Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 5 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Source russe :

 

 

J'ai regarder les commentaires pour comprendre que c'est David Brid.

Bon de toute façon il va falloir attendre que les positions se consolident un peu parce que sinon tout çà risque de changer de mains plus d'une fois.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Fusilier a dit :

Les distances, les distances, :unsure: un coup de mortier et t'as 20 mecs au tapis...

Sans rien y connaitre, c'est ce que je me suis dit. Même entre les blindés, il ne faudrait pas un poil plus d'écart ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Teenytoon a dit :

Sans rien y connaitre, c'est ce que je me suis dit. Même entre les blindés, il ne faudrait pas un poil plus d'écart ?

Autant pour les bonhommes on arrive à voir; pour les blindes c'est plus difficile à évaluer, surtout s'ils avancent en quinconce / échelonnés 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, herciv a dit :

Bah oui déjà que les russes ont du mal à faire quelques dizaines de kilomètres en Ukraine ... Désolé mais je ne vois plus la Russie come une menace bien méchante. Une sorte de tigre de papier.

On se demande bien pourquoi c'est la panique généralisée en Europe de l'Est et pourquoi l'Allemagne décide de dépenser 100 milliards dans son armée alors...

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Kelkin a dit :

On se demande bien pourquoi c'est la panique généralisée en Europe de l'Est et pourquoi l'Allemagne décide de dépenser 100 milliards dans son armée alors...

Parce que les stock sont vides. 

il y a 9 minutes, Deres a dit :

Oui, faut attendre car on voit l'inverse écrit par ailleurs ...

pareil

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

10 minutes ago, Kelkin said:

On se demande bien pourquoi c'est la panique généralisée en Europe de l'Est et pourquoi l'Allemagne décide de dépenser 100 milliards dans son armée alors...

Parce que brutalement elle va gagner une guerre en lançant des billets sur son adversaire :bloblaugh:

1 minute ago, Clairon said:

Et personne n'a encore réagi chez EELV pour dénoncer la forme phallique de l'offensive Ukrainienne ? Je sors Clairon

Sandrine Rousseau me souffle dans l'oreillette que c'est un phallus déconstruit ... tout va bien.

Link to comment
Share on other sites

Le 30/08/2022 à 11:10, olivier lsb a dit :

Vidéo hommage / propagande d'un pilote de mig 29 Ukr. Intéressant de voir le nombre de tirs de missiles AA et une passe canon entre autres. 

Edit : il s'agirait d'AGM-88 anti radar et non pas air-air

Ces pilotes sont vraiment couillus de continuer à voler avec des MiG 29 au milieu de ce bordel.

Ça ne vous interpelle pas vous la quasi absence des avions russes ? 

Vu d'ici on dirait qu'ils n'utilisent que leur armée de terre alors qu'ils ont quantité de bombardier du léger au très lourd.

La bulle antiaérienne ukrainienne est vraiment si efficace que ça ?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, g4lly a dit :

La Russie a envahi le Mali comme la France précédemment ?! A un moment il faut vraiment arrêter de raconter n'importe quoi.

Pire. Pillage économique pour rémunérer les mercenaires et participations documentées à de nombreux assassinats délibérés (pas des bavures hein) de civils. 

Mais je m'égare sur un dangereux HS, tout est documenté sur le fil du Mali. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://air-cosmos.com/article/l-ukraine-loue-un-satellite-rso-et-un-acces-a-la-constellation-de-satellites-d-iceye-50128

L'Ukraine loue un satellite RSO et un accès à la constellation de satellites d'ICEYE
Depuis que Baykar a offert aux Ukrainiens trois drones TB-2, les 600 millions d'hryvnia récoltés par un fonds participatif cherchaient un projet pour soutenir l'Armée ukrainienne. C'est chose faite depuis le 18 août car via un contrat, l'Ukraine a désormais accès à une base d'images satellites d’une précision métrique, l'accès à la constellation de satellites d'ICEYE et un accès exclusif à l'un de ces satellites.

