Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

il y a 12 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

Erreur de calculette ...

"Guerre en Ukraine : énorme erreur comptable du Pentagone, la valeur des équipements fournis par les Etats-Unis à Kiev largement surestimée"

"Nous avons découvert des incohérences dans l'estimation de la valeur des équipements fournis" à l'Ukraine, a déclaré à Reuters l'un des responsables. Le Congrès a été prévenu jeudi des ajustements comptables, ont indiqué les sources. Le responsable a également déclaré qu'il était possible que le montant de la surestimation des équipements augmente, alors que le Pentagone procède à un examen approfondi de la question."

https://www.lindependant.fr/2023/05/18/guerre-en-ukraine-enorme-erreur-comptable-du-pentagone-la-valeur-des-equipements-fournis-par-les-etats-unis-a-kiev-largement-surestimee-11204913.php

Ils ont tellement de sous qu'ils ne savent même plus les compter .... Quelle gabegie !

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Les estimations correspondraient au prix du materiel neuf de remplacement sans tenir compte de l'usure et de l'amortissement du materiel livre. Les américains se feraient donc entre eux les memes escroquerie que les européens avec les fonds communs destines a l'Ukraine ...

Edited by Deres
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, mudrets a dit :

Ils ont tellement de sous qu'ils ne savent même plus les compter .... Quelle gabegie !

Oui mais via la dette ...

"Le CBO a estimé que le déficit budgétaire des États-Unis devrait être de 1 400 milliards de dollars en 2023. Il devrait ensuite atteindre, en moyenne, 2 000 milliards de dollars par an sur la période 2024-2033."

Et là, la question se pose pour juillet (comme souvent en cours de mandature). Donc des sous à la pelle oui, mais sous conditions ...

https://www.lepoint.fr/economie/plafond-de-la-dette-les-etats-unis-en-defaut-de-paiement-des-juillet-15-02-2023-2508839_28.php

Edited by jojo (lo savoyârd)
Link to comment
Share on other sites

Trois scientifiques russes ayant travaillé sur les armes hypersoniques arrêtés pour « haute trahison »

"Les arrestations des trois chercheurs − depuis juin 2022 − ont été dénoncées, dans une lettre publiée lundi, par leurs collègues de l’Institut Khristianovich. Le détail des faits qui leur sont reprochés reste inconnu."

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/05/19/trois-scientifiques-russes-ayant-travaille-sur-les-armes-hypersoniques-arretes-pour-haute-trahison_6174058_3210.html

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Trois scientifiques russes ayant travaillé sur les armes hypersoniques arrêtés pour « haute trahison »

"Les arrestations des trois chercheurs − depuis juin 2022 − ont été dénoncées, dans une lettre publiée lundi, par leurs collègues de l’Institut Khristianovich. Le détail des faits qui leur sont reprochés reste inconnu."

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/05/19/trois-scientifiques-russes-ayant-travaille-sur-les-armes-hypersoniques-arretes-pour-haute-trahison_6174058_3210.html

Donc cela signifierait que malgré les déclarations russes des kinzhal auraient bien été interceptés. De la à dire 6/6 sur Kiev et 1/1 la première fois comme le déclare les ukrainiens c'est encore tout un monde

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Erreur de calculette ...

"Guerre en Ukraine : énorme erreur comptable du Pentagone, la valeur des équipements fournis par les Etats-Unis à Kiev largement surestimée"

"Nous avons découvert des incohérences dans l'estimation de la valeur des équipements fournis" à l'Ukraine, a déclaré à Reuters l'un des responsables. Le Congrès a été prévenu jeudi des ajustements comptables, ont indiqué les sources. Le responsable a également déclaré qu'il était possible que le montant de la surestimation des équipements augmente, alors que le Pentagone procède à un examen approfondi de la question."

https://www.lindependant.fr/2023/05/18/guerre-en-ukraine-enorme-erreur-comptable-du-pentagone-la-valeur-des-equipements-fournis-par-les-etats-unis-a-kiev-largement-surestimee-11204913.php

La valeur monétaire c'est accessoire.

Ce qui compte c'est la valeur militaire.

