées d'une partie au conflit ;

- et qui n'a pas été envoyée par un État autre qu'une partie au conflit en mission officielle en tant que membre des forces armées dudit État

Ces conditions sont cumulatives. Celui qui les remplit toutes et qui est capturé pourra être jugé comme criminel de droit commun et encourir les peines prévues par le droit local. Y compris éventuellement la mort.

Le point qui pourrait protéger les volontaires étrangers, c'est de ne pas recevoir une "rémunération matérielle nettement supérieure à celle promise ou payée à des combattants ayant un rang et une fonction analogues dans les forces armées de cette partie". En somme, ils doivent recevoir la rémunération d'un soldat ukrainien de même rang. Et oui c'est en hryvnia, et non cette monnaie n'est plus acceptée en dehors du territoire ukrainien vu les circonstances :mellow:

 

Bon, en pratique, la question du statut de ces prisonniers sera probablement résolue politiquement. Ils seront mercenaires ou ne le seront pas en fonction ce qui sera le plus expédient au vu des autorités russes. Et la Russie a émis un avertissement clair. Ce sera "légal" parce qu'on pinaillera à Moscou dans le sens adéquat, ce sera "illégal" à l'Ouest parce qu'on pinaillera dans l'autre sens. Ou alors ce sera vraiment illégal... si les volontaires combattent contre des hryvnias, c'est-à-dire en pratique gratis pro Deo - et je n'en suis pas sûr :unsure:

Quant à la peine de mort, l'Ukraine l'a abolie. Cela dit, un nouveau gouvernement ukrainien mis en place par la Russie - ou le gouvernement d'une entité séparatiste quelconque montée par les autorités d'occupation - pourrait fort bien décider de la rétablir.

 

(En passant, nos "amis" de Academi, tout comme bien sûr nos "amis" de Wagner, sont eux bel et bien des mercenaires. C'est-à-dire des criminels de droit commun. Et Erik Prince comme Dmitri Outkine sont bel et bien les chefs de gangs criminel. Juste une chose à garder à l'esprit)

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, pascal a dit :

Je pense que c'est aussi pour cela que nous apportons une aide militaire à l'Ukraine

On envoie du matériel juste pour ne pas avoir à admettre qu'on ne fait rien militairement pour les aider. La doctrine officielle avec Kiev, c'était dès le premier jour "Au revoir et merci pour les poissons" surtout quand tout le monde pensait que ce serait régler en quelques jours. Faut voir la fuite magistrale de toute les délégations diplomatiques et des instructeurs militaires dans la panique souvent de nuit en avion cargo militaire juste avant le déclenchement des combats.

Dès le début la stratégie a été très clair, surtout de la part des américains dont le président a fortement insisté sur le fait que son pays ne prendrait jamais part aux combats cf. risque de guerre nucléaire mais prendrait uniquement des sanctions économiques jamais vu. Et si le "président du monde libre" a dit quelque chose, ses sous-fifres appliquent.

Si les ukrainiens l'emportent ou finissent avec une négociation où ils sortent quelques marrons du feu, ce sera de leur fait, pas du notre. Bien entendu, cela n'empêchera pas les chancelleries occidentales de s'auto-féliciter entre eux de leurs interventions décisives et indispensables et hyper-intelligente. On assistera à un magnifique scénario de "story telling" comme les politiques adorent (on dit "réécriture de l'histoire" ne français) bien plus flatteur pour nous que ce qui s'est réellement passé.

  • Like 1
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Skw a dit :

Et que l'idée de sanctions économiques lourdes est considérée... alors que celles-ci peuvent dans pas mal de cas être considérées comme contre-productives puisque pénalisant les populations et renforçant indirectement la légitimité du leader. Ici, au regard de l'ampleur de la guerre et des coûts gargantuesques que celle-ci implique, les sanctions économiques pourraient (noter l'emploi du conditionnel) avoir un tout autre impact.

Soyons réaliste, les sanctions économiques sont la nouvelle stratégie militaire de "containment" américaine. Elles se déploie à fond avec cette guerre mais c'était déjà une opération largement en cours. Nord Stream 2, SWIFT, embargos variés, CATSAA et les liste d'oligarques, ce n'est pas  nouveau, les américains en parlent aux européens à tout bout de champ depuis des années. C'est la stratégie qui remplace celles des "Boots on the ground" qui a échoué honteusement en Afghanistan et en Irak.

Cela a aussi commencé avec la Chine depuis quelques années et cela fera aussi boule de neige à la première occasion. Ils ont déjà commencé avec le sujet des Ouïgours. Ceci dit avec les chinois, c'est largement de bonne guerre car ce sont les spécialistes des embargos ou boycott populaires spontanée, la bonne blague.

 

Edited by Deres
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Loïc C. a dit :

si elle a réussi à ne pas être définitivement dissoute, en conservant un effectif "symbolique", n'est plus autorisée à recruter à l'étranger

En fait c'est l'ensemble de l'armée espagnole qui est ouverte au recrutement étranger, en particulier aux citoyens des anciennes colonies, mais il faut être résident en Espagne ou à minima résident dans un pays de l'UE .  Pas si symbolique l'effectif.  La Brileg  1 Tercio d'infanterie à 2 bataillons  1 Tercio cavalerie, artillerie, génie, etc. Dans les enclaves, Tercio Melilla 1 Bandera (bataillon + 1 Cia antichars) Tercio Ceuta idem. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Fanch a dit :

Sutton avait identifié il y a quelques jours les zones de beachage possible pour les russes et il y en avait une entre Odessa et l'embouchure. Par contre pas mal de construction à proximité immédiate de la plage.

Au Nord d'Odessa ou au Sud ?  Il a des plages, peut-être davantage au Sud, mais je trouve le terrain merdique, beaucoup de coupures, terrain plus ou moins marécageux, peu de routes. C'est quand même encaissé entre plusieurs gros deltas.  

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, pascal a dit :

Tu as tout dit ... risque de guerre nucléaire, le c'est pourquoi le Pdt Poutine a mis en avant le concept très tôt dans ses déclarations.

Mine de rien du temps de la guerre froide les populations de l'Est avaient un nombre incalcuable d'abris anti-atomique et donc une meilleur chance de survie par rapport à l'ouest ou notre principe de dissuasion rendez la population sacrifiable. Vue que de toute facon ils ne vont pas l'utiliser ça ne sert a rien de construire des abris à l'image de la Suisse ou de Monaco. 

D'ailleurs construire des abris !! c'est presque remettre en doute ! le principe de la dissuasion :combatc:.  

Avec la guerre en Ukraine on s'aperçoit aujourd'hui que les abris peuvent servir à autre chose. Voir soutenir un siége avec stokage de nouriture installation d'hopital de groupe électogene etc.. J'ai même vue au JT de la 2 des bunkers de la WW2  qui avaient été remis en service à Liv . 

Sans oublier le Metro de Moscou le plus profond du monde qui à fait un exercice de fermeture de ses portes blindées. Bref pas d'équivalent en Europe.  

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...