Au départ, des TB-2...
A la fin du mois de mai, les Lituaniens ont lancé un fonds participatif pour financer un drone TB-2 pour l'Ukraine. Face à la réussite de cette initiative, un artiste ukrainien a lancé lui aussi un fond pour l'achat de trois TB-2 (plus d'infos dans cet article). Au final, Baykar - l'entreprise construisant les TB-2 - a décidé d'offrir les quatre drones à l'Ukraine. De fait, les 600 millions de hryvnia (soit 16,371 millions d'euros actuels) récoltés par les Ukrainiens n'ont pas été utilisés... jusqu'au 18 août dernier. 

... au final, un satellite !
Dans un communiqué de presse publié le 18 août, la compagnie finlandaise ICEYE a officialisé la signature d'un contrat avec la fondation Serhiy Prytula Charity (en charge de récolter les fonds pour les TB-2). Le contrat prévoit qu'ICEYE transfère l'un de ses satellites d'observation RSO (radar à synthèse d'ouverture) à l'Ukraine mais que ce dernier soit toujours géré par ICEYE. En revanche, toutes les images prises par ce dernier seront la propriété unique de l'Ukraine.

Un satellite RSO est très avantageux pour les Ukrainiens car contrairement aux satellites d'observation classique, il peut prendre une image d'une zone, qu'elle soit nuageuse, sous une tempête de neige ou même de nuit. L'idée est qu'au lieu de prendre une photo, l'antenne du satellite va illuminer une zone avec des ondes radio et les récupérer (comme un radar). La surface de cette zone peut faire jusqu'à 225 kilomètres carré et avec une résolution proche du mètre (certains annoncent 0,5 mètre de précision). Les images sont transférées aux Ukrainiens en quelques heures. Ils ont également accès à la constellation de satellites RSO d'ICEYE survolant leur territoire ainsi que leur base de données.

L'avantage pour les Ukrainiens est de disposer d'une source de renseignement indépendante des États lui fournissant déjà des photos satellites (choix libre d'une zone à analyser en très haute résolution sans passer par les différents centres de renseignement des pays soutenant l'Ukraine). Les photos viendront aussi appuyer le flux de renseignements délivrés par plusieurs pays, comme par exemple, les renseignements provenant des RC-135V/W Rivet Joint ou E-8C JSTARS américains (article sur le sujet).

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Joab a dit :

C'était pas le gouvernement malien de l'époque qui avait demandé à la France d'intervenir?

Si

Le PR de l'époque (F. Hollande) avait même fait réécrire la lettre officielle de demande d'intervention (source: de mémoire d'un reportage france télé dont j'ai oublié le titre)

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, John92 a dit :

Si

Le PR de l'époque (F. Hollande) avait même fait réécrire la lettre officielle de demande d'intervention (source: de mémoire d'un reportage france télé dont j'ai oublié le titre)

J'ai souvenir de cette histoire aussi, il me semble que c'était dans Cellule de Crise sur France 2 (très bon reportage au passage) 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

Les distances, les distances, :unsure: un coup de mortier et t'as 20 mecs au tapis...

Ça s'appelle la cohésion d'unité. Toute fig.. tout soldat doit se trouver à 2 pas d'un autre soldat. Et si l'unité fait plus de 6 soldats, il faut être à 2 pas de deux autres soldats.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Teenytoon a dit :

Sans rien y connaitre, c'est ce que je me suis dit. Même entre les blindés, il ne faudrait pas un poil plus d'écart ?

En fait le problème c'est de savoir ce qui se passe à quelle action de combat et à quel moment de cette action, ils sont confrontés. Dans l'absolu à découvert ils pourraient aussi être en ligne à une distance de 20m entre combattans mais visiblement, ils ont opté à un moment pour une colonne qui progresse derrière le vci. Ont ils débarqués pour un assaut imminent ou ont ils progressé groupir.

Link to comment
Share on other sites

Concernant les drones iraniens :

 

"Nous rapportions courant juillet que la Russie, qui depuis le début de sa guerre d'invasion en Ukraine peine à rivaliser avec les drones civils comme militaires déployés par Kiev, et dont les sanctions occidentales handicapent la propre industrie, avait peut-être trouvé dans les drones iraniens un moyen de renverser quelque peu le cours des choses.

Informés par le Pentagone et le renseignement US, les médias américains rapportaient ainsi que Moscou avait trouvé un allié technologique de poids auprès de Téhéran.