Ni le nombre total. Ni le nombre de dollars ou d'euros. Mais quels résultats sont obtenus avec le matériel en question.

Link to comment
Share on other sites

Le PR ukrainien est arrivé à Hiroshima ce matin, toujours convoyé par un appareil français. Il a rencontré un premier représentant étranger, un certain Narendra Modi.

Pendant ce temps, le vice-ministre des AE russes dit que si fourniture de F-16, les pays occidentaux encourront, je cite, "des risques colossaux". Sûrement une menace nucléaire cachée, mais on note l'effort sémantique.

 

Edited by Ciders
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Bon, ils semblent se décider à leur fournir des F16 mais une question risque vote de se poser .... 

Car on sait que ces F16 vont surtout avoir une mission de bombardements et non pas de combat aérien car les avions russes prendraient trop de risque de se faire descendre par les patriotes ou Mamba, S300. 

Donc la question que je me pose est ce que les pays européens vont accepter de faire vider leur stock de missiles air-sol Maverick ou JDAM , bref quel pays acceptera de fournir la moitié de son stock de son équivalent "GBU" sachant que ces missiles coutent une blinde et que cela devra prendre des années pour reconstituer leur stock !

 

Car comme on l'a vu les ukrainiens consomment des munitions à une cadence infernale comme il s'agit d'une guerre de haute intensité... 

 

Néanmoins, les F16 n'arriveront pas avant 6 mois / 1 an et je pense que d'ici là, les choses auront bien évolué...

Edited by Claudio Lopez
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Claudio Lopez a dit :

Bon, ils semblent se décider à leur fournir des F16 mais une question risque vote de se poser .... 

Car on sait que ces F16 vont surtout avoir une mission de bombardements et non pas de combat aérien car les avions russes ont trop de risque de se faire descendre par les patriotes ou mamba, S300. 

Donc la question que je me pose est ce que les pays européens vont accepter de faire vider leur stock de missiles air-sol Maverick ou JDAM , bref quel pays acceptera de fournir la moitié de son stock de son équivalent "GBU" sachant que ces missiles coutent une blinde et que cela devra prendre des années pour reconstituer leur stock !

 

Car comme on l'a vu les ukrainiens consomment des munitions à unen cadence infernale ... 

 

Néanmoins, les F16 n'arriveront pas avant 6 mois / 1 an et je pense que d'ici là, les choses auront bien évolué...

Rationnement comme pour leurs Tochka et utilisation sur les cibles de haute valeur...

Link to comment
Share on other sites

Un reportage intéressant de LCI il y a une semaine, concernant l'état d'esprit en Russie.

Intéressant car la source principale est russe travaillant en Russie (un prof de sociologie à Moscou), et que je trouve le traitement de l'information assez équilibré et prudent.

 

 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Pour sortir du dualisme : Poutine avait-il toute sa santé mentale ou pas le jour où il a pris la décision d'envahir l'Ukraine, je vous propose le modèle Harry Truman :

il y a 2 minutes, Wallaby a dit :

20 mai 2023. Evan Thomas

13:56 Nous nous complaisons à penser que lorsque les gens prennent une décision difficile, ils ont un débat complet et approfondi à ce sujet. Ce n'est pas vraiment comme ça que ça marche. Il y a beaucoup de déni, les gens ne voulant pas savoir. La nuit où Harry Truman a pris la décision de larguer la bombe, il a écrit dans son journal : « J'ai donné l'instruction au secrétaire à la guerre de choisir une cible purement militaire, de telle sorte que nous tuions des soldats et non des femmes et des enfants ». N'importe quoi ! La bombe visait le centre d'Hiroshima ! Truman ne voulait pas croire ce qu'il était sur le point de faire. C'est humain. Les gens passent un moment difficile à se confronter à ce qu'ils... à ce qu'ils sont en train de faire. Mais il l'a fait. Il a donné l'ordre. Il a pu être dans le déni dans son journal, mais il a pris la difficile décision.

Ainsi, à l'instar d'Harry Truman, Vladimir Poutine a pu écrire dans son journal, le soir du 24 février 2022 : « j'ai donné les ordres pour une opération spéciale en Ukraine ».

Link to comment
Share on other sites

Une journaliste et une militante russes auraient été empoisonnées après une réunion de dissidents à Berlin fin avril. Des investigations sont en cours.

https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/allemagne-des-soupcons-d-empoisonnement-d-opposants-russes-en-exil-une-enquete-ouverte_AD-202305210289.html

 

Au final on va peut-être découvrir qu'elles ont simplement mangé quelque chose de pas frais...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Oui mais encore une fois, une grande réussite de Poutine : chaque fois qu'il y aura un léger doute, on pensera au polonium.

Niveau soft power, il leur faudra des décennies pour espérer s'en sortir... je dis espérer, on traîne encore le poids de mai 1940.

Niveau soft power en Occident certes. Je doute que ce soit l'effet recherché actuellement. Après cette volonté dissuasive à l'encontre des "traitres" en valait-elle la peine, difficile à dire.

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, gustave a dit :

Niveau soft power en Occident certes. Je doute que ce soit l'effet recherché actuellement. Après cette volonté dissuasive à l'encontre des "traitres" en valait-elle la peine, difficile à dire.

Vaut-il mieux tuer des gens ou avoir de quoi les tenir par les parties molles ou faire en sorte de leur faire comprendre qu'on peut les tuer sans pour autant le faire ? Visiblement en Russie, on n'hésite pas à employer les trois méthodes, et de façon visible.

Est-ce efficace ? A voir sur le long terme.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Pol a dit :

Je ne vais pas dire qu'il y a un "plan" de conquête mais nous n'en sommes pas loin. C'est un truc gravé dans ce que j'aime qualifier "l'esprit soviétique", c'est à dire de cette génération qui a la carte de l'URSS comme référence à leur pays et que tous ces pays devenus indépendants comme l'Ukraine sont des anomalies qu'il faut corriger, entendre par là qu'il faut reconquérir. Tous les prétextes sont alors bons pour y arriver, que ce soit par la voix lente et insidieuse de la diplomatie/corruption, d'accords divers et variés ou par la force.

Globalement d'accord. Je comparerais cette vision au phénomène des "membres fantômes", qui fait que les amputés peuvent "ressentir" un membre que pourtant ils n'ont plus. En quelque sorte, le cerveau conserve la "carte mentale" d'un corps entier, alors même que consciemment la personne sait bien qu'elle a perdu une partie de son corps.

Mon impression personnelle est que ce phénomène est largement générationnel. C'est la génération actuellement au pouvoir qui d'une part peut éprouver ce phénomène de "membres fantômes" - où est mon Ukraine, où est ma Biélorussie, etc. - d'autre part a vécu l'effondrement catastrophique des années 1990 et son coût humain dantesque - des millions de morts prématurés - donc a une loyauté toute spéciale envers le dirigeant qui en a sorti la Russie.

Je m'attendrais à ce que la génération suivante du peuple russe - ceux qui sont adolescents ou ont tout au plus la vingtaine aujourd'hui - exprime en grandissant des opinions nettement différentes, du fait de leur expérience si différente - un pays avec ses frontières de 1991, un pays raisonnablement prospère et en tout cas pas effondré. Lorsqu'ils seront au pouvoir - dans 20 ou 30 ans ? - je pense raisonnable d'espérer qu'ils fassent évoluer leur pays.

D'ici là, on peut toujours espérer de bonnes surprises, mais il me semble plus prudent de se préparer à une vingtaine d'années où la Russie sera un danger au moins potentiel pour ses voisins anciennement soviétiques.

 

Il y a 17 heures, Pol a dit :

La seule chose que Poutine ne prévoyait pas, c'était une "vraie" guerre, cela devait être qu'un mouvement de troupes avec l'idée réelle et sérieuse que les ukrainiens ne broncheraient pas ou recevraient les russes comme les autrichiens ont reçus les allemands au moment de l'Anschluss. Grosse erreur de "l'esprit soviétique" qui vit dans un passé qui n'est plus du tout la réalité du présent, grosse erreur aussi que de croire à l'inaction occidentale.