La Russie aurait ainsi commandé à l'Iran des dizaines, peut-être des centaines d'appareils de divers modèles, notamment des Shahed-129 (concurrent du Predator américain), des ailes volantes Shahed-191 ou des drones kamikazes Shahed-136.

Les mêmes officiels occidentaux, des États-Unis ou de pays alliés et s'exprimant sous condition d'anonymat, rapportent désormais que les Russes ont commencé courant août leurs tests desdites machines.

Et qu'ils ne sont pour l'instant que moyennement impressionnés, les drones ayant été frappés de «nombreux dysfonctionnements», pour reprendre les termes utilisés par le Washington Post ou par Reuters.

«Nous pensons que la Russie compte utiliser ces drones iraniens pour conduire des attaques air-sol, de la guerre électronique et apporter une aide à la visée sur le champ de bataille ukrainien», a précisé l'un des officiels anonymes à propos de la poignée de Shahed et de Mohajer-6 qu'auraient déjà livré sur le terrain des gros porteurs iraniens.

Ainsi que l'explique le Washington Post, de tels engins permettraient à la Russie, qui dispose de nombreux drones de surveillance mais de moins d'appareils modernes et capables d'attaques de radars, de pièces d'artillerie ou de chars au sol, de reprendre un peu de sa supériorité en la matière à l'Ukraine.

«Il y a quelques bugs dans le système», a expliqué l'officiel cité plus haut, précisant que, selon ses informations, «les Russes ne sont pas satisfaits». Les Occidentaux observent les performances des appareils iraniens avec une grande attention.

Car s'ils sont réputés avancés et ont déjà servi dans divers conflits et attaques, notamment entre les mains des Houthis au Yémen et contre l'Arabie saoudite, du Hezbollah contre Israël ou contre une base américaine en Syrie, ils n'ont pas encore été engagés dans un conflit de grande ampleur technologique comme celui en Ukraine.

«Ces drones iraniens n'ont jamais opéré dans un environnement de défenses anti-aériennes sophistiquées», explique au WaPo Michael Knights, expert militaire pour le Washington Institute for Near East Policy.

«Ils se sont approchés de quelque chose comme ça lors d'attaques contre l'Arabie saoudite ou contre les bases américaines en Iraq, et ils n'ont alors généralement pas très bien fonctionné. Je ne serais donc pas surpris qu'ils subissent quelques problèmes dans un environnement plus intense comme celui de l'Ukraine.» La fourniture par les États-Unis à l'Ukraine de systèmes anti-aériens VAMPIRE devrait rendre les choses plus ardues encore pour les opérateurs de drones russes.

L'enjeu militaire pour la Russie est pourtant grand, sinon vital. Parce que son aviation peine à prendre le contrôle des airs et en l'absence de soutien technique et militaire de la part de la Chine, les drones iraniens sont les mieux placés pour tenter de détruire les fameux lance-missiles HIMARS américains, qui ont notablement permis à Kiev de reprendre un peu d'initiative face à son envahisseur."

https://korii.slate.fr/tech/ukraine-russie-drones-iraniens-shahed-mohajer-problemes-dysfonctionnements-bugs-vampire-himars

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

A priori, ça se confirme. D'après Rybar (pro-russe), au prix de pertes assez importantes, les ukrs ont réussi une perçée d'une dizaine de km au sud de l'Inhulets en prenant Sukhi Stavok (revendiquée dès lundi) puis Kostromka avant d'obliquer vers la route T22 sans doute pour couper le ravitaillement de Davidiv Brid.  l'enjeu pour eux est d'élargir la tête de pont mais le corridor créé n'est pas très large. Les combats vont s'intensifier dans le coin. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, tom24 a dit :

A priori, ça se confirme. D'après Rybar (pro-russe), au prix de pertes assez importantes, les ukrs ont réussi une perçée d'une dizaine de km au sud de l'Inhulets en prenant Sukhi Stavok (revendiquée dès lundi) puis Kostromka avant d'obliquer vers la route T22 sans doute pour couper le ravitaillement de Davidiv Brid.  l'enjeu pour eux est d'élargir la tête de pont mais le corridor créé n'est pas très large. Les combats vont s'intensifier dans le coin. 

Curieux, on dirait que ça en parle plus sur les sites pro russes que sur ceux pro ukrainiens.

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...