Effectivement, il y a eu une profonde et gravissime erreur de calcul.

Attention tout de même à ce qui probablement le plus troublant, et le plus dangereux. La réaction non seulement du pouvoir, mais de l'appareil de propagande, et d'une bonne partie au moins (majoritaire ?) de la population n'a pas été de prendre en compte - douloureusement - la réalité. Mais de redoubler d'effort, et de radicalité, dans la même direction.

Un exemple, l'accusation de "nazisme" à l'encontre des Ukrainiens peut bien avoir quelques bases réelles (très limitées) avec la participation des miliciens néo-bandéristes au renversement du gouvernement ukrainien en 2014, l'essentiel de cette accusation est évidemment un mensonge... mais un mensonge qui a du sens. Le discours devient en fait juste et exact si l'on remplace le mot "nazi" par le mot "indépendantiste". Il s'agit principalement d'un masque pour la vraie accusation portée par Moscou à l'encontre des Ukrainiens, c'est-à-dire que la majorité veulent être indépendants de Moscou - cette accusation là est tout à fait exacte.

Eh bien lorsque la force de la volonté de résistance des Ukrainiens est apparue au grand jour, vers mars 2022, la directrice de RT Margarita Simonyan a pu dire dans un débat à la télévision, l'air faussement (ou réellement, qui sait ?) surprise "Je n'avais pas idée que le nazisme était si répandu en Ukraine".

Autrement dit, la réaction n'a pas été "Il y a quelque chose que nous ne comprenons pas. On s'est pris la réalité dans les dents, il faut regarder de plus près ce qui se passe au juste". Mais "Je conserve à tout prix mes convictions antérieures. J'escalade beaucoup plus haut que prévu car la situation est bien pire que ce que j'imaginais".

En pratique, le pouvoir s'est préparé à une guerre longue, non plus pour balayer en quelques semaines un pouvoir impopulaire auprès de la grande majorité raisonnable des Ukrainiens (c'est-à-dire voulant être proches de la Russie, il est convenu de dire "pas nazi"), mais pour casser le "conditionnement nazi" (c'est-à-dire la volonté d'indépendance) d'un peuple dont on avait sous-estimé à quel point il avait été déformé par l'Occident corrupteur et allié objectif des néonazis.

L'enjeu étant suivant cette vision - évidemment déformée voire délirante - encore plus élevé que prévu... la victoire est encore davantage nécessaire. Les efforts les plus grands sont donc justifiés pour l'obtenir.

 

Il y a 17 heures, Pol a dit :

Cette guerre emportera la Russie dans une défaite, c'est une certitude.

Je suis frappé de cet état d'esprit qui s'exprime aussi dans les discours de plus d'un homme d'Etat occidental. 

Une "certitude", vraiment ? La guerre est parfois surnommée le tribunal de la force. Non parce que c'est le droit qui serait aux commandes - c'est tout le contraire. Mais parce que ce tribunal, comme les autres, livre des verdicts.

Ce verdict n'est pas encore connu. 

Et je ne fais là qu'enfoncer une porte ouverte.

 

Il y a 17 heures, Pol a dit :

Une défaite militaire, une défaite politique et diplomatique, une défaite économique, une défaite territoriale, une défaite d'influence. Tout ne se fera pas en une journée, c'est un temps long sur laquelle l'ensemble de ces éléments se jugeront.

"Temps long" ? Dans ce cas nous sommes peut-être d'accord oui. Reste à bien comprendre que "long", ça peut être vraiment long.

Si en 1832 un homme clairvoyant avait dit "La conquête de l'Algérie se terminera par une défaite pour la France, c'est une certitude"... il aurait eu raison. C'est bien ce qui s'est passé. Il a "juste" fallu pas mal de temps...

La volonté d'indépendance ukrainienne n'a aucune raison de disparaître entièrement. Je verrais une bonne chance pour l'Ukraine de devenir indépendante dans les années 2050, ou du moins dans la seconde partie du siècle - après au moins un changement de génération en Russie.

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,957
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Lexpat
    Newest Member
    Lexpat
